Les gouvernements du Canada et du Nunavut collaborent pour améliorer l'accès au traitement pour les personnes aux prises avec un trouble lié à l'utilisation de substances

Communiqué de presse

L’honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre fédérale de la Santé, et l’honorable George Hickes, ministre de la Santé du Nunavut, signent une entente bilatérale dans le cadre du Fonds de traitement d’urgence du gouvernement du Canada

10 décembre 2018                  Ottawa (Ontario)                     Gouvernement du Canada

La crise des opioïdes continue d'avoir des effets dévastateurs sur les personnes, les familles et les collectivités partout au pays. Sans un meilleur accès aux options de traitements efficaces et fondés sur des preuves, les personnes qui sont aux prises avec des troubles de consommation de substances continueront d'être à risque de surdose.

Vendredi, l'honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre fédérale de la Santé, et l'honorable George Hickes, ministre de la Santé du Nunavut, ont signé une entente bilatérale dans le cadre du Fonds de traitement d'urgence du gouvernement du Canada.

L'entente prévoit un investissement total de 750 000 $ (soit 500 000 $ du gouvernement du Canada et 250 000 $ du gouvernement du Nunavut) afin de permettre un meilleur accès aux traitements pour les personnes aux prises avec un trouble de consommation de substances.

Cet investissement assurera le financement de la prestation de services de traitement pertinents et appropriés à la culture pour améliorer les possibilités de traitement offertes aux personnes présentant un trouble lié à l'utilisation de substances et à celles ayant subi des traumatismes. Ces efforts permettront la mise sur pied de systèmes améliorés, fondés sur la collectivité, qui comprendront des camps de guérison sur le terrain et d'autres formes de soutiens communautaires.

Le gouvernement du Canada et ses partenaires reconnaissent qu'un meilleur accès au traitement aidera les personnes aux prises avec des problèmes de consommation de substances, y compris dans les collectivités éloignées du Nord du Canada, à améliorer leur vie.

Citations

« Les surdoses d'opioïdes continuent d'avoir des répercussions dévastatrices dans les collectivités de partout au pays. Je suis heureuse de pouvoir collaborer avec le gouvernement du Nunavut à fournir un traitement approprié à la culture pour les troubles liés à la consommation de substances et les traumatismes. En améliorant l'accès aux traitements, cette entente bilatérale aidera les collectivités à répondre aux besoins des personnes aux prises avec un problème de consommation de substances. Nous devons continuer à travailler ensemble de façon globale et concertée pour aider les Canadiens à avoir accès aux traitements et aux mesures de soutien. »

L'honorable Ginette Petitpas Taylor
Ministre de la Santé

« Le gouvernement du Nunavut est reconnaissant d'avoir la possibilité de travailler en collaboration avec le gouvernement du Canada dans le but d'améliorer l'accès aux options de traitements contre les troubles de consommation pour les Nunavummiut. Ce partenariat aidera à cultiver des approches de traitements appropriés à la culture, ce qui améliorera les possibilités de traitement au Nunavut, et apportera soutien au ministère de la Santé dans son engagement envers l'éducation, la sensibilisation, et la prévention de la consommation problématique de substances dans le territoire. »

L'honorable George Hickes
Ministre de la Santé du Nunavut

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Thierry Bélair
Cabinet de Ginette Petitpas Taylor
Ministre de la Santé
613-957-0200

Relations avec les médias
Agence de la santé publique du Canada
613-957-2983
hc.media.sc@canada.ca

Sarah Paterson
Gestionnaire intérimaire des Communications
Ministère de la Santé Gouvernement du Nunavut
867-975-5762
SPaterson@gov.nu.ca

Renseignements au public
613-957-2991
1-866-225-0709


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :