Teneurs en sodium réduites tenant lieu de repère pour les aliments transformés

Les repères en matière de teneurs en sodium réduites pour les aliments transformés de Santé Canada ont été élaborés à la suite d'une mobilisation importante des intervenants et sur la base de leur rétroaction. L'orientation proposée par Santé Canada indique des teneurs en sodium particulières selon les catégories d'aliments transformés; elle a pour but de tenir lieu de guide pour l'industrie alimentaire dans la réduction de la teneur en sodium de ses produits à titre de soutien à l'atteinte par les Canadiens de l'objectif établi pour 2016 de l'apport moyen de 2 300 mg de sodium par jour. Certains fabricants ont exprimé le souhait de réduire la teneur en sodium de leurs produits en une seule étape, tandis que d'autres préfèrent adopter une démarche graduelle. Dans le but de contribuer à orienter les fabricants souhaitant réduire la teneur en sodium graduellement, des teneurs réduites par étapes ont été proposées. Peu importe la démarche qu'ils choisissent, les fabricants sont engagés à avoir atteint les teneurs repères réduites de l'étape 3 à la fin de 2016 et, si faisable, de les réduire encore davantage au fil du temps jusqu'à atteindre la plus faible teneur possible tout en tenant compte de la salubrité microbienne, de la qualité et de l'acceptation par le consommateur. Les fabricants sont aussi engagés à se concentrer sur la réduction du sodium dans les aliments destinés aux enfants.

Comme plusieurs aliments consommés quotidiennement contiennent du sodium, des teneurs en sodium réduites tenant lieu de repère ont été établies pour presque toutes les catégories d'aliments transformés auxquels du sel a été ajouté. On demande aux fabricants d'appliquer ces teneurs repères à tous les produits alimentaires transformés, peu importe qu'il s'agisse d'aliments destinés aux consommateurs, à d'autres fabricants d'aliments ou aux secteurs de la restauration et des services alimentaires.

Le fait que les entreprises soient engagées à travailler volontairement à l'atteinte des teneurs en sodium réduites ne l'emporte pas sur les obligations existantes de conformité avec toutes les dispositions législatives et réglementaires pertinentes en matière de production, de mise en marché et de vente des aliments au Canada.

Pour obtenir plus de renseignements sur la façon dont ces cibles ont été établies, veuillez consulter le document d'orientation destiné à l'industrie alimentaire sur la réduction du sodium dans les aliments transformés.

Teneurs fondées sur la moyenne pondérée en fonction des ventes (MPV) et teneurs maximales

Santé Canada a réalisé une consultation en novembre 2010 afin d'obtenir la rétroaction sur les implications potentielles d'établir les teneurs à titre de MPV et (ou) de maximums. Cette rétroaction a contribué à éclairer la prise de décision de Santé Canada. Les teneurs en sodium réduites tenant lieu de repères pour 2016 sont établies comme teneurs fondées sur la MPV et à titre de teneurs maximales. Les entreprises sont engagées à atteindre les deux volets de la teneur d'ici la fin de 2016. Les étapes de réduction du sodium n'ont été établies qu'à titre de teneurs fondées sur la MPV.

Les teneurs maximales ont été établies pour faire en sorte que la teneur en sodium de tous les aliments transformés d'une catégorie donnée soit inférieure à la valeur maximale d'ici la fin de 2016. Elles sont établies pour restreindre la quantité de sodium dans les aliments qui en contiennent le plus dans leur catégorie.

On mesure la MPV en utilisant la teneur en sodium des produits dans une catégorie pondérée en fonction de leur part du volume du marché canadien. La part du marché est mesurée à titre de volume des ventes du produit en kilogrammes (kg) plutôt que selon sa valeur pécuniaire. Pour atteindre la teneur en sodium réduite fondée sur la MPV, les fabricants modifient la quantité de sodium contenue dans tous leurs produits d'une catégorie donnée pour faire en sorte que la teneur fondée sur la MPV de tous ces produits soit égale ou inférieure à la teneur fondée sur la MPV établie pour la catégorie. Les entreprises sont engagées à viser une teneur en sodium (fondées sur la moyenne pondérée en fonction des ventes en kilogrammes) de leur gamme de produits dans une catégorie de sorte à atteindre les teneurs tenant lieu de repères fondées sur la MPV.

Pour obtenir plus de renseignements sur la MPV par rapport au maximum, il convient de consulter le document d'orientation destiné à l'industrie alimentaire sur la réduction du sodium dans les aliments transformés.

Avantages de l'établissement de teneurs en sodium réduites tenant lieu de repères en recourant à la MPV et aux maximums

  • Il favorise la baisse à la fois de l'apport moyen en sodium et de celui des personnes qui consomment le plus de sodium.
  • Le recours à la MPV favorise la modification de la composition des produits les plus populaires dans la catégorie, ce qui, par ricochet, aura l'incidence potentielle de la plus vaste portée sur les apports en sodium. Il devrait contribuer à modifier les goûts des consommateurs de sorte qu'ils préféreront les produits alimentaires à plus faible teneur en sodium.
  • Une teneur maximale favorise la modification de la composition des produits contenant le plus de sodium dans la catégorie.
  • Il confère aux entreprises une flexibilité accrue dans la planification de leurs activités de modification de la composition visant à atteindre les teneurs en sodium réduites établies pour 2016.

Une calculatrice de la teneurs fondées sur la moyenne pondérée en fonction des ventes (MPV) est disponible pour aider les entreprises alimentaires à calculer la MPV de leurs produits dans une catégorie donnée et à la comparer aux étapes de réduction du sodium progressives ainsi qu'aux teneurs repères établies pour 2016.

Communiquez avec nous :
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :