Financement et prix pour les chercheurs

Sur cette page :

Processus compétitif de financement

POLAIRE dispose d’un ensemble intégré de subventions et de contributions appuyant les programmes de sciences et technologies nordiques et d’application des connaissances polaires.

Nous remercions tous ceux qui ont soumis des lettres d'intention au processus compétitif de financement de 2017-19. Ce processus est maintenant terminé.

Savoir polaire Canada (POLAIRE) – Programme de sciences et technologie

Savoir polaire Canada (POLAIRE) appuie les projets de recherche dans le cadre de son Programme de sciences et technologie. Le programme vise à établir une forte présence en recherche dans l’Arctique canadien par l’entremise de POLAIRE. Le programme permet de créer une base de connaissances pour appuyer des solutions efficaces aux problèmes liés à l’Arctique, aux politiques sur le Nord et au développement de la recherche, et fait progresser le Canada dans son rôle de nation arctique de premier plan.

Le premier appel de propositions est centré sur le renforcement de la surveillance dans le Nord du Canada et sur la recherche dans les régions nordiques où il y a un important développement des ressources. Les propositions ont été acceptées pour des projets d’un an ou pluriannuels. Les projets pluriannuels peuvent se prolonger jusqu’en 2017-2018, sous réserve d’une évaluation annuelle des propositions.

Les prochains appels de propositions de POLAIRE seront publiés sur cette page.

On encourage le cofinancement entre POLAIRE et le Programme de lutte contre les contaminants dans le Nord ainsi qu’avec d’autres programmes scientifiques touchant l’Arctique comme ArcticNet, le Plan de surveillance générale du Nunavut et le Programme de surveillance des effets cumulatifs, le cas échéant.

Programme de formation scientifique dans le Nord

En 1961, le gouvernement fédéral a créé le Programme de subvention pour la formation scientifique dans le Nord en vue d’encourager les universités canadiennes à former des chercheurs nordiques et ainsi répondre aux besoins du pays. Aujourd’hui, ce programme est connu sous le nom du Programme de formation scientifique dans le Nord (PFSN). Ce programme offre chaque année du financement additionnel à quelque 300 étudiants inscrits dans plus de 35 universités canadiennes. Le programme est géré par POLAIRE dans le cadre de son mandat d’appuyer les sciences et la technologie dans le Nord canadien. Programme de formation scientifique dans le Nord (PFSN) manuel D'Information 2017-2018

Modalités d’inscription

Les demandes de subvention doivent être présentées par le président du Comité des études nordiques d’une université canadienne ou l’équivalent. Le comité doit être officiellement reconnu par le recteur de l’université d’appartenance. Aucune demande faite directement par un particulier n’est acceptée. Dans l’éventualité où l’université de l’étudiant n’a pas de Comité des études nordiques reconnu, le candidat peut faire sa demande par l’entremise d’une université participante.

Domaines de recherche subventionnés

Le programme finance des projets portant sur des questions nordiques dans toutes les disciplines. Les projets multidisciplinaires sont aussi acceptés.

Cadre géographique

Le Programme de formation scientifique dans le Nord appuie les projets réalisés au nord de la limite méridionale de la zone de pergélisol discontinu, de même que dans tout le Sud du Yukon à l’ouest, la partie du Labrador située au sud de Red Bay et incluant celle-ci, ainsi que les sept autres pays arctiques (Finlande, Groenland [Danemark], Islande, Norvège, Russie, Suède et États-Unis [Alaska]).

Utilisation des fonds du Programme de formation scientifique dans le Nord

Les fonds du programme sont limités. Ils constituent une source de financement supplémentaire servant à défrayer les coûts excédentaires associés à la poursuite de recherches dans le Nord (p. ex. les frais de transport et d’hébergement). Le Programme de formation scientifique dans le Nord ne peut pas être employé comme principale source de financement par les étudiants qui effectuent des recherches nordiques.

Processus de sélection

Chaque année un comité intergouvernemental évalue les demandes et accorde le financement selon les critères suivants :

  • la concordance entre la demande et les lignes directrices du programme;
  • le bien-fondé des travaux de recherche antérieurs et à venir;
  • le caractère formateur des projets;
  • le développement de spécialistes nordiques au sein de l’université.

Ce comité vérifie aussi si les sommes allouées antérieurement ont été utilisées efficacement.

Admissibilité

  • Pour être admissible, l’étudiant doit être inscrit dans une université canadienne en vue de l’obtention d’un diplôme.
  • Les fonds sont offerts aux étudiants diplômés. Cependant, sont également admissibles les finissants de premier cycle qui entament leur dernière année et qui ont l’intention de rédiger un mémoire de spécialisation sur les travaux menés dans le Nord ou d’entreprendre des travaux de recherche qu’ils poursuivront dans le cadre d’études universitaires de deuxième cycle.
  • Pour recevoir une bourse d’études, les étudiants doivent être citoyens canadiens ou résidents permanents.
  • Les projets estivaux et hivernaux sont admissibles
  • Les étudiants qui font des études postdoctorales ne sont pas admissibles.

Date limite

La date limite pour la présentation des demandes avalisées au Programme de formation scientifique dans le Nord est le 1er décembre de chaque année. Les étudiants doivent s’informer des dates limites plus rapprochées fixées par le Comité des études nordiques de leur université. La periode de soumission des applications pour la saison de terrain de 2017 est ouverte.

Cycle annuel

Le programme est administré en fonction de l’année financière du gouvernement fédéral, soit du 1er avril au 31 mars.

Prix spéciaux

Le Prix George Hobson, le Prix Malcolm Ramsay, le  Prix Robert McGhee, et le prix Éric Dewailly sont d'une valeur de 1 000 $ chacun. Toutes les universités participantes dont les étudiants remplissent les critères sont invitées à présenter la candidature d'un étudiant à ces prix chaque année. Les étudiants mis en candidature doivent aussi avoir soumis une demande de subvention au Programme de formation scientifique dans le Nord et doivent se conformer aux lignes directrices.

Pour plus d’information

Prix de la recherche scientifique sur le Nord

Le Prix de la recherche scientifique sur le Nord est décerné chaque année à une personne ou à un groupe qui a apporté une contribution notoire à la connaissance et à la compréhension du Nord canadien et, dans l’esprit de la dernière Année polaire internationale (2007-2008), qui reconnaît la transformation du savoir en action.

Les lauréats du prix reçoivent la Médaille du Centenaire et une bourse de 10 000 $.

Jusqu’en 1997, le prix était remis à une personne dont les travaux scientifiques avaient apporté des contributions exceptionnelles pour le Nord canadien. Afin de reconnaître l’apport des connaissances autochtones à la compréhension scientifique du Nord, les exigences d’admissibilité ont été élargies afin de pouvoir admettre des groupes d’Autochtones qui possèdent et partagent leur savoir.

Définition de la science nordique

Aux fins de ce prix, « nordique » ou « du Nord » s’entend de la partie du Canada située au nord de la limite méridionale du pergélisol discontinu, et « science » s’entend de tous les domaines de recherche, y compris ceux fondés sur le savoir autochtone, qui font avancer notre compréhension du monde naturel et de la société.

Exigences relatives aux mises en candidatures

Tous peuvent présenter une candidature. Le terme « candidat » s’entend aussi bien d’une personne que d’un groupe. L’auteur de la mise en candidature doit transmettre au comité de sélection :

  • une lettre de mise en candidature établissant clairement le mérite des réalisations du candidat (maximum de 500 mots);
  • la documentation justificative, dont :
    • le curriculum vitae du candidat; (10 pages)
    • la preuve de ses réalisations scientifiques en sciences nordiques (activités de recherche, publications, autres prix et distinctions, services professionnels et publics, diffusion du savoir autochtone);
    • la preuve de la mise en application des nouvelles connaissances et de ses répercussions;
  • trois lettres d’appui faisant ressortir les réalisations du candidat.

Les mises en candidature doivent être présentées par voie électronique (en format .pdf) info@polar.gc.ca

La période des mises en candidature du prix de 2017 est est maintenant fermée.

Comité de sélection

Un comité de sélection composé de cinq membres nommés par le président de POLAIRE examine toutes les candidatures et recommande le lauréat. Les membres du comité, qui ne sont pas des fonctionnaires fédéraux, sont sélectionnés pour leurs vastes connaissances des sciences nordiques.

Processus de sélection

Dans le cadre du processus de sélection, le comité de sélection évalue chaque candidature en fonction de l’ensemble des réalisations suivantes :

  • reconnaissance étendue de la qualité et de l’importance du savoir constitué;
  • contribution importante à l’avancement du savoir nordique;
  • pertinence pour les sociétés ou les collectivités du Nord, avec l’accent mis sur la transformation du savoir en action;
  • formation ou participation des gens du Nord dans le cadre des travaux.

Liste des lauréats du Prix de la recherche scientifique sur le Nord

(Année du prix et champ de distinction)

  • John Smol, PhD (Prix de la recherche scientifique sur le Nord 2016, Limnologie)
  • Louis Fortier, PhD (Prix de la recherche scientifique sur le Nord 2015, Biologie de la vie marine)
  • Robie Macdonald, Ph.D. (2014, géochimie marine)
  • Gérard Duhaime, Ph.D. (2013, sociologie)
  • Michel Allard, Ph.D. (2006, géomorphologie)
  • Donald Russell (2004, biologie des caribous
  • Charles J. Krebs, Ph.D. (2003, écologie)
  • Ian Grote Stirling, Ph.D. (2002, écologie des ours polaires)
  • Bernard Saladin d’Anglure Ph.D. (2001, ethnologie)
  • Donald E. Thomas Ph.D. (2000, biologie des caribous)
  • La Société des aînés Inullariit (1998, savoir inuit)
  • Graham W. Rowley D.Sc. (1997, politique scientifique)
  • Shelagh Grant (1996, histoire
  • Branco Ladanyi Ph.D. (1995, génie)
  • E. Fred Roots Ph.D. (1994, géologie, politique scientifique)
  • Josef Svoboda Ph.D. (1993, botanique)
  • Andrew Taylor Ph.D. (1992, géographie)
  • George Hobson (1991, logistique arctique)
  • Thomas Qumaq (1990, linguistique)
  • William O. Pruitt, Ph. D. (1989, écologie)
  • Guy Mary-Rousselière OMI (1988, archéologie)
  • Otto Schaefer M.D. (1987, médecine)
  • Maxwell J. Dunbar Ph.D. (1986, océanographie biologique)
  • Louis-Edmond Hamelin Ph.D. (1985, géographie)
  • Ross Mackay Ph.D. (1984, géomorphologie)

Autres organismes qui financent les scientifiques polaires

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :