Avis aux consommateurs : Gestion de dettes dans un contexte de hausse des taux d’intérêt

Communiqué de presse

Ottawa (Ontario) 

Alors que l’endettement des Canadiens atteint un niveau record, l’Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC) conseille aux consommateurs de prendre des mesures pour faire face à une hausse des taux d’intérêt.

Une hausse des taux d’intérêt forcera les consommateurs à faire des versements mensuels plus élevés sur leurs produits de crédit tel que les hypothèques, les prêts personnels et les marges de crédit à taux variable. Une hausse des intérêts peut aussi avoir une incidence sur des prêts à taux fixe qui approche leur renouvellement. Pour certains consommateurs, le fait de devoir verser davantage pour rembourser des prêts signifiera qu’il leur restera moins d’argent pour couvrir leurs autres dépenses. 

Les consommateurs peuvent se retrouver dans une situation précaire si un pourcentage accru de leur revenu disponible doit être consacré au remboursement des dettes, car ils pourraient ne plus avoir de marge de manœuvre dans leur budget mensuel pour faire face à ces coûts d’emprunt à la hausse.

Une hausse des taux d’intérêt constitue une bonne occasion de revoir ses finances. L’ACFC recommande aux consommateurs d’examiner leur budget pour évaluer l’incidence de versements plus élevés sur leur situation et de prendre des mesures pour faire face à une hausse des taux d’intérêt. Parmi ces mesures, mentionnons :

  • rembourser les dettes les plus importantes, particulièrement celles assorties des taux d’intérêt les plus élevés;
  • faire des versements anticipés sur les prêts hypothécaires ou des paiements accélérés;
  • réduire les dépenses et consacrer davantage d’argent au remboursement des dettes;
  • éviter de contracter d’autres dettes;
  • accumuler de l’épargne pour faire face aux imprévus;
  • consolider des dettes à taux d’intérêt élevés dans un prêt à taux d’intérêt moindre. 

Citations

 « De nombreux Canadiens ont beaucoup de dettes et peu d’épargne. Même une légère hausse des taux d’intérêt les expose au risque de devoir retarder le remboursement de ces dettes, une situation qui les rend plus vulnérables à des imprévus ou des dépenses inattendues. Nous savons que les personnes qui préparent un budget, établissent un plan de remboursement des dettes et se fixent des objectifs d’épargne ont généralement une meilleure situation financière. »

Lucie Tedesco, commissaire, Agence de la consommation en matière financière du Canada

 « Une hausse des taux d’intérêt s’agit d’une bonne occasion pour les Canadiens de revoir leurs budgets et de déterminer comment cette hausse aura une incidence sur leurs finances. Les outils et renseignements de l’ACFC peuvent aider les consommateurs à prendre des décisions financières éclairées lorsque qu’ils établissent un plan pour payer leurs dettes et se fixent des objectifs d’épargne. »

Jane Rooney, chef du développement de la littératie financière, Agence de la consommation en matière financière du Canada

Liens connexes

Personnes-ressources

Personnes-ressources

Relations avec les médias
Agence de la consommation en matière financière du Canada
613-941-4168
media@fcac-acfc.gc.ca


Consultez le site canada.ca/argent.
Suivez @ACFCan sur Twitter.
Aimez l’Agence de la consommation en matière financière du Canada sur Facebook.
Suivez l'Agence de la consommation en matière financière du Canada sur LinkedIn.
Abonnez-vous à ACFCan sur YouTube.

 


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :