Première conférence internationale des dirigeants d'organismes de réglementation des pesticides

Ottawa, Canada
Du 12 au 14 septembre 2011

Renseignements généraux

L'Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA) de Santé Canada a accueilli la Première conférence internationale des dirigeants d'organismes de réglementation des pesticides, qui a eu lieu à Ottawa, Canada, du 12 au 14 septembre 2011.

Cette conférence a fourni l'occasion de discuter de préoccupations communes et de rechercher des solutions concertées aux enjeux actuels et émergents liés à la réglementation et à la gestion des pesticides à travers le monde.

Objectifs de la conférence

Les objectifs de cette conférence étaient :

  • Accroître la compréhension des forces mondiales qui façonnent et changent le paysage réglementaire de la lutte antiparasitaire;
  • Discuter des enjeux et des défis d'intérêt commun en matière de politiques de même que de problèmes nouveaux et émergents concernant la réglementation des pesticides et la lutte antiparasitaire;
  • Favoriser l'échange des principales pratiques pour les questions politiques, scientifiques et opérationnelles;
  • Bénéficier de l'expertise et de l'expérience collective pour trouver des moyens d'élaborer des stratégies et des politiques de façon plus coordonnée et intégrée;
  • Renforcer les réseaux mondiaux harmonisés et consolider les partenariats entre les organismes de réglementation; et
  • Discuter des outils appropriés (techniques, recherches, politiques, formation, gouvernance, etc.) à mettre en œuvre par les pays et les organisations internationales.

Au sujet de l'Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire

Le principal mandat de l'ARLA est de protéger la santé et l'environnement des Canadiens grâce à la réglementation des pesticides. Avant qu'un pesticide ne soit approuvé pour utilisation au Canada, une évaluation scientifique rigoureuse des risques doit être effectuée afin de déterminer si les risques associés à l'utilisation du produit sont acceptables. En vertu de la Loi sur les produits antiparasitaires (LPA), un risque acceptable signifie qu'il existe une certitude raisonnable qu'aucun dommage à la santé humaine, aux générations futures ou à l'environnement ne résultera de l'exposition ou de l'utilisation d'un produit.

Grâce à des connaissances scientifiques de plus en plus poussées, notre capacité à comprendre et à réduire les risques augmente également. L'ARLA maintient le rythme de ces progrès en utilisant les outils et les méthodes d'évaluation les plus à jour, et en collaborant avec d'autres organismes et partenaires en matière de réglementation du monde entier. L'objectif est de s'assurer que les pesticides disponibles pour une utilisation au Canada respectent les plus hautes normes d'innocuité.

L'ARLA emploie des scientifiques ayant une expertise couvrant un large éventail de domaines, y compris la toxicologie, les sciences de l'environnement, la biochimie, l'agronomie (la science de la production végétale et de la gestion des sols) et l'hydrologie (étude des plans d'eau).

Pour de plus amples renseignements au sujet de l'ARLA, veuillez vous rendre sur notre page d'accueil. Vous pouvez également vous procurer une fiche d'information qui explique plus en détail notre rôle et nos responsabilités.

Coordonnées

Pour plus d'information, veuillez communiquer avec le Service de renseignements sur la lutte antiparasitaire de Santé Canada.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :