Voyager avec un chien d’assistance

Voyagez-vous avec un chien d’assistance?

Si votre réponse est « oui », la présente information s’adresse à vous comme membre de la communauté de la Défense qui fait partie d’un des groupes suivants :

  • Militaires ou ex-militaires des Forces armées canadiennes (FAC), Cadets et Rangers juniors canadiens
  • Employés et ex-employés du ministère de la Défense nationale (MDN) et du Personnel des Fonds non publics
  • Personnes qui posent leur candidature à l’enrôlement dans les FAC
  • Membres de la famille immédiate d’un membre des groupes susmentionnés
  • Personnes travaillant pour les FAC dans le cadre d’un échange ou d’un détachement.

Chiens d’assistance

Au Canada, les chiens d’assistance sont définis au paragraphe 1(1) du Règlement sur les transports accessibles aux personnes handicapées.

En vertu de ce règlement, un chien d’assistance est un « Chien qui a reçu, de la part d’un organisme ou d’une personne spécialisé en formation de chiens d’assistance, une formation individualisée à la tâche pour répondre aux besoins liés au handicap d’une personne handicapée ».

Les chiens d’assistance réalisent diverses tâches pour aider des personnes ayant une vaste gamme de handicaps. Ils peuvent notamment effectuer ce qui suit :

  • Guider une personne ayant une déficience visuelle
  • Alerter une personne ayant une déficience auditive de la présence d’autres personnes ou de sons, comme une alarme ou une sonnette de téléphone
  • Tirer un fauteuil roulant
  • Reconnaître certains changements annonciateurs d’une crise d’épilepsie et alerter la personne
  • Aider une personne souffrant d’un trouble de stress post-traumatique.

Pour plus d'informations sur les chiens d’assistance, consultez le Guide sur les chiens d'assistance de l’Office des transports du Canada (OTC).

Animaux de soutien émotionnel

Les chiens d’assistance se distinguent des animaux de soutien émotionnel par l’entraînement spécialisé qu’ils reçoivent pour pouvoir réaliser des tâches précises à l’appui des personnes handicapées. Étant donné la raison d’être et l’entraînement différents des animaux de soutien émotionnel, ceux-ci n’ont pas les certifications ou le statut des chiens d’assistance. Les principaux transporteurs canadiens peuvent refuser d’accepter les animaux de soutien émotionnel à bord, auquel cas les règles et frais habituels pour le transport d’un animal domestique peuvent s’appliquer.

Voyager avec un chien d’assistance

Visiter un établissement de défense canadien

Si vous comptez visiter un établissement de défense avec un chien d’assistanceNote de bas de page 1 , vous devez présenter une demande de mesures d’adaptation au gestionnaire du MDN ou au commandant d’unité des FAC concerné. Pour en savoir plus, consultez les deux Directives et ordonnances administratives de la défense (DAOD) qui suivent :

Si vous avez des questions au sujet de l’accès aux établissements de défense avec un chien d’assistance, vous pouvez contacter la base ou l’unité de soutien des FAC ou l'unité, l’escadron ou le navire.

Voyager au Canada

Les règlements nationaux demandent que la plupart des transporteurs aériens, ferroviaires, maritimes et routiers soient tenus d’accepter les chiens d’assistance à bord, sans frais additionnels. Lorsque nécessaire, les transporteurs canadiens doivent laisser libre le siège adjacent sans imposer d’autres frais. Pour des renseignements additionnels, consultez le guide de l’OTC intitulé Guide sur les fournisseurs de services de transport visés par le Règlement sur les transports accessibles aux personnes handicapées.

Vous devriez bien vous préparer avant de voyager avec un chien d’assistance. Le site web de l’OTC donne de l’information importante à savoir pour voyager avec un animal d’assistance, y compris une liste de choses à vérifier au moment de la réservation, afin de vous aider à planifier votre voyage. Consultez la page web de l’OTC consacrée aux chiens d'assistance pour obtenir des renseignements essentiels sur la confirmation de l’entraînement, l’espace réservé à votre chien, les lieux d’aisance pour chiens et les contrôles de sûreté en présence d’un chien.

Voyages internationaux

Si vous effectuez un voyage international, vous pourriez avoir à fournir d’autres renseignements. Certains transporteurs imposent des tarifs supplémentaires ou d’autres frais si un deuxième siège est requis pour votre chien d’assistance lors d’un voyage entre le Canada et un autre pays. Si vous vous vous réinstallez à un poste militaire à destination ou en provenance de l’étranger, vous trouverez de l’information au sujet des coûts remboursables liés au transport d’un chien d’assistance dans la Directive sur la réinstallation des Forces Armées canadiennes (DRFAC).

Liens connexes

 

Dernière mise à jour : 2022-07-06


Avertissement :

Le bureau de l’Ombudsman de la Défense nationale et des Forces armées canadiennes n’endosse aucune organisation vendant des certificats pour voyager avec un animal aidant.

Remarque : Certaines organisations vendent ce qu’elles prétendent être des certificats permettant au détenteur de voyager avec un animal aidant. Ceux-ci risquent de ne pas être acceptés par les transporteurs canadiens.

Avez-vous trouvé ce que vous cherchiez?

Qu’est-ce qui n’allait pas?

Vous ne recevrez aucune réponse. Les numéros de téléphone et les adresses électroniques seront supprimés.
Maximum de 300 caractères

Merci de vos commentaires

Date de modification :