Maladie de Lyme : Surveillance

Sur cette page

Surveillance de la maladie de Lyme au Canada

Le Canada surveille la maladie de Lyme pour :

  • faire le suivi du nombre de personnes infectées par la maladie de Lyme
  • identifier les zones où les populations de tiques peuvent émerger
  • identifier les zones où le risque de contracter la maladie de Lyme est le plus élevé

Pour obtenir le plus d'information possible, nous travaillons avec :

  • les autorités de santé publique provinciales et territoriales
  • des chercheurs et des universitaires

Surveillance des cas humains

La surveillance des cas humains est fondée sur la déclaration volontaire des cas de maladie de Lyme par les autorités de santé publique provinciales et territoriales.

Cas humains de maladie de Lyme au Canada

Entre 2009 et 2019, les unités de santé publique provinciales ont signalé 10 150 cas humains de maladie de Lyme au Canada.

Nombre de cas humains de maladie de Lyme signalés entre 2009 et 2019
Année Nombre de cas
2009 144
2010 143
2011 266
2012 338
2013 682
2014 522
2015 917
2016 992
2017 2 025
2018 1 487
2019 2 634

Les cas de maladie de Lyme déclarés représentent des personnes qui ont contracté la maladie au Canada ou à l'étranger lors d'un séjour (lié à un voyage). Les cas de maladie de Lyme déclarés de 2016 à 2019 correspondent à la définition de la maladie de Lyme en 2016. Il y a une sous-déclaration entraînée par certains cas non détectés ou non signalés.

Les dix provinces ont volontairement fourni des données pour la période de 11 ans. Les territoires n'ont signalé aucun cas à l'Agence de la santé publique du Canada depuis que la maladie de Lyme est devenue une maladie à déclaration obligatoire à l'échelle nationale en 2009. Cela s'explique par le fait qu'aucun cas de maladie de Lyme n'y a été déclaré.

Les maladies à déclaration obligatoire au niveau national sont des maladies infectieuses identifiées par les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux comme devant être surveillées en priorité. Les provinces et les territoires transmettent au gouvernement fédéral des données annuelles sur les maladies à déclaration obligatoire. Ces données aident l'Agence de la santé publique du Canada à surveiller les tendances dans les provinces et territoires, et dans l'ensemble du pays.

Surveillance des tiques

La surveillance active des tiques utilise des méthodes d'étude sur le terrain pour recueillir les tiques dans leur habitat naturel ou sur des animaux.

La surveillance passive des tiques utilise des tiques prélevées sur des personnes et des animaux domestiques que les médecins, les vétérinaires ou le public soumettent volontairement. Ces tiques sont soumises aux autorités de santé publique locales ou à d'autres agences pour identification.

Zones à risque pour la maladie de Lyme

Les tiques à pattes noires se propagent dans de nouvelles régions du Canada, en partie à cause du changement climatique. Elles peuvent également se propager en se déplaçant sur les oiseaux et les chevreuils. On peut parfois trouver des tiques à pattes noires dans des régions autres que celles où l'on sait qu'elles vivent.

Vous êtes le plus susceptible de rencontrer des tiques au printemps, en été et en automne. Cependant, les tiques peuvent être actives à tout moment de l'année lorsque les températures sont constamment au-dessus du point de congélation. La meilleure façon de prévenir la maladie de Lyme est de se protéger contre les morsures de tiques. Prenez toujours des précautions contre les morsures de tiques lorsque vous vous trouvez dans des zones boisées ou herbeuses.

À l'aide des données provenant de la surveillance active et passive des tiques, l'Agence de la santé publique du Canada identifie les zones où :

  • les populations de tiques peuvent être émergentes
  • le risque de contracter la maladie de Lyme est le plus élevé

Vérifiez si vous vous trouvez dans une zone à risque. Saisissez les 3 premiers caractères de votre code postal ou du nom de votre municipalité dans le champ de filtrage ci-dessous.

Zones à risque pour la maladie de Lyme, 2021
Municipalité Zone de code postal
Abbotsford V2S, V2T, V3G, V4X
Acadieville E4Y
Acton Vale J0H
Addington Highlands K0H
Adjala-Tosorontio L0N
Admaston/Bromley K0J, K7V
Ahahswinis 1 V9Y
Ajax L1S, L1T, L1Z
Akwesasne H0M
Akwesasne (Part) 59 K6H

Vous pouvez aussi utiliser notre carte interactive avec votre code postal, votre municipalité ou votre province pour vérifier si vous vous trouvez dans une zone à risque.

Carte des zones à risque pour la maladie de Lyme

La carte suivante montre les zones où les populations de tiques peuvent être émergentes et les zones où le risque de contracter la maladie de Lyme est le plus élevé.

Figure 1. Carte en coupe transversale de 5 zones connues pour leur risque d'exposition aux tiques, 2021
Figure 1. Text version below.
Figure 1: Texte descriptif

Cette figure contient 5 sections transversales qui montrent les endroits où le risque :

  • des morsures de tiques sont connues et possibles
  • pour la maladie de Lyme est possible

Les zones hachurées encerclées sont des endroits où le risque d'exposition aux tiques est connu, et elles sont appelées zones à risque.

Coupe transversale 1 : Sud du Manitoba et Ouest de l'Ontario

Les régions à risque peuvent se retrouver :

  • de la frontière de l'Ontario jusqu'à l'ouest du parc provincial Turtle Mountain
  • de la frontière avec les États-Unis jusqu'aux rives sud du lac Manitoba, lac Winnipeg et dans la partie sud de la région Interlake

Coupe transversale 2 : Sud de l'Ontario

Les régions à risque peuvent se retrouver le long des rives nord du lac Érié et du lac Ontario et sur la rive sud du lac Huron.

Coupe transversale 3 : Sud-Est de l'Ontario et Sud du Québec

Les régions à risque peuvent se retrouver aux environs de Kingston, dans la vallée du Saint-Laurent, selon un axe nord-est vers Ottawa, ainsi que dans :

  • presque toute la Montérégie
  • des secteurs de l'Outaouais, l'Estrie et du Centre du Québec, dans le Sud du Québec

Coupe transversale 4 : Provinces maritimes

Au Nouveau-Brunswick, les régions à risque peuvent se retrouver dans les comtés de :

  • York
  • Charlotte
  • Sunbury
  • Queens
  • Saint John
  • Kings
  • Albert
  • Westmorland
  • Kent

En Nouvelle-Écosse, tout le territoire est identifié comme région à risque.

Coupe transversale 5 : Colombie-Britannique

Les régions à risque peuvent se retrouver dans:

  • la majeure partie de l'île de Vancouver et la côte de la Colombie-Britannique en face de l'île de Vancouver
  • les vallées fluviales partout dans le Sud de la Colombie-Britannique

Liens connexes

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :