Le gouvernement fédéral lance des consultations nationales en vue du tout premier Plan d’action national de lutte contre la haine

Communiqué de presse

OTTAWA, le 29 mars 2022

Au Canada, la diversité est un fait; l’inclusion, par contre, est une question de choix. La vie de beaucoup trop de gens est dévastée par la haine et la discrimination fondées notamment sur l’identité raciale, la foi, l’orientation sexuelle, l’identité de genre et les handicaps. Nous avons également été témoins d’une augmentation préoccupante du nombre de groupes et de crimes haineux dans tout le pays qui obtiennent de l’appui outre-frontière et qui menacent notre sécurité nationale. Toute personne mérite de vivre sa vie sans craindre d’être attaquée ou maltraitée en raison de ce qu’elle est. C’est pourquoi le gouvernement du Canada prend des mesures pour faire face à l’augmentation troublante du nombre d’incidents haineux.  

Aujourd’hui, l’honorable Ahmed Hussen, ministre du Logement et de la Diversité et de l’Inclusion, lance des consultations en vue de l’élaboration du tout premier Plan d’action national de lutte contre la haine. Ces consultations s’appuient sur le travail considérable du Secrétariat fédéral de lutte contre le racisme – établi par le gouvernement du Canada – qui a fait participer des milliers d’Autochtones, ainsi que des membres de communautés racisées et de minorités religieuses. Grâce à des activités telles que des assemblées publiques et des sommets, notamment les sommets nationaux sur l’antisémitisme et l’islamophobie, plus de 400 recommandations ont été recueillies pour guider l’élaboration du Plan d’action national et la refonte de la stratégie de lutte contre le racisme.

Ce Plan d’action donnera une voix à ceux et celles qui ont subi de la haine et tiendra compte des différentes réalités vécues par les communautés d’un bout à l’autre du pays. Les consultations mettront à contribution les figures d’autorité des Premières Nations, des Inuits et des Métis, ainsi que celles des communautés noires, asiatiques, latino-américaines, arabes, musulmanes et juives, sans oublier celles des groupes méritant l’équité, notamment les personnes nouvellement arrivées, les femmes, les membres d’une confession religieuse, les personnes handicapées et les personnes 2ELGBTQQIA+.

Ceux et celles qui désirent participer aux consultations devraient remplir un questionnaire en ligne d’ici le 30 avril 2022. Dans les prochaines semaines, le gouvernement du Canada organisera également une série de tables rondes qui réuniront des membres de diverses communautés ayant vécu des actes d’hostilité ou de haine, des universitaires et des militants.

Tout le monde au Canada mérite de se sentir en sécurité dans sa communauté, et les commentaires reçus dans le cadre de ces consultations guideront l’élaboration du Plan d’action national de lutte contre la haine.

Citations

« Depuis bien trop longtemps, des personnes au Canada et dans le monde entier sont victimes d’actes de haine inimaginables simplement parce qu’elles sont elles-mêmes, et les données récentes révèlent une augmentation du nombre de signalements de crimes haineux durant la première année de la pandémie. L’heure est au changement. Voilà pourquoi je souhaite recueillir directement le témoignage des Canadiens et des Canadiennes en vue de l’élaboration du tout premier Plan d’action national de lutte contre la haine. Notre gouvernement prend des mesures pour faire face à la haine sous toutes ses formes au pays afin de bâtir un avenir qui soit sûr, rassurant, inclusif et équitable pour tout le monde. »

– L’honorable Ahmed Hussen, ministre du Logement et de la Diversité et de l’Inclusion

Faits en bref

  • Selon Statistique Canada, au cours de la première année de la pandémie de COVID-19, les services policiers ont dû intervenir dans 2 669 crimes haineux au Canada, soit une hausse de 37 p. 100 par rapport à 2019. Il s’agit du plus grand nombre de crimes haineux déclarés par la police depuis qu’on collige ces données en 2009. En 2020, les crimes haineux signalés par la police fondés sur la race ou l’ethnicité ont presque doublé par rapport à l’année précédente, ce qui représente la majeure partie de l’augmentation nationale des crimes haineux.

  • Le gouvernement du Canada a mis en place un certain nombre de mesures pour lutter contre la haine, notamment les suivantes :

    • Le lancement de la Stratégie canadienne de lutte contre le racisme : une stratégie triennale conçue pour s’attaquer au racisme systémique par des actions immédiates.
    • La mise en œuvre du Programme de financement des projets d’infrastructure de sécurité pour les collectivités à risque : permet de subventionner au besoin les communautés exposées aux crimes haineux. Dans le cadre de l’élaboration du Plan d’action national de lutte contre la haine, on étudie la possibilité d’ajuster ce programme pour en améliorer l’efficacité et mieux répondre aux besoins de la communauté.
    • La mise en place de l’Initiative de citoyenneté numérique : stratégie à plusieurs volets qui vise à soutenir la démocratie et la cohésion sociale au Canada en éveillant la méfiance des citoyens à l’égard de la désinformation en ligne et en établissant des partenariats pour soutenir un écosystème d’information sain.
    • La création du Groupe de travail national sur les crimes haineux au Canada par la Fondation canadienne des relations raciales et la Table ronde nationale des chefs de police.
    • L’engagement du gouvernement de présenter une législation pour lutter contre les préjudices en ligne.
    • L’engagement du gouvernement de mettre en place une nouvelle législation pour que les plateformes de médias sociaux et d’autres services en ligne soient tenus pour responsables du contenu qu’ils hébergent.
    • L’engagement du gouvernement de renforcer la Loi canadienne sur les droits de la personne et le Code criminel afin de lutter plus efficacement contre la haine en ligne.
    • L’engagement du gouvernement de créer un Fonds national de soutien pour les victimes de crimes motivés par la haine afin d’aider les victimes à se faire rembourser les sommes non assurées qu’elles ont dû débourser, notamment pour les soins de santé mentale, la physiothérapie, les équipements médicaux et les services paramédicaux.
  • Le 25 juin 2019, à la suite de vastes consultations pancanadiennes, le gouvernement du Canada a dévoilé la stratégie canadienne de lutte contre le racisme 2019-2022 : Construire une fondation pour le changement. Cette stratégie est dotée d’un budget de plus de 95 millions de dollars visant à instaurer des changements à long terme en soutenant les communautés et en améliorant les politiques, les programmes et les pratiques en vigueur dans nos institutions fédérales.

  • Dans le discours du Trône de 2021, le gouvernement a réitéré son engagement à combattre la haine et le racisme, notamment avec une stratégie antiracisme renouvelée.

  • En juillet 2021, le gouvernement du Canada a organisé deux sommets nationaux sur l’antisémitisme et l’islamophobie afin de cerner des moyens par lesquels les organisations, les communautés, les personnes et le gouvernement fédéral peuvent travailler ensemble pour sensibiliser davantage le public, améliorer la sécurité des communautés, combattre la désinformation et la haine en ligne, ainsi que pour déterminer les nouvelles mesures nécessaires en vue de combattre l’antisémitisme, l’islamophobie et la violence alimentée par la haine.

Liens connexes

Personnes-ressources

Pour de plus amples renseignements (médias seulement), veuillez communiquer avec :

Arevig Afarian
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Logement et de la Diversité et de l’Inclusion
arevig.afarian@infc.gc.ca

Relations avec les médias
Patrimoine canadien
819-994-9101
1-866-569-6155
pch.media-media.pch@canada.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :