Page 5 : Guide canadien d'immunisation : Partie 3 - Vaccination de populations particulières

Immunisation des nourrissons prématurés

Pratiques exemplaires

Les nourrissons prématurés (définis comme des enfants nés avant l'âge gestationnel de 37 semaines) dans un état clinique stable (peu importe leur poids à la naissance) doivent recevoir les doses de vaccin appropriées pour leur âge, au même âge chronologique et selon le même calendrier que les nourrissons nés à terme, hormis certaines exceptions énumérées ci-dessous. Les nourrissons prématurés en bonne santé pesant 1 500 grammes ou plus à la naissance tolèrent généralement bien les vaccins et présentent de faibles taux d'effets indésirables qui sont similaires à ceux des nourrissons nés à terme.

Le transfert passif des anticorps maternels se produit après la 28e semaine de grossesse. Par conséquent, les nourrissons prématurés nés après 28 semaines de grossesse présentent des anticorps d'origine maternelle, mais à des concentrations plus faibles et pendant une plus courte période que les nouveau-nés à terme. On suppose que les nourrissons prématurés nés avant 28 semaines de grossesse ne présentent pas de taux élevés d'anticorps maternels. Par conséquent, les nourrissons prématurés sont susceptibles d'être atteints de maladies évitables par la vaccination plus graves et à une plus grande fréquence que les nourrissons nés à terme et devraient donc être protégés contre ce type de maladies grâce à la vaccination en temps opportun.

La réponse en anticorps à la vaccination dépend généralement de l'âge chronologique. Certaines études ont montré que les nourrissons prématurés semblent produire une réponse anticorps plus faible aux vaccins que les nourrissons nés à terme; cependant, l'efficacité des vaccins demeure élevée chez les nourrissons prématurés. Par conséquent, la vaccination des nourrissons prématurés ne devrait pas être retardée. Les unités néonatales de soins intensifs et d'autres services d'hôpitaux où les nourrissons prématurés sont susceptibles de demeurer hospitalisés pendant de longues périodes devraient disposer de programmes d'immunisation.

Les nourrissons prématurés, en particulier ceux qui pèsent moins de 1 500 grammes à la naissance, présentent un risque accru d'apnée et de bradycardie après la vaccination par rapport aux nourrissons nés à terme. Toute augmentation du risque d'apnée et de bradycardie ou toute récurrence de l'apnée et de la bradycardie observée après la vaccination d'un nourrisson prématuré est, en général, spontanément résolutive, disparaît dans les 48 heures et n'entrave pas les progrès cliniques généraux du nourrisson. Les nourrissons prématurés hospitalisés devraient faire l'objet d'une surveillance cardiaque et respiratoire continue pendant les 48 heures suivant leur première immunisation.

Vaccin contre l'hépatite B

Nourrissons prématurés de mères négatives pour l'antigène de surface de l'hépatite B (AgHBs)

Il se pourrait que la réponse au vaccin contre l'hépatite B (HB) soit diminuée chez les nourrissons nés prématurément dont le poids à la naissance est inférieur à 2 000 grammes. Dans les provinces ou les territoires où la première dose est administrée systématiquement à la naissance, l'immunisation systématique contre l'HB chez ces nourrissons doit être reportée jusqu'à ce qu'ils aient atteint 2 000 grammes ou jusqu'à ce qu'ils quittent l'hôpital, si le congé de l'hôpital est accordé avant qu'ils atteignent 2 000 grammes.

Nourrissons prématurés de mères positives pour l'AgHBs

Quel que soit leur poids, tous les nourrissons prématurés dont la mère est positive pour l'AgHBs doivent recevoir des immunoglobulines anti-hépatite B (IgHB) ainsi que le vaccin monovalent HB dans les 12 heures suivant leur naissance.

Les nourrissons prématurés pesant 2 000 grammes ou plus à la naissance nécessitent 3 doses du vaccin HB (à la naissance et à l'âge de 1 et 6 mois). Le vaccin monovalent HB doit être administré à la naissance et au mois 1; le vaccin combiné anatoxine diphtérique/anatoxine tétanique/anticoquelucheux acellulaire/hépatite B/antipoliomyélitique inactivé/Haemophilus influenzae de type b (DCaT-HB-VPI-Hib) (pédiatrique) peut être utilisé au mois 6.

Les nourrissons prématurés pesant moins de 2 000 grammes à la naissance doivent recevoir 4 doses du vaccin HB (à la naissance et à l'âge de 1, 2 et 6 mois). La dose finale de la série vaccinale ne devrait pas être administrée avant l'âge de 24 semaines. Le vaccin monovalent HB doit être administré à la naissance et au mois 1; le vaccin DCaT-HB-VPI-Hib peut être utilisé aux mois 2 et 6.

On doit évaluer le titre des anti-HBs chez les nourrissons prématurés de mères positives pour l'AgHBs 4 semaines après que leur série vaccinale contre l'HB a été terminée, et ce, afin d'évaluer le succès de l'immunoprophylaxie. La présence de l'AgHBs signifie que l'enfant deviendra probablement un porteur chronique de l'hépatite B. Si les résultats sont négatifs tant pour l'AgHBs que pour les anti-HBs (c.-à-d. que le nourrisson est non répondeur), on doit administrer des doses additionnelles de vaccin HB (jusqu'à une deuxième série complète), en procédant à de nouveaux tests sérologiques pour vérifier la réponse anticorps.

Nourrissons prématurés de mères dont le statut à l'égard de l'AgHBs est inconnu

Si le statut de la mère à l'égard de l'AgHBs n'est pas établi dans les 12 heures suivant l'accouchement, il faut envisager d'administrer le vaccin HB avec des IgHB au nouveau-né en attendant les résultats, en tenant compte des facteurs de risque de la mère et en suivant le principe qu'il est préférable, par mesure de prudence, d'administrer le vaccin et éventuellement des IgHB si l'on soupçonne que la mère pourrait être infectée.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le chapitre Vaccin contre l'hépatite B de la partie 4 et le chapitre Agents d'immunisation passive de la partie 5.

Vaccin contre le pneumocoque

La prématurité est associée à un risque accru de maladies pulmonaires chroniques. Les enfants atteints d'une maladie pulmonaire chronique sont exposés à un risque accru de pneumococcie invasive (PI). Un calendrier à 4 doses pour le vaccin conjugué contre le pneumocoque (aux mois 2, 4, 6 et 12 à 15) est recommandé pour les nourrissons prématurés atteints d'une maladie pulmonaire chronique ou d'un autre trouble entraînant un risque élevé de PI. La première dose de vaccin conjugué contre le pneumocoque doit être administrée au mois 2, même si le nourrisson est toujours hospitalisé. Veuillez consulter le chapitre Vaccin le pneumocoque de la partie 4 pour obtenir davantage de renseignements.

Vaccin antirotavirus

Les données disponibles indiquent que le vaccin antirotavirus est sans risque et efficace chez les bébés prématurés. Compte tenu des complications éventuelles liées aux infections à rotavirus chez les nourrissons prématurés ainsi que des avantages de la vaccination, les vaccins antirotavirus sont recommandés chez les nourrissons prématurés en bonne santé dès l'âge de 6 semaines (âge chronologique), la première dose devant être administrée avant la semaine 15. La série vaccinale devrait se terminer avant 8 mois d'âge chronologique. Nous recommandons une discussion avec les services de prévention des infections et les néonatologistes avant l'administration du vaccin antirotavirus aux nourrissons hospitalisés. Veuillez consulter la section sur l'immunisation de patients d'établissements de soins de santé de la partie 3 pour obtenir de plus amples renseignements sur l'administration des vaccins antirotavirus dans les établissements de soins de santé. Veuillez consulter le chapitre Vaccin antirotavirus de la partie 4 pour obtenir davantage de renseignements généraux sur le vaccin antirotavirus.

Vaccin bacille de Calmette-Guérin (BCG)

Les enfants nés prématurément peuvent recevoir le vaccin bacille de Calmette-Guérin en tout temps après 31 semaines (âge chronologique), si cela est indiqué. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le chapitre Vaccin Bacille de Calmette-Guérin (BCG) de la partie 4.

Anticorps monoclonal contre le virus respiratoire syncytial (RSV) (palivizumab)

Pour réduire le risque d'infection grave à RSV nécessitant une hospitalisation ainsi qu'une oxygénothérapie d'appoint, le palivizumab est recommandé pour les nourrissons prématurés dont l'âge chronologique est de 6 mois ou moins au début de la saison des infections par ce virus. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le chapitre Agents d'immunisation passive de la partie 5.

Références Choisies

  • Bonhoeffer J, Siegrist C-A, Heath PT. Immunisation of premature infants. Arch Dis Child 2006;91:929-935.
  • Carbone T, McEntire B, Kissin D, et al. Absence of an increase in cardiorespiratory events after diphtheria-tetanus-acellular pertussis immunization in preterm infants: a randomized, multicenter study. Pediatrics 2008;121:e1085-e1090.
  • Centers for Disease Control and Prevention. General recommendations on immunization Recommendations of the Advisory Committee on Immunization Practices (ACIP). MMWR Morb Mortal Wkly Rep 2011;60(RR-2):1-61.
  • D'Angio C. Active immunization of premature and low birth-weight infants. A review of immunogenicity, efficacy and tolerability. Pediatr Drugs 2007;9(1):17-32.
  • Flatz-Jequier A, Posfay-Barbe K, Pfister R, et al. Recurrence of cardiorespiratory events following repeat DTaP-based combined immunization in very low birth weight premature infants. J Pediatr 2008;153:429-31.
  • Gad A, Shah S. Special immunization considerations of the preterm infant. J Pediatr Health Care 2007;21:385-91.
  • Klein N, Massolo M, Greene J, et al. Risk factors for developing apnea after immunization in the neonatal intensive care unit. Pediatrics 2008;121:463-69.
  • Lee J, Robinson JL, Spady DW. Frequency of apnea, bradycardia, and desaturations following first diphtheria-tetanus-pertussis-inactivated polio-Haemophilus influenzae type B immunization in hospitalized preterm infants. BMC Pediatr 2006;6(20).
  • Pfister R, Aeschback V, Niksic-Stuber V, et al. Safety of DTaP-based combined immunization in very-low-birth-weight premature infants: frequent but mostly benign cardiorespiratory events. J Pediatr 2004;145:58-66.
  • Pourcyrous M, Korones S, Arheart K, et al. Primary immunization of premature infants with gestational age <35 weeks: cardiorespiratory complications and C-reactive protein responses associated with administration of single and multiple separate vaccines simultaneously. J Pediatr 2007;151:167-72.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :