Financement pour neuf projets du Programme sur l'usage et les dépendances aux substances et un appel de propositions des Instituts de recherche en santé du Canada à venir

Document d'information

Juin 2018

Dans le contexte de ses efforts pour contrer la crise des opioïdes, le gouvernement du Canada a annoncé du financement pour neuf projets novateurs qui sont axés sur la surveillance, l'éducation et la formation des pairs et des pairs travailleurs, ainsi que l'élaboration de pratiques exemplaires en matière de traitement médicamenteux assisté.

Les propositions ont été choisies en fonction des priorités établies, des données probantes, de la rentabilité, du partage des coûts, de la capacité organisationnelle et des partenariats. La préférence a été accordée aux projets novateurs qui portent principalement sur de nouveaux modèles de soins, de nouvelles façons pour les professionnels de travailler ensemble et de nouvelles façons de mobiliser les gens.

Ces projets sont menés en Ontario et en Colombie-Britannique, mais ils ont une portée nationale ou produiront des résultats qui peuvent être appliqués dans tout le pays. Ces neuf projets s'inscrivent en complément des six projets annoncés en mars 2018. Les projets sont mis en œuvre dans tout le pays pour satisfaire aux besoins des collectivités et pour nous aider à accroître la base de données probantes dont nous avons besoin pour réagir à la crise des opioïdes.

Le gouvernement a également annoncé un financement pour un appel de propositions de recherches à venir destinées à évaluer les interventions dans le secteur des opioïdes :

Projets financés par le Programme sur l'usage et les dépendances aux substances (PUDS) de Santé Canada

  1. Élaboration de ressources par des pairs, Société canadienne du sida (en partenariat avec l'Association canadienne des personnes qui utilisent des drogues)

    Environ 945 000 $ seront versés à la Société canadienne du sida pour l'élaboration et la diffusion d'un guide pédagogique pour les personnes qui consomment des drogues, de même que pour la promotion de l'accès aux soins. Les guide contiendra notamment de l'information sur les drogues et les médicaments nouveaux et émergents, les pratiques de consommation à risques réduits, la prévention des surdoses, la prise en charge de la douleur ainsi que les traitements au moyen d'agonistes opioïdes et où y avoir accès. Ce guide sera aussi adapté pour les fournisseurs de services.

    La Société canadienne du sida travaillera aussi avec des fournisseurs de services pour éliminer les obstacles aux soins et garantir une participation importante des pairs à l'élaboration de politiques et de lignes directrices d'intervention contre la crise des opioïdes.

  2. Prestation de services de sensibilisation et de réduction des méfaits, HIV/AIDS Resources and Community Health (ARCH)

    Plus de 200 000 $ seront versés à l'organisme HIV/AIDS Resources and Community Health (ARCH) pour faire de la sensibilisation auprès des personnes qui n'ont pas actuellement recours à des services de réduction des méfaits dans les régions de Guelph, de Wellington et de Dufferin. Le projet tirera parti de l'expertise de pairs possédant une expérience vécue qui offriront une formation sur la naloxone aux personnes qui consomment des drogues par injection ou par inhalation.

  3. Mise en œuvre et évaluation d'un programme de formation par les pairs, Street Health Community Nursing Foundation

    Plus de 1,6 million de dollars seront versés à la Street Health Community Nursing Foundation de Toronto pour appuyer l'accès à des programmes et à des services de promotion de la santé, de prévention, de traitement et de réduction des méfaits fondés sur des éléments probants dans les quartiers populaires des centres urbains et des banlieues.

    Cette initiative mettra en œuvre et évaluera un programme de formation par les pairs faisant la promotion de connaissances, de capacités, de pratiques et de comportements afin de permettre aux pairs aidants d'offrir à des populations marginalisées de Toronto des services de sensibilisation et de soutien efficaces pour réduire les méfaits et renforcer les capacités des organismes communautaires à mobiliser des pairs aidants.

  4. Création d'un système normalisé national de surveillance de contenu des drogues illicites, Centre de contrôle des maladies de la Colombie-Britannique

    Plus de 745 000 $ seront versés au Centre de contrôle des maladies de la Colombie-Britannique pour étendre un système existant de surveillance. Ce système comprend un sondage de la clientèle des services de réduction des méfaits et des analyses toxicologiques de l'urine pour vérifier le contenu des drogues consommées par les personnes qui fréquentent des sites de réduction des méfaits dans l'ensemble de la Colombie-Britannique et du Canada.

    L'information relative au contenu des drogues sera diffusée aux intervenants, y compris les personnes qui consomment des drogues, pour guider leurs comportements de même que les politiques et les services de réduction des méfaits en fonction de renseignements exacts à propos des problèmes émergents touchant l'approvisionnement en drogues illicites toxiques.

  5. Élaboration et prestation d'un programme de formation des pharmaciens britanno-colombiens à propos des traitements assistés par la médication, Province de la Colombie-Britannique

    Plus de 950 000 $ seront versés au ministère de la Santé de la Colombie-Britannique pour créer et offrir une formation destinée aux pharmaciens qui délivrent des agonistes opioïdes à des fins thérapeutiques. L'accent sera mis sur l'augmentation de leurs connaissances au sujet de la buprénorphine, de la naloxone ainsi que de la morphine à libération lente prise par voie orale, puis au sujet du continuum de soins offerts en Colombie-Britannique pour la consommation de substances.

    Le projet augmentera la formation et renforcera les normes en vue d'accroître la qualité des soins et de l'expérience vécue par les patients qui reçoivent des soins, ce qui fera augmenter le nombre d'occasions de mobilisation des patients, réduira la stigmatisation grâce à l'information et pourrait améliorer les résultats des traitements.

  6. Création de mesures du rendement du système de santé pour les personnes qui vivent avec un trouble d'utilisation d'opioïdes, Université Simon-Fraser (en partenariat avec le British Columbia Centre for Excellence in HIV/AIDS)

    Environ 490 000 $ seront versés à l'Université Simon-Fraser pour créer un ensemble complet et rigoureusement défini de mesures du rendement du système de santé pour les personnes qui vivent avec un trouble d'utilisation d'opioïdes. Le travail inclura la quantification de la mobilisation de la population cible par le système de santé, du premier diagnostic jusqu'au traitement, et la détermination de la mesure dans laquelle les clients ont atteint leurs objectifs souhaités, y compris l'abstinence et la réduction des effets négatifs sur la santé.

    Le projet permettra aux fournisseurs de services de cerner des lacunes dans la fidélisation et des occasions de remobilisation par rapport à la qualité des soins pour les personnes qui vivent avec un trouble d'utilisation d'opioïdes.

  7. Création de mesures du rendement du système de santé pour les personnes qui vivent avec un trouble d'utilisation d'opioïdes, St. Paul's Foundation of Vancouver (en partenariat avec le British Columbia Centre for Excellence in HIV/AIDS)

    Environ 400 000 $ seront versés à la St. Paul's Foundation of Vancouver pour étendre la collaboration Best practices in Oral Opioid agoniSt Therapy (BOOST) afin d'y inclure les régies de santé Vancouver Coastal Health et Fraser Health.

    La collaboration BOOST réunit des professionnels offrant des services de traitement à l'aide d'antagonistes opioïdes pris par voie orale pour les soins primaires, la consommation de substances, la santé mentale et la prise en charge du sevrage ainsi que des lieux de sensibilisation pour créer, mettre en œuvre et échanger des pratiques exemplaires de traitement à l'aide d'agonistes opioïdes.

  8. Prestation et évaluation du programme d'auto-évaluation en ligne sur les opioïdes, Réseau de la santé de l'Université de Toronto

    Environ 295 000 $ seront versés au Réseau de la santé de l'Université de Toronto pour faire agréer aux fins de la formation médicale continue la version révisée du programme d'auto-évaluation en ligne sur les opioïdes, pour faire la promotion de l'inscription gratuite au programme et pour évaluer ce programme en vue d'accroître l'intérêt manifesté à son égard et mesurer ses effets.

    Le programme d'auto-évaluation en ligne sur les opioïdes est fondé sur les Recommandations canadiennes sur l'utilisation des opioïdes pour le traitement de la douleur chronique non cancéreuse. Il pourrait être offert partout au Canada dans les deux langues officielles aux prescripteurs d'opioïdes, aux étudiants et aux éducateurs.

  9. Mise en œuvre d'un projet pilote de vérification des drogues sur l'île de Vancouver, Université de Victoria

    Environ 1,7 million de dollars seront versés au département de chimie de l'Université de Victoria afin d'assembler la base de données probantes pour les programmes de réduction des méfaits grâce à l'intégration de services de vérification des drogues dans les sites de consommation supervisée et de prévention des surdoses. Les données recueillies seraient aussi étayées par de l'information qualitative fournie par les personnes qui consomment des substances illicites. La combinaison de ces deux méthodologies entraînerait une augmentation de la quantité de données probantes concernant les pratiques exemplaires pour les services de vérification des drogues.

    L'initiative augmentera la sécurité personnelle des personnes qui consomment des drogues et améliorera la surveillance du marché des drogues illicites. Les services seront offerts dans les sites de consommation supervisée et de prévention des surdoses sur l'île de Vancouver.

Financement des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) pour la recherche sur les opioïdes

Les IRSC fourniront en 2018-2019 jusqu'à 1,5 million de dollars à l'appui de projets de recherche pour évaluer les interventions mises en œuvre partout au Canada contre la crise des opioïdes. Cette recherche contribuera à fournir des données probantes par rapport à des sujets comme les interventions non pharmacologiques qui fonctionnent le mieux pour le traitement de la douleur, les meilleures façons de prévenir les surdoses d'opioïdes, le traitement du trouble d'utilisation d'opioïdes et la manière de faire la promotion de la réduction des méfaits.

En mars 2018, les IRSC ont annoncé le versement de 1,9 million de dollars à l'appui de 22 subventions de synthèse des connaissances afin d'orienter rapidement les politiques sur les opioïdes qui concernent un ou plusieurs piliers de la Stratégie canadienne sur les drogues et autres substances.

Les utilisateurs de connaissances ont directement guidé l'octroi de ces subventions, ce qui a permis aux chercheurs de rassembler les données probantes connues concernant les lacunes cernées en matière de connaissances et de les remettre aux fournisseurs de services, aux défenseurs des droits des communautés et aux décideurs fédéraux, provinciaux et territoriaux en première ligne de la crise des opioïdes.

Pour en savoir plus au sujet des interventions des IRSC contre la crise des opioïdes, veuillez consulter : Recherche sur les toxicomanies : Opioïdes.

Pour en savoir plus au sujet des interventions fédérales contre la crise des opioïdes, veuillez consulter Canada.ca/Opioides.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :