Les oiseaux sauvages et la grippe aviaire - Conseils généraux sur la manipulation


Avez-vous trouvé un oiseau sauvage malade ou mort ?
Communiquez avec le Réseau canadien pour la santé de la faune.

Information à l'intention du grand public et des chasseurs

Les oiseaux sauvages et le gibier d’eau du Canada et du monde entier sont des porteurs naturels des virus de la grippe aviaire. Ces virus ne causent généralement que peu ou pas de dommages aux oiseaux sauvages et au gibier d’eau. Toutefois, ces virus peuvent se propager aux volailles domestiques et, dans certaines circonstances, à l’homme.

En général, les cas humains de grippe aviaire sont causés par un contact étroit avec des volailles infectées vivantes ou mortes ou avec des environnements contaminés. Bien que le risque d’infection humaine par les virus de la grippe aviaire soit faible, les personnes doivent être prudentes lorsqu’elles manipulent des oiseaux sauvages.

Grand public

En règle générale, les membres du public ne doivent pas manipuler d’oiseaux sauvages vivants ou morts.

Si le contact avec les oiseaux sauvages est inévitable, portez des gants ou utilisez un sac en plastique doublé et évitez tout contact avec le sang, les fluides corporels et les excréments . Vous devez ensuite vous laver soigneusement les mains avec du savon et de l’eau chaude.

Si vous observez des oiseaux malades ou morts et que vous soupçonnez qu’il s’agit d’une maladie, communiquez avec le Réseau canadien pour la santé de la faune au 1 ‑800‑567‑2033.

Sécurité des chasseurs

La chasse, la manipulation et la consommation de gibier à plumes sain sont considérées comme sûres. Cependant, étant donné que l’exposition à la grippe aviaire peut se produire lors de la manipulation d’oiseaux sauvages et de gibier d’eau, nous vous recommandons les mesures suivantes  :

  • Avant de chasser le gibier à plumes et le gibier d’eau dans les zones où un foyer de grippe aviaire a été signalé, veuillez vérifier que les restrictions dans votre région n’ont pas changé.
  • Ne manipulez pas et ne mangez pas d’oiseaux malades ou morts de causes inconnues.
  • Lors de la manipulation ou du nettoyage du gibier :
    • Évitez le contact direct avec le sang, les excréments et les sécrétions respiratoires de tout oiseau sauvage.
    • Travaillez toujours dans un environnement bien ventilé.
      • Si vous travaillez à l’extérieur, essayez de rester du côté exposé au vent par rapport aux oiseaux pour éviter d’inhaler la poussière, des plumes et des gouttelettes.
    • Ne mangez pas, ne buvez pas et ne fumez pas.
    • Portez des gants (par exemple en vinyle, latex , nitrile, caoutchouc).
    • Lavez-vous les mains avec du savon et de l’eau chaude immédiatement après avoir terminé. Si vous n’avez pas accès à l’eau, utilisez un désinfectant pour les mains ou un essuie-main contenant au moins 60 % d’alcool.
    • Tenez les jeunes enfants et les animaux domestiques à l’écart des zones qui pourraient être contaminées.
  • Après avoir terminé, nettoyez et désinfectez soigneusement les outils et les surfaces de travail avec de l’eau chaude savonneuse, puis utilisez un désinfectant ménager.
  • Enlevez et lavez immédiatement les vêtements et les chaussures qui peuvent être contaminés par du sang, des excréments ou des sécrétions respiratoires.
    • Non seulement cela protège votre santé, mais cela aide aussi à prévenir la propagation du virus à d’autres oiseaux et à la volaille domestique.
  • Si vous tombez malade après avoir manipulé des oiseaux, consultez votre médecin. Informez votre médecin que vous avez été en contact avec des oiseaux sauvages.

Sécurité alimentaire

Rien ne permet de penser que le gibier à plumes correctement cuit soit une source d’infection de l’homme par la grippe aviaire.

Suivez ces conseils généraux lorsque vous manipulez de la viande de gibier à plumes :

  • Faites bien cuire la viande de gibier.
    • Faites cuire les morceaux et les coupes à une température interne de 74°C (165°F).
    • Faites cuire les oiseaux entiers à une température interne de 82°C (180°F).
  • Suivez les pratiques générales de manipulation sûre des aliments, telles que ce qui suit :
    • Gardez la viande crue à l’écart des autres produits alimentaires pour éviter toute contamination croisée.
    • Lavez-vous souvent les mains, notamment avant et après avoir manipulé de la viande crue.
    • Nettoyez les outils et les surfaces de travail contaminés avec de l’eau chaude savonneuse, puis utilisez un désinfectant ménager.

Précautions à l’intention des bagueurs d’oiseaux, des aviculteurs et des centres de réadaptation des espèces sauvages

Les personnes qui manipulent et soignent des oiseaux vivants en captivité doivent être conscientes du risque de transmission de la maladie d'un oiseau à l'autre et d'un oiseau à un être humain.

Aviculteurs et centres de réhabilitation d’espèces sauvages

  • Si vous observez des oiseaux malades ou morts et que vous soupçonnez qu’il s’agit d’une maladie, communiquez avec le Réseau canadien pour la santé de la faune au 1‑800‑567‑2033 avant de les manipuler ou de les emmener dans votre établissement.
  • Tous les oiseaux, même ceux qui semblent sains, doivent être mis en quarantaine avant d'entrer en contact avec les oiseaux résidants. Évitez de placer des espèces de régions différentes dans les mêmes aires et évitez les contacts inutiles entre les oiseaux.
  • Si des oiseaux de votre établissement montrent des signes de maladie (comme le larmoiement, l’enflure de la tête et des yeux, l’ébouriffage des plumes, etc.), communiquez immédiatement avec un vétérinaire.
  • Protégez-vous lorsque vous manipulez des oiseaux:
    • Portez des gants épais lorsque vous manipulez des oiseaux qui pourraient vous percer la peau avec leur bec ou leurs serres; autrement, portez des gants en caoutchouc ou des gants jetables (p. ex. en vinyle, latex, nitrile).
    • Ne mangez pas, ne buvez pas et ne fumez pas pendant que vous manipulez ou nettoyez des oiseaux et de l’équipement contaminés.
    • Si vous prélevez des échantillons de sang, d'excréments ou de tissus, portez des gants jetables (par exemple en vinyle, latex ou nitrile) et manipulez les échantillons et les objets pointus ou tranchants conformément aux protocoles de biosécurité en vigueur.
    • Travaillez toujours dans un environnement bien ventilé.
      • Si vous travaillez à l’extérieur, essayez de rester du côté exposé au vent par rapport aux oiseaux pour éviter d’inhaler la poussière, des plumes et des gouttelettes.
  • Si vous travaillez avec des oiseaux présentant des signes de maladie respiratoire ou neurologique, où des éclaboussures ou des gouttelettes seront générées (par exemple, par l’utilisation de tuyaux à haute pression ou dans des étangs), ou dans des endroits où la grippe aviaire hautement pathogène, sous-type H5N1, a été constatée chez des oiseaux sauvages ou des volailles, il est recommandé de porter également l’équipement suivant :
    • Respirateurs (par exemple, N-95, KN-95 ou équivalent)
    • Protection des yeux (par exemple, lunettes de protection étanches, écrans faciaux, lunettes de sécurité)
    • Blouse ou combinaison jetable
    • Couvre-chaussures/bottes de protection jetables ou bottes en caoutchouc ou en polyuréthane
  • Lors du nettoyage des équipements ou de la manipulation des excréments ou d’aliments et d’eau contaminés par des matières fécales, portez des gants jetables (vinyle, latex, nitrile), puis jetez-les et lavez-vous les mains à l’eau chaude savonneuse immédiatement après usage.
  • Utilisez des désinfectants appropriés pour nettoyer l’équipement (par exemple, les outils d’échantillonnage, les dispositifs de contention, de maintien et de transport des oiseaux, les outils de baguage ou les sacs à oiseaux) ou toute surface potentiellement contaminée.
  • Jetez immédiatement les gants et tout le matériel potentiellement contaminé d’une manière appropriée (c’est-à-dire dans des sacs de plastique fermés hermétiquement).
  • Lavez vos mains avec de l’eau et du savon ou un désinfectant pour les mains lorsque vous avez terminé.
  • Si vous tombez malade après avoir manipulé des oiseaux , consultez votre médecin . Informez votre médecin que vous avez été en contact avec des oiseaux sauvages.
  • Pour réduire le risque d’exposer vos propres volailles ou oiseaux à la grippe aviaire, appliquez une bonne biosécurité : utilisez des vêtements, des équipements et des chaussures distincts si vous manipulez des oiseaux sauvages, appliquez toujours une bonne hygiène des mains et évitez tout contact entre vos oiseaux et les oiseaux sauvages.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :