Comment les adultes et les gardiens peuvent-ils prévenir l'intimidation

Un problème que les jeunes ne peuvent pas toujours résoudre eux-mêmes

L'intimidation est une relation de pouvoir difficile à changer sans l'intervention d'un adulte. Dans la plupart des cas, une intervention de quelques minutes suffit pour faire cesser l'intimidation, particulièrement si l'adulte agit rapidement et chaque fois qu'il y a un incident. Si vous êtes témoin d'un incident d'intimidation, parlez avec les jeunes qui sont agressifs, faites-leur comprendre le tort qu'ils causent et demandez-leur de reconnaître leurs torts devant les jeunes qui ont souffert de leur comportement. Cela permet généralement de rompre le cycle.

Le saviez-vous...

Donnez l'exemple

Examinez la façon dont vous traitez les autres et celle dont vous laissez les autres vous traiter. En tant que modèle, vos gestes et vos réactions peuvent influencer les jeunes dans leurs relations avec les autres.

Si un jeune vous informe que quelqu'un est victime d'intimidation

Écoutez et prenez ses affirmations au sérieux même si l'incident semble insignifiant, par exemple, s'il s'agit d'injures. Généralement, les jeunes ne décident d'en parler aux adultes qu'en dernier ressort. Dans un nombre infime de cas, le comportement de l'intimidateur est un problème chronique qui nécessite l'intervention de la famille et l'aide d'un professionnel de la santé.

Que pouvez-vous faire?

Parents et tuteurs

  • Discutez, discutez, discutez. N'attendez pas que votre enfant aborde lui-même le sujet de l'intimidation si vous pressentez ou si vous avez vu ou entendu quelque chose.
  • Parlez aux adultes qui étaient en charge lorsque l'incident d'intimidation est survenu afin de trouver des façons de remédier à la situation et d'empêcher d'autres problèmes de survenir.
  • Si vous en avez l'occasion, confrontez l'enfant, l'adolescent ou le groupe responsable des gestes d'intimidation et expliquez-leur le tort qu'ils causent.
  • Mettez fin aux comportements d'intimidation qui surviennent à la maison. Il est important d'être conséquents dans vos interventions!

Adultes responsables d'adolescents (enseignants, directeurs d'école, entraîneurs ou autres)

  • Soyez attentifs aux interactions sociales des jeunes dans le groupe. Séparez les jeunes qui ont tendance à avoir des rapports négatifs entre eux.
  • Placez les jeunes qui ont tendance à être exclus dans un groupe où ils seront acceptés. Essayez de ne pas créer de situations qui favoriseront la victimisation des adolescents à risque (par exemple, ne laissez pas les jeunes choisir les membres de leur équipe ou de leur groupe).
  • Appuyez les autres adultes qui travaillent directement auprès des adolescents lorsqu'ils interviennent pour mettre fin à l'intimidation, par exemple en séparant de jeunes perturbateurs, en augmentant la surveillance dans les endroits où se produit habituellement l'intimidation et en plaçant les adolescents vulnérables dans des groupes non intimidateurs.

Le saviez-vous...

Politiques de lutte contre l'intimidation

Les responsables d'organisations qui se consacrent aux jeunes peuvent mettre en place une politique de lutte contre l'intimidation qui établit clairement les limites de ce qui constitue un comportement acceptable. Cette politique doit aussi prévoir des conséquences significatives pour enseigner aux adolescents agressifs des façons plus saines d'interagir. Il importe de laisser à tous (y compris aux jeunes) le temps d'examiner et d'accepter la politique et de veiller à ce que la politique soit appliquée de façon systématique et uniforme par tous les intéressés.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :