Cancer de la peau non mélanique

Le cancer de la peau est bien souvent divisé en deux types : mélanique et non mélanique. Le cancer non mélanique se produit dans les cellules basales ou squameuses. Ces cellules se situent à la base de l'épiderme et couvrent donc toute la surface du corps. Le cancer non mélanique est le plus fréquent. Étant donné que les cas sont habituellement traités en cabinet par des dermatologues et ne nécessitent pas d'hospitalisation, aucune donnée n'est inscrite dans les registres de cancer, rendant ainsi difficile l'établissement de statistiques. Par conséquent, les statistiques sur le cancer non mélanique sont surtout des estimations. Les régions du corps les plus souvent touchées par ce type de cancer sont celles exposées au soleil, comme le visage, le cou et le dos des mains.

Facteurs de risque

Certains facteurs accroissent les risques de développer un cancer non mélanique, notamment les suivants :

Contrôler le cancer de la peau non mélanique

Faits et chiffres

Le cancer de la peau est le sujet particulier traité dans la publication Statistiques canadiennes sur le cancer 2014. La plupart des registres de cancer provinciaux et territoriaux ne recueillent aucune donnée sur l'incidence des cas de cancer non mélanique. Bien que ces cas soient nombreux, il est difficile d'en savoir le nombre exact, étant donné qu'ils sont souvent traités avec succès au cabinet du médecin et ne nécessitent aucune hospitalisation. Par conséquent, les estimations des cas de cancer de la peau autre que le mélanome malin à l'échelle canadienne sont fondées sur les données provenant de quatre provinces, lesquelles englobent ces cancers.

  • En 2014, environ 76 100 Canadiens recevront un diagnostic de cancer de la peau autre que le mélanome malin, et 440 d'entre eux en mourront. Le cancer de la peau autre que le mélanome malin représente environ 28 % de tous les nouveaux cas de cancer au Canada.
  • Le cancer de la peau autre que le mélanome malin se divise en deux principaux sous-types : le carcinome spinocellulaire (CS) et le carcinome basocellulaire (CB). Environ 77 % des cas de cancer de la peau autre que le mélanome malin sont des CB et 23 % sont des CS. Le CS a tendance à être plus agressif que le CB.
  • 1 Canadien sur 8 développera un CB au cours de sa vie, et 1 Canadien sur 20 développera un CS.
  • Le taux de survie relative à 5 ans lié au cancer de la peau autre que le mélanome malin est plus élevé que celui lié au mélanome.

La seule mention se trouve au tableau 1, intitulé “ Nombre estimatif de nouveaux cas et de décès pour tous les cancers selon le sexe, Canada, 2008 ”. Le nombre de nouveaux cas de cancer non mélanique est estimé, pour 2008, à 40 000 chez les hommes et à 33 000 chez les femmes. Le nombre de décès est estimé à 160 chez les hommes et à 100 chez les femmes.

Développement et échange des connaissances

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :