Cancer du sein

Le cancer du sein est la forme de cancer la plus courante chez les Canadiennes, exception faite du cancer de la peau non mélanique. Ce cancer est très rare chez les hommes. Le cancer du sein se forme dans les cellules de la glande mammaire. Le tissu mammaire comprend le sein, mais aussi la partie du corps comprise entre la clavicule, l'aisselle et la lame du sternum.

  • On estime qu'en 2016, 25 700 Canadiennes recevront un diagnostic de cancer du sein et que 4 900 d'entre elles en mourront.
  • Le cancer du sein représente environ 26 % des nouveaux cas de cancer et 13 % de tous les décès dus au cancer chez les Canadiennes.
  • On prévoit que 1 femme sur 9 développera un cancer du sein au cours de sa vie et que 1 sur 30 en mourra.
  • En 2009, on estimait qu'au Canada, 157 360 femmes vivaient avec le cancer du sein ou y avaient survécu. Cela signifie que 1 Canadienne sur 107 avait reçu un diagnostic de cancer du sein à un moment donné au cours des 10 années précédentes.
  • Presque tous les cancers du sein se forment dans le tissu glandulaire du sein et ils sont désignés du nom de " adénocarcinomes ". Les cellules cancéreuses peuvent apparaître dans les canaux (carcinomes intracanalaires) ou les lobules (carcinomes lobulaires). Le carcinome intracanalaire est la forme la plus courante de cancer du sein, soit près de 90 % de tous les carcinomes du sein non infiltrants et 70 % de tous les carcinomes canalaires infiltrants.
  • Que faut-il savoir au sujet du cancer du sein?

Facteurs de risque

Les causes du cancer du sein sont multiples mais certains facteurs augmentent le risque :

  • Âge : 80 % des cas de cancer du sein apparaissent chez des femmes de 50 ans et plus.
  • Antécédents familiaux de cancer du sein, en particulier chez la mère, la sœur ou la fille, diagnostiqué avant la ménopause ou présence d'une mutation des gènes BRCA1 ou BRCA2.
  • Affections mammaires antérieures et cellules anormales décelées par des biopsies.
  • Aucune grossesse à terme ou première grossesse à terme après l'âge de 30 ans.
  • Tissus mammaires denses.
  • Obésité et inactivité chez les femmes post-ménopausées
  • Menstruations précoces.
  • Ménopause tardive.
  • Hormonothérapie substitutive (combinaison d'œstrogène et de progestatif) pendant plus de cinq ans.
  • Les effets du tabagisme et du fait de n'avoir jamais allaité sont à l'étude.
  • Que faut-il faire pour réduire les risques de cancer?
  • Comment devrais-je manger pour réduire le risque de cancer?

Contrôler le cancer du sein

Faits et chiffres

Développement et échange des connaissances

Initiatives financées par l'Agence

L'Agence de la santé publique du Canada a financé récemment deux projets visant à accroître la sensibilisation du public au cancer du sein et à améliorer la prévention en la matière :

  • Le « Programme de santé du sein », dirigé par la Fondation canadienne du cancer du sein, région de l'Ontario, visant à mieux faire connaître aux Ontariennes de 40 ans et plus les comportements propres à réduire le risque de cancer du sein
  • Le Projet pour les femmes présentant un risque élevé de développer un cancer du sein, visant à mieux faire comprendre aux femmes, aux fournisseurs de soins de santé et au public les facteurs qui augmentent le risque de développer un cancer du sein, y compris le cancer du sein héréditaire. Il s'est agi d'un effort concerté entre diverses organisations de lutte contre le cancer du sein, notamment la Fondation canadienne du cancer du sein, le Réseau canadien du cancer du sein, Rethink Breast Cancer et le centre canadien de soutien Willow pour les femmes atteintes du cancer du sein
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :