Les animaux et la COVID-19

Le virus à l'origine de la COVID-19 est différent des autres coronavirus qui affectent les animaux domestiques. Apprenez à protéger vos animaux domestiques et le bétail, ainsi que vous-même, pendant la pandémie de COVID-19.

Sur cette page

Risque de transmission de la COVID-19 de l'animal à l'humain

À l’heure actuelle, on n’en sait que très peu sur les liens entre les animaux et la COVID-19, plus particulièrement si un animal peut propager le virus. Nous en apprenons un peu plus chaque jour, et selon les données recueillies, ces renseignements peuvent changer. Il est important de se rappeler que dans la plupart des cas, les humains infectent les animaux (transmission d’humain à animal) et les animaux ne sont pas la source de l’infection chez les humains.

Selon l'Organisation mondiale de la santé animale, il n’existe aucun rapport indiquant la transmission de la COVID-19 chez les humains depuis les animaux de compagnie. Cependant, des rapports provenant des Pays-Bas suggèrent qu’un petit nombre de travailleurs sur des fermes laitières infectées pourraient avoir été infectés par le lait. C'est un domaine qui continue d'être étudié.

Le tableau ci-dessous présente ce que nous savons à l’heure actuelle au sujet des animaux qui peuvent être infectés au virus qui cause la COVID-19 et quelles espèces seraient susceptibles de transmettre la maladie aux humains. Certains animaux peuvent tomber malades et présenter des symptômes, notamment les suivants :

Les animaux dont nous savons qu'ils peuvent être infectés à la COVID-19 ou qui peuvent être capables d'infecter des humains à partir du 3 juillet 2020
AnimalNote de bas de page * Peut être infecté à la COVID-19 Peut transmettre la maladie à des animaux de la même espèce Peut retransmettre la maladie aux humains
Chat Oui Oui On l’ignore
Furet Oui Oui On l’ignore
Hamster Oui Oui On l’ignore
Chien Oui, mais rarement Non On l’ignore
Grand félin (tigre, lion) Oui Oui On l’ignore
Vison Oui Oui Probablement
Cochon Non Non, parce qu’il est immunisé Non, parce qu’il est immunisé
Poule Non Non, parce qu’elle est immunisée Non, parce qu’elle est immunisée
Canard Non Non, parce qu’il est immunisé Non, parce qu’il est immunisé
Roussette Oui Oui On l’ignore
Singe Oui On l’ignore On l’ignore
Souris Non Non, parce qu’elle est immunisée Non, parce qu’elle est immunisée

Notes de bas de page

Note de bas de page *

Il s’agit de catégories générales et les renseignements pourraient ne pas s’appliquer à toutes les espèces.

Retour à la référence de la note de bas de page *

Les animaux de compagnie et la COVID-19

Les animaux de compagnie contribuent à notre bonheur et à notre bien-être, surtout en période de stress. Si vous ne présentez aucun symptôme de COVID-19 et que vous n'êtes pas en auto-isolement, faire des promenades avec votre chien ou passer du temps avec votre animal de compagnie peut contribuer à vous garder tous deux en bonne santé.

Plusieurs rapports ont fait état d'humains infectés qui ont transmis le virus à leur chien ou chat de compagnie. On ne sait toujours pas avec certitude à quelle fréquence et dans quelles circonstances cela se produit.

Comment assurer la sécurité de vos animaux de compagnie

Les propriétaires d’animaux de compagnie devraient suivre les recommandations ci-dessous dans le cas où :

Dans ces circonstances :

Prendre soin des animaux exposés

On pense que les animaux de compagnie ne jouent pas un rôle important dans la transmission de cette maladie. Toutefois, si vous vous occupez d'un animal de compagnie qui a été exposé à une personne ayant la COVID-19, il est recommandé de prendre des précautions pendant 14 jours après la dernière exposition possible de l'animal au cas humain :

Si possible, l'animal devrait rester dans sa propre maison afin de minimiser les contacts avec de nouvelles personnes, de nouveaux animaux ou de nouveaux environnements.

Un animal peut devoir être déplacé temporairement vers un nouveau lieu si son propriétaire vit seul et doit être hospitalisé, par exemple dans :

Dans ces cas, l'animal doit être confiné dans une seule zone afin de minimiser les contacts avec les autres personnes et les animaux dans la résidence ou l’établissement.

Les personnes susceptibles d'être gravement malades si elles contractent la COVID-19 doivent éviter de s'occuper temporairement des animaux exposés.

Si l’animal présente des signes de maladie et si vous avez des inquiétudes quant à sa santé, veuillez consulter votre vétérinaire.

Le bétail ou les autres animaux de ferme et la COVID-19

Jusqu'à présent, on ne signale aucun cas d’infection de bétail (comme les vaches, les cochons, les chèvres ou les moutons) à la COVID-19. Plusieurs rapports concernant des élevages de vison aux Pays-Bas indiquent que des travailleurs ont été infectés à la ferme par les animaux.

Les premières informations provenant d'un petit nombre d'études indiquent que les porcs, les poulets et les canards ne sont pas sensibles au virus. La sensibilité des autres espèces de bétail ou d’animaux d’élevage est actuellement inconnue. C'est un domaine qui continue d'être étudié et l'on attend davantage d'information.

Comment protéger votre bétail ou les autres animaux de ferme

Les éleveurs doivent disposer de plans de continuité des activités pour faire face à la situation de la COVID-19. Les associations de l'industrie peuvent s'avérer une ressource utile pour les agriculteurs lorsqu'ils élaborent ou révisent leurs plans de continuité des activités.

Les éleveurs de bétail doivent suivre les mesures habituelles de biosécurité, comme toujours, en particulier s'ils :

Les éleveurs doivent limiter l'accès à leur exploitation de toutes les personnes non essentielles et exclure spécifiquement les personnes qui :

Les éleveurs doivent consulter les autorités locales de santé publique  concernant les recommandations actuelles en matière de santé publique en ce qui a trait aux fermes et aux environnements agricoles.

Si vous êtes malade ou en isolement, demandez à une autre personne de s'occuper de vos animaux pendant que vous êtes malade ou que vous vous isolez. Si cela n'est pas possible, assurez-vous de suivre les mesures de base de prévention et de contrôle des infections :

Ces mesures sont :

Si vous avez des préoccupations, demandez conseil à votre vétérinaire ou à un professionnel local de la santé publique qui peut répondre à vos questions.

Pour plus d'information sur la prévention des maladies dans les exploitations agricoles, les producteurs sont invités à consulter les ressources suivantes :

Les tests de dépistage de la COVID-19 pour les animaux

Il n'est généralement pas recommandé de tester les animaux pour la COVID-19, car la transmission du virus se fait principalement d’une personne à l’autre et non par contact avec les animaux.

Si votre animal développe une maladie après avoir été exposé à un cas de COVID-19 ou à une personne ayant des symptômes de la COVID-19, appelez votre vétérinaire pour qu'il :

Les vaccins contre la COVID-19 pour les animaux

Actuellement, il n'existe aucun vaccin commercial homologué contre la COVID-19 disponible au Canada pour les animaux. Rien ne permet de penser que la vaccination des animaux avec des vaccins offerts sur le marché pour d'autres coronavirus puisse offrir une protection croisée contre la COVID-19.

Importer des animaux de zones touchées

Tous les animaux qui entrent au Canada doivent satisfaire aux règles d'importation établies par l'Agence canadienne d'inspection des aliments. L'Organisation mondiale de la santé animale ne recommande pas de restrictions commerciales liées à la COVID-19 pour les animaux. 

Il n’existe actuellement aucune restriction en ce qui concerne l’importation d’animaux au Canada dans un contexte d’éclosion de COVID-19. Il est toutefois recommandé que les personnes, les organismes de sauvetage et les familles d’adoption reportent actuellement l’importation d’animaux. Les restrictions appliquées aux voyages, les vols limités et certaines limites à l’accès aux soins vétérinaires courants peuvent avoir des conséquences fâcheuses sur la santé et le mieux-être des animaux importés.

Avant d’importer un animal, tenez compte de la situation épidémique actuelle au lieu d’origine de l’animal et au lieu d’arrivée. Cela peut vous aider à déterminer si des restrictions additionnelles sont en place en ce qui a trait aux voyages (pour les gens et les animaux).

Les animaux importés d’autres pays peuvent transporter diverses maladies qui ne sont pas présentes au Canada. Ces maladies peuvent se répandre à d’autres animaux, ainsi que des animaux aux humains. Il est toujours préférable de demander à un vétérinaire d’examiner un animal récemment importé. Le vétérinaire peut donner des conseils sur les traitements et les vaccins adéquats qui garderont cet animal, les autres animaux et votre famille en santé.

Il est important de noter qu’un point d’entrée n’est pas un emplacement acceptable pour un transfert de possession d’un animal. Tout transfert doit être effectué à un emplacement autre que le point d’entrée ou le bureau de l’Agence des services frontaliers du Canada.

Disponibilité des produits de santé pour les animaux en lien avec la COVID-19

En collaboration avec ses membres et ses filiales mondiales, l'Institut canadien de la santé animale fournit des mises à jour sur toute pénurie, perturbation ou tout retard dans la production de produits de santé pour les animaux.

Renseignements et conseils supplémentaires à l'intention des vétérinaires

Une foire aux questions portant sur la COVID-19 et les animaux (PDF, en anglais seulement) est accessible aux vétérinaires dans le site Web de l’Association canadienne des médecins vétérinaires.

Liens connexes

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :