Réponse du gouvernement du Canada à l'égard de la résistance aux antimicrobiens

Nous cherchons à prévenir et à surveiller l'extension de la résistance aux antimicrobiens (RAM). Renseignez-vous sur la façon dont le gouvernement du Canada surveille la RAM et appuie l'utilisation adéquate des antimicrobiens (antibiotiques) (UAM) chez les humains et les animaux.

Sur cette page

Les mesures que nous prenons pour prévenir l'extension de la résistance aux antimicrobiens

Nous collaborons avec tous les intervenants concernés, notamment d’autres ministères ainsi que les autorités provinciales et territoriales afin de faire face à la RAM par le biais de quatre mesures consistant à :

  1. renforcer les systèmes de surveillance de la RAM et de l’UAM pour nous permettre :
    • d'identifier les nouvelles menaces ou changements de tendances de la RAM et de l’UAM chez les humains et les animaux
    • de surveiller l’efficacité des efforts entrepris pour promouvoir l'UAM responsable afin de limiter l’extension de la RAM
  2. favoriser l'UAM responsable en médecine humaine et vétérinaire par le biais :
    • de modifications dans les politiques et les règlements visant l’emploi des médicaments vétérinaires
    • d’activités de sensibilisation à l’intention des utilisateurs d’antibiotiques, dont :
      • le public
      • les professionnels de la santé en médecine humaine et vétérinaire
    • du développement de lignes directrices et de meilleures pratiques en santé publique
  3. renforcer la réglementation des médicaments vétérinaires par le biais :
    • de modifications au Règlement sur les aliments et drogues publiées dans la partie II de la Gazette du Canada du 17 mai 2017. Ces modifications visent à accroître la surveillance de l’utilisation des antimicrobiens chez les animaux en se concentrant sur :
      • les ingrédients pharmaceutiques actifs à usage vétérinaire
      • l’importation à des fins personnelles de certains médicaments pour animaux destinés à l’alimentation
      • la déclaration des renseignements relatifs à la vente de médicaments antimicrobiens
      • les produits de santé vétérinaires
  4. entreprendre et soutenir des activités de recherche et d'innovation relatives à la RAM tant au Canada qu'à l'étranger, y compris la recherche :
    • de nouveaux traitements et de meilleures façons de diagnostiquer les maladies ou d'encourager l’utilisation réduite des antimicrobiens
    • pour mieux comprendre le développement et l’extension de la résistance

Ces mesures sont présentées dans le Plan d’action fédéral sur la résistance et le recours aux antimicrobiens au Canada, publié en mars 2015.

Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux travaillent de concert afin d’élaborer une approche pancanadienne relative à la RAM. Le gouvernement fédéral joue un rôle de rassembleur.

Le cadre d’action pancanadien sur la RAM et l'UAM a été rendu public en septembre 2017. Il a été élaboré en collaboration avec les provinces, les territoires et d’autres partenaires clés dans les domaines de :

  • la santé humaine
  • la santé animale
  • l’agriculture

Le cadre fournit un fondement politique permettant de guider et d’harmoniser l’action concertée en vue de contrer la RAM au Canada à travers les différences instances et les différents secteurs. Il définit les objectifs stratégiques, les possibilités d’intervention et les résultats attendus touchant 4 éléments essentiels qui sont :

  • la surveillance
  • la prévention et le contrôle des infections
  • l'intendance
  • la recherche et l’innovation

Un plan d’action pancanadien sera bientôt élaboré pour mettre en œuvre les objectifs du cadre. Ce plan d’action présentera les détails relatifs aux :

  • échéanciers
  • mesures concrètes
  • résultats quantifiables

La façon dont nous surveillons la résistance aux antimicrobiens

Nous utilisons des systèmes de surveillance qui permettent de cerner les nouvelles menaces ou l'évolution de la RAM et de l'UAM.

Le Système canadien de surveillance de la résistance aux antimicrobiens (SCSRA) est le programme national d’intégration et de coordination :

  • des systèmes de surveillance de la RAM
  • de la collecte d’information sur la RAM et sur l'UAM chez les humains et les animaux

Il permet de mieux comprendre la RAM et l'UAM et de mieux orienter les mesures en matière de santé partout au Canada.

Nous obligeons également les fabricants, importateurs et préparateurs à déclarer les ventes de médicaments vétérinaires antimicrobiens importants sur le plan médical. Ce qui contribue à offrir un meilleur soutien aux activités de surveillance.

Renseignez-vous concernant d’autres systèmes de contrôle pour surveiller la RAM et l’UAM.

La façon dont nous soutenons l'utilisation responsable des antimicrobiens chez les humains

Nous élaborons des directives fondées sur des éléments probants et concevons des produits d’information afin de soutenir :

  • la prévention et le contrôle des infections
  • l’utilisation appropriées des antimicrobiens du public et des professionnels de la santé

Ce qui peut conduire à la mise au point :

  • de directives concernant le traitement
  • de système routinier de prévention et de contrôle des infections
  • de programmes, de politiques ou de procédures adéquates d'hygiène des mains

Ces pratiques exemplaires prônant la prévention des maladies et donc l'UAM minimale amènent à diminuer la RAM.

Notre objectif est de faire mieux comprendre la RAM et d’encourager une meilleure utilisation des antimicrobiens afin d'assurer la protection de la population canadienne au pays comme à l'étranger. Il s'agit d'un effort concerté impliquant une coopération étroite avec :

  • les provinces et les territoires
  • les hôpitaux
  • les professionnels de la santé
  • les vétérinaires
  • les patients
  • l'industrie
  • les secteurs agricoles
  • la communauté internationale

Nous continuerons à partager l'information avec le public et avec les fournisseurs de soins de santé. Cette information que nous partageons comprend :

  • à quel moment et de quelle façon se servir des antimicrobiens afin de :
    • s’assurer que l'étiquetage contienne les instructions appropriées relatives à leur utilisation et à leur élimination adéquates
  • les meilleurs médicaments antimicrobiens pour le traitement de certaines infections

Afin d’encourager l’utilisation responsable des ordonnances médicales et des antimicrobiens, nous demandons aux manufacturiers d’inclure systématiquement des mises en garde sur les étiquettes de leurs produits. Cela implique d’ajouter des avertissements aux :

  • feuillets d’information
  • monographies des produits

Ces avertissements renseigneront les patients et les fournisseurs de soins de santé sur comment :

  • se servir des antibiotiques et autres antimicrobiens de façon adéquate
  • aider à prévenir la RAM

Pour plus de détails sur les avertissements à apposer, veuillez consulter l’avis sur l'étiquetage des produit pour antimicrobiens.

La façon dont nous soutenons l’utilisation responsable des antimicrobiens chez les animaux

Il est important de collaborer avec les agriculteurs pour promouvoir l'utilisation responsable des antimicrobiens, entre autres en :

  • appuyant l'élaboration de programmes de salubrité des aliments à la ferme :
    • y compris des conseils sur l'utilisation responsable des antimicrobiens
  • finançant la recherche sur le développement d’autres approches (notamment des vaccins) pour améliorer la santé des animaux tout en diminuant l’utilisation des antimicrobiens
  • augmentant la supervision par les vétérinaires de l'utilisation des antimicrobiens et en exigeant que tous les antimicrobiens importants sur le plan médical soient vendus uniquement sur ordonnance
  • soutenant les communautés vétérinaires et agricoles par la mise en pratique de changements aux règlements et aux politiques pour l'utilisation des médicaments vétérinaires
  • soutenant des programmes visant à améliorer la santé des animaux d'élevage
  • favorisant des pratiques d'hygiène des animaux et d'élevage du bétail qui :
    • réduisent le recours aux antimicrobiens
    • contribuent au traitement ou à la prévention des maladies
  • surveillant l'utilisation des antimicrobiens autorisés dans les fermes d'élevage
  • informant les agriculteurs et les communautés agricoles sur l'utilisation responsable des antimicrobiens
  • supprimant les allégations relatives à la stimulation de croissance des étiquettes des antimicrobiens importants sur le plan médical
  • en apposant des avertissements relatifs à l'utilisation responsable sur les étiquettes des antimicrobiens importants sur le plan médical employés dans les aliments et dans l’eau

Renseignez-vous concernant les mesures prises pour promouvoir l’utilisation responsable des antimicrobiens importants sur le plan médical chez les animaux.

Les autres mesures que nous prenons pour contrer la résistance aux antimicrobiens

Nous finançons d'autres projets principaux tant au Canada et à l'étranger tout en partageant nos connaissances afin de faire face au problème de la RAM, notamment en :

  • soutenant des programmes d'immunisation visant à prévenir et à contrôler la propagation de maladies évitables par la vaccination :
    • pour réduire la prévalence des maladies chez les humains et les animaux et réduire le recours aux antimicrobiens
  • améliorant :
    • la conception de vaccins
    • les pratiques de production animale
    • la prévention et le traitement des maladies
  • appuyant le leadership et la coordination en matière de santé pour améliorer et assurer l’UAM responsable dans les :
    • hôpitaux
    • milieux communautaires et établissements de soins de longue durée
  • soutenant une composante de recherche relative à la RAM dans le cadre de l’Initiative de recherche et développement en génomique qui représente un projet de 5 ans, dans lequel 20 millions de dollars sont investis. Ce projet vise à mieux comprendre les liens entre la production alimentaire et l’extension de la RAM sur le plan de la santé humaine. Cela implique de comprendre :
    • comment les bactéries résistantes aux antimicrobiens se rendent jusqu’aux humains
    • les activités qui contribuent au développement de la RAM
  • soutenant le développement de preuves, telles que l’étude de la Banque mondiale sur les répercussions économiques de la RAM
  • mettant en place un partenariat avec l'Initiative de programmation conjointe sur la résistance aux antimicrobiens. Cette coopération internationale qui vise à trouver de nouvelles approches pour faire face au problème de la RAM a reçu à ce jour un investissement d’environ 9,9 millions de dollars
  • soutenant l’Organisation mondiale de la santé dans sa mise en œuvre du plan d’action globale sur la RAM suivant la stratégie « Une seule santé »
  • présidant le paquet de mesures sur la RAM dans le cadre du programme d’action mondial d’amélioration de la sécurité sanitaire afin d’encourager une approche multisectorielle concernant la RAM
  • tirant parti de l’expertise canadienne et internationale à travers une participation active au groupe de travail transatlantique sur la résistance aux antimicrobiens et à d’autres forums internationaux
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :