Le gouvernement du Canada se mobilise contre la COVID-19

Sur cette page

L'éclosion de la COVID-19, la maladie causée par le nouveau coronavirus provenant de Wuhan, en Chine, représente un défi de taille pour le monde entier.

Le gouvernement du Canada a créé l'infrastructure nécessaire pour faire face à des menaces à la santé publique que constitue le virus et est bien préparé à réagir, en collaboration avec les gouvernements provinciaux et territoriaux et des partenaires internationaux, afin de réduire au minimum les répercussions sur la santé, l'économie et la société de ce problème de santé publique qui évolue rapidement.

L'intervention du Canada est fondée sur des plans et des documents d'orientation liés à la préparation en cas de pandémie, dont voici les principes directeurs :

Ces principes s'appuient sur les leçons tirées des événements passés, en particulier l'éclosion du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) en 2003, qui a mené à l'adoption d'une loi spéciale et à la mise en place de plans, d'infrastructures et de ressources pour aider le pays à être bien préparé à détecter une pandémie et à y réagir. Voici quelques exemples :

Bien que le gouvernement du Canada ait mis l'accent sur l'endiguement de la propagation de la COVID-19, il a également entrepris un effort pangouvernemental de planification pour se préparer à un éventuel élargissement de la transmission du virus et atténuer les répercussions d'une éventuelle pandémie.

Pour appuyer ces efforts, le premier ministre a constitué un groupe d'intervention sur le coronavirus, qui se réunit depuis la fin de janvier, et, le 5 mars, il a créé un comité du Cabinet sur la réponse fédérale à la maladie à coronavirus (COVID-19). Présidé par la vice-première ministre, et co-présidé par le Président du Conseil du Trésor, le comité se réunit régulièrement pour assurer le leadership pangouvernemental, la coordination et la préparation afin de limiter les répercussions sanitaires, économiques et sociales du virus.

Soutien fourni par le gouvernement à ce jour pour COVID-19
Millions $ Total
Intervention immédiate en santé publique 50
Rapatriement des Canadiens 7
Soutien initial à l'Organisation mondiale de la Santé 2
Efforts soutenus de communication et de sensibilisation du public 50
Investissements dans la recherche 275
Appui aux provinces et aux territoires 500
Équipement de protection individuelle 50
Aide internationale 50
Prestations de maladie de l'assurance-emploi 5
Programme de travail partagé

12
Autres mesures de santé publique, dont le financement accordé à Services aux Autochtones Canada 100
Total 1 101

Protection de la santé et de la sécurité des Canadiens

La réponse du gouvernement du Canada complète les mesures et stratégies de santé et de sécurité publiques en cas de pandémie des provinces et des territoires, qui sont conçues pour répondre aux exigences uniques de chaque administration.

Le gouvernement du Canada annonce plus d'un milliard de dollars à la mise en œuvre de mesures de santé publique afin d'assurer la santé et la sécurité de la population canadienne.

Afin de soutenir l'intervention immédiate contre l'éclosion, le gouvernement a alloué 50 millions de dollars pour les mesures initiales, notamment pour les mesures visant la frontière et les déplacements ainsi que pour l'activation continue du Centre des opérations du portefeuille de la Santé et du Laboratoire national de microbiologie. De plus, il a fourni 7,1 millions de dollars pour appuyer le rapatriement des Canadiens et a versé 2 millions de dollars à l'Organisation mondiale de la Santé afin de soutenir ses efforts d'endiguement de l'éclosion.

Informer les Canadiens

Le gouvernement du Canada a entrepris d'importantes activités de communication et d'éducation du public sur la COVID-19 afin d'informer les Canadiens et les Canadiennes des mesures prises par le gouvernement et de les aider à prendre des décisions éclairées et des mesures pour protéger leur santé et leur collectivité. Les Canadiens ont accès à l'information, mise à jour quotidiennement, par les moyens suivants :

Au fur et à mesure que la situation évolue, le gouvernement du Canada élargira les communications et la sensibilisation du public afin que les Canadiens puissent prendre des décisions éclairées sur la meilleure façon de se protéger.

Reconnaissant que les efforts soutenus de communication provenant de sources fiables sont un élément clé de la réponse face à la COVID-19, le gouvernement du Canada verse 50 millions de dollars à l'Agence de la santé publique du Canada pour soutenir sa capacité de communication et ses efforts de sensibilisation du public.

Aider les voyageurs canadiens

Mesures aux frontières : Les voyageurs qui arrivent à tous les grands aéroports canadiens reçoivent de l'information et, s'ils arrivent de régions où le risque élevé, ils font l'objet d'un contrôle afin de déterminer les mesures nécessaires pour protéger leur santé et celle des autres. Des renseignements semblables sont disponibles aux postes frontaliers terrestres du Canada. Il est conseillé à tous les voyageurs de surveiller l'apparition chez eux de symptômes et de communiquer avec l'autorité locale de santé publique de leur province ou territoire s'ils se sentent malades.

Conseils aux voyageurs : Affaires mondiales Canada met continuellement à jour ses lignes directrices à l'intention des voyageurs en continu au moyen d'Avis de santé aux voyageurs afin d'informer les Canadiens des pays où le risque pour la santé associé à la COVID-19 est élevé. Le ministère surveille en continu les mesures d'intervention adoptées par d'autres pays et qui pourraient avoir des répercussions sur les voyageurs et met régulièrement à jour les Conseils aux voyageurs et avertissements relatifs à tous les pays sur la page Voyage.gc.ca. Il distribue également une publication sur les déplacements dans le contexte de la COVID-19 lors d'activités consulaires, par l'entremise de l'Administration canadienne de la sécurité des transports aériens et dans des missions partout dans le monde afin de fournir de l'information aux voyageurs. On recommande aux Canadiens de consulter périodiquement les conseils aux voyageurs et les avertissements concernant leurs destinations et de s'inscrire au service Inscription des Canadiens à l'étranger pour recevoir des mises à jour sur l'évolution de la situation là où ils se trouvent.

Aide consulaire : Affaires mondiales Canada offre aux Canadiens touchés par la COVID-19 une aide consulaire 24 heures par jour et 7 jours par semaine par l'intermédiaire du Centre de surveillance et d'intervention d'urgence et du personnel consulaire dans l'ensemble de ses missions à l'étranger. Le personnel consulaire vient en aide aux Canadiens en leur fournissant des renseignements et des mises à jour sur la situation dans la région, en contribuant aux efforts en cas d'incidents donnant lieu à des mises en quarantaine et à des hospitalisations et en assurant la liaison avec les membres de leurs familles qui sont au Canada.

Départs assistés : Le gouvernement du Canada est intervenu pour rapatrier les Canadiens des régions à haut risque, y compris Wuhan, en Chine, le navire de croisière Diamond Princess qui a accosté à Yokohoma, au Japon, et le navire de croisière Grand Princess qui a accosté à San Francisco, aux États-Unis.

Lignes directrices en matière de santé publique

Les responsables et les experts fédéraux, provinciaux et territoriaux de la santé continueront de travailler en étroite collaboration pour élaborer et diffuser des directives afin d'assurer une approche coordonnée et uniforme de l'éclosion de la COVID-19. Cela comprend des conseils sur la prévention et le contrôle des infections, la surveillance, la façon de réduire la propagation des maladies dans les milieux communautaires comme les écoles, les lieux de travail et les rassemblements de masse. Cela comprend également des stratégies visant à protéger les populations vulnérables, y compris les personnes âgées et les populations éloignées, ainsi que l'utilisation appropriée de l'équipement de protection individuelle et d'autres mesures de prévention par les travailleurs de la santé et les premiers intervenants, et l'établissement des priorités à cet égard.

Investir dans la recherche

Pour contribuer davantage aux efforts mondiaux visant à lutter contre l'éclosion, le gouvernement du Canada a investi près de 27 millions de dollars pour financer la recherche sur le coronavirus au Canada. Cet investissement soutiendra 47 équipes de recherche de partout au Canada qui mettront l'accent sur l'accélération de l'élaboration, de la mise à l'essai et de la mise en œuvre de mesures pour faire face à l'éclosion.

Assurer l'accès des Canadiens aux vaccins et aux antiviraux est une priorité absolue. C'est pourquoi le gouvernement du Canada investira 275 millions de dollars supplémentaires pour améliorer la capacité de recherche sur le développement de vaccins et d'antiviraux et les essais cliniques, y compris au Canada.

Collaborer avec les provinces et les territoires ainsi qu'avec les dirigeants et les collectivités autochtones

Le gouvernement du Canada travaille en étroite collaboration avec les provinces et les territoires pour veiller à ce que tous les soutiens nécessaires et appropriés soient disponibles pour assurer une réponse coordonnée complète à la COVID-19. Au fur et à mesure que l'éclosion évolue, le gouvernement du Canada améliorera ses efforts de coordination pour appuyer une réponse harmonisée à plus grande échelle. Cela comprendra la collaboration entre les secteurs de compétences pour assurer la mise en œuvre uniforme des interventions dans le système de santé en cas de pandémie.

Bien que les provinces et les territoires soient généralement responsables de la prestation de services de santé directs aux Canadiens, le gouvernement du Canada veille à ce que les besoins des populations fédérales, comme les collectivités des Premières nations, les membres des Forces armées canadiennes et le personnel consulaire à l'étranger, soient satisfaits et que des mesures soient en place pour atténuer les effets de la COVID-19.

Afin d'appuyer davantage la préparation en matière de santé publique, le gouvernement du Canada versera 500 millions de dollars aux provinces et aux territoires pour les efforts de préparation et d'atténuation en lien avec les besoins critiques du système de santé. Les considérations financières ne devraient pas et ne vont pas empêcher les hôpitaux et les systèmes de santé de faire les préparatifs nécessaires.

Activation des mesures d'intervention

Le 15 janvier 2020, l'Agence de la santé publique du Canada, qui surveillait depuis plusieurs semaines la situation en Chine, a activé son Centre des opérations du portefeuille de la Santé et déclenché le Plan d'intervention fédéral-provincial-territorial en matière de santé publique dans les cas d'incidents biologiques. Ces mesures importantes ont permis d'améliorer la coordination à l'échelle du pays.

À la fin du mois de janvier, un Comité consultatif spécial sur le nouveau coronavirus (CCS) a été mis sur pied pour fournir des conseils aux sous-ministres de la Santé de tout le Canada en matière de coordination, de politique de santé publique et de contenu technique liés à l'éclosion de la COVID-19. Le CCS est composé de membres du Conseil du Réseau pancanadien de santé publique et du Conseil des médecins hygiénistes en chef du Canada.

Il est appuyé par trois groupes d'experts qui réunissent des hauts fonctionnaires fédéraux, provinciaux et territoriaux et des experts en santé publique, soit un comité consultatif technique, un comité consultatif sur la logistique et le Groupe des communications du Réseau de santé publique.

Depuis janvier, la ministre de la Santé a tenu des téléconférences hebdomadaires avec ses homologues provinciaux et territoriaux, tout comme le sous-ministre de Santé Canada, pour comprendre la situation dans chaque administration et accélérer la collaboration pour répondre aux besoins communs.

Collaboration avec les dirigeants et les collectivités autochtones

Services aux Autochtones Canada (SAC) travaille en étroite collaboration avec l'Agence de la santé publique du Canada, d'autres ministères et leurs homologues provinciaux et territoriaux afin de protéger la santé et la sécurité des Premières Nations pour les aider à réagir aux menaces pour la santé publique, y compris le nouveau coronavirus. Les coordonnateurs régionaux de la gestion des urgences de SAC, les coordonnateurs des maladies transmissibles et les médecins régionaux travaillent avec les collectivités des Premières Nations et l'Autorité sanitaire des Premières Nations de la Colombie-Britannique à l'appui des activités de préparation et d'intervention en cas d'urgence en santé publique. Le gouvernement du Canada consultera également les dirigeants et les communautés Inuits et des Premières Nations afin d'appuyer l'accès à des services de santé comparables à ceux des autres Canadiens. SAC travaille en étroite collaboration avec les partenaires autochtones et les gouvernements provinciaux et territoriaux pour échanger de l'information afin de se préparer à réagir à la COVID-19.

Soutenir les essais et la capacité des laboratoires

Le Laboratoire national de microbiologie de l'Agence de la santé publique du Canada est au cœur de la réponse à la COVID-19. Il travaille en collaboration avec les laboratoires de santé publique provinciaux et territoriaux du Canada pour veiller à ce qu'il y ait une capacité d'essai supplémentaire, y compris pour le diagnostic rapide de la maladie, dans plusieurs administrations et fait partie intégrante de la recherche canadienne sur le nouveau coronavirus, les vaccins et le traitement.

Surveillance pancanadienne

Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux surveillent de près les cas de la COVID-19 et en font rapport au moyen des systèmes et des protocoles existants afin de s'assurer que les décideurs disposent de renseignements opportuns pour informer les efforts d'intervention. La surveillance permet aux décideurs de comprendre où surgit la maladie, qui sont les personnes les plus touchées et quelle est l'incidence globale sur le système de santé. La surveillance et les essais sont continuellement renforcés grâce à la coopération fédérale-provinciale-territoriale.

Fournitures essentielles et médicaments

Le gouvernement fédéral travaille de pair avec les gouvernements provinciaux et territoriaux pour s'assurer que le Canada dispose des fournitures de santé et du personnel de renfort nécessaires pour intervenir en cas de pandémie. Cela comprend le renforcement des réserves fédérales et provinciales, la collaboration en matière d'achats en vrac, la détermination d'options pour diversifier les sources d'approvisionnement nationales et l'investissement dans la Réserve nationale stratégique d'urgence du Canada, dans le but de veiller à ce que les ressources essentielles puissent être déployées aux provinces et aux territoires, au besoin.

Le gouvernement du Canada investira 50 millions de dollars dans l'achat d'équipement de protection individuelle (ÉPI) et d'autres fournitures et équipements médicaux nécessaires pour répondre aux exigences fédérales. D'autres fournitures d'ÉPI, comme des gants en nitrile, des masques chirurgicaux, des respirateurs N95, des écrans faciaux, des blouses d'isolement et des combinaisons, seront mises à disposition pour aider à répondre aux demandes anticipées des administrations locales, des gouvernements provinciaux et territoriaux et des travailleurs de la santé.

Contribuer à l'intervention internationale

Le gouvernement du Canada collabore avec ses homologues internationaux par divers moyens depuis l'apparition du nouveau coronavirus. Étant donné que la situation liée à la COVID-19 évolue rapidement partout dans le monde, le Canada continuera de collaborer étroitement avec ses partenaires internationaux, y compris l'Organisation mondiale de la Santé, afin de réduire les risques potentiels pour les Canadiens et la communauté mondiale.

Collaboration avec des organisations internationales : À l'appui des efforts mondiaux de lutte contre la COVID-19, le gouvernement du Canada a versé 2 millions de dollars à l'Organisation mondiale de la Santé pour aider les pays vulnérables à se préparer et à intervenir en cas de coronavirus.

Le gouvernement du Canada fournira une aide internationale supplémentaire de 50 millions de dollars à l'Organisation mondiale de la Santé et à d'autres partenaires pour qu'ils puissent fournir un soutien bilatéral éventuel aux pays en développement en réponse à la COVID-19.

Les ministres fédéraux de la Santé et des Finances du G7 ont tenu des téléconférences régulières pour parler des approches et discuter des interventions dans le but de protéger la santé de leurs citoyens et de la population mondiale, ainsi que d'atténuer d'autres problèmes liés à l'éclosion.

Le Canada poursuivra également son travail avec les organismes internationaux de réglementation de la santé, y compris l'Agence européenne des médicaments et la Food and Drug Administration des États-Unis, afin d'appuyer et de coordonner des interventions réglementaires rapides pour des vaccins potentiels et d'autres contre-mesures médicales.

Soutien aux autres pays : Le gouvernement du Canada a fourni à la Chine environ 16 tonnes d'équipement de protection individuelle - comme des vêtements, des protecteurs faciaux, des masques, des lunettes de protection et des gants - pour aider la Chine à réagir à l'éclosion sans diminuer les approvisionnements nécessaires au Canada. Le gouvernement continue d'appuyer d'autres initiatives mondiales qui aident à renforcer les systèmes de santé et à améliorer la détection précoce de virus comme la COVID-19.

Assurer la résilience économique

À mesure que le nombre de pays touchés par la COVID-19 augmente, le risque d'un ralentissement économique national et international augmente également en raison des répercussions sur les chaînes d'approvisionnement, les prix des produits de base et les marchés financiers mondiaux.

Au début de mars, les ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales du G7 ont publié une déclaration commune réaffirmant leur engagement à utiliser tous les outils stratégiques pour se protéger contre les risques pour l'économie mondiale et favoriser une forte croissance économique.

Au Canada, les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux des Finances surveillent de près la propagation du virus et ses répercussions sur les emplois canadiens, les travailleurs, les entrepreneurs et la croissance de l'économie. À mesure que les voies d'impact se précisent, le gouvernement du Canada sera prêt à prendre des mesures pour soutenir les travailleurs et les entreprises touchés, au besoin.

Le gouvernement du Canada éliminera la semaine d'attente pour les personnes mises en quarantaine ou qui ont été dirigés vers l'auto-isolement et qui demandent des prestations de maladie de l'assurance-emploi (Æ), mesure qui coûtera environ 5 millions de dollars. Le gouvernement du Canada mettra également en place des améliorations du Programme de travail partagé à un coût estimatif de 12 millions de dollars afin d'aider les employeurs qui connaissent un ralentissement des affaires en raison de la COVID-19 et leurs travailleurs. Nous envisageons d'autres mesures pour aider d'autres Canadiens touchés, y compris le soutien du revenu pour ceux qui ne sont pas admissibles aux prestations de maladie de l'assurance-emploi.

Pour soutenir les entreprises, si les conditions du crédit se resserrent, le gouvernement mettra en place un programme de crédit aux entreprises. Ce partenariat entre les sociétés d'État financières du Canada et les institutions financières du secteur privé, en réponse aux conditions du crédit pendant la crise financière de 2008-2009, a fourni 11 milliards de dollars de soutien au crédit supplémentaire à 10 000 entreprises. De plus, des dispositions flexibles pourraient être prises pour les entreprises qui tentent de respecter leurs obligations de paiement à l'Agence du revenu du Canada.

Enfin, pour soutenir les entreprises si l'économie devait connaître un resserrement des conditions de crédit, le gouvernement agira rapidement pour stimuler l'économie en renforçant les investissements dans les établissements de prêt fédéraux comme la Banque de développement du Canada et Exportation et développement Canada. Ce partenariat entre les corporations financières de la Couronne du Canada et les institutions financières du secteur privé, en réponse aux conditions de crédit pendant la crise financière de 2008-2009, a permis de fournir 11 milliards de dollars supplémentaires de crédit à 10 000 entreprises. De plus, des arrangements plus souples ont pu être pris pour les entreprises qui tentent de respecter leurs obligations de paiement envers l'Agence du revenu du Canada.

Maintien des services gouvernementaux aux Canadiens

Un comité de sous-ministres, appuyé par le Centre des opérations du gouvernement, a été mis sur pied pour assurer la préparation et la coordination des efforts fédéraux et la continuité des services gouvernementaux afin de réduire au minimum les répercussions de l'éclosion de la COVID-19 sur la santé, l'économie et la société.

Pour assurer la prestation continue des services essentiels, le gouvernement du Canada a lancé une planification d'urgence pangouvernementale concernant la COVID-19 soutenue par les meilleurs conseils scientifiques et de santé existants.

Chaque ministère ou organisme fédéral évalue son état de préparation en examinant ses plans de continuité des activités pour assurer la continuité des services gouvernementaux aux gens du pays.

À mesure que la situation évoluera, le gouvernement continuera de surveiller les menaces qui pèsent sur les services et les infrastructures essentiels afin d'assurer la continuité des services et des soutiens essentiels à tous les ordres de gouvernement. Le Centre des opérations du gouvernement augmentera son niveau d'activité pour coordonner les mesures fédérales, y compris la réaffectation éventuelle des ressources humaines à l'échelle du gouvernement dans le but d'assurer la prestation des fonctions clés.

Pour compléter ces mesures en cours, le gouvernement du Canada versera 100 millions de dollars pour soutenir les mesures de santé publique actuelles de l'Agence de la santé publique du Canada et le financement continu du Centre des opérations du portefeuille de la Santé et du Laboratoire national de microbiologie. Le financement aidera également la préparation réglementaire de Santé Canada. Le financement de Services aux Autochtones Canada sera utilisé pour aider les collectivités des Premières Nations et des Inuits à soutenir les services de santé et à gérer les répercussions de la COVID-19.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :