La bactérie Vibrio

Même si les aliments que nous consommons au Canada sont parmi les plus salubres au monde, ils peuvent parfois être porteurs de bactéries susceptibles de nous rendre malades, comme la bactérie Vibrio.

Que sont les vibrions?

Les vibrions sont des bactéries qui produisent des toxines qui sont naturellement présentes dans l'eau, dans les poissons et dans les mollusques. Les vibrions se transmettent habituellement aux personnes lorsqu'elles consomment des aliments ou des boissons qui sont contaminés. Il y a plusieurs sortes de vibrions qui peuvent causer des maladies, y compris les vibrions halophiles qui vivent principalement dans les milieux marins, comme V. parahaemolyticus, V. vulnificus et V. alginolyticus, et les vibrions d'eau douce, comme V. cholerae.

Les personnes qui sont infectées par des vibrions pathogènes peuvent développer une maladie d'origine alimentaire. Les symptômes d'une maladie d'origine alimentaire peuvent être bénins ou graves selon plusieurs facteurs.

Comment les gens tombent-ils malades?

La bactérie V. parahaemolyticus vit dans des eaux saumâtres (mélange d'eau douce et salée) et provoque une gastro-entérite généralement bénigne chez l'humain en santé. La bactérie est naturellement présente dans les eaux côtières du Canada et des États-Unis, où les concentrations sont plus élevées pendant la saison estivale. La plupart des gens sont en contact avec la bactérie V. parahaemolyticus en mangeant des mollusques crus ou pas assez cuits, surtout des huîtres. Les personnes peuvent également transmettre la bactérie par des selles infectées.

Le saviez-vous?

Les maladies d'origine alimentaire peuvent être provoquées par des virus, des bactéries ou des parasites et elles sont généralement accompagnées d'une diarrhée et de vomissements occasionnels. Les gens les confondent souvent avec d'autres maladies.

Les bactéries Vibrio alginolyticus, V. fluvialis et V. vulnificus, qui sont également présentes dans les eaux côtières canadiennes, peuvent se transmettre par la consommation de fruits de mer qui peuvent également provoquer des maladies.

Les gens deviennent généralement infectés par la bactérie V. cholerae lorsqu'ils voyagent dans des pays tropicaux et qu'ils consomment des aliments ou des boissons contaminés. La bactérie V. cholerae cause le choléra, une maladie gastro-intestinale souvent grave. Le choléra est une maladie qui sème l'inquiétude à l'échelle mondiale et certaines souches continuent de se propager dans différents pays. Les aliments et l'eau peuvent devenir contaminés par un contact avec l'un ou l'autre des éléments suivants : des vomissures infectées, des selles contaminées, des mains malpropres ou des moustiques.

Quels sont les symptômes et le traitement?

Les gens qui sont atteints de la bactérie V. parahaemolyticus contractent généralement une maladie intestinale bénigne. La plupart des gens présentent au moins un des symptômes suivants dans les 12 à 24 heures qui suivent leur infection par la bactérie :

  • de la diarrhée (selles aqueuses)
  • des crampes d'estomac
  • des nausées
  • des vomissements
  • de la fièvre
  • des maux de tête

Le saviez-vous?

En plus des symptômes habituels d'une infection par la bactérie V. parahaemolyticus, les personnes qui sont contaminées par la bactérie V. vulnificus pourraient avoir des frissons, une pression artérielle anormalement faible ou des bactéries dans le sang. Ces symptômes sont particulièrement inquiétants chez les personnes vulnérables.

La maladie peut durer jusqu'à trois jours et les cas graves sont rares. Les personnes atteintes doivent boire beaucoup de liquides, y compris des jus de fruits et des boissons électrolytes, mais elles ont rarement besoin d'être traitées. Les personnes les plus vulnérables aux complications sont les femmes enceintes, les personnes dont le système immunitaire est affaibli, les jeunes enfants et les personnes âgées.

Le choléra est une maladie beaucoup plus grave. Les personnes contaminées par la bactérie V. cholerae présentent généralement au moins un des symptômes suivants un à trois jours après avoir été infectées :

  • de la diarrhée (selles aqueuses)
  • des crampes dans les jambes
  • des vomissements
  • de la déshydratation
  • de l'hypotension

Les personnes atteintes du choléra ont des symptômes très variés. Certaines personnes ne deviennent pas du tout malades, tandis que d'autres ont l'impression d'avoir une mauvaise diarrhée. Il y a quand même des personnes qui tombent très malades et qui doivent être hospitalisées.

La maladie peut durer jusqu'à sept jours. À cause de la perte rapide de liquides organiques, le choléra peut entraîner une déshydratation et un choc. Le traitement principal est la réhydratation à l'aide de liquides, notamment des solutions salines et électrolytiques, par voie orale ou par injections intraveineuses. Dans les cas graves, des antibiotiques sont administrés. L'absence de traitement peut entraîner la mort en l'espace de quelques heures, et le taux de décès peut atteindre jusqu'à environ 50 % dans les régions où les conditions sanitaires sont déplorables. Avec un traitement, le taux de décès peut être réduit à environ 1 %.

Comme c'est le cas pour la plupart des maladies d'origine alimentaire, les personnes les plus vulnérables aux complications sont les femmes enceintes, les personnes dont le système immunitaire est affaibli, les jeunes enfants et les personnes âgées.

Comment éviter de tomber malade?

Conseil sur la salubrité des aliments

Pour les mollusques qui sont dans une coquille, vous pouvez a) les faire bouillir jusqu'à ce que la coquille s'ouvre et les laisser bouillir pendant au moins cinq minutes de plus ou b) les faire cuire à la vapeur jusqu'à ce que la coquille s'ouvre et les laisser cuire pendant au moins neuf minutes de plus. Ne consommez pas les mollusques qui sont restés fermés pendant la cuisson. Faites bouillir les mollusques écaillés pendant au moins 10 minutes à 375 °F (190 °C) en tenant les morceaux séparés les uns des autres.

Les aliments contaminés par des espèces de Vibrio ont une apparence, une odeur et une saveur normales. Voici quelques conseils qui vous aideront à vous protéger et à protéger vos proches des infections causées par des espèces de Vibrio :

  • Buvez de l'eau qui provient d'une source sûre (traitée ou bouillie).
  • Achetez vos mollusques auprès de fournisseurs réputés.
  • Faites bien cuire les mollusques avant de les consommer, surtout les huîtres. Ne mangez pas de mollusques crus.
  • Faites cuire les aliments à une température sécuritaire de cuisson interne mesurée à l'aide d'un thermomètre numérique afin de la vérifier.
  • Consommez les mollusques sans tarder après les avoir fait cuire et réfrigérez les restes.
  • Gardez toujours les mollusques crus et cuits séparés.
  • Évitez de prendre des antiacides avant de consommer des huîtres ou d'autres fruits de mer, car une acidité réduite dans l'estomac peut favoriser la survie et la prolifération des espèces de vibrions.
  • Lorsque vous voyagez dans des pays en voie de développement, buvez de l'eau d'une source sûre (traitée ou bouillie). Ne mangez que des aliments chauds cuits. Consommez uniquement des fruits qui peuvent être pelés.
  • Lavez-vous toujours les mains pendant 20 secondes avec du savon après être allé(e) aux toilettes.
  • Évitez d'exposer des plaies ouvertes à de l'eau salée ou saumâtre tiède ou à des mollusques crus. Portez des vêtements de protection, comme des gants, lorsque vous manipulez des mollusques crus.
  • Lavez-vous bien les mains avec du savon avant de manipuler tout aliment. Prenez soin de laver vos mains, la planche à découper, les surfaces de travail, les couteaux et les autres ustensiles après avoir préparé des aliments crus.

Ces habitudes de salubrité alimentaire diminueront le risque de contracter une maladie provoquée par des vibrions ainsi que d'autres maladies d'origine alimentaire.

Que fait le gouvernement pour me protéger?

Au Canada, plusieurs organismes gouvernementaux travaillent ensemble jour après jour pour assurer la salubrité de vos aliments :

  • Santé Canada établit des normes et des politiques en matière de salubrité des aliments à l'aide d'une surveillance et d'un contrôle scientifiques des fruits de mer récoltés et vendus au Canada afin de réduire au minimum le risque de maladies d'origine alimentaire.
  • L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) applique ces politiques et ces normes et procède à des inspections pour s'assurer que l'industrie alimentaire respecte ses obligations en matière de salubrité alimentaire. L'ACIA collabore avec Santé Canada afin de faire en sorte que les maladies d'origine alimentaire soient détectées tôt et que des mises en garde soient communiquées à la population rapidement.
  • L'Agence de la santé publique du Canada étudie l'incidence et les causes des maladies au Canada, surveille les éclosions, et coordonne les mesures de lutte contre les éclosions.

Le gouvernement du Canada ne ménage pas ses efforts pour protéger votre santé et assurer votre sécurité :

  • Nous exécutons le Plan d'action pour assurer la sécurité des produits alimentaires et de consommation sur cinq ans afin de renforcer et de moderniser le système de sécurité du Canada et de nous assurer que vous puissiez avoir confiance en la qualité et la salubrité des aliments, des produits de santé et des produits de consommation que vous achetez.
  • Nous investissons dans le système d'assurance de la salubrité des aliments au Canada en améliorant la prévention, la détection précoce, la surveillance active ainsi que l'efficacité des mesures d'intervention et les communications avec les Canadiennes et Canadiens.
  • Nous participons à des campagnes de sensibilisation du public sur les pratiques alimentaires sûres, comme le programme Soyez prudents avec les aliments du Partenariat canadien pour la salubrité des aliments, un programme qui invite les consommateurs canadiens à penser à la salubrité des aliments à chaque étape de la manipulation des aliments, de l'achat dans les épiceries jusqu'à la nouvelle cuisson des restes d'aliments.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :