Bacillus circulans - fiche d'information

Souche ATCC 9500

Sur cette page

Aperçu

  • Le gouvernement du Canada a réalisé une évaluation scientifique de la souche ATCC 9500 de Bacillus circulans, appelée une évaluation préalable, afin de déterminer le potentiel de risque posé aux Canadiens et à l'environnement.
  • En vertu de la Loi canadienne sur la protection de l'environnement (1999) [LCPE (1999)], le risque que pose une substance est déterminé en considérant à la fois ses propriétés dangereuses (la capacité de causer les effets nocifs sur la santé humaine ou l'environnement) et les niveaux d'exposition des personnes ou de l'environnement. Une substance peut être associée à des effets dangereux, mais le risque pour la santé humaine et l'environnement dépend du niveau d'exposition à la substance.
  • La souche ATCC 9500 de Bacillus circulans n'est pas dangereuse pour la santé humaine et l'environnement, et l'exposition des Canadiens et de l'environnement est modérée. Par conséquent, il est conclu que la souche ATCC 9500 de Bacillus circulans n'est pas nocive pour la santé humaine ou l'environnement.

À propos de cet organisme

  • Cette évaluation préalable porte sur la souche ATCC 9500 de l'organisme Bacillus circulans. Cet organisme de priorité B (danger moyen) a été évaluée dans le cadre de l'initiative sur les micro-organismes du Plan de gestion des produits chimiques (PGPC).
  • La souche ATCC 9500 de Bacillus circulans est une bactérie qui pourrait avoir plusieurs utilisations domestiques, commerciales et industrielles. Les caractéristiques de la souche ATCC 9500 de Bacillus circulans permettent son utilisation dans plusieurs domaines, notamment l'aquaculture, la biorestauration, le traitement de l'eau et la production d'enzymes.
  • Au Canada, la souche ATCC 9500 de Bacillus circulans est actuellement utilisée dans diverses applications, notamment la biodégradation, le nettoyage et le dégraissage des tuyaux d'évacuation, l'entretien des fosses septiques ainsi que le traitement des déchets et des eaux usées.

Exposition des Canadiens et de l'environnement

  • Les Canadiens peuvent être exposés à la souche ATCC 9500 de Bacillus circulans lorsqu'ils utilisent des produits de consommation ou des produits commerciaux contenant cette souche et, dans une moindre mesure, par les milieux naturels.
  • Au Canada, la souche ATCC 9500 de Bacillus circulans peut être rejetée dans l'environnement canadien lorsqu'elle est ajoutée de façon délibérée aux produits de consommation ou aux produits commerciaux ou lorsqu'elle est utilisée dans des procédés industriels.
  • On s'attend à des rejets de la souche ATCC 9500 de Bacillus circulans découlant de son utilisation pour nettoyer et dégraisser les tuyaux d'évacuation, entretenir les fosses septiques et traiter les déchets et les eaux usées.

Effets principaux (dangers) sur la santé et l'environnement

  • Il n'existe dans la littérature scientifique aucune donnée probante que la souche ATCC 9500 de Bacillus circulans soit encline à causer des effets nocifs pour la santé humaine. Chez l'humain, Bacillus circulans est généralement considéré comme non pathogène et est rarement isolé comme agent pathogène opportuniste chez les personnes présentant déjà des problèmes de santé.
  • Dans l'éventualité peu probable d'une infection, la souche ATCC 9500 de Bacillus circulans est sensible à plusieurs antibiotiques.
  • Il n'existe dans la littérature scientifique aucune preuve concluante que la souche ATCC 9500 de Bacillus circulans soit encline à causer des effets nocifs pour l'environnement ou qu'elle ait nui aux invertébrés terrestres à l'échelle des populations.
  • Cependant, dans le cadre d'études expérimentales sur leur capacité dans la lutte biologique, certaines souches de Bacillus circulans ont révélé un potentiel pathogène chez certains insectes et nématodes lorsqu'elles étaient inoculées directement et à des concentrations élevées.

Résultats de l'évaluation des risques

  • Compte tenu de tous les renseignements présentés dans cette évaluation, la souche ATCC 9500 de Bacillus circulans pose un risque faible de nuire à la santé humaine.
  • De même, compte tenu de tous les renseignements présentés, la souche ATCC 9500 de Bacillus circulans pose un risque faible de nuire aux organismes et à l'intégrité générale de l'environnement.
  • Le gouvernement du Canada a publié l'Évaluation préalable finale de la souche ATCC 9500 de Bacillus circulans le 24 février 2018.

Conclusions de l'évaluation préalable

  • Par suite de cette évaluation préalable, le gouvernement a conclu que la souche ATCC 9500 de Bacillus circulans n'est pas nocive pour la santé humaine aux niveaux d'exposition actuels.
  • Le gouvernement a également conclu que la souche ATCC 9500 de Bacillus circulans ne pénètre pas dans l'environnement à des niveaux qui peuvent être nocifs pour l'environnement.

Mesures préventives et réduction des risques

  • Le gouvernement propose qu'aucune autre mesure en vertu de la LCPE (1999) ne soit prise à l'égard de cet organisme, compte tenu du risque potentiel pour les Canadiens et pour l'environnement.

Important à savoir

  • La souche ATCC 9500 de Bacillus circulans peut être présente dans certains produits offerts aux consommateurs. Les Canadiens devraient respecter les mises en garde et les instructions inscrites sur les étiquettes des produits et d'éliminer les produits de manière responsable.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :