Cancer de la peau

Le cancer de la peau est la forme de cancer la plus courante. Environ le tiers de tous les nouveaux cas de cancer au Canada sont des cancers de la peau et le taux continue d'augmenter. La peau joue un rôle vital pour vous garder en santé.

Dans cette page

La peau c'est le plus gros organe de votre corps et il vous protège contre, entre autres choses, la déshydratation (pas suffisamment d'eau dans votre organisme), le soleil, les infections bactériennes et la pollution.

Mais la capacité de votre peau à vous protéger a des limites. Les rayons ultraviolets (rayons UV) abîment l'ADN des cellules de votre peau, ce qui peut provoquer un cancer de la peau.

La plupart des cas de cancer de la peau sont évitables. Vous pouvez diminuer le risque que vous courez d'avoir un cancer de la peau en suivant les conseils de sécurité suivants.

  • Couvrez-vous. Lorsque l’indice UV est de 3 ou plus, protégez votre peau autant que possible. Portez un chandail de couleur pâle et à manches longues, un pantalon et un chapeau à large bord fait de tissus qui permettent la circulation de l'air. Veillez à ce que les lunettes de soleil que vous achetez offrent une protection contre les rayons UVA et UVB.
  • Limitez le temps que vous passez au soleil. Restez à l'abri du soleil et de la chaleur entre 11 h et 15 h. L’indice UV au Canada peut être de 3 ou plus durant cette période. Le soleil est à son plus fort lorsque votre ombre est plus petite que vous. Recherchez des endroits où il y a beaucoup d'ombre, comme un parc ayant de gros arbres, des toits partiels, des auvents, des parasols ou des abris contre le soleil de style gazebo. Apportez toujours un parasol à la plage.
  • Consultez les indices UV. Écoutez votre radio ou télévision locale, ou vérifiez en ligne les indices UV de votre région. Lorsque l'indice UV est de 3 ou plus, portez des vêtements de protection, des lunettes de soleil et appliquez un écran solaire, même quand le ciel est nuageux.
  • Appliquez un écran solaire. Appliquez un écran solaire lorsque l'indice UV est de 3 ou plus. Utilisez un écran solaire à « large spectre » et « résistant à l’eau » avec un facteur de protection solaire (FPS) d’au moins 30.
  • Buvez beaucoup de liquides frais, surtout de l'eau, avant d'avoir soif. Si les journées ensoleillées sont aussi accompagnées de chaleur et d'humidité, restez au frais et hydratez-vous afin d'éviter les maladies causées par la chaleur. La déshydratation (quantité insuffisante de liquides dans le corps) est dangereuse, et la soif n'est pas toujours un bon indice de la fréquence à laquelle vous devriez boire.
  • Évitez d'utiliser les appareils de bronzage. L’idée d’un bronzage « sain » n’existe pas. L'utilisation de l'équipement de bronzage endommage votre peau et augmente votre risque de développer le mélanome, la forme la plus meurtrière du cancer de la peau.

Le meilleur moyen de détecter un cancer de la peau au stade initial est d'examiner votre peau fréquemment. Consultez votre médecin immédiatement si vous remarquez n'importe lequel des signes suivants :

  • des plaques ou des taches anormalement foncées ou décolorées;
  • un grain de beauté qui saigne, qui forme une croûte ou qui change de couleur, de taille ou de forme.

Le saviez-vous?

En 2016, environ 6 800 Canadiens ont reçu un diagnostic de mélanome malin et 1 200 en sont morts. Heureusement, un dépistage précoce peut améliorer le traitement et les chances de survie.

Les formes de cancer de la peau

Il y a trois grands types de cancer de la peau :

  • le carcinome basocellulaire
  • le carcinome spinocellulaire
  • le mélanome malin.

La plupart des cas de cancer de la peau au Canada sont soit des carcinomes basocellulaires, soit des carcinomes spinocellulaires. Ces cancers de la peau ont tendance à se manifester à un âge plus avancé sur des régions de la peau qui ont été exposées de manière répétée au soleil (comme le visage, le cou ou les mains). Les carcinomes basocellulaire et spinocellulaire progressent lentement et provoquent rarement la mort, car ils n'ont pas l'habitude de se propager à d'autres parties du corps. Ces cancers sont généralement faciles à déloger à l'aide d'une intervention chirurgicale. Mais ils sont quand même préoccupants, car ils peuvent causer des cicatrices, un défigurement ou la dégradation d'une fonction dans certaines parties du corps.

Les mélanomes malins sont différents. Ils représentent environ 5 % de tous les cancers de la peau et c'est la forme de cancer la plus susceptible d'être mortelle. Contrairement aux autres cancers de la peau, ils se manifestent à un plus jeune âge et ils progressent rapidement. Ils peuvent apparaître à peu près n'importe où sur le corps.

Le mélanome est particulièrement difficile à enrayer une fois qu'il s'est propagé (métastasé) dans d'autres parties du corps. Mais il peut être traité facilement s'il est pris à un stade très précoce. Les principaux facteurs qui prédisposent une personne au mélanome semblent être l'exposition au soleil pendant les loisirs et les coups de soleil à répétition.

Le saviez-vous?

Le nombre de personnes qui ont un cancer de la peau a augmenté au Canada à un rythme plutôt constant au cours des 30 dernières années. Selon les taux actuels, une Canadienne sur 73 aura un mélanome au cours de sa vie, tandis qu'un Canadien sur 59 sera atteint de la maladie.

Les causes du cancer de la peau

L'une des principales causes du cancer de la peau est l'exposition aux rayons UV. Les rayons UV sont invisibles et ils sont produits par le soleil ainsi que par les appareils de bronzage.

Les rayons UV causent le cancer de la peau en provoquant des changements dans les cellules de votre peau. Dans certains cas, les rayons UV peuvent causer des dommages directs à vos cellules. Les bronzages et les coups de soleil, par exemple, sont des signes que les rayons UV ont abîmé votre peau. Dans d'autres cas, les rayons UV entraînent le cancer de la peau de façon indirecte, en affaiblissant le système immunitaire.

De nombreuses études sur le cancer de la peau montrent que les personnes qui ont subi plusieurs coups de soleil graves dans leur enfance sont plus vulnérables au cancer de la peau. Les antécédents familiaux, les expositions à certains produits chimiques et les dysfonctions immunitaires peuvent également augmenter le risque d'être atteint d'un cancer de la peau.

Le dépistage et le traitement

Les grains de beauté, les taches et les excroissances sur votre peau sont généralement inoffensifs - mais ce n'est pas toujours le cas. C'est la raison pour laquelle il est si important d'examiner votre peau sur tout votre corps une fois par mois et de vous faire examiner par un médecin une fois par année.

Sous un bon éclairage et à l'aide de miroirs, procédez du haut vers le bas en examinant :

  • la tête et le visage (servez-vous d'un séchoir pour inspecter le cuir chevelu);
  • les mains et les ongles;
  • les coudes, les bras et les aisselles;
  • le cou, la poitrine et le torse (tronc);
  • les organes génitaux et les seins;
  • la nuque, les épaules, le haut des bras, le dos, les fesses et les jambes;
  • les pieds (y compris la plante, les talons et les ongles).

Surveillez les signes d'avertissement ABCDE :

  • Asymétrie. Les deux moitiés du grain de beauté sont-elles symétriques si vous tracez une ligne en plein centre?
  • Bordures. Les bordures sont-elles inégales, dentelées ou échancrées?
  • Couleurs. Y a-t-il plusieurs nuances (brun, rouge, blanc, bleu ou noir)?
  • Diamètre de plus de 6 mm. Le grain de beauté est-il de la taille d'une efface au bout d'un crayon ou plus gros?
  • Évolution. La taille, la forme, la couleur ou la hauteur a-t-elle changé? Un nouveau symptôme est-il apparu (comme des saignements, des démangeaisons ou la formation d'une croûte)?

Si vous observez n'importe lequel de ces signes d'avertissement, consultez votre fournisseur de soins de santé dès que possible. Il est particulièrement important de choisir un médecin qui est spécialisé dans le cancer de la peau et qui a été formé pour reconnaître un mélanome à un stade très précoce.

S'il soupçonne un cancer de la peau, votre médecin procédera à une biopsie (prélèvement d'un échantillon de tissus) puis à un examen au microscope. Si le cancer de la peau est confirmé, plusieurs options de traitement s'offrent à vous. Le choix du traitement est fondé sur le type, la taille, l'emplacement et la profondeur de la tumeur ainsi que sur votre âge et votre état de santé en général.

Ce que fait le gouvernement du Canada pour vous protéger

L'Agence de la santé publique du Canada surveille le cancer au Canada.  Cela consiste à cerner les tendances et les facteurs de risques du cancer, à concevoir des programmes afin de diminuer les risques de cancer et à faire de la recherche dans le but d'évaluer les risques attribuables à l'environnement et aux comportements humains. Santé Canada favorise la sensibilisation de la population à la prudence au soleil et aux effets néfastes des rayons UV.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :