Programmes de prévention de l'intimidation

Programmes de prévention de l'intimidation à l'école

La prévalence de l'intimidation dans les écoles canadiennes est telle qu'elle ne laisse personne indifférent. Le Centre national de prévention du crime (SNPC) s'engage à diffuser de l'information sur les programmes de prévention de l'intimidation à l'école.

Info rapide

Selon une enquête de l'Organisation mondiale de la Santé concernant les comportements sanitaires d'enfants d'âge scolaire de partout au monde, le Canada figure au milieu de peloton parmi les 35 pays participants pour ce qui est du niveau d'intimidation.

 

L'intimidation au Canada

La recherche montre que le pourcentage d'élèves se livrant à des comportements intimidants est légèrement plus élevé à l'école secondaire qu'à l'école primaire. Cependant, le pourcentage d'élèves victimes décroît graduellement avec l'âge.

Il existe également des différences entre les sexes : à l'école primaire, plus de garçons que de filles se livrent à l'intimidation, mais moins en sont victimes. À l'école secondaire, presque deux fois plus de garçons que de filles du même niveau ont déclaré intimider les autres.

Que faire en cas d'intimidation

Les élèves et les adultes qui sont témoins de comportements intimidants peuvent intervenir afin d'aider la victime. Selon des études canadiennes sur l'intervention des pairs, seul un faible nombre d'élèves du niveau primaire tentent de faire cesser les incidents d'intimidation. Chez les adultes, les taux d'intervention sont faibles eux aussi. C'est souvent parce que les adultes sont absents au moment de l'incident.

Info rapide

Il faut absolument intervenir si l'on veut rompre le cycle de l'intimidation.

Approche visant toute l'école

Une intervention réussie diminue de 20 à 70 % la prévalence de l'intimidation dans les écoles. La plupart du temps, les interventions sont plus efficaces lorsqu'elles s'inscrivent dans une approche globale et structurée, comportant la mise en œuvre d'une politique et d'initiatives de prévention de l'intimidation à l'échelle de l'école.

Caractéristiques d'une politique en matière d'intimidation

  • Comprend une évaluation des besoins : Cette évaluation aide à déterminer les paramètres et l'étendue du problème d'intimidation avant l'adoption d'un plan d'action.
  • Met à contribution divers intervenants : La participation de plusieurs intervenants à l'élaboration de la politique contribue à assurer l'application et le respect de la politique.
  • Est présentée officiellement : Le personnel de l'école doit comprendre et communiquer uniformément le message relatif à la prévention de l'intimidation qui est énoncé dans la politique.
  • Est examinée et révisée périodiquement afin d'être bien adaptée aux besoins de l'école et des élèves.

Caractéristiques d'une initiative de prévention de l'intimidation

  • Est bien planifiée. Le plan comprend l'élaboration de contenu, un cadre d'évaluation et un plan de viabilité.
  • Met à contribution divers intervenants : La participation de membres de la collectivité et d'organismes communautaires permet d'obtenir de meilleurs résultats.
  • Fait participer les élèves à l'élaboration et à l'exécution du programme : Les élèves ressentent alors un sentiment d'adhésion et d'appartenance.
  • Porte sur divers risques et facteurs de protection : On intervient sur plusieurs plans afin de réduire divers facteurs de risque et de renforcer les facteurs de protection.
  • Prévoit du matériel, des discussions et des limites de temps adaptés à l'âge : Tous les éléments de l'intervention sont adaptés à l'âge; ils sont faciles à comprendre et pertinents pour les élèves.
  • Utilise une approche différenciée selon le sexe : On tient compte des différences entre les garçons et les filles pour ce qui est des formes d'intimidation et des réactions aux initiatives de prévention de l'intimidation.
  • Intervient dès l'apparition du comportement visé. L'intervention a lieu assez tôt pour que les comportements antisociaux ne se poursuivent pas ni ne s'aggravent à mesure que l'enfant grandit.
  • Met en place une intervention à long terme : Une intervention à long terme a généralement un effet plus déterminant et plus durable que les solutions à court terme.

L'approche communautaire globale

La participation de la collectivité peut améliorer l'efficacité des interventions visant l'école au complet.

Les cinq programmes d'intervention en cas d'intimidation qui ont le mieux réussi au Canada présentaient les caractéristiques suivantes :

  • L'intervention se faisait à trois niveaux, soit auprès de l'ensemble des élèves, de ceux qui commençaient à peine à se faire intimider ou à intimider les autres et de ceux qui se faisaient intimider ou qui intimidaient les autres depuis longtemps.
  • Le programme visait à modifier les attitudes et les comportements et à améliorer les compétences interpersonnelles et émotionnelles des élèves.
  • Les parents participaient à l'initiative.
  • La collectivité y participait également.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :