ARCHIVÉE - Lentille clearfieldTM résistant à l'imidazolinone (lignée RH44)

Juillet 2004

Information sur les aliments nouveaux - biotechnologie alimentaire

Santé Canada a informé BASF Canada Inc. qu'il ne s'objecte pas à l'emploi alimentaire de la variété de lentille Clearfield RH44 (Lens culinaris) dérivée par mutation, qui résiste aux herbicides à l'imidazolinone. Le Ministère a effectué une évaluation exhaustive de cette lentille conformément à ses lignes directrices relatives à l'évaluation de l'innocuité des aliments nouveaux. Ces lignes directrices sont fondées sur des principes internationaux d'évaluation de l'innocuité des aliments qui présentent des caractères nouveaux.

Contexte :

Le texte qui suit résume l'avis que BASF Canada Inc. a donné à Santé Canada et donne les résultats de l'évaluation de l'innocuité. Le présent sommaire ne contient aucun renseignement commercial confidentiel.

1. Introduction

BASF Canada a mis au point la lignée de lentille RH44, laquelle résiste aux herbicides à l'imidazolinone. Elle se joint à une famille de plantes cultivées résistantes à l'imidazolinone produites de manière semblable et ayant précédemment fait l'objet d'un examen par Santé Canada, à savoir le maïs, le canola, le riz et le blé résistants à l'imidazolinone. Les documents de décisions à l'égard de ces aliments nouveaux sont disponibles à http://www.novelfoods.gc.ca sous la rubrique « Décisions relatives aux aliments nouveaux ». La variété de lentille Clearfield RH44 n'est destinée qu'aux animaux reproducteurs et l'on n'optera pour la caractéristique de résistance à l'imidazolinone que dans la descendance des croisements mettant en cause la lignée RH44. D'autres caractéristiques de descendance (y compris la composition) seraient caractéristiques des matériaux utilisés aux fins de rétrocroisement.

2. Mise au point et production de la plante modifiée

Les lentilles (Lens culinaris) et d'autres légumineuses sont cultivées dans les Prairies canadiennes, principalement pour le marché d'exportation. Les lentilles se reproduisent par autopollinisation, s'adaptent bien aux climats froids et ont la réputation d'améliorer la fertilité du sol. La plupart des graines de lentille sont produites pour l'alimentation et sont soumises à un petit traitement avant que l'on puisse les manger sous forme de lentille ou de lentille fendue.

Le requérant a fourni des renseignements qui décrivent les méthodes utilisées pour mettre au point la lignée de lentille RH44 et les données qui caractérisent la modification génétique lui conférant une résistance aux herbicides à l'imidazolinone. BASF a mis au point cette variété de lentille par un procédé de mutagenèse conjugué à une reproduction traditionnelle. Aucun nouvel ADN n'a été introduit dans la lignée de lentille pour obtenir le phénotype résistant aux herbicides.

La mutation responsable de la résistance à l'imidazolinone provient d'une mutation ponctuelle d'un seul nucléotide dans un des gènes de l'acétohydroxyacide synthase (AHAS) trouvés dans la lignée de lentille Clearfield RH44. Le requérant a identifié par séquençage la mutation dans le gène de l'AHAS et a démontré qu'elle provient de la modification d'une seule paire de base qui code un seul changement d'un acide aminé dans la protéine de l'AHAS. Comme dans les lignées résistantes à l'imidazolinone antérieurement approuvées de blé, de riz, de maïs et de canola, ce seul changement d'acide aminé modifie le site de liaison de l'herbicide sur l'enzyme AHAS, sans influer sur le fonctionnement normal de l'enzyme.

3. Information concernant le produit

Théoriquement, une mutation de l'enzyme AHAS dans la lentille pourrait avoir une incidence sur la biosynthèse des acides aminés essentiels isoleucine, leucine et valine. On a comparé la composition en acides aminés de la lignée de lentille Clearfield RH44 à des cultivars commerciaux et confirmé que la mutation n'avait pas d'effet sur l'activité de l'enzyme AHAS de la lentille résistante à l'imidazolinone.

4. Exposition alimentaire

On prévoit que la lentille Clearfield de la lignée RH44 résistante à l'imidazolinone sera utilisée par l'industrie de l'alimentation dans des applications semblables à celles d'autres variétés de lentilles.

5. Nutrition

Les données nutritionnelles relatives à la variété de lentille Clearfield RH44 proviennent de deux ensembles de données qui ont été obtenus à partir de deux études différentes. Les deux études comprennent les analyses de la composition nutritionnelle de la variété de lentille Clearfield RH44 et de variétés commerciales actuellement homologuées. Des échantillons de grains des deux études ont été récoltés à partir d'essais à l'aide de dispositifs par blocs aléatoires complets. Les résultats de ces études indiquent que l'analyse immédiate, le profil d'acides aminés, le profil d'acides gras ainsi que le magnésium, le zinc, le fer, le phosphore, la niacine, l'acide pantothénique, la vitamine B6, la thiamine et des concentrations de l'antinutriment acide phytique et de l'inhibiteur de la trypsine de la variété de lentille Clearfield RH44 se situaient à l'intérieur des mêmes valeurs que celles des variétés de lentilles commerciales actuellement homologuées au Canada.

Bien que ces études comprennent l'analyse de plusieurs nutriments et antinutriments, certains autres micronutriments clés (folacine, vitamine C, riboflavine, cuivre, potassium et manganèse) et la lectine n'étaient pas inclus. Santé Canada a examiné une analyse raisonnée fournie par le requérant, laquelle établit qu'il y a un degré élevé de certitude que les composants ci-dessus n'auraient pas changé de manière significative dans la variété de lentille RH44, car la source de la résistance à l'herbicide (une simple substitution d'acide aminé dans l'enzyme AHAS) n'est pas reliée au métabolisme des vitamines ou des minéraux. De plus, on n'a pas observé d'effets phénotypiques secondaires (y compris des effets biochimiques) dans cette plante ni dans d'autres plantes mises au point à l'aide d'une approche par mutagenèse semblable et ayant été approuvées au Canada. En outre, la variété de lentille Clearfield RH44 est destinée aux animaux reproducteurs seulement et fera l'objet d'autres croisements génétiques. On n'optera pour la caractéristique de résistance à l'imidazolinone que dans la descendance des croisements mettant en cause la lignée RH44. D'autres caractéristiques de descendance (y compris la composition) seraient caractéristiques des matériaux utilisés pour un rétrocroisement. Il a en conséquence été conclu que des tests supplémentaires sur la variété de lentille Clearfield RH44 pour des paramètres supplémentaires n'étaient pas justifiés.

D'après les données nutritionnelles fournies dans cette demande, on a estimé qu'il n'y avait aucune raison de s'opposer à ce que la variété de lentille RH44 résistante à l'imidazolinone et la descendance contenant cette mutation ne soient vendues aux fins d'utilisation alimentaire au Canada.

6. Toxicologie

La valeur de la preuve suggère qu'il est fort peu probable que l'enzyme mutante de l'AHAS de la lignée de lentille RH44 constitue une toxine ou un allergène dans des conditions normales de consommation. Cette conclusion est fondée sur les observations voulant que la protéine est présente en très faibles quantités dans la partie consommable de la lentille. L'enzyme est thermolabile et serait inactivée durant le processus normal de préparation alimentaire et la protéine est sensible à la dégradation dans le tractus gastro-intestinal humain par la trypsine sous forme de protéine native. Par conséquent, l'exposition systémique à l'AHAS intacte a été jugée négligeable. De plus, la protéine modifiée d'AHAS n'est pas l'homologue d'allergènes connus et ne diffère pas de l'AHAS native dans sa similitude aux allergènes alimentaires connus. La variété de lentille RH44 n'exprime en outre aucune nouvelle protéine importante ni de quantités modifiées d'autres protéines, y compris des allergènes endogènes.

Conclusion :

Après avoir examiné les renseignements à l'appui de l'utilisation alimentaire de la lignée de la lentille résistante à l'imidazolinone RH44, Santé Canada a conclu que l'utilisation alimentaire de la lentille de cette lignée ne soulève aucune préoccupation quant à son innocuité. Santé Canada est d'avis que la lentille de la lignée RH44 est aussi sans danger et nutritive que celles qui proviennent de variétés de lentilles disponibles actuellement sur le marché.

L'avis de Santé Canada ne vise que l'utilisation alimentaire de la variété de la lentille RH44 résistante à l'imidazolinone. À l'aide des processus réglementaires actuels, l'Agence canadienne d'inspection des aliments a traité distinctement les questions liées à son utilisation comme provende.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :