Le gouvernement annonce une augmentation du taux de la subvention salariale à 75 %

Communiqué de presse

Le 18 décembre 2020 - Ottawa (Ontario) - Ministère des Finances Canada

Depuis le mois de mars, la Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC) a protégé plus de 4 millions d’emplois, en aidant les entreprises et les travailleurs à faire face aux difficultés liées à la pandémie.

La vice-première ministre et ministre des Finances, l’honorable Chrystia Freeland, a annoncé aujourd’hui que le gouvernement a apporté les modifications réglementaires nécessaires pour porter le taux maximal de la subvention salariale à 75 % pour la période allant du dimanche 20 décembre 2020 au 13 mars 2021. Ce soutien sera offert aux travailleurs et aux entreprises pendant les prochains mois, qui s’annoncent difficiles, face à la deuxième vague de la pandémie de la COVID-19.

La subvention salariale, maintenant plus souple et mieux ciblée, permet aux employeurs d’avoir accès au taux de subvention maximal en fonction de la baisse de revenu d’un seul mois, plutôt que d’avoir à apporter la preuve d’une baisse s’étalant sur trois mois, ce qui leur donne droit à un soutien qui correspond mieux à leurs besoins changeants.

La subvention salariale continuera d’appuyer les travailleurs des entreprises de toutes les tailles, partout au Canada. Le gouvernement surveillera l’évolution de la situation sanitaire et économique afin de déterminer l’orientation de ses prochaines décisions au cours des périodes subséquentes.

L’analyse de l’Énoncé économique de l’automne montre que les mesures de soutien du gouvernement ont compensé environ la moitié des effets économiques de la pandémie sur le taux de chômage. Ce soutien a permis au Canada de récupérer près de huit emplois perdus sur dix, comparativement à un peu plus de la moitié aux États-Unis.

Citations

« Nous rehaussons le taux maximal de la subvention salariale pour le ramener à 75 %, sachant que les premiers mois de l’année sont les plus difficiles pour de nombreuses entreprises, cette fois plus que jamais. Les entreprises et les travailleurs peuvent continuer à compter sur un soutien gouvernemental fort, grâce auquel les travailleurs savent qui assurera leur prochain chèque de paie, tout en donnant aux entreprises la certitude qu’elles seront en mesure de payer les travailleurs qui assurent la prospérité de leur entreprise. »

– L’honorable Chrystia Freeland, vice-première ministre et ministre des Finances

« Les petites entreprises sont le moteur de notre économie et emploient des millions de vaillants Canadiens. Elles font preuve d’une résilience et d’une adaptabilité incroyables durant la pandémie de la COVID-19 et elles méritent d’être félicitées et soutenues de toutes les façons possibles. C’est pourquoi notre gouvernement fait passer la subvention salariale à 75 %. Cette mesure donnera aux propriétaires de petites entreprises les plus durement touchés le soutien dont ils ont besoin pour maintenir leurs employés en poste et pour travailler à rebâtir en vue d’un avenir plus prospère. »

L’honorable Mary Ng, ministre de la Petite Entreprise et de la Promotion des exportations et ministre du Commerce international

Faits en bref

  • Le gouvernement a instauré la Subvention salariale d’urgence du Canada afin de prévenir d’autres pertes d’emplois, d’encourager les employeurs à réembaucher les travailleurs mis à pied en raison de la COVID-19 et d’aider les entreprises et les autres employeurs du Canada à se positionner pour reprendre leurs activités régulières après la crise.

  • Depuis son lancement, la SSUC a permis de protéger les emplois de plus de 4 millions de travailleurs canadiens, plus de 54 milliards de dollars ayant été versés en subventions salariales en date du 13 décembre 2020. 

  • En octobre, le gouvernement a annoncé la prolongation du programme jusqu’en juin 2021, comme il s’y était engagé dans le discours du Trône. Il a aussi annoncé d’autres changements, comme une meilleure adaptation de la subvention salariale aux baisses récentes des revenus.

  • De plus, le taux pour les travailleurs en congé forcé atteindra 595 $ pour les périodes annoncées, soit du 20 décembre 2020 au 13 mars 2021.

  • Le gouvernement appuie les travailleurs canadiens et les entreprises canadiennes par l’intermédiaire d’une série de mesures de portée générale, dont :

    • La nouvelle Subvention d’urgence du Canada pour le loyer, qui offre aux organismes admissibles touchés par la COVID‑19 un soutien direct et facile d’accès au loyer et à l’hypothèque jusqu’en juin 2021. Ce programme accorde une subvention de loyer pouvant atteindre 65 %, remise directement aux locataires et aux propriétaires admissibles qui ont subi une baisse de revenus. 
    • Les organisations admissibles qui doivent restreindre considérablement leurs activités en raison d’une ordonnance de santé publique ont droit à la mesure de soutien en cas de confinement, ce qui représente un complément de 25 % à la subvention pour le loyer. Ainsi, les entreprises durement touchées peuvent recevoir un soutien pour le loyer pouvant atteindre 90 %.
    • Le Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes offre des prêts sans intérêt assortis d’une radiation partielle aux petites entreprises et aux organismes à but non lucratif qui ont vu leurs revenus diminuer en raison de la COVID-19, mais qui doivent continuer de payer des frais ne pouvant pas être reportés. 

Liens connexes

Personnes-ressources

Les médias peuvent s’adresser à :

Katherine Cuplinskas
Attachée de presse
Cabinet de la vice-première ministre
Katherine.Cuplinskas@dpmo-cvpm.gc.ca

Relations avec les médias
Ministère des Finances Canada
fin.media-media.fin@canada.ca
613-369-4000

Demandes de renseignements généraux

Téléphone : 613-369-3710
Télécopieur : 613-369-4065
Téléimprimeur : 613-369-3230
Courriel : fin.financepublic-financepublique.fin@canada.ca

Restez branchés

Twitter : @financescanada

RSS

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :