Vaccination des enfants : COVID-19

Posez des questions aux experts sur les vaccins contre la COVID-19

Visionnez des vidéos d'experts en médecine

Sur cette page

Vaccins approuvés pour les enfants et les jeunes

Jeunes (12 à 17 ans)

Santé Canada a autorisé les vaccins à ARNm suivants contre la COVID-19 pour les jeunes de 12 ans et plus :

  • le vaccin Comirnaty de Pfizer-BioNTech contre la COVID-19
  • le vaccin Spikevax de Moderna contre la COVID-19

Les jeunes de 12 à 17 ans peuvent recevoir le même régime de 2 doses que celui recommandé pour les adultes.

Enfants (5 à 11 ans)

Santé Canada a autorisé l'utilisation du vaccin Comirnaty de Pfizer-BioNTech conçu pour les enfants de 5 à 11 ans.

La dose de ce vaccin est plus petite que celle offerte aux jeunes de 12 ans et plus. Cela s'explique par le fait que le système immunitaire des enfants est plus fort que celui des jeunes et des adultes. Au cours des essais cliniques, les doses plus faibles ont donné aux enfants une excellente protection contre la COVID-19. La durée de cette protection n'est pas claire pour l'instant.

Les enfants de 5 à 11 ans devraient recevoir 2 doses. Le Comité consultatif national de l'immunisation recommande qu'une deuxième dose leur soit administrée au moins 8 semaines après la première dose. Les enfants qui fêtent leur 12e anniversaire avant de recevoir leur deuxième dose peuvent recevoir la même dose que les adultes.

Un enfant qui a reçu un résultat positif lors d'un test de dépistage de la COVID-19 peut quand même recevoir 2 doses du vaccin une fois que ses symptômes se sont estompés.

Si possible, les enfants ne devraient pas recevoir le vaccin Comirnaty de Pfizer-BioNTech dans les 14 jours avant ou après avoir reçu d'autres vaccins, comme celui pour la grippe. Il s'agit d'une mesure préventive permettant de surveiller les effets secondaires du vaccin contre la COVID-19 ou d'un autre vaccin. Dans certains cas, un fournisseur de soins de santé pourrait recommander qu'un enfant reçoive un vaccin de façon urgente. Cela pourrait se produire dans les 2 semaines suivant la vaccination contre la COVID-19.

Les adultes et les jeunes de 12 à 17 ans peuvent recevoir le vaccin contre la COVID-19 le même jour qu'un autre vaccin ou en tout temps avant et après d'autres vaccins.

Pour en savoir plus :

Étude et mise à l'essai des vaccins chez les enfants et les jeunes

Les vaccins à ARNm contre la COVID-19 ont été testés chez des jeunes dans le cadre d'essais cliniques. Le vaccin Comirnaty de Pfizer-BioNTech a également été mis à l'essai chez les enfants. Les essais cliniques ont permis de comparer la réponse immunitaire, l'innocuité et l'efficacité du vaccin et de les comparer à un placebo. Dans le cadre de ces études :

Pour en savoir plus :

Surveillance de la sécurité

Les fabricants de vaccins continueront de recueillir des renseignements sur l'innocuité auprès des participants aux essais cliniques. Le système canadien de surveillance de l'innocuité des vaccins aidera également à détecter tout effet secondaire rare éventuel qui n'est pas apparu lors des essais cliniques.

Nous avons également un système de surveillance de l'innocuité spécialement conçu pour la vaccination pédiatrique. Le Programme de surveillance active de la vaccination (IMPACT) est un réseau déployé dans des hôpitaux pédiatriques et administré par la Société canadienne de pédiatrie. Depuis plus de 20 ans, le programme permet de surveiller la vaccination des enfants, comme celle contre la rougeole, les oreillons et la rubéole.

Pour en savoir plus :

Importance de la vaccination

La COVID-19 a une incidence plus importante chez les enfants et les jeunes que plus tôt durant la pandémie. Cela s'explique sans doute par le fait que ceux-ci sont de retour à l'école et qu'ils prennent part à des activités en personne.

Même si les enfants et les jeunes sont moins susceptibles d'être vraiment malades à cause de la COVID-19, ils peuvent quand même :

Les enfants et les jeunes aux prises avec certains problèmes médicaux sous-jacents peuvent présenter un risque plus élevé de maladie grave due à la COVID-19.

Les vaccins contre la COVID-19 aident le corps à combattre le virus. Tout comme les adultes, les enfants et les jeunes sont bien protégés contre les formes graves de la maladie 14 jours après leur deuxième dose. Ceux qui ont déjà eu la COVID-19 se font tout de même vacciner pour éviter de la contracter de nouveau.

Pour en savoir :

Effets secondaires possibles

Les effets secondaires sont à prévoir puisqu'ils font partie de la réponse naturelle de votre corps à un vaccin.

Certaines personnes n'ont aucun effet secondaire, tandis que d'autres peuvent avoir différents types de réactions. Le plus souvent, les réactions sont légères et disparaissent d'elles-mêmes en quelques heures ou quelques jours.

Les effets secondaires courants des vaccins peuvent comprendre les suivants:
Symptômes au point d'injection, notamment : Symptômes plus généraux, notamment :
  • une rougeur
  • de la douleur
  • de l'enflure
  • des frissons
  • de la fatigue
  • des douleurs articulaires
  • des maux de tête
  • une fièvre légère
  • des douleurs musculaires

Myocardite et péricardite

La myocardite et la péricardite sont respectivement l'inflammation du muscle cardiaque et de la membrane qui enveloppe l'extérieur du cœur. Nous continuons de surveiller l'information sur le lien entre la myocardite, la péricardite et les vaccins à ARNm, à mesure qu'elle évolue. Les cas chez les jeunes et les adultes sont rares après un vaccin à ARNm.

Pour en savoir plus :

Pour en savoir plus :

Favoriser une expérience positive de la vaccination

Les enfants et les jeunes peuvent avoir des inquiétudes au sujet de la vaccination. Savoir à quoi s'attendre peut contribuer à apaiser les inquiétudes et à faire de la vaccination une expérience positive pour votre famille.

Pour en savoir plus :

Avoir une discussion en famille sur la vaccination

Parlez aux enfants et aux jeunes de l'importance de se faire vacciner.

  • Parlez-leur de la vaccination en utilisant un langage adapté à leur âge.
  • Expliquez-leur ce qui va se passer et ce qu'ils vont ressentir.
  • Communiquez en utilisant un langage neutre.
    • Essayez d'utiliser des mots comme « picotement » ou « pincement rapide » pour décrire ce qu'ils pourraient ressentir.
    • Évitez l'emploi de renseignements trompeurs comme « ça ne fera pas mal ».
  • Répondez à leurs questions et dites-leur ce que vous ferez pour les aider à rendre cette expérience plus agréable.
  • Apprenez-leur à reconnaître les fausses informations, et assurez-vous qu'ils sachent comment :
    • poser des questions s'ils ne sont pas sûrs
    • vérifier ce qu'ils entendent ou lisent avant d'en faire part à autrui

Pour en savoir plus sur ce qui suit :

Au rendez-vous de vaccination

Lors du rendez-vous pour un vaccin, choisissez des stratégies qui tiennent compte des besoins et des préférences de votre enfant. Essayez ceci :

  • des activités de distraction (par exemple, lui proposer des jouets, des jeux, de la musique, parler ou écouter des vidéos)
  • des techniques de relaxation (comme la respiration abdominale profonde)
  • des médicaments engourdissants pour la peau (« anesthésique topique »)
    • ces médicaments atténuent la sensation de l'aiguille, et vous pouvez les obtenir sans ordonnance en pharmacie
    • le médicament doit être appliqué 30 à 60 minutes avant le rendez-vous, donc planifiez à l'avance.

Si votre enfant a très peur des aiguilles, parlez-en à votre fournisseur de soins de santé. Celui-ci pourrait suggérer un traitement auprès d'un spécialiste, par exemple, un psychologue. Le traitement de la peur des aiguilles peut aider les enfants à accepter la vaccination et d'autres interventions impliquant des aiguilles.

Pour en savoir plus sur ce qui suit :

Façon de se faire vacciner

Vous devrez trouver une clinique de vaccination dans votre province ou territoire.

Trouver une clinique de vaccination

Protéger les enfants non vaccinés

Les enfants et les jeunes non vaccinés sont plus susceptibles d'être infectés par la COVID-19 que ceux qui sont vaccinés. C'est pourquoi il est important que les jeunes et les adultes, y compris les parents et tuteurs d'enfants non vaccinées qui ont des interactions avec ces derniers, se fassent vacciner contre la COVID-19.
Peu importe votre statut vaccinal, continuez :

Il est important de respecter les choix des parents ou des tuteurs. Nous continuerons de faire des mises à jour au fur et à mesure que nous obtiendrons de nouvelles données pour aider ces personnes à prendre une décision éclairée au sujet de la vaccination.

Pour en savoir plus :

Liens connexes

Avez-vous trouvé ce que vous cherchiez?

Qu’est-ce qui n’allait pas?

Vous ne recevrez aucune réponse. Les numéros de téléphone et les adresses électroniques seront supprimés.
Maximum de 300 caractères

Merci de vos commentaires

Date de modification :