Chlamydia et LGV : Prévention et contrôle

Prévention et contrôle des infections à Chlamydia trachomatis (comprenant la lymphogranulomatose vénérienne (LGV)).

Sur cette page

Mesures générales de prévention et contrôle des ITSS

La recherche de cas, l'éducation, le counseling, la notification aux partenaires et le traitement sont essentiels au contrôle des infections.

Les professionnels de la santé devraient offrir le dépistage des ITSS dans le cadre de leurs interventions de prévention clinique et de contrôle des infections. Puisque plusieurs ITSS sont souvent asymptomatiques et peuvent entraîner de complications graves si elles ne sont pas diagnostiquées et traitées, offrir un dépistage des ITSS dans le cadre des soins courants, en portant une attention particulière aux personnes qui présentent des facteurs de risque. En normalisant ainsi le dépistage, on peut réduire les obstacles aux tests de dépistage et la stigmatisation associée aux ITSS.

Intégrer aux soins des stratégies de prévention des ITSS telles que le counseling, la vaccination et l'éducation sur les pratiques préventives. L'entrevue motivationnelle peut être utilisée pour cerner les obstacles aux pratiques préventives ainsi que les moyens de les surmonter.

Offrir la vaccination contre les virus de l'hépatite B (VHB), de l'hépatite A (VHA) et du papillome humain (VPH) aux personnes à risque d'acquérir ces infections, conformément au Guide canadien d'immunisation.

La notification aux partenaires présente des bénéfices de santé publique (p. ex. la surveillance et le contrôle des maladies) et réduit le risque de réinfection du cas index.

Contrôle et prévention de C. trachomatis

Les mesures de prévention et contrôle de la transmission de C. trachomatis incluent le counseling, le diagnostic précoce et le traitement de la personne et de ses partenaires sexuels.

Informer les personnes ayant une infection à C. trachomatis suspectée ou confirmée :

Les personnes ayant une LGV suspectée ou confirmée devraient aussi être informées :

L'infection à C. trachomatis chez les nourrissons peut être évitée en dépistant et en traitant les personnes enceintes avant l'accouchementNote de bas de page 3

Références

Note de bas de page 1

Weir E. Lymphogranuloma venereum in the differential diagnosis of proctitis. CMAJ 2005 Jan 18;172(2):185.

Retour à la référence de la note de bas de page 1

Note de bas de page 2

Götz HM, van Doornum G, Niesters HG, den Hollander JG, Thio HB, de Zwart O. A cluster of acute hepatitis C virus infection among men who have sex with men-results from contact tracing and public health implications. AIDS 2005;19(9):969-974.

Retour à la référence de la note de bas de page 2

Note de bas de page 3

Moore DL, MacDonald NE. Preventing ophthalmia neonatorum. Canadian Journal of Infectious Diseases and Medical Microbiology 2015;26(3):122-125.

Retour à la référence de la note de bas de page 3

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :