Histoire du drapeau national du Canada

Sur cette page

Introduction

Chronologie : Le drapeau national du Canada

Voir la Chronologie : Le drapeau national du Canada

Vous avez vu le drapeau flotter dans toute sa splendeur d’un océan à l’autre. Peut-être avez-vous agité un petit drapeau en papier le jour de la fête du Canada, ou encore l’avez-vous épinglé sur vos vêtements. Vous l’avez peut-être même cousu sur votre sac à dos avant de parcourir le monde! Peu importe où vous l’avez vu, le drapeau national est, au pays comme à l’étranger, l’un des symboles les plus saisissants et reconnaissables du Canada.

Cela dit, le Canada a-t-il toujours présenté cet emblématique drapeau rouge et blanc doté d’une feuille d’érable au monde entier? Vous serez peut-être surpris d’apprendre que notre drapeau est relativement jeune et que son histoire n’est pas de tout repos.

Bien que la quête d’un drapeau national pour le Canada remonte à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, le drapeau tel que nous le connaissons aujourd’hui est issu des grandes transformations sociales ayant eu lieu dans les années 1950 et 1960, dans la période qui a précédé le centenaire de la Confédération, en 1967.

Des règles d’étiquette et protocolaires spécifiques s’appliquent au drapeau national du Canada. Par exemple, il ne doit jamais toucher le sol.

Apprenez-en davantage sur le déploiement du drapeau national du Canada.

Les premiers drapeaux

Le drapeau de l’Union royale (Union Jack)

Avant l’adoption de notre drapeau national actuel, différents drapeaux sont déployés au Canada. Dès les premiers jours de la présence européenne en sol canadien, les colons déploient les drapeaux (Format PDF, 1.96 MB) de leur mère patrie en Europe, comme ceux de la France. Les drapeaux de l’Amérique du Nord britannique utilisés au Canada à l’époque coloniale mettent en valeur les liens avec le l’Empire britannique. Avant et après la Confédération (1867), le Canada utilise le drapeau de l’Union royale du Royaume-Uni, communément appelé Union Jack.

Le drapeau royal de l’Union de 1801 à 1965
Le drapeau de l’Union royale était utilisé partout en Amérique du Nord britannique, puis au Canada après la Confédération (1867) et ce, jusqu’en 1965.
© Sa Majesté la reine du chef du Canada, représentée par l’Autorité héraldique du Canada

Le Red Ensign canadien

Le Red Ensign est un autre drapeau britannique qui est utilisé au pays. Bien qu’il s’agit du pavillon officiel utilisé sur les navires canadiens à partir des années 1890, le Red Ensign canadien, qui combine l’Union Jack et l’écu du Canada, est utilisé officieusement en mer et sur terre depuis les années 1870 et est largement reconnu comme un symbole national. Il y a bien des versions du Red Ensign canadien auxquelles on ajoute des éléments, comme des guirlandes de feuilles d’érable, des couronnes ou des castors. L’écu est également modifié pour inclure les armoiries des provinces au fur et à mesure que celles-ci font leur entrée dans la Confédération. Pendant la Première Guerre mondiale, le Red Ensign canadien devient un symbole patriotique populaire.

Le Red Ensign canadien de 1871 à 1921
Le Red Ensign canadien a servi de drapeau non officiel pour le Canada, sur mer et sur terre.
© Sa Majesté la reine du chef du Canada, représentée par l’Autorité héraldique du Canada

Au fur et à mesure que le Canada se définit en tant que nation, il devient essentiel de créer des symboles exclusivement canadiens pour représenter le pays. En 1921, le roi George V concède des armoiries royales au Canada, et l’écu des nouvelles armoiries officielles du Canada est apposé sur le Red Ensign canadien. C’est cette version qui représente le Canada pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le Red Ensign canadien de 1921 à 1957 et le Red Ensign canadien de 1957 à 1965
Le Red Ensign canadien portant l’écu des armoiries nationales du Canada (1921-1957). En 1957, les feuilles d’érable sont passées du vert au rouge, conformément à l’interprétation artistique approuvée des armoiries. Ce modèle sera utilisé jusqu’en 1965.
© Sa Majesté la reine du chef du Canada, représentée par l’Autorité héraldique du Canada

La quête du bon drapeau

Le saviez-vous?

En 1956, alors qu’Israël, la France et le Royaume-Uni commencent à occuper l’Égypte pendant la crise du canal de Suez, le Canada envoie des troupes qui agiront comme gardiens de la paix des Nations Unies. Les troupes canadiennes font flotter le Red Ensign canadien, sur lequel se trouve également l’Union Jack. Pour les observateurs égyptiens, le Canada semble arborer le drapeau d’une nation envahissante! Ce malentendu contribue à renforcer la demande d’un nouveau drapeau national canadien, distinct et unique.


Outre la concession de nouvelles armoiries, bon nombre de Canadiens souhaitent avoir un nouveau drapeau canadien, distinctif, qui les représenterait bien. Au début du XXe siècle, les demandes à cet effet ne cessent de se multiplier, mais la tâche de créer un tout nouveau drapeau n’est pas chose facile. Quels symboles doit-on choisir pour représenter et caractériser le Canada et ses valeurs?

En 1925, et une nouvelle fois en 1946, on tente de se pencher sur de possibles modèles de drapeau national. À chaque occasion pourtant, le premier ministre William Lyon Mackenzie King reporte le projet, notamment parce qu’il redoute que la question entraîne une instabilité politique. Comme solution de compromis, le gouvernement canadien choisit de garder l’Union Jack comme drapeau national et de faire flotter le Red Ensign canadien sur les édifices gouvernementaux.

Dans les années qui suivent la Seconde Guerre mondiale, l’idée d’un nouveau drapeau national gagne en popularité au sein de la population, mais la question divise le pays. Des Canadiens ont combattu et sont morts sous les couleurs de l’Union Jack et du Red Ensign canadien, et de nombreux citoyens sont encore attachés à ces drapeaux et à leur héritage britannique.

La création d’un nouveau drapeau (1960-1965)

En 1960, Lester B. Pearson, alors chef de l’opposition, déclare qu’il est déterminé à résoudre ce qu’il appelait « le problème du drapeau ». Pour Pearson, il est essentiel de résoudre cette question pour que le Canada prenne sa place en tant que pays uni et indépendant. En 1963, nouvellement élu premier ministre, Pearson promet de clore le débat sur l’adoption d’un nouveau drapeau national, à temps pour les célébrations du centenaire du Canada, en 1967.

Le premier modèle proposé par Pearson présente un rameau de 3 feuilles d’érable rouges (semblable à celui qu’on retrouve sur les armoiries nationales) sur un fond blanc bordé de 2 bandes latérales bleues. On baptise ce modèle créée par l’expert en héraldique Alan Beddoe le « fanion de Pearson ».

En 1964, Pearson recommande ce modèle aux députés, mais on s’oppose vivement à sa proposition. À la place, on crée un comité parlementaire qui se voit accorder un délai de six semaines pour recommander un drapeau national. Au sein du comité, la question fait l’objet de débats enflammés, divisant ceux qui souhaitent conserver les emblèmes liant le pays à son histoire coloniale et ceux qui veulent adopter des symboles distincts pour l’avenir du Canada. Cette période sera reconnue comme le « Grand débat sur le drapeau ».

George Stanley, doyen de la faculté des Arts du Collège militaire royal de Kingston (Ontario), propose l’un des projets les mieux accueillis par le comité. Inspiré du drapeau du Collège militaire royal, le modèle recommandé par Stanley comporte une seule feuille d’érable rouge stylisée sur un fond blanc bordé de 2 lisières rouges.

Une réunion du comité de sélection du drapeau, parmi plusieurs drapeaux proposes, 1964.
Le comité sur le drapeau, composé de quinze membres, 1964.
©Cliff Buckman, PA-213164 Bibliothèque et Archives Canada

Le saviez-vous??

Le drapeau du Collège militaire royal, dont s’est inspiré George Stanley pour la conception de son drapeau, est lui-même inspiré des bandes rouges et blanche de la Médaille du service général au Canada (1866-1870).

Le drapeau du Collège militaire royal à Kingston, en Ontario.

Le drapeau du Collège militaire royal à Kingston, en Ontario.
© Collège militaire royal du Canada, ministère de la Défense nationale




Après avoir examiné quelques milliers de dessins présentés par des Canadiens, le comité du drapeau en sélectionne trois :

  • le « fanion de Pearson »;
    Le « fanion de Pearson » : trois feuilles d’érable rouges entre deux bordures bleues.
    © Sa Majesté la reine du chef du Canada, représentée par l’Autorité héraldique du Canada
  • un modèle avec une feuille d’érable au centre, l’Union Jack, et la bannière royale historique de la France (un fond bleu avec trois fleurs de lys dorées, comme sur les armoiries du Canada);
    Un des trois dessins retenus: une feuille d’érable unique, des bandes rouges l’Union Jack et la bannière royale de France.
    © Sa Majesté la reine du chef du Canada, représentée par l’Autorité héraldique du Canada
  • le modèle à une feuille d’érable de George Stanley.
    Le dessin de George Stanley: une feuille d’érable rouge sur un carré blanc entre deux bordures rouges.
    Les trois modèles sélectionnés par le comité du drapeau. © Patrimoine canadien
    © Sa Majesté la reine du chef du Canada, représentée par l’Autorité héraldique du Canada

Le saviez-vous??

Le dessin original de George Stanley comprenait une feuille d’érable stylisée à 13 pointes. Bien que ce modèle ait été choisi comme nouveau drapeau national du Canada, on a dû modifier la feuille d’érable, car celle-ci perdait tous ses détails lorsqu’on l’observait de loin. Le graphiste Jacques St-Cyr redessine alors la feuille avec 11 pointes. C’est ce motif que l’on retrouve aujourd’hui sur le drapeau national du Canada.

Aux premières heures du 15 décembre 1964, John Matheson a pris le temps d’écrire à George Stanley pour lui dire que son dessin avait été choisi comme nouveau drapeau national du Canada.

Matheson_Note to Stanley
Note originale de Matheson à Stanley sur la sélection de son modèle de drapeau (1964).
© Laurie C. C. Stanley-Blackwell

Cette affiche illustre quelques-uns des différents drapeaux proposés au fil des ans pour le Canada.

Le 22 octobre 1964, le comité du drapeau vote en faveur du modèle à feuille unique créé par Stanley. Deux mois plus tard, la Chambre des communes approuve cette version et, un peu plus tard, le Sénat l’accepte également. On attribue souvent à John Matheson, un député au leadership persuasif et l’un des membres supérieurs du comité du drapeau, le mérite d’avoir favorisé le consensus au sein du comité et d’avoir mis fin au Grand débat du drapeau au Parlement.

1965 : Un nouveau symbole national est hissé

Le 28 janvier 1965, le nouveau drapeau à feuille d’érable est rendu officiel par proclamation de la reine Elizabeth II. Le 15 février de la même année, il est inauguré pendant une cérémonie publique se déroulant sur la colline du Parlement. À midi sonnant, sous le regard des milliers de Canadiens qui s’y sont rassemblés, on abaisse le Red Ensign canadien et on hisse le nouveau drapeau national. Les mots prononcés par le premier ministre Pearson à cette occasion résonnent d’espoir et de détermination : « Puisse la nation sur laquelle flotte ce nouveau drapeau demeure unie dans la liberté et la justice; un pays aux habitants […] sensibles aux besoins de tous, tolérants et compatissants ».

Selon John Matheson, le nouveau drapeau « fut une œuvre réalisée par de nombreuses personnes ayant le projet à cœur sur un vaste pan de l’histoire ». Grâce à ce travail d’équipe, un nouvel emblème, élégant et immédiatement reconnaissable, a vu le jour, un symbole par excellence du pays, de ses valeurs et des millions de citoyens qui composent la famille canadienne.

En 1967, année du centenaire du Canada, le nouveau drapeau national est présenté au monde entier à l’occasion de l’Expo 67.

Lettres patentes proclamant le drapeau national du Canada (1965)
La proclamation du drapeau national du Canada (1965)
© Bibliothèque et Archives Canada, no. d'acc. 1989-253-1

La création du drapeau du Canada : Qui a fait quoi?

La page La création du drapeau du Canada : Qui a fait quoi? Présente davantage d’informations sur les nombreux acteurs de la création du drapeau.

Vidéo

Le 15 février 1965, on hisse le nouveau drapeau canadien pour la première fois sur la colline du Parlement à Ottawa. L’Office national du film du Canada est sur place pour filmer ce moment historique.

Visionnez la vidéo Le 15 février 1965 : la levée du nouveau drapeau canadien

La première levée du drapeau national du Canada sur la Colline du Parlement, Ottawa, le 15 février 1965

© Office national du film du Canada

Le saviez-vous??

Les drapeaux sont des emblèmes héraldiques. Établie en 1988, l’Autorité héraldique du Canada est le service gouvernemental responsable de gérer les éléments héraldiques officiels au Canada. Le blason, ou description héraldique, du drapeau national du Canada est : « De gueules au pal canadien d’argent chargé d’une feuille d’érable de gueules ».

Pourquoi la feuille d’érable?

Le modèle du drapeau était nouveau, mais il mettait en valeur un symbole familier utilisé depuis longtemps au Canada. C’est au XIXe siècle que la feuille d’érable apparaît comme symbole de l’identité canadienne. On la retrouve partout dans la culture populaire : dans les livres et les chansons, et sur les pièces de monnaie, les insignes, les bannières et bien d’autres objets. Des générations de Canadiens avaient déjà fait de la feuille d’érable un symbole de leur identité, mais c’est au cours de la Première Guerre mondiale qu’elle devient l’emblème le plus reconnu du pays, quand les militaires du Corps expéditionnaire canadien l’arborent sur leur casque. Plus émouvant encore, la feuille est gravée sur de nombreuses pierres tombales de militaires canadiens ayant donné leur vie au cours des deux guerres mondiales. Pour plusieurs, la feuille d’érable est un symbole commun de fierté, de courage et de loyauté.

Pierre tombale d’un soldat canadien inconnu de la Première Guerre mondiale

Pierre tombale d’un soldat canadien inconnu de la Première Guerre mondiale
©Musée canadien de la guerre.

Chronologie : La feuille d’érable

La page Chronologie : La feuille d’érable montre l’évolution de ce symbole national.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :