Recommandations pour la prévention et le contrôle des infections lors d’une évacuation médicale par aéronef de patients de collectivités éloignées et isolées du Nord canadien, dont l’infection par la COVID-19 est soupçonnée ou confirmée

2 octobre 2020

Préparées par l’Agence de la santé publique du Canada avec les conseils du Comité consultatif national sur la prévention et le contrôle des infections.

Sur cette page

Introduction

L’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) établit des lignes directrices sur la prévention et le contrôle des infections qui sont fondées sur des données probantes pour compléter les efforts des gouvernements provinciaux et territoriaux en matière de surveillance, de prévention et de contrôle des infections (PCI) associées aux soins de santé. Le présent document a pour objet de donner des conseils en matière de PCI pour l’évacuation médicale par voie aérienne de patients dont l’infection par la COVID-19 est soupçonnée ou confirmée, en prenant appui sur les directives actuelles de l’ASPC sur la COVID-19 et des directives sur les Pratiques de base et précautions additionnelles visant à prévenir la transmission des infections dans les milieux de soins de l’ASPC. Ce document doit être interprété en conjonction avec les lois, les règlements et les politiques locaux, provinciaux et territoriaux pertinents.

Les recommandations formulées dans le présent document renvoient aux mesures minimales de PCI qu’il s’impose de prendre pour l’évacuation médicale de patients dont l’infection par la COVID-19 est soupçonnée ou confirmée. Les directives locales de santé publique et de l’industrie du transport aérien (p. ex. dépistage des symptômes et vérification de la température corporelle) ainsi que les procédures opérationnelles normalisées de l’organisation (qui prennent en compte les contrôles techniques comme le débit d’air, etc.) peuvent comporter des recommandations et des exigences supplémentaires.

Hypothèses pour l’élaboration des recommandations 

  1. Medevac est un vol d’évacuation médicale non commercial réservé au transport d’un patient.
  2. Il existe déjà des politiques et des procédures organisationnelles de prévention et de contrôle des infections qui concordent avec les pratiques courantes et les précautions supplémentaires, dont le nettoyage, la désinfection et la gestion des déchets.
  3. Le personnel d’évacuation médicale est constitué de travailleurs de la santé qui arrivent par transport aérien et qui ont un contact direct avec le patient.
  4. Le personnel d’évacuation médicale prend les précautions requises, conformément aux conseils ou aux directives de santé publique locale, s’il doit (plutôt que le personnel local) se rendre dans la collectivité pour transporter le patient à bord de l’aéronef.
  5. Tout le personnel à bord de l’aéronef a reçu une formation sur la façon de mettre et de retirer l’équipement de protection individuelle (EPI) et sur les principes de base de PCI.
  6. Le personnel compétent à bord de l’aéronef (p. ex. le personnel d’évacuation médicale ou l’équipage de conduite) sera désigné au préalable pour donner des instructions pertinentes sur les mesures de santé publique qui s’appliquent à la COVID‑19 et à l’EPI au patient, à l’accompagnateur et à tout membre du personnel au sol qui peut monter à bord de l’aéronef.
  7. Il est possible que l’accompagnateur soit infecté par le virus de la COVID‑19.

Patient (dont l’infection par la COVID-19 est soupçonnée ou confirmée)

Le personnel navigant compétent (p. ex. le personnel d’évacuation médicale ou l’équipage de conduite) devrait veiller à ce que le patient :

Accompagnateurs

Équipage de conduite

Personnel d’évacuation médicale (personnel)

Équipement et milieu de soins aux patients

Stratégies pour réduire la production d’aérosols pendant les interventions médicales génératrices d’aérosols

Cette section a été extraite des directives de l’ASPC sur les Pratiques de base et précautions additionnelles visant à prévenir la transmission des infections dans les milieux de soins.

Il faut appliquer des stratégies pour réduire le niveau de production d’aérosols dans les cas soupçonnés ou confirmés de COVID‑19 pendant un vol Medevac. Il faut limiter les IMGA à celles qui sont médicalement nécessaires; par exemple, l’intubation et les procédures connexes, la bronchoscopie, l’induction de crachat et la ventilation à pression positive non invasive comme la ventilation spontanée en pression positive continue (CPAP) et la ventilation spontanée en pression positive bidirectionnelle (BiPAP).

Il faut suivre les directives provinciales ou territoriales pour les autres interventions qui exigent l’utilisation d’un masque N95. Ces directives peuvent varier d’une province ou d’un territoire à l’autre.

Les stratégies destinées à réduire la production d’aérosols pendant les IMGA sont les suivantes :

Il faut toujours suivre les procédures opérationnelles normalisées de Medevac pour l’IMGA, ainsi que les directives fédérales, provinciales et territoriales sur la prévention et le contrôle des infections.

Bibliographie

Remerciements

Le Comité consultatif national sur la prévention et le contrôle des infections (CCN-PCI) est un organisme consultatif externe qui offre à l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) une expertise et des conseils en matière de prévention et de contrôle des maladies infectieuses dans les établissements de soins de santé canadiens.

Les présentes recommandations ont été formulées par : Mme Katherine Defalco, Mme Adina Popalyar, Mme Sabrina Chung, Mme Toju Ogunremi, Dre Kahina Abdesselam.

Membres du CCN-PCI : Dre Joanne Embree (présidente), Dre Jennie Johnstone (vice-présidente), Mme Molly Blake, Mme Josiane Charest, Dre Maureen Cividino, Mme Nan Cleator, Mme Jennifer Happe, Dre Susy Hota, Mme Anne Masters-Boyne, Dr Matthew Muller, Mme Patsy Rawding, Mme Suzanne Rhodenizer-Rose, Dr Patrice Savard, Dre Stephanie Smith, Dre Nisha Thampi.

Section de la prévention et du contrôle des infections associées aux soins de santé de l’ASPC : Dr James Brooks (directeur), Mme Kathy Dunn (gestionnaire), Dre Kahina Abdesselam, Mme Anna Bottiglia, Mme Sabrina Chung, M. Steven Ettles, M. John McMeekin, Mme Toju Ogunremi, Mme Adina Popalyar.

Les auteurs reconnaissent avec gratitude les contributions de la Dre Marianna Ofner, du Groupe de travail sur la santé publique dans les collectivités éloignées et isolées de la COVID-19, de Services aux Autochtones Canada et de l’Autorité sanitaire des Territoires du Nord-Ouest.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :