À l'occasion de la Journée mondiale du sida, la ministre de la Santé du Canada appelle à l'élimination de la stigmatisation

Communiqué de presse

La Journée mondiale du sida, qui a lieu le 1er décembre de chaque année, est le moment tout indiqué pour reconnaître la force et la résilience des personnes vivant avec le VIH, pour nous souvenir de ceux et celles qui nous ont quittés et pour souligner autant les progrès importants qui ont été réalisés dans la lutte contre le VIH/sida que le travail qui reste à faire. Au Canada, on estime que plus de 63 000 personnes vivent avec le VIH et le sida, et que de ce nombre, une sur sept n'a pas été diagnostiquée ou ignore qu'elle a contracté l'infection.

Aujourd'hui, pour souligner la Journée mondiale du sida, l'honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé, a officiellement approuvé la campagne Indétectable = Intransmissible (I = I) qui fait la promotion de nouvelles données scientifiques probantes selon lesquelles si une personne est traitée pour le VIH et si la suppression de sa charge virale est maintenue, il n'y a en réalité aucun risque de transmission sexuelle. Le Canada est le premier gouvernement à adhérer à cette campagne mondiale qui améliorera directement la vie des personnes vivant avec le VIH et réduira la stigmatisation.

La ministre a pris part à une cérémonie de levée du drapeau affichant le ruban rouge sur la Colline du Parlement en compagnie de représentants d’organisations de lutte contre le VIH et le sida de partout au pays. Elle a ensuite assisté à l’activité de lancement de la Journée mondiale du sida et de la Semaine de sensibilisation au sida chez les Autochtones, qui a été coorganisée par le Réseau canadien autochtone du sida, la Coalition interagence sida et développement et Pauktuutit Inuit Women of Canada.

Hier, dans le cadre des efforts du gouvernement du Canada pour éliminer la stigmatisation, la ministre a tenu une table ronde avec des personnes vivant avec le VIH de partout au Canada pour mieux comprendre leurs expériences. La stigmatisation demeure l'un des plus grands obstacles auxquels se heurtent les Canadiens en ce qui concerne l'accès à la prévention du VIH, à son dépistage et à son traitement, ainsi qu'aux services de soutien. 

La ministre a aussi annoncé des fonds pour une nouvelle campagne pancanadienne visant à réduire la stigmatisation et ses effets sur la prévention et le dépistage du VIH et sur l'accès au traitement chez les homosexuels, bisexuels, transgenres, bispirituels et allosexuels.

Le gouvernement du Canada continue de mettre tout en œuvre pour respecter les engagements mondiaux relativement au VIH, qui consistent notamment à mettre fin à l'épidémie de sida d'ici 2030 et à atteindre les cibles de traitement 90-90-90 de l'ONUSIDA d'ici 2020. Les cibles 90-90-90 sont les suivantes :

  • 90 % des personnes vivant avec le VIH connaîtront leur statut sérologique;
  • 90 % des personnes infectées par le VIH qui ont été diagnostiquées recevront un traitement;
  • 90 % des personnes recevant un traitement auront une charge virale supprimée.

Citations

« Le Canada a à cœur de prévenir les nouvelles infections à VIH et d'atteindre ses objectifs mondiaux. Je suis inspirée par le courage des personnes vivant avec le VIH. L'appui continu accordé aux initiatives comme la campagne Indétectable = Intransmissible est essentiel si nous voulons mettre fin à la stigmatisation liée au VIH. L'élimination de la stigmatisation contribuera dans une large mesure à prévenir les nouvelles infections, à interpeller les personnes non diagnostiquées et à veiller à ce que les personnes vivant avec le VIH obtiennent les soins, le traitement et le soutien dont elles ont besoin. »

L'honorable Ginette Petitpas Taylor
Ministre de la Santé

« J'éprouve de la gratitude envers les personnes et les organisations du Canada qui consacrent leur temps et leurs efforts à la lutte contre le VIH et d'autres infections transmissibles sexuellement et par le sang. Je continue de défendre ardemment le message Indétectable = Intransmissible (I = I). Non seulement ce principe repose fortement sur la science, mais, plus important encore, il constitue la voie à suivre dans les domaines du traitement et des soins. Il a aussi le potentiel de changer les points de vue de la société et d'aider à éliminer la stigmatisation qui peut isoler les personnes vivant avec le VIH, leur causer des torts et contrecarrer leurs efforts. »

La Dre Theresa Tam
Administratrice en chef de la santé publique du Canada

Faits en bref

  • Il y a eu environ 1,8 million de nouveaux cas de VIH à l'échelle mondiale en 2016. Cette année‑là, environ 36,7 millions de personnes vivaient avec le VIH, dont 19,5 millions recevaient un traitement antirétroviral.

  • Au Canada, plus de 63 000 personnes étaient atteintes du VIH/sida. Selon les estimations, en 2016, 86 % des personnes vivant avec le VIH/sida avaient reçu un diagnostic, 81 % des personnes ayant reçu un diagnostic suivaient un traitement et 91 % des personnes sous traitement avaient une charge virale supprimée.

  • En 2017, 2 402 nouveaux cas de VIH ont été signalés au Canada, ce qui équivaut à sept cas diagnostiqués chaque jour.

  • Le gouvernement du Canada investit 132 millions de dollars sur cinq ans par l'entremise du Fonds d'initiatives communautaires en matière de VIH et d'hépatite C afin d'appuyer les travaux effectués par des organisations communautaires pour lutter contre le VIH ou d'autres infections transmissibles sexuellement et par le sang.

  • Le gouvernement s'est engagé à investir plus de 87 millions de dollars en 2018-2019 pour appuyer la surveillance, la prévention, l'orientation de santé publique, le perfectionnement des connaissances et une intervention communautaire robuste pour lutter contre le VIH, l'hépatite C et d'autres infections transmissibles sexuellement et par le sang.

  • Le gouvernement du Canada est un fier partisan du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. D'ailleurs, le Canada s'est engagé à verser 804 millions de dollars pour la période de reconstitution des ressources 2017-2019.

Liens connexes

Personnes-ressources

Thierry Bélair
Cabinet de Ginette Petitpas Taylor
Ministre de la Santé
613-957-0200

Relations avec les médias
Agence de la santé publique du Canada
613-957-2983
hc.media.sc@canada.ca

Renseignements au public
613-957-2991
1-866-225-0709


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :