DOAD 8009-1, La plongée dans les Forces canadiennes - Organisation et principes directeurs

Identification

Date de publication : 2006-09-22

Application : La présente DOAD est une directive qui s'applique aux employés du ministère de la Défense nationale, ci-après nommés « employés du MDN », et une ordonnance qui s'applique aux officiers et aux militaires du rang des Forces canadiennes (FC), ci-après nommés « militaires ».

Document annulé : OAFC 43-2, Organisation, responsabilités et instructions administratives - plongée

Autorité approbatrice : La présente DOAD est publiée avec l'autorisation du chef d'état-major de la Défense (CEMD).

Renseignements : Directeur - Sécurité de la plongée (DS Plongée)


Définitions

équipe de plongeurs militaires (CF Diving Team)

Équipe de plongeurs militaires désigne toute sous-unité organisationnelle identifiée dans les ordonnances de commandement et qui, à la fois, est autorisée à faire des plongées militaires, répond aux normes fixées par le Manuel de plongée des Forces canadiennes et est reconnue par le DS Plongée.

plongée militaire (CF Diving)

Plongée militaire désigne la plongée effectuée à l'aide d'appareils respiratoires sous-marins ainsi que de l'utilisation par les plongeurs militaires de caissons hyperbares ou de toute autre forme d'intervention sous-marine, notamment par l'utilisation d'engins sous-marins télécommandés, de submersibles et de détecteurs spéciaux y afférents.

plongeur militaire (CF Diver)

Plongeur militaire désigne un plongeur qualifié dans toute sous-catégorie de plongée militaire, qu'il soit membre d'une équipe de plongeurs militaires ou un militaire qui maintient ses compétences et conserve sa qualification en plongeant occasionnellement avec une équipe de plongeurs militaires.

plongeur militaire sous-spécialiste (Sub-Specialist CF Diver)

Plongeur militaire sous-spécialiste désigne un du plongeur militaire qui pratique une ou plusieurs des sous-catégories de plongée militaire mais pour qui la plongée n'est pas un groupement de fonctions essentielles au travail ou une composante essentielle au travail décrit dans la documentation relative à la structure du groupe professionnel militaire.


Plongeurs militaires

Sélection et instruction des plongeurs militaires

L'entrée dans toute catégorie de plongée militaire est volontaire et sujette à un processus d'étapes de sélection et de qualification. Les critères médicaux, psychologiques et physiques de sélection dépendent de la qualification visée.

Par définition, le milieu de la plongée sous-marine est dangereux. En plus d'être exigeant tant sur le plan physique que mental, les tâches du plongeur militaire l'exposent à des risques non négligeables. Les candidats et ceux qui en proposent ou en sélectionnent pour l'instruction et le travail de plongée militaire doivent tenir compte de ces facteurs.

La sécurité est assurée au moyen d'une instruction rigoureuse, d'un entraînement régulier et par le respect des ordonnances de sécurité qui se trouvent dans le Manuel de plongée des FC (ci-après « Manuel de plongée ») et dans les Notes de service générales de plongée (NSGP).

Tels qu'ils sont identifiés dans la documentation appropriée du cours de plongée, les organismes d'instruction suivants des FC sont autorisés à donner des cours de plongée :

  • l'unité de plongée de la flotte (Atlantique) (UPF (A));
  • l'unité de plongée de la flotte (Pacifique) (UPF (P));
  • le Centre de plongée de l'armée (CPA).

Les critères de sélection et d'instruction se trouvent dans les documents suivants :

  • A-PD-055-002/ PP-001, CF Manual of Officers' Occupation Specifications for Clearance Diving Officer, Maritime Surface Officers Classification (MARS 71D);
  • A-PD-055-002/PP-002, Description de groupe professionnel militaire, Volume 2, Partie 2;
  • A-PD-055-003/PQ-001, CF Manual of Occupational Specialty Specifications for Ship's Divers and Combat Divers;
  • B-GL-361-007/FP-002, Plongeurs de combat.

Haut de la page

Critères médicaux et physiques de sélection

Avant la sélection finale pour affectation initiale dans une sous-spécialité de plongée militaire ou de groupe professionnel militaire (GPM), tous les candidats doivent:

  • subir un examen médical conformément aux Ordres du Service de santé des Forces canadiennes (OSSFC) 27-07, Canadian Forces Diver Medical Examination Standards ou à l'Instruction des Services de santé des FC (ISSFC) sur les normes de santé applicables aux plongeurs militaires;
  • satisfaire à la norme médicale prévue à l'Annexe A de l'A-MD-154-000/FP-000, Normes médicales applicables aux Forces canadiennes;
  • prouver qu'ils répondent aux normes de condition physique des plongeurs militaires, conformément au programme EXPRES des FC, DOAD 5023-2, Programme de conditionnement physique.

Tous les aspirants plongeurs doivent également subir un test de tolérance à la pression, conformément à l'OSSFC Canadian Forces Diver Medical Examination Standards ou à l'ISSFC, avant de commencer l'instruction et ils ne peuvent suivre l'instruction de plongée s'ils ne réussissent pas ce test.

Nota - Puisque le travail de plongeur exige une excellente forme physique, les commandants (cmdt) qui ont sous leurs ordres des plongeurs militaires ou des aspirants plongeurs doivent veiller à ce qu'ils aient suffisamment de temps pour l'entraînement physique. Les normes du programme EXPRES des FC devraient être utilisées comme guide afin de satisfaire cette exigence.

Examen médical

Un médecin de plongée qualifié, nommé par un médecin-chef du commandement, doit faire subir aux plongeurs militaires un examen médical pour la plongée et veiller à ce que ces plongeurs soient immunisés conformément à l'OSSFC, Canadian Forces Diver Medical Examination Standards ou à l'ISSFC pertinente. S'il n'y a pas de médecin de plongée, le médecin-chef du commandement peut émettre des directives et des exigences procédurales pour autoriser d'autres médecins à faire ces examens médicaux.

Le premier examen médical pour la plongée est valide une année. Toutefois, le médecin de plongée doit réviser les examens médicaux pour la plongée faits il y a plus de six mois et les actualiser si cela est cliniquement indiqué.

Les plongeurs militaires qualifiés doivent subir un examen médical pour la plongée complet, effectué par un médecin de plongée qualifié, tous les deux ans. Toutefois, les plongeurs qui font régulièrement de la plongée expérimentale ou de la plongée à saturation doivent subir un examen médical pour la plongée complet tous les ans. L'année où ils n'ont pas d'examen médical pour la plongée complet, les plongeurs doivent subir l'examen de santé de type 2.

Tous les candidats sélectionnés pour l'instruction de déminage par plongeur doivent subir, avant de commencer ce cours, un examen médical pour la plongée complet et y être médicalement autorisés par le conseiller en médecine subaquatique et hyperbare de Recherche et développement pour la défense Canada (RDDC) à Toronto, groupe de l'unité de plongée expérimentale (GPE).

Examen dentaire

Tous les plongeurs militaires doivent subir un examen dentaire annuel.

Rapport de cours

Le formulaire CF 377, Rapport de cours, doit être remis pour tous les candidats qui suivent un cours de plongée militaire, conformément à l'DOAD 5031-9, Rapports de cours et certificats.

Le rapport de cours doit indiquer, le cas échéant, si le candidat a droit à une indemnité de plongée occasionnelle en application de la Directive sur la rémunération et les avantages sociaux (DRAS) 205.345, Indemnité de plongée occasionnelle, pendant la durée du cours.

Dès réception du rapport de cours de l'organisme d'instruction autorisé, l'unité d'appartenance du candidat doit effectuer le mouvement des données du personnel de l'unité (MDPU) nécessaire.

Indemnités de plongée

De façon générale, les plongeurs militaires ont le droit de recevoir une indemnité selon leur statut de :

  • plongeurs qualifiés membres d'une équipe de plongeurs militaires;
  • plongeurs militaires occasionnels ne faisant pas partie d'une équipe de plongeurs militaires mais maintenant leurs compétences et leurs certifications;
  • plongeurs militaires stagiaires.

En outre, l'OAFC 205-25, Indemnités d'environnement explique plus en détails les indemnités suivantes que peuvent également recevoir certains plongeurs militaires :

  • l'indemnité de plongée prévue par la DRAS 205.34, Indemnité de plongée;
  • l'indemnité de plongée occasionnelle prévue par la DRAS 205.345, Indemnité de plongée occasionnelle.

Requalification et recertification

Les plongeurs militaires sous-spécialistes doivent actualiser leurs compétences en suivant un cours de requalification de plongée militaire tous les trois ans. Ce délai peut, pour des raisons valables, être prolongé d'un an par l'autorité du commandement d'armée. Les plongeurs militaires pour qui la plongée est un groupement de fonctions essentielles au travail ou une composante essentielle au travail, conformément à la structure de leur GPM, n'ont pas à suivre ce cours de requalification, mais ils doivent maintenir leurs compétences comme prévu au bloc Revalidation des compétences.

Les procédures pour la recertification des militaires dont la qualification a expiré ou a été retirée se trouvent au volume 2, Appareil respiratoire à air comprimé, B-GG-380-000/FP-002, du Manuel de plongée.

Retrait de qualification

Sauf exemption accordée par le quartier général de niveau opérationnel (QGNO) ou le QG de la formation, le cmdt de l'unité doit retirer leur qualification aux militaires suivants qui ne répondent plus aux conditions prévues au volume 2 du Manuel de plongée :

  • l'officier de plongée de bord;
  • le plongeur de bord;
  • le superviseur d'équipe de plongeurs de bord;
  • l'officier plongeur de combat;
  • le plongeur de combat;
  • le superviseur des plongeurs de combat.

Revalidation des compétences

Le cmdt d'une équipe de plongeurs militaires doit veiller à ce que tous les plongeurs qui se trouvent sous son commandement aient à leur disposition les installations nécessaires à leur instruction et à leur entraînement. Compte tenu du grand nombre de méthodes et de systèmes de survie utilisés par les plongeurs militaires, sans entraînement régulier les compétences et les aptitudes liées à des systèmes de plongée particuliers diminuent rapidement. Les plongeurs militaires affectés à des fonctions qui les éloignent de tout système de plongée particulier ne peuvent recommencer à se servir de ce système qu'après avoir actualisé leurs connaissances et revalidé leurs compétences.

Dans les cas où le Manuel de plongée ne prévoit pas de formation particulière sur un système donné, le cmdt doit émettre des Instructions permanentes d'opération (IPO) locales et des politiques afin que les plongeurs actualisent leurs compétences et que la revalidation de ces compétences soit immédiatement et dûment consignée.

Haut de la page

Principes directeurs

Conduite des opérations de plongée

Les ordonnances qui régissent la conduite de la plongée militaire lors des opérations, des exercices et de l'instruction figurent dans les sept volumes du Manuel de plongée.

Tout le personnel concerné par la plongée militaire doit bien connaître les volumes 1 et 2 du Manuel de plongée.

Tout le personnel participant à des opérations de plongée à l'aide d'équipements intégrés de plongée autres que ceux visés au volume 2 du Manuel de plongée doit également bien connaître le contenu des volumes 3, 4 et 5, le cas échéant.

Plongée expérimentale

Le programme du GPE comprend notamment la recherche, le développement, les essais, l'évaluation, l'examen et l'assurance de la qualité. La recherche et l'expérimentation que fait le GPE supporte tous les aspects de la plongée militaire. Les priorités du programme sont déterminées par le cmdt du GPE, à titre de président du groupe consultatif sur le Vecteur de R&D de plongée. Les demandes émanant d'autorités de plongée militaire tels le DS Plongée, le Directeur des besoins maritimes (Mer) (DBMM) ou le Directeur du soutien aux navires (DSN) qui ne tombent pas dans les attributions du Vecteur de R&D convenu sont normalement accompagnées de financement supplémentaire de la part du demandeur. À titre d'exemple de ces demandes, nous retrouvons notamment les enquêtes sur incident ou accident, la définition de projet, la formulation des besoins, le soutien technique et les essais ou l'évaluation d'appareils en vente dans le commerce.

Le GPE est autorisé à faire appel aux services de toutes les catégories de plongeurs militaires, de plongeurs civils ou de plongeurs de forces alliées pour ses expériences de plongée approuvées par le Comité d'éthique en matière d'étude sur des sujets humains (CEESH). La participation de forces alliées est permise en application d'accords permanents et de protocoles d'entente. Sauf exceptions justifiées par des plongées expérimentales approuvées par le CEESH, le GPE doit se conformer aux ordonnances, procédures et restrictions du Manuel de plongée et des DOAD de la série 8009.

Sécurité de la plongée - Rapports d'incident ou d'accident

Il est important pour la sécurité des plongeurs militaires d'analyser les données fiables enregistrées peu après une plongée réelle ou simulée au cours de laquelle une blessure s'est produite, ou aurait pu se produire en raison du mauvais fonctionnement d'un appareil ou d'une procédure.

Les ordonnances relatives à la façon d'enquêter sur des incidents ou des accidents de plongée militaire et de les déclarer sont expliquées dans le volume 2 du Manuel de plongée. Les dangers de plongée ne doivent être déclarés d'aucune autre façon.

Le DS Plongée doit :

  • enquêter sur tous les incidents et accidents de plongée, ce qui peut l'amener à demander l'aide d'une UPF ou du GPE pour un examen détaillé ou médico-légal de l'équipement;
  • veiller à ce que les enquêtes sur la sécurité de la plongée militaire par d'autres autorités respectent des normes acceptables;
  • communiquer les données pertinentes aux états-majors concernés du QGDN.

Comme prévu au volume 2 du Manuel de plongée, le DS Plongée doit mener une enquête de sécurité sur le site de tout accident de plongée grave, indépendamment de toute commission d'enquête ou autre enquête locale.

Publications de plongée et Notes de service générales de plongée

Le Manuel de plongée est une publication contrôlée, distribuée par le Dépôt des publications des FC. Le nombre d'exemplaires remis à chaque équipe de plongeurs militaires est strictement limité afin que ces exemplaires demeurent complets et à jour. En conséquence, les copies personnelles sont interdites. Bien que certains de ces volumes peuvent être consultés à la page intranet du DS Plongée, ce ne sont pas des remplacements autorisés du texte imprimé.

Le DS Plongée est l'autorité de réglementation de la plongée militaire; il diffuse le Manuel de plongée et les NSGP avec l'autorisation du CEMD. Les NSGP ont pour but de communiquer rapidement de l'information sur la sécurité de la plongée aux autorités de plongée militaire et aux équipes de plongeurs militaires qui doivent :

  • conserver un dossier à jour des NSGP en vigueur;
  • faire inspecter leur dossier de NSGP pour en vérifier l'intégralité lors des inspections techniques et administratives annuelles.

Les NSGP sont distribuées aux adresses intentionnellement groupées (AIG) appropriées à l'attention des autorités de plongée militaire et des équipes de plongeurs militaires, par message ou par lettre selon le cas. Elles peuvent aussi être consultées sur l'intranet, à la page du DS Plongée. Le DS Plongée est l'autorité responsable des AIG des NSGP.

Inspections annuelles

Pour vérifier si les normes publiées sont respectées, le DS Plongée mène un programme d'inspection annuelle en deux volets comprenant :

  • l'inspection de l'administration et de la sécurité;
  • l'inspection d'entretien technique.

Ce programme d'inspections s'applique à toutes les équipes de plongeurs militaires.

Pour les inspections d'entretien technique annuelles, le DS Plongée se fait aider par les UPF dans leur zone de responsabilité (ZR). Pour ce faire, les équipes de plongeurs militaires sont assignées à la ZR de l'Est ou de l'Ouest, la division entre les deux étant la frontière Ontario-Manitoba. Les critères d'inspection relatifs à l'administration, à la sécurité, à l'organisation et au matériel sont précisés au volume 2 du Manuel de plongée.

Les UPF doivent communiquer les résultats de toutes les inspections d'entretien technique annuelles au DS Plongée. Après analyse des rapports d'inspection, le DS Plongée doit communiquer par lettre à chaque équipe de plongeurs militaires son évaluation des résultats. Sauf autorisation du DS Plongée, les équipes de plongeurs militaires doivent obtenir l'évaluation « SATISFAISANT » pour pouvoir continuer de plonger.

Dans certains cas, notamment lors d'un déploiement opérationnel ou lors du passage en cale sèche d'un navire, le DS Plongée peut retarder le début de l'inspection de l'administration et de la sécurité jusqu'à six mois après la date anniversaire de l'inspection précédente. En outre, toute prolongation de plus d'un mois au-delà de la date anniversaire de la dernière inspection d'entretien technique exige l'approbation du Gestionnaire du cycle de vie du matériel (GCVM) qui doit consulter le DS Plongée au besoin.

Les normes de l'état de préparation opérationnelle et les évaluations pratiques de plongée sont fixées par la chaîne de commandement appropriée.

Haut de la page

Documentation

Exigence

Toutes les équipes de plongeurs militaires doivent consigner les activités de chaque plongeur et de l'équipe, en faire rapport et tenir les dossiers à jour. Toute exposition au milieu hyperbare doit être soigneusement inscrite au dossier du plongeur, pour constituer un enregistrement de ses expositions physiologiques au cours de sa carrière et indiquer son expérience, son instruction et son niveau de compétence. Par conséquent, toute plongée non militaire et toute exposition non militaire au milieu hyperbare, par exemple lors de plongée sportive dans le civil ou de plongée effectuée dans le cadre du club de plongée autonome sportive des FC, peuvent être consignées aux carnets du plongeur, à condition qu'il soit bien précisé qu'il s'agit de plongée de plaisance.

Dossiers et rapports de plongée

Les carnets et rapports suivants doivent être utilisés et complétés conformément au volume 2 du Manuel de plongée et aux ordonnances et directives pertinentes :

  • le formulaire CF 849, Carnet de plongée personnel des Forces canadiennes, distribué à tous les plongeurs militaires; doivent y être inscrits les détails de chaque plongée ou exposition à une augmentation de la pression, ainsi que les données personnelles. Une fois par trimestre, le cmdt doit inspecter et signer les carnets de tous les plongeurs de l'unité. Le Carnet doit être tenu de la façon prévue au volume 2 du Manuel de plongée;
  • le formulaire CF 850, Registre mensuel de plongée, qui sert à consigner les activités mensuelles de plongée de chaque navire, base, escadre, unité, équipe, etc. des FC qui emploient des plongeurs militaires. Le commandant doit inspecter et signer ce registre tous les trimestres. Le Registre doit être tenu de la façon prévue au volume 2 du Manuel de plongée;
  • Dive Supervisors Log/Worksheet, qui sert à consigner tous les détails de toutes les plongées effectuées. De ce journal sont tirées les renseignements à reporter au Carnet de plongée personnel des Forces canadiennes et au Registre mensuel de plongée. Le Dive Supervisors Log/Worksheet doit être conservé pendant cinq ans puis détruit ou archivé. Il doit être tenu de la façon prévue au volume 2 du Manuel de plongée;
  • les rapports trimestriels qui permettent aux QGNO ou aux QG de formation de faire un suivi des tendances dans les activités de plongée, de vérifier le respect des normes de sécurité et d'évaluer l'état de préparation opérationnelle de toutes les équipes de plongeurs militaires qui se trouvent sous leur commandement. Considérant la nature différente et les exigences propres à chaque formation, les ordres et les directives des commandements locaux doivent préciser la nature et l'étendue des activités à déclarer. Le DS Plongée utilise les données extraites de ces rapports pour tenir la banque nationale de données sur la sécurité de la plongée. Pour ce faire, le commandement de la formation doit au moins trimestriellement rendre admissibles au DS Plongée ces données, notamment les suivantes :
    • l'identification de l'équipe;
    • le nombre de plongeurs dans l'équipe;
    • le nombre total de plongées de chaque plongeur;
    • le nombre total d'heures de plongée de l'équipe.

Équipement

Généralités

Le terme « équipement de plongée militaire » s'entend de tout équipement qui sert directement au soutien des activités de plongée militaire, qu'il s'agisse d'équipement de survie ou d'équipement auxiliaire. « Équipement de survie » s'entend de tout appareil qui, en cas de panne, mettrait immédiatement en danger la santé ou la sécurité des plongeurs militaires. Tout autre équipement de plongée est considéré comme auxiliaire.

L'équipement de plongée militaire comprend tous les effets personnels distribués aux plongeurs militaires, l'équipement figurant dans les listes de vérification de l'équipement (LVE) de l'équipe de plongeurs militaires, tout l'équipement de survie hyperbare (p.ex. : chambre de recompression, compresseurs, systèmes de stockage de gaz et d'approvisionnement), l'équipement de communication sous-marine ainsi que les bateaux et engins de manutention utilisés directement pour le soutien des activités de plongée militaire.

Principe

L'équipement de plongée militaire qui entre dans la catégorie de l'équipement de survie (p. ex. équipement de survie hyperbare) doit être utilisé et entretenu méticuleusement. L'équipement auxiliaire, puisqu'il peut dans certains cas s'avérer d'importance vitale pour la sécurité et la santé des plongeurs militaires, doit également être utilisé et entretenu avec le plus grand soin. Bien que ce principe s'applique à tout l'équipement de plongée militaire, la mise en œuvre de la politique relative à l'équipement et les pratiques des équipes de plongeurs militaires diffère considérablement entre l'équipement de survie et l'équipement auxiliaire.

Exigences

L'équipement de plongée militaire doit être appuyé par les activités suivantes :

  • le développement, les essais et l'évaluation par le GPE et les unités sur le terrain;
  • la documentation et l'instruction des utilisateurs et du personnel d'entretien;
  • les instructions d'entretien et la gestion du cycle de vie.

Toute proposition de changements de l'équipement remis à l'unité ou d'acquisition de nouvel équipement doit comprendre les étapes suivantes :

  • le développement, les essais et l'évaluation;
  • la documentation;
  • l'instruction;
  • la planification de l'entretien, le cas échéant.

Tout l'équipement de survie appartenant aux FC doit totalement répondre à ces exigences. Toute proposition de nouvel équipement auxiliaire doit répondre à ces critères au stade de la planification. La participation du GPE et des unités sur le terrain dans le développement, les essais, l'évaluation et les activités connexes doit être conforme à la politique et aux directives pertinentes.

Distribution personnelle

Suite à la réussite de leur premier cours de qualification, les plongeurs doivent recevoir l'équipement de soutien à la plongée prévu au barème CFS-1 D01-312 - Vêtements et équipement - Prêt personnel - Divers Forces canadiennes.

Les militaires qui ont perdu leur qualification de plongeur doivent retourner cet équipement au magasin d'approvisionnement le plus proche.

Droits à dotation

Les barèmes de distribution autorisés et les LVE se trouvent dans l'A-LM-181-001/JS-001, Directives d'approvisionnement. Les changements des droits à dotation sont notés au bloc Exigences. Les écoles des UPF ont le droit de distribuer du matériel de plongée et du matériel connexe conformément au barème CFS-1 D01-409 - Habillement protecteur - centre de plongée. Le GPE a le droit de distribuer du matériel de plongée et du matériel connexe conformément au barème CFS-1 D09-121 - Unité de plongée expérimentale.

Haut de la page

Entretien

L'équipement de plongée doit être testé, réparé et entretenu conformément à l'Instruction technique des Forces canadiennes (ITFC) pertinente. S'il n'y a pas d'ITFC pour l'équipement visé, le GCVM peut autoriser les plongeurs militaires et les spécialistes de l'entretien de l'équipement de plongée à faire l'entretien selon les recommandations du fabricant jusqu'à publication d'une ITFC. Les plongeurs et spécialistes de l'entretien qui remarquent qu'un système, appareil ou composante d'équipement de plongée haute pression n'a ni ITFC ni recommandations du fabricant doivent le signaler à leurs supérieurs.

Les UPF, le GPE et les plongeurs-démineurs du Centre d'instruction de Dwyer Hill (CIDH) sont autorisés à superviser et à effectuer tous les niveaux d'entretien approuvés par le GCVM et le DS Plongée. Les autres unités ne sont autorisées à faire que de l'entretien limité des appareils respiratoires ou des systèmes à haute pression. Sauf indication contraire dans le Manuel de plongée ou les ITFC pertinentes, cet entretien limité est généralement de l'entretien de première ligne.

Les unités doivent retourner l'équipement de plongée défectueux ou douteux à l'UPF appropriée pour le faire inspecter, entretenir et réparer. Sauf indication contraire d'une autorité de plongée concernée et afin de favoriser un réapprovisionnement efficace, ce retour d'équipement doit être fait en conformité avec l'A-LM-181-001/JS-001, Directives d'approvisionnement.

Pureté de l'air et des mélanges respiratoires

Tout mélange respiratoire comprimé destiné à la plongée doit répondre à des normes rigoureuses de qualité et d'évaluation. Les normes de pureté fixées par les FC pour les mélanges respiratoires comprimés provenant de bouteilles pressurisées ou de compresseurs et destinés à la respiration humaine sous l'eau ou en caisson hyperbare sont énoncées à l'ITFC D-87-003-000/SG-001, Pureté de l'air et des gaz respiratoires comprimés de plongée.

Afin de vérifier la qualité de l'air, des échantillons doivent être testés de la façon prévue à l'ITFC C-87-020-001/NG-001, Consignes d'essai spéciales, Analyse de l'air respirable des plongeurs, au moins tous les six mois.

Tous les mélanges respiratoires doivent répondre aux normes des FC. Ils doivent donc être analysés et les résultats de ces analyses doivent être conservés à l'unité de l'utilisateur ou aux magasins d'approvisionnement des FC, selon le cas. Les mélanges respiratoires comprimés ailleurs que dans les FC ne doivent être utilisés que selon les directives du Manuel de plongée et selon des accords internationaux, comme par exemple les accords de normalisation de l'OTAN (STANAG).

Responsabilités

Tableau des responsabilités

Le tableau suivant énonce les responsabilités relatives au contrôle et à la conduite de la plongée militaire et de l'instruction de plongée :

Le, La, Les ou L'... est chargé/chargée ou sont chargées de ou d'...

DS Plongée

  • formuler, coordonner et administrer la politique de la plongée militaire de même que les politiques et les procédures relatives à la sécurité;
  • gérer les publications de plongée militaire;
  • approuver l'utilisation de l'équipement et les procédures de plongée militaire;
  • diffuser la politique de plongée militaire au moyen de la DOAD 8009-0, La plongée dans les Forces canadiennes et de la présente DOAD;
  • diffuser des ordonnances et autres directives de plongée militaire au moyen des volumes 1 à 7 du Manuel de plongée et des NSGP;
  • faire appliquer les instructions et ordonnances de plongée militaire;
  • représenter la plongée militaire en matière de politiques et de règlements nationaux et internationaux de plongée;
  • effectuer et clore toute enquête sur incident ou accident grave du point de vue de la politique de sécurité;
  • présider le comité sur la politique de plongée des FC (CPPFC).

CPPFC

  • fournir une tribune pour discuter de la politique et pour le développement de tous les aspects de la plongée militaire, conformément à son mandat.

DBMM

  • gérer les besoins en équipement de plongée navale;
  • gérer les besoins en équipement de plongée militaire en collaboration avec les bureaux de première responsabilité (BPR) et les bureaux consultatifs (BC) de la Force maritime, de la Force terrestre et de la Force aérienne;
  • présider le groupe de travail sur les besoins de la plongée militaire.

DSN

  • être responsable de la conception et GCVM de tout l'équipement et des fournitures de plongée militaire, à l'exception des attributions du GPE notées ci-après.

GPE

  • élaborer et exécuter un programme de recherche et développement (R & D) et d'essais et évaluation (E & E), sous la direction du Vecteur de R&D;
  • être le chef de file des FC en matière de R & D et d'E & E pour le nouvel équipement et les nouvelles procédures de plongée;
  • être le responsable de la conception pour les équipements intégrés de plongée fixes du GPE.

Health Hazards Group (HHG) à RDDC, Toronto

  • formuler des normes de qualité pour les mélanges respiratoires utilisés en plongée militaire et d'actualiser ces normes;
  • formuler des normes de sécurité pour les mesures de protection personnelle et les procédures utilisées par les plongeurs militaires et les actualiser.

Directeur Service de santé du personnel maritime (D Svc SPM)

  • superviser et de diffuser la politique des FC sur la médecine subaquatique et hyperbare, selon les recommandations du conseiller en médecine subaquatique et hyperbare de RDDC - Toronto;
  • gérer la sélection et l'instruction des médecins de plongée qualifiés et des techniciens médicaux de plongée.

unités COMFOSCAN

  • procéder à des opérations de plongée militaire selon la politique et les procédures du QG COMFOSCAN /CEM Op.

Directeur - Politique, opérations et état de préparation maritimes (DPOEPM 4-3)

  • formuler, coordonner et administrer la politique et les procédures de la plongée navale;
  • faire le suivi de tout ce qui concerne la politique, les exercices et l'état de préparation de la plongée navale.

Officier d'état-major, Neutralisation des explosifs et munitions (NEM) et guerre des mines, FMAR(A) et FMAR(P)

  • formuler, coordonner et administrer la politique de plongée au niveau de la formation;
  • faire le travail d'état-major nécessaire aux opérations, aux exercices et à l'état de préparation de la plongée navale.

UPF (A) et UPF (P)

  • élaborer les procédures et l'instruction de plongée militaire et déterminer les besoins en équipement, en accord avec les BC de plongée militaire;
  • faire des évaluations et des essais sur le terrain de l'équipement de plongée militaire, en accord avec le GPE;
  • faire les inspections d'entretien technique annuelles de plongée militaire dans leur ZR;
  • faire l'entretien de deuxième et troisième ligne de l'équipement de plongée militaire;
  • être l'organisme d'instruction de plongée militaire et navale;
  • gérer les normes d'instruction de plongée militaire en collaboration avec toutes les autorités de plongée responsables des diverses catégories de plongeurs militaires;
  • faire de la plongée de déminage conformément à la politique et aux procédures de plongée navale, y compris de la plongée de lutte contre les mines (LCM), de la neutralisation d'explosifs et de munitions (NEM) de surface et sous-marine, de la protection de la force et de la réparation au combat, des opérations de sauvetage et plongée en narghilé et des missions de plongée dans leur ZR.

QG Réserve navale Québec

  • élaborer les procédures et l'instruction et déterminer les besoins d'équipement pour les plongeurs inspecteurs de ports (PIP) du GPM R345;
  • faire des essais et des évaluations sur le terrain d'équipement de plongée militaire, en accord avec le GPE;
  • l'instruction des PIP du GPM R345 et du soutien à l'instruction.

Équipes et centres régionaux de plongée de la Réserve navale

  • procéder aux opérations de plongée d'inspection portuaire conformément à la politique et aux procédures de plongée navale, y compris le soutien aux opérations de plongée de déminage.

BPR Plongée de l'armée (commandant École de génie militaire)

  • établir les besoins d'instruction et d'équipement de plongée du Commandement de la Force terrestre (CFT);
  • mettre en place la politique et la procédure de plongée militaire;
  • nommer le BC du CPA.

cmdt CPA

  • superviser toutes les activités du CPA;
  • représenter la plongée de l'armée aux comités de plongée militaire, dans les groupes de travail et lors de réunions.

CPA

  • élaborer les procédures et l'instruction de la plongée de l'armée et déterminer les besoins d'équipement de la plongée de l'armée;
  • être l'organisme d'instruction du CFT pour la plongée de l'armée;
  • mener ou appuyer l'instruction de la plongée de l'armée;
  • mener ou appuyer des exercices pour la plongée de l'armée;
  • mener des essais et des évaluations d'équipement de plongée militaire sur le terrain, en accord avec le GPE.

Équipes de plongeurs du CFT

  • mener des plongées conformément aux politiques et aux procédures du CFT pour la plongée de l'armée.

A3 Technicien en recherche et sauvetage (A3 Tech SAR)

  • établir les besoins en instruction et en équipement de plongée SAR;
  • représenter la plongée SAR aux comités, groupes de travail et réunions de la plongée militaire;
  • mettre en place la politique et les procédures de plongée SAR.

Équipe d'évaluation et de normalisation du transport et du sauvetage (EENTS)

  • élaborer les procédures et l'instruction ainsi que déterminer les besoins d'équipement de plongée SAR;
  • faire des essais et des évaluations d'équipement de plongée sur le terrain, en accord avec le GPE;
  • donner l'instruction de plongée SAR approuvée ou en assurer le soutien.

Équipes de plongeurs SAR

  • faire des plongées SAR conformément à la politique et aux procédures de plongée du A3 Tech SAR.

1re Division aérienne du Canada (1 Div Aer Cdn)

  • parrainer et appuyer les opérations de plongée en caisson de l'École de survie et de médecine de l'air des Forces canadiennes;
  • parrainer l'instruction de superviseur de plongée et du personnel de l'embarcation - support pour plongeurs afin d'appuyer les exigences du Groupe médical des Forces canadiennes (GMFC).

Références

Références principales

  • DOAD 8009-0, La plongée dans les Forces canadiennes
  • B-GG-380-000/FP-002, Manuel de plongée des Forces canadiennes, Volume 2, Appareil respiratoire à air comprimé
  • CFMO 27-07, Canadian Forces Diver Medical Examination Standards

Références supplémentaires

  • DRAS 205.34, Indemnité de plongée
  • DRAS 205.345, Indemnité de plongée occasionnelle
  • DOAD 5023-2, Programme de conditionnement physique
  • DOAD 5031-9, Rapports de cours et certificats
  • DOAD 5061-0, Recherche avec des sujets humains
  • DOAD 8000-0, Neutralisation des explosifs et des munitions
  • DOAD 8000-1, Directives sur la neutralisation des explosifs et des munitions
  • OAFC 205-25, Indemnités d'environnement
  • CFMO 29-12, Emergency Medical Information Medic Alert & Warning Devices
  • CFS-1 D01-312 - Vêtement et équipement - Prêt personnel - Divers Forces canadiennes
  • CFS-1 D01-409 - Habillement protecteur - centre de plongée
  • CFS-1 D09-121 - Unité de plongée expérimentale
  • ITFC C-87-020-001/NG-001, Consignes d'essai spéciales, Analyse de l'air respirable des plongeurs
  • ITFC D-87-003-000/SG-001, Pureté de l'air et des gaz respiratoires comprimés de plongée
  • A-LM-181-001/JS-001, Directives d'approvisionnement
  • A-MD-154-000/FP-000, Normes médicales applicables aux Forces canadiennes, Annexe A
  • A-PD-055-002/PP-001, CF Manual of Officers' Occupation Specifications for Clearance Diving Officer, Maritime Surface Officers Classification (00207 MARS (71D))
  • A-PD-055-002/PP-002, Description de groupe professionnel militaire, Volume 2, Partie 2
  • A-PD-055-003/PQ-001, CF Manual of Occupational Specialty Specifications for Ship's Divers and Combat Divers
  • B-GG-380-000/FP-001, La plongée sous-marine dans les FC, Volume 1, Histoire, physique et physiologie
  • B-GG-380-000/FP-003, Manuel de plongée des Forces canadiennes, Volume 3, Surface Supplied Breathing Apparatus (SSBA)
  • B-GG-380-000/FP-004, Manuel de plongée des Forces canadiennes, Volume 4, Plongée autonome avec mélange gazeux
  • B-GG-380-000/FP-005, Manuel de plongée des Forces canadiennes, Volume 5, Hyperbaric Chamber - Operation and Treatment Procedures
  • B-GG-380-000/FP-006, Manuel de plongée des Forces canadiennes, Volume 6, Diving Supervisor's Handbook
  • B-GG-380-000/FP-007, Manuel de plongée des Forces canadiennes, Volume 7, Aide-mémoire du Superviseur de Plongée
  • B-GL-361-007/FP-002, Plongeurs de combat
  • OCOMAR 9-12, Formation des plongeurs et administration, Réserve navale
  • OCOMAR 46-500, Plongée opérationnelle
  • OCOMAR 46-501, Cours de qualification de spécialiste en plongée de la flotte
  • Naval Diving Operational Concept of Employment 2004
  • Ordonnances de la 1 DAC, Volume 5
  • Formulaire CF 377, Rapport de cours
  • Formulaire CF 849, Carnet de plongée personnel des Forces canadiennes
  • Formulaire CF 850, Registre mensuel de plongée
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :