Prévention et contrôle de la maladie COVID-19 : Lignes directrices pour les milieux de soins à domicile

*Le présent document a été mis à jour pour la dernière fois le 24 avril 2020. Veuillez consulter ce document pour de nouvelles mises à jour.

Le document actuel fournit des instructions sur la pandémie de la COVID-19 aux fournisseurs de soins à domicile.

Les personnes responsables de l'élaboration des politiques ainsi que de la mise en œuvre et de la surveillance des mesures de prévention et de contrôle des infections (PCI) dans les milieux de soins à domicile doivent connaître les documents d'information sur les pratiques de base et les précautions additionnelles, de même que les lois et règlements en matière de santé et de sécurité au travail. Le terme « personnel » comprend toute personne qui fournit des soins médicaux officiels ou des soins personnels à domicile. Le terme « client » est destiné à désigner les patients qui reçoivent des soins à domicile.

Mesures importantes pour prévenir l'introduction et la propagation de la COVID-19 dans et entre les domiciles des clients sont présentées ci-après :

  • Le personnel doit respecter les lignes directrices actuelles en matière de prévention et de contrôle des infections relatives au port d'équipement de protection individuelle (EPI) lorsqu'il se trouve au domicile d'un client.
  • Tout le personnel doit être formé à mettre un masque à l'extérieur du domicile de chaque client, à porter un masque à tout moment pendant la visite et le jeter après celle-ci. Il doit également savoir comment évaluer la nécessité de porter de l'EPI supplémentaire et enfiler, porter et retirer correctement celui-ci afin de minimiser le risque de contamination pour lui-même et son environnement immédiat.
  • L'utilisation d'une protection oculaire (p. ex. écran facial) par le personnel pendant la durée d'une visite au domicile du client devrait être fortement suggéré.
  • Le personnel doit appliquer les mesures de précaution concernant la transmission par gouttelettes et par contact ainsi que les pratiques de base lors de tout contact avec un client lorsque celui-ci (ou une autre personne vivant avec le client) est soupçonné d'avoir contracté ou a contracté la COVID-19.

Contexte

En décembre 2019, une grappe de cas de pneumonie d'origine inconnue a été signalée à Wuhan, dans la province de Hubei, en Chine. Le 10 janvier 2020, la cause de cette grappe de cas de pneumonie a été attribuée à nouveau coronavirus, qui cause une maladie qu'on appelle maintenant la COVID-19. Une pandémie a été déclarée le 11 mars 2020.

Pour obtenir des renseignements à jour, les organismes fournissant des services de soins à domicile devraient consulter la page « Maladies à coronavirus (COVID-19) : Mise à jour sur l'éclosion » ainsi que les autorités de santé publique locales, provinciales ou territoriales.

Au cours des derniers mois, notre compréhension de la COVID-19 s'est considérablement approfondie. La transmission de personne à personne est en augmentation dans les communautés canadiennes. La COVID-19 se propage le plus souvent à partir d'une personne infectée lorsque celle-ci produit des gouttelettes respiratoires (en toussant ou en éternuant), lors de contacts personnels étroits (comme se toucher ou se serrer la main) ou lors de contacts avec une surface infectée, suivi d'un contact de la main avec la bouche, le nez ou les yeux avant le lavage des mains. La COVID-19 peut également se transmettre par l'air lors d'interventions médicales générant des aérosols (IMGA).

Des données suggèrent une transmission asymptomatique, présymptomatique ou paucisymptomatique non détectée de ce virus. Lors de visites, les clients et le personnel des milieux de soins à domicile peuvent être infectés par la COVID-19, mais ne présenter aucun symptôme ou présenter des symptômes légers ou inhabituels.

Introduction

L'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) élabore des lignes directrices et des recommandations sur la prévention et le contrôle des infections fondées sur des données probantes afin d'appuyer les efforts de santé publique déployés par les provinces et les territoires pour surveiller, prévenir et contrôler les infections acquises en milieu de soins.

Les lignes directrices actuelles sur la prévention et le contrôle de la COVID-19 pour les milieux de soins à domicile visent à fournir des directives provisoires aux organismes et au personnel offrant des soins à domicile visant à prévenir la transmission de la COVID-19 dans les milieux de soins à domicile.

Les organismes de soins à domicile offrent à leurs clients des services complets qui sont prodigués à domicile ou dans la communauté. Ils ont donc un rôle clé à jouer pour prévenir toute admission inutile à l'hôpital ou dans les services de soins de longue durée. Le terme « soins à domicile » est utilisé pour décrire tous les soins médicaux officiels ou les soins personnels prodigués à domicile. Ces soins comprennent notamment ceux qui sont prodigués par des infirmières, des physiothérapeutes, des ergothérapeutes, des inhalothérapeutes et des préposés aux services de soutien à la personne.

Les lignes directrices actuelles provisoires se fondent sur les lignes directrices canadiennes élaborées lors des précédentes éclosions de coronavirus, l'expérience d'autres pays relativement à la COVID 19 ainsi que sur les directives provisoires d'autres organismes canadiens et internationaux. Elles reposent sur les conseils techniques formulés par les membres du Comité consultatif national sur la prévention et le contrôle des infections (CCNPCI) de l'ASPC.

Les stratégies relatives à la prévention et le contrôle des infections visant à prévenir ou à limiter la propagation de la COVID-19 dans les milieux de soins à domicile sont semblables à celles utilisées pour la gestion, la prévention et le contrôle d'autres infections respiratoires aiguës et comprennent ce qui suit.

  • Identification rapide de toutes les personnes présentant des signes et des symptômes de la COVID-19 :
    • Les signes et symptômes peuvent comprendre :
      • Fièvre (température de 38,0°C ou plus); OU
      • Tout nouveaux symptômes respiratoires ou aggravation des symptômes respiratoires (toux, essoufflement, écoulement nasal ou éternuement, congestion nasale, voix rauque, maux de gorge ou difficulté à avaler); OU
      • Tout nouveau symptôme atypiquel, y compris, mais sans s'y limiter, les frissons, les douleurs musculaires, la diarrhée, les malaises ou les maux de tête.
  • Mise en place de mesures de PCI pour prévenir les infections (p. ex. pratiques de base, y compris l'hygiène des mains, l'évaluation du risque au point de service [ERPS], mise en œuvre de précaution contre les gouttelettes et par contact, et utilisation d'un respirateur N95 lors d'IMGA).
  • Pour obtenir de plus amples renseignements, le personnel peut consulter la ligne directrice de l'ASPC intitulée Pratiques de base et précautions additionnelles visant à prévenir la transmission des infections dans les milieux de soins.

Ces lignes directrices ont été élaborées à l'intention du personnel et des organismes canadiens fournissant des soins à domicile et peuvent différer de celles élaborées par d'autres pays. Elles devraient être lues parallèlement aux lois, aux politiques et aux règlements locaux, provinciaux et territoriaux pertinents.

Ces lignes directrices sont fondée sur les données scientifiques et les conseils d'experts actuellement disponibles et pourraient être modifiées à mesure que de nouveaux renseignements sont disponibles.

Préparation relative à la prévention et le contrôle des infections

Les organismes qui fournissent des services de soins à domicile doivent s'assurer de ce qui suit :

  • ils se tiennent courant des données sur la propagation de la COVID 19 à l'échelle locale et régionale;
  • ils disposent de la capacité nécessaire pour appeler les clients et procéder à une évaluation préalable avant la visite prévue;
  • le personnel réalisant une évaluation au téléphone a accès à des directives pertinentes sur l'évaluation des signes et symptômes de la COVID-19;
  • le personnel reçoit de la formation continue et un contrôle de la conformité à la réalisations des ERPS, aux pratiques de base, y compris l'hygiène des mains, et à la mise en œuvre des précautions additionnelles, notamment les précautions contres les gouttelettes et par contacts;
  • une évaluation des risques en matière de sécurité à domicile est effectuée pour chaque client en vue de déterminer si son environnement est adapté à la prestation de services de soins à domicile;
  • des politiques et des procédures sont en place pour prévenir l'introduction et la propagation de la COVID-19 d'un client à domicile à l'autre, et elles sont fondées sur des directives ou des recommandations régionales, provinciales ou territoriales. Ces politiques et procédures concernent notamment les points suivants :
    • la communication avec le personnel et la clientèle sur les mises à jour concernant la COVID-19,
    • l'auto-évaluation par le personnel de toute exposition, ou de tout signe ou symptôme de la COVID-19,
    • l'évaluation par téléphone du client (et d'un membre du ménage) pour déceler tout signe ou symptôme de la COVID-19 avant les visites,
    • la nécessité pour tous les employés d'effectuer une ERPS avant toute interaction avec un client ou un membre du ménage; l'instauration de pratiques de base, notamment en ce qui concerne l'hygiène des mains, pour le bien de tous les clients; le moment et les circonstances où il faut mettre en œuvre les précautions additionnelles (p. ex. précautions contre les gouttelettes et par contact),
    • la gestion des expositions, des signes et des symptômes des clients ou des employés non protégés ou des cas confirmés de COVID-19,
    • la surveillance et l'évaluation des pratiques et des résultats de la PCI (p. ex. la conformité en matière d'hygiène des mains),
    • l'obligation pour le personnel susceptible de participer ou d'être exposé à des IMGA de subir un essai d'ajustement du respirateur N95 et de faire l'objet d'une surveillance quant au port adéquat de celui-ci, en vérifiant que le masque est hermétique chaque fois qu'il est appliqué et en le retirant conformément au programme de protection respiratoire du programme de soins à domicile,
    • les pratiques de déroulement des tâches pour atténuer le risque d'atteinte à la PCI (p. ex. préparation préalable des fournitures nécessaires aux pratiques d'hygiène pour éviter le risque de contaminer les articles),
    • la restriction du matériel apporté au domicile à ce qui est essentiel, la réduction au minimum de la contamination et le nettoyage et la désinfection appropriés,
    • le nettoyage, la lessive et la gestion des déchets sur les lieux,
    • l'entreposage approprié de l'EPI (p. ex. les employés devraient apporter l'EPI adéquat avec eux à chaque visite, l'EPI ne devrait pas être entreposé au domicile du client et un contenant à déchet doublé d'un sac en plastique devrait être placé près de la porte de sortie du domicile pour être ensuite jeté),
    • le nettoyage et la désinfection adéquats de tout EPI réutilisable;
  • le personnel et la clientèle reçoivent de l'information sur la COVID-19, sur la façon dont le virus cause l'infection et sur la façon de se protéger et de protéger les autres, notamment :
    • l'importance de l'hygiène des mains et la façon de se laver les mains et d'utiliser un désinfectant pour les mains à base d'alcool (DMBA),
    • des consignes sur les règles d'hygiène respiratoire (c.-à-d. tousser dans un mouchoir ou dans le pli du coude, puis procéder au lavage des mains),
    • des consignes sur la façon de jeter les articles utilisés et sur les endroits où le faire,
    • une formation sur la façon d'enfiler et de retirer correctement l'EPI de manière à ne pas se contaminer;
  • les clients/membres du ménage et le personnel (s'il fait partie du plan de soins) sont dirigés vers des ressources sur le nettoyage et la désinfection de l'environnement. Lien : Désinfectants pour surfaces dures et désinfectants pour les mains (COVID-19);
  • le personnel dispose de l'EPI nécessaire aux points de service pour toutes les visites de soins à domicile;
  • une évaluation périodique a lieu pour déterminer les stocks des EPI nécessaires (p. ex. gants, blouses, masques, protection faciale et oculaire) et autres fournitures nécessaires, y compris le DMBA;
  • un approvisionnement coordonné des fournitures est assuré avec les groupes d'achats provinciaux et territoriaux pour en maximiser l'accès;
  • le personnel malade, ou ayant été exposés à un cas confirmé de COVID-19, telle que définie par l'organisme de santé au travail ou le service de santé publique local, ou les employés dont on a déterminé qu'ils doivent s'isoler conformément aux directives de la santé publique, doivent suivre les politiques des autorités de santé publique compétentes pour connaître les restrictions et le moment où ils peuvent retourner au travail.
  • Le personnel doit s'assurer de ce qui suit :
    • respecter les politiques et les procédures de l'organisme en matière de PCI, ainsi que les directives de santé publique des juridictions;
    • procéder, une fois par jour, à une auto-évaluation et signaler immédiatement tout nouveau signe et symptôme à la direction de l'organisme de soins à domicile;
    • avant chaque quart de travail, signaler à la direction de l'organisme de soins à domicile s'ils ont pu être exposés sans protection à un cas de COVID-19;
    • bien connaître
      • la façon d'effectuer une ERPS avant toute interaction afin de déterminer les mesures de PCI nécessaires pour protéger les clients et se protéger eux-mêmes contre l'infection,
      • les pratiques de base et les précautions additionnelles,
      • l'utilisation et les limites de l'EPI à leur disposition;
      • les outils téléphoniques et les outils d'évaluation en ligne des provinces et des territoires (lorsqu'ils sont offerts) visant à faciliter le dépistage de la COVID-19 et à effectuer le triage;
      • les endroits où ils peuvent subir un test de dépistage s'ils deviennent symptomatiques ou si les autorités de santé publique locales ou l'organisme de soins à domicile exigent un test de dépistage;
      • les programmes de conservation de l'EPI et y participer.

Évaluation des risques en matière de sécurité à domicile

Un employé qualifié doit effectuer une évaluation des risques liés à la sécurité à domicile afin de vérifier que l'environnement est adapté pour fournir le niveau de soins à domicile nécessaire. L'évaluation doit vérifier ce qui suit :

  • le client et les membres du ménage sont en mesure de respecter les précautions recommandées, telles que l'hygiène des mains, l'hygiène respiratoire, le nettoyage des lieux et la restriction des déplacements à l'intérieur du domicile;
  • les membres du ménage se tiennent à une distance de deux (2) mètres du personnel pendant la visite;
  • les préoccupations en matière de sécurité sont prises en compte, comme le danger d'incendie et le risque d'ingestion accidentelle associée aux DMBA;
  • le client dispose d'un moyen par lequel il peut communiquer avec son fournisseur de soins primaires si jamais son état se détériore.

Dépistage et gestion

Les organismes de soins à domicile doivent s'assurer qu'il existe des processus permettant de procéder à un dépistage actif des symptômes ou des signes de la COVID-19 chez le personnel et la clientèle.

Ces organismes doivent assurer la liaison avec les autorités de santé publique compétentes pour déterminer la manière la plus rapide de faire effectuer les tests de dépistage de la COVID-19 du personnel et des clients et d'en obtenir les résultats, ainsi que pour obtenir des conseils sur les indications du dépistage de la COVID-19 chez les clients et les endroits où il doit être effectué.

Personnel

Le dépistage du personnel doit comprendre une auto-évaluation des expositions, des signes et des symptômes de la COVID-19 et une vérification quotidienne de la température.

  • Si un membre du personnel présente des signes ou des symptômes de la COVID-19 au travail, il doit immédiatement se laver les mains, s'assurer de ne pas enlever son masque, informer son supérieur, éviter tout contact avec les clients et partir dès qu'il est possible de le faire en toute sécurité.
  • Le personnel présentant des signes ou des symptômes (y compris des symptômes respiratoires légers) doit subir un test de dépistage de la COVID-19 et être exclu du travail; il doit suivre les recommandations locales de la santé publique en matière de dépistage et de gestion ultérieure.

Les organismes de soins à domicile doivent collaborer avec les autorités de santé publique pour gérer et surveiller le personnel exposé.

Clients

Les organismes de soins à domicile doivent s'assurer qu'il existe un processus permettant de procéder à un dépistage de tous les clients et membres de leur ménage en appelant avant chaque visite. Il s'agit notamment de demander si le client ou tout autre membre du ménage du domicile présente des signes ou des symptômes de la COVID-19 ou s'il fait l'objet d'une enquête ou s'il est confirmé qu'il est atteint de la COVID-19.

  • Il convient de conseiller aux clients ou aux membres du ménage qui présentent des signes ou des symptômes de la COVID-19 de s'isoler et de communiquer avec leur fournisseur de soins primaires ou de consulter les autorités de santé publique locales pour obtenir des conseils supplémentaires.
  • Les personnes qui présentent des symptômes plus graves doivent être aiguillées vers des soins d'urgence.

Soins des clients et mesures de contrôle des infections

Évaluation du risque au point de service (ERPS)

Avant toute interaction avec un client, tous les membres du personnel doivent évaluer les risques d'infection auxquels ils s'exposent et auxquels le client est exposé, de même que tout autre risque découlant d'un client, d'une situation ou d'une procédure.

  • L'ERPS est une pratique courante que doit appliquer tout le personnel avant une rencontre clinique, peu importe le statut à l'égard de la COVID-19, et qui doit reposer sur le jugement professionnel des membres du personnel (c-à-d. leurs connaissances, leurs compétences, leur raisonnement et leur formation) relativement à la probabilité qu'eux-mêmes et/ou d'autres personnes soient exposés à des agents infectieux dans le cadre d'une tâche ou une interaction précise avec un client donné, et dans un milieu particulier et les conditions existantes.
  • L'ERPS aide le personnel à choisir les mesures et/ou les EPI appropriés pour réduire au minimum le risque d'exposition à des infections connues et inconnues

Hygiène des mains

Le personnel est tenu d'appliquer les mesures d'hygiène des mains :

  • en entrant et en quittant le domicile du client;
  • avant et après tout contact avec un client, peu importe si des gants sont portés;
  • après le retrait des gants;
  • avant et après tout contact avec l'environnement du client (p. ex. matériel médical, lit, table et poignée de porte), peu importe si des gants sont portés;
  • en toutes autres circonstances où il y a un risque de contamination des mains (p. ex. après tout contact avec du sang et des liquides corporels, et après avoir manipulé des bassins hygiéniques, urinoirs et pansements);
  • avant la préparation ou l'administration des médicaments ou de la nourriture;
  • avant toute intervention aseptique;
  • avant d'enfiler l'EPI et pendant le retrait de l'EPI, conformément à la procédure organisationnelle relative au port et au retrait d'EPI;
  • après toutes autres pratiques d'hygiène personnelle (p. ex. se moucher le nez, aller aux toilettes, utiliser des linges ou serviettes).

Les clients doivent connaître les mesures d'hygiène des mains et doivent avoir de l'aide pour les mettre en pratique s'ils en sont incapables en raison d'une atteinte physique ou cognitive. Les clients doivent se laver les mains :

  • en entrant ou en quittant leur domicile;
  • avant de manger, de recevoir des soins buccaux ou de manipuler des médicaments;
  • après les pratiques d'hygiène personnelle ou après avoir utilisé les toilettes;
  • en toutes autres circonstances où il y a un risque de contamination des mains (p. ex. après avoir manipulé des pansements ou des liquides corporels).

Les mains doivent être nettoyées au moyen d'un DMBA à 60-90 % ou avec de l'eau et du savon. Le lavage des mains avec de l'eau et du savon est de mise si les mains sont visiblement souillées ou lorsque des soins sont apportés à des clients infectés par Clostridioides difficile.

Pratiques de base

Les pratiques de base s'appliquent à tout le personnel, en tout temps, lorsque des soins à domicile sont administrés. Elles englobent les suivantes, sans s'y limiter :

  • ERPS;
  • Hygiène des mains;
  • Utilisation appropriée des EPI;
  • Respect de l'hygiène respiratoire (c.-à-d. tousser dans un mouchoir ou dans le coude, puis appliquer les mesures d'hygiène des mains).

Masque et protection oculaire pour tout le personnel administrant des soins à domicile durant les visites

Compte tenu de la propagation communautaire de la COVID-19 au Canada et des données probantes corroborant le risque de transmission que présentent les personnes atteintes qui ne présentent aucun symptôme ou qui ont peu de symptômes, le port du masque par tout le personnel de soins à domicile et durant toute la période de visite est recommandé. Le port du masque par le personnel tout au long des visites vise à réduire le risque de transmission de la COVID-19 du personnel aux clients ou à d'autres membres de la famille lorsqu'aucun des signes ou symptômes de la maladie n'est reconnu, mais qu'il y a un risque de transmission du virus. Le port d'une protection oculaire (p. ex. un écran facial) pendant toute la durée des visites doit sérieusement être envisagé afin de protéger le personnel de la transmission de la COVID-19 dans la communauté.

Le personnel doit consulter les lignes directrices provinciales et territoriales et les politiques des établissements sur les recommandations particulières en matière d'utilisation des masques, des protections oculaires et autres EPI, ainsi que sur les stratégies de conservation des EPI.

Lorsque les masques et les écrans faciaux sont recommandés pendant toute la durée des visites, le personnel de soins à domicile doit :

  • appliquer les mesures d'hygiène des mains avant d'enfiler le masque et l'écran facial au moment d'entrer dans le domicile, avant et après leur retrait et avant de mettre un nouveau masque ou écran facial;
  • porter le masque en vérifiant s'il couvre bien la bouche et le nez et en ajustant la pièce nasale pour qu'elle soit bien en place;
  • éviter de toucher le devant du masque ou de l'écran facial pendant qu'il le porte ou le retire (se laver immédiatement les mains en cas de contact avec ces surfaces);
  • ÉVITER de laisser pendre le masque sous le menton, autour du cou et sur l'oreille et de le porter sous le nez et sur la tête;
  • retirer le masque juste avant de quitter le domicile, dans une pièce où le client ou d'autres membres de la famille ne sont pas présents, puis le jeter dans un récipient à déchets mains libres le plus proche et appliquer les mesures d'hygiène des mains;
  • retirer l'écran facial juste avant de quitter le domicile, dans une pièce où le client ou d'autres membres de la famille ne sont pas présents, puis le jeter ou procéder à son retraitement conformément aux lignes directrices de prévention et de contrôle de l'infection de l'organisme de soins à domicile,
    • les masques dotés d'une visière doivent être retirés et jetés dans un récipient à déchets mains libres le plus proche;
  • appliquer les mesures d'hygiène des mains pendant et après le retrait de l'EPI et entre chacune des visites avec des clients.

L'un des concepts fondamentaux de la pratique de prévention et de contrôle des infections (PCI) est d'éviter de reporter un même masque. Toutefois, dans le contexte de pandémie de la COVID-19 et des pénuries d'EPI, les organismes et le personnel de soins à domicile doivent suivre les lignes directrices émises par leur autorité compétente respective relativement à l'utilisation, à la réutilisation et au retraitement des EPI.

Si la réutilisation des masques est recommandée, les membres du personnel doivent retirer leur masque par les attaches passées derrière les oreilles ou les élastiques en prenant soin de ne pas toucher la face avant du masque, puis le ranger avec soin dans un endroit propre et sec et conformément aux directives de santé publique de leur établissement et de leur province/territoire, tout en veillant à éviter la contamination de la surface intérieure du masque et à appliquer les mesures d'hygiène des mains avant et après avoir retiré le masque et avant de le remettre.

Les masques doivent être jetés et remplacés lorsqu'ils sont endommagés, mouillés, humides ou souillés (par la respiration du porteur ou une projection externe), ou lorsqu'ils entrent en contact direct avec un client.

Le personnel doit être informé de la manière de se procurer des masques supplémentaires si nécessaire.

Précautions contre la transmission par gouttelettes et par contact

Ces précautions doivent être prises pour tous les clients ayant reçu un diagnostic de COVID-19 ou présentant de nouveaux signes ou symptômes d'une atteinte possible à la COVID-19 :

  • Les signes ou symptômes peuvent comprendre :
    • Fièvre (température de 38,0°C ou plus); OU
      • Tout nouveaux symptômes respiratoires ou aggravation des symptômes respiratoires (toux, essoufflement, écoulement nasal ou éternuement, congestion nasale, voix rauque, maux de gorge ou difficulté à avaler); OU
      • Tout nouveau symptôme atypique, y compris, mais sans s'y limiter, les frissons, les douleurs musculaires, la diarrhée, les malaises ou les maux de tête.
  • Le personnel doit s'assurer de porter des gants, une blouse à manches longues (couvrant l'avant du corps, du cou à la mi-cuisse), un masque et une protection oculaire avant d'entrer dans le domicile du client ou de s'approcher à moins de 2 mètres de tout client sous précaution contre la transmission par gouttelettes et par contact. Parmi les exemples de protections oculaires ou faciales (hormis les masques), on compte les écrans faciaux complets, les masques dotés d'une visière, les lunettes de sécurité ou de protection non ventilées (les lunettes de vision habituelles ne confèrent pas une protection suffisante).
  • Le personnel doit retirer son EPI dans l'ordre approprié et le jeter dans un récipient à déchets main libres le plus proche lorsqu'il quitte le domicile du client :
    • Les écrans faciaux complets doivent être retirés (puis jetés ou envoyés aux fins de retraitement, conformément aux lignes directrices en matière de PCI de l'organisme de soins à domicile). Les masques utilisés qui sont dotés d'une visière doivent être retirés, puis jetés.
  • Les mesures d'hygiène des mains doivent être appliquées conformément aux pratiques exemplaires en matière de port et de retrait des EPI.

Interventions médicales générant des aérosols (IMGA)

Une IMGA est une intervention effectuée sur un patient qui peut induire la production d'aérosol de diverses tailles, notamment des noyaux de gouttelettes. Il est rare que des IMGA soient réalisées dans le cadre de soins à domicile.

Il convient de suivre les directives provinciales ou territoriales pour les interventions qui nécessitent l'utilisation d'un respirateur N95 en plus de prendre des précautions contre la transmission par gouttelettes et par contact. Ces directives peuvent varier d'une province ou d'un territoire à l'autre.

Manipulation du matériel servant aux soins des patients et de leur lessive

Le matériel et les fournitures jetables à usage unique devraient être utilisés chaque fois que cela est possible et jetés à la poubelle après chaque utilisation. Le matériel réutilisable et les fournitures (p. ex. tensiomètres, thermomètres) ainsi que les jouets, les jeux électroniques, etc., devraient être réservés à l'usage du patient et rangés à leur domicile.

Seul le matériel essentiel doit être apporté à la maison. Lorsqu'il est nécessaire d'apporter du matériel à la maison, un moyen de protection « jetable » sera utilisé (c.-à-d. un sac en plastique) pour empêcher que le matériel soit déposé directement sur les surfaces dans la maison. Ce matériel peut être conservé dans un sac en plastique et suspendu à un crochet lorsqu'il n'est pas utilisé.

Le matériel réutilisable servant aux soins des patients (p. ex. tensiomètres, stéthoscopes) doit être nettoyé préalablement, puis désinfecté après chaque utilisation avec un désinfectant de qualité hospitalière (p. ex. lingettes désinfectantes) conformément aux instructions du fabricant et aux protocoles de l'organisation en matière de nettoyage et de désinfection du matériel réutilisable.

Chaque patient doit avoir sa propre literie ainsi que ses propres serviettes et vêtements. Faites la lessive à la machine à l'eau chaude (60 à 90 °C) en utilisant du détergent à lessive habituel, et faites-la sécher en profondeur.

Nettoyage et désinfection de l'environnement

Le patient, les autres personnes qui habitent dans la maison ainsi que le travailleur qui donne des soins à domicile doivent être informés des pratiques de nettoyage de l'environnement. Les surfaces fréquemment touchées (p. ex. les tables de chevet, les cadres de lit et les poignées de porte) doivent être nettoyées et désinfectées quotidiennement.

Il est recommandé d'utiliser les produits suivants pour désinfecter les surfaces fréquemment touchées, comme les poignées de porte, les jouets et les téléphones :

  • des produits d'entretien ménager courants, ou
  • une solution d'eau de Javel diluée si des produits d'entretien ménager courants ne sont pas disponibles.
    • Nettoyez d'abord les surfaces et désinfectez-les avec de l'eau de Javel diluée préparée conformément aux instructions figurant sur l'étiquette, ou avec un ratio d'une cuillère à thé (5 ml) par tasse (250 ml) ou quatre cuillères à thé (20 ml) par litre (1 000 ml), en supposant que ces proportions sont fondées sur une concentration de 5 % d'hypochlorite de sodium et permettent d'obtenir une solution d'hypochlorite de sodium à 0,1 %. (Consulter la page Web de Santé Canada sur les désinfectants pour surfaces dures et les désinfectants pour les mains [COVID-19]).

Une attention particulière doit être accordée au nettoyage et à la désinfection des surfaces des salles de bain et des toilettes ainsi que de l'espace réservé au patient. Toute surface contaminée par des sécrétions respiratoires ou d'autres fluides corporels doit être nettoyée et désinfectée dès que possible. Puisque le virus qui cause la COVID-19 peut être excrété dans les selles, il est important de s'assurer que les salles de bain sont bien désinfectées.

Éducation des clients et des membres du ménage

Les clients et les membres du ménage devraient être invités à consulter les ressources nationales, provinciales, territoriales ou locales appropriées sur la COVID-19, qui abordent ce qui suit :

  • L'importance de l'hygiène des mains, les techniques de lavage des mains et la façon d'utiliser un DMBA;
  • Les consignes sur l'hygiène respiratoire (c.-à-d. se couvrir la bouche avec un papier-mouchoir lorsqu'on tousse ou tousser dans le creux de son coude, et bien se laver les mains après);
  • La façon de prodiguer des soins à un client dont on sait ou soupçonne qu'il est atteint de la COVID-19 de manière sécuritaire et efficace pour empêcher que les personnes vivant sous le même toit ne soient infectées;
  • Les consignes sur la façon de jeter les articles utilisés et sur les endroits où le faire;
  • L'importance de ne pas partager les articles d'hygiène personnelle, comme le savon, les crèmes ou les lotions, le dentifrice, les brosses à dents, les rasoirs (ou les rasoirs électriques), les serviettes, ainsi que les articles servant aux soins de la peau et des ongles et aux soins bucco-dentaires, y compris avec les membres de la famille.

Manipulation des échantillons de laboratoire

Tous les échantillons recueillis pour effectuer des analyses de laboratoire doivent être considérés comme potentiellement infectieux. Les échantillons cliniques doivent être recueillis et transportés conformément aux politiques et aux procédures de l'organisation. Veuillez consulter l'avis de biosécurité de l'ASPC afin d'obtenir plus de renseignements sur les procédures de biosécurité lors de la manipulation d'échantillons provenant de personnes faisant l'objet d'une enquête pour la COVID-19.

Bibliographie

  1. Agence de la santé publique du Canada. Comment prendre soin d'une personne atteinte de la COVID-19 à la maison : Conseils aux soignants.
  2. Agence de la santé publique du Canada. Lignes directrices sur la prévention et le contrôle du coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (CoV-SRMO) dans les établissements de soins actifs.
  3. Organisation mondiale de la santé. Lutte anti-infectieuse lors de la prise en charge des patients chez lesquels on suspecte une infection par un nouveau coronavirus (nCoV) – Orientations provisoires (25 janvier 2020).
  4. CDC. Interim Infection Control Guidance for Public Health Personnel Evaluating Persons Under Investigation (PUIs) and Asymptomatic Close Contacts of Confirmed Cases at Their Home or Non-Home Residential Settings. https://www.cdc.gov/coronavirus/COVID-19/php/guidance-evaluating-pui.html (en anglais seulement).
  5. Santé publique Ontario. Réalisation d'une évaluation des risques liée aux pratiques de base et à d'autres mesures de précaution. https://www.publichealthontario.ca/-/media/documents/B/2012/bp-rpap-healthcare-settings.pdf?la=fr (PDF, 4,1 Mo)
  6. Agence de la santé publique du Canada. Lignes directrices sur les infections acquises en milieu de soins de santé : Mesures de prévention et de contrôle des infections à l'intention des travailleurs de la santé dans les établissements de soins actifs et les établissements de soins de longue durée : https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies-infectieuses/infections-nosocomiales-professionnelles/lignes-directrices-mesures-prevention-controle-infections-a-intention-travailleurs-sante-etablissements-soins-actifs-etablissements-soins-longue.html#fn2-0-rf.
  7. Santé Canada. Maladie à coronavirus (COVID-19) : Documents d'orientation
  8. Agence de la santé publique du Canada. Milieux de soins à domicile où les soins ou services sont fournis par des TS ou bénévoles réglementés et non réglementés
  9. OMS. Responding to community spread of COVID-19 (en anglais seulement) https://apps.who.int/iris/rest/bitstreams/1271989/retrieve
  10. OMS. Page de questions et réponses : https://www.who.int/fr/news-room/q-a-detail/q-a-on-infection-prevention-and-control-for-health-care-workers-caring-for-patients-with-suspected-or-confirmed-2019-ncov
  11. Santé Canada. Maladie à coronavirus (COVID-19) : Comment s'isoler chez soi lorsqu'on est peut-être atteint de la COVID-19
  12. Santé Canada. Maladie à coronavirus (COVID-19) : Les populations vulnérables et la COVID-19
  13. Santé Canada. Maladie à coronavirus (COVID-19) : Évitez la propagation de la COVID-19 : Lavez vos mains
  14. Ontario. Ministère de la Santé, ministère des Soins de longue durée. COVID-19 – Document d'orientation à l'intention des fournisseurs de soins à domicile et en milieu communautaire (PDF, 94,7 Ko)
  15. Santé Canada. Ligne directrice - Désinfectants assimilés aux drogues
  16. Santé Canada. Mise à jour : Prise en charge par la santé publique des cas de maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) et des contacts qui y sont associés
  17. Public Health Ontario. Infection Prevention and Control Reference Tool. (PDF, 1,5 Mo). (en anglais seulement)
  18. Shang J, Man C, Poghosyan L, Dowding D, Stone P. The prevalence of infections and client risk factors in home health care: A systematic review. American Journal of Infection Control. (document en anglais seulement). [en ligne] 2014;42(5):479-84. Affiché sur le site Web suivant : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24656786 [consulté le 10 avril 2020].
  19. Rhinehart E. Infection Control in Home Care. Emerging Infectious Diseases. (document en anglais seulement). [en ligne] 2001;7(2):208-11. Affiché sur le site Web suivant : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2631734/ [consulté le 10 avril 2020].
  20. Bakunas-Kenneley I, Madigan EA. Infection prevention and control in home health care: the nurse's bag. American Journal of Infection Control. (document en anglais seulement). [en ligne] 2009;37(8):687-8. Affiché sur le site Web suivant : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19556036 [consulté le 10 avril 2020].

Remerciements

Le Comité consultatif national sur la prévention et le contrôle des infections (CCN-PCI) est un organisme consultatif externe qui offre à l'Agence de la santé publique du Canada une expertise et des conseils en matière de prévention et de contrôle des maladies infectieuses dans les établissements de soins de santé canadiens.

La présente ligne directrice a été rédigée par : la Dre Cheryl Volling, Anna Bottiglia, Dre Marina Salvadori, le Dr James Brooks et la Dre Marianna Ofner.

Membres du CCN-PCI : la Dre Joanne Embree (présidente), la Dre Jennie Johnstone (vice-présidente), Mme Molly Blake, Mme Josiane Charest, la Dre Maureen Cividino, Mme Nan Cleator, Mme Jennifer Happe, la Dre Susy Hota, Mme Anne Masters-Boyne, le Dr Matthew Muller, Mme Patsy Rawding, Mme Suzanne Rhodenizer Rose, le Dr Patrice Savard, la Dre Stephanie Smith et la Dre Nisha Thampi.

Section de la prévention et du contrôle des infections associées aux soins de santé de l'Agence de la santé publique du Canada : le Dr James Brooks (directeur), Mme Kathy Dunn (gestionnaire), Mme Katherine Defalco, Mme Toju Ogunremi, Mme Adina Popalyar, Mme Anna Bottiglia, Mme Sabrina Chung, la Dre Kahina Abdesselam, M. Steven Ettles et M. John McMeekin.

Les auteurs aimeraient remercier la personne suivante pour sa contribution : Ka Wai Leung, Tara Leah Donovan, Victoria Power, Allyson Hankins, Joanne Archer, Josianne Charest, Nan Cleator et Darlene Campbell, rédactrice scientifique.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :