Comment reconnaître l'intimidation

Depuis quelques années, l'intimidation a beaucoup attiré l'attention, car les gens ont compris à quel point elle pouvait affecter les enfants et à quel point ses conséquences pouvaient être désastreuses. L'intimidation est définie comme un comportement agressif intentionnel et répété, associé à une intention négative, qui est utilisé par un enfant pour maintenir son pouvoir sur un autre enfant. L'enfant qui en est l'objet se retrouve donc victimisé et prisonnier d'une relation de violence.

  • Inégalité de pouvoir - Un enfant a plus de pouvoir que l'autre (du moins, c'est ainsi que les enfants en cause perçoivent la situation).
  • Gestes blessants - On adopte un comportement physiquement ou psychologiquement blessant (p. ex. injurier, insulter, menacer, frapper, donner des coups de poing ou des coups de pied).
  • Gestes directs ou indirects - Le comportement violent peut être adopté en présence de l'enfant faisant l'objet d'intimidation ou dans son dos (p. ex. plaisanter à son sujet, l'exclure, dire du mal de lui ou répandre des rumeurs à son sujet).
  • Comportement répété - Les gestes blessants se répètent, et l'enfant visé par ceux-ci a de plus en plus de difficulté à s'en sortir.

Le saviez-vous...

La cyberintimidation consiste en l'utilisation du courriel, du cellulaire, de messages textes, de sites Internet ou de bavardoirs pour proférer des menaces physiques ou faire du harcèlement verbal à l'endroit d'un individu ou d'un groupe ou pour le tenir à l'écart. La technologie des médias sociaux permet aux intimidateurs de demeurer anonyme lorsqu'ils diffusent à un grand public des messages ou des photos nuisibles.

Que peuvent faire les parents ?

Tous les adultes, y compris les parents, devraient parler ouvertement d'intimidation avec les enfants dont ils ont la charge et être prêts à s'occuper directement des problèmes qui pourraient survenir à l'école, au sein d'un groupe d'amis ou dans d'autres situations sociales.

Info rapide

Si d'autres enfants interviennent dans une situation d'intimidation, celle-ci prend fin en dix secondes ou moins dans plus de la moitié des cas.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :