Défi Bâtir de meilleurs avenirs financiers 2021

Le Défi Bâtir de meilleurs avenirs financiers est un concours de rédaction visant à inciter les étudiants de niveau postsecondaire à élaborer des solutions concrètes et fondées sur des données probantes aux obstacles financiers auxquels les collectivités vulnérables sont confrontées de nos jours.     

Le Défi Bâtir de meilleurs avenirs financiers 2021 est maintenant terminé. Revenez nous voir pour savoir quand il sera lancé de nouveau. 

Rapports sélectionnés

Un meilleur rapport et un deuxième choix ont été sélectionnés dans chaque catégorie (étudiants de premier cycle et étudiants de deuxième cycle).  

Catégorie des étudiants aux cycles supérieurs

Meilleur rapport : Indice synthétique de mesure en temps réel du bien-être des travailleurs à faible revenu pour une meilleure gestion des finances personnelles

Auteur : Ibrahima II Diallo, candidat au doctorat en administration des affaires

Affiliation : programme d’administration des affaires, Université de Sherbrooke

Sommaire : Les scores de bien-être financier sont un outil efficace pour évaluer ce facteur et fournir de la rétroaction aux consommateurs, et peuvent aider à la planification financière. Cependant, il n’existe pas d’outils facilement accessibles que les consommateurs peuvent utiliser pour évaluer et comparer leur bien-être financier. Ce rapport propose un indice composite pour le bien-être financier qui peut être utilisé en temps réel, notamment pour les travailleurs à faible revenu âgés de 30 à 50 ans.

Deuxième choix : Utiliser la technologie financière pour stimuler l’investissement et aider les Canadiens à mieux préparer leur retraite

Auteur : Adedeji Philip Adetunji, maîtrise en administration des affaires

Affiliation : programme d’administration des affaires, Université du Nouveau-Brunswick

Sommaire : De nombreux Canadiens n’investissent pas assez d’argent pour être en mesure d’avoir le type de retraite qu’ils préféreraient. Les fonds négociés en bourse sont un type d’outil financier qui pourrait être utilisé pour aider les Canadiens à économiser en prévision de la retraite. Pour encourager les Canadiens à les utiliser dans le cadre de la planification de leur retraite, le rapport propose que le gouvernement et les organismes de réglementation fournissent des incitatifs à l’investissement, comme des avantages non imposables et des coûts administratifs réduits pour le consommateur.

Catégorie des étudiants de premier cycle

Meilleur rapport : Amélioration de la littératie financière dans les communautés autochtones

Autrices : Samantha Kremer et Katie Mah

Affiliation : programme en sciences et affaires, Université de Waterloo

Sommaire : Le marché financier n’est pas complètement accessible aux Autochtones, qui représentent près de 5 % de la population canadienne. Pour contribuer à améliorer l’accessibilité, le rapport propose de mettre en place des programmes de littératie financière pour les collectivités autochtones. Les programmes proposeraient notamment des initiatives d’éducation financière menées par des membres de la communauté ainsi que des comptes d’épargne à contrepartie pour aider les Autochtones à atteindre leurs objectifs financiers.   

Deuxième choix : Aider les aînés à s’orienter sur les marchés financiers grâce aux technologies financières

Autrices : Madeline Minnes et Tamar Saskin

Affiliation : programme Sciences et Affaires, Université de Waterloo

Sommaire : Le marché financier numérique est de plus en plus difficile à naviguer, notamment pour les aînés en santé (ceux âgés de 65 ans et plus) — un segment de la population qui continuera à croître rapidement. Afin de promouvoir l’utilisation des technologies financières chez les aînés, le rapport propose que les banques améliorent les fonctions d’accessibilité des applications bancaires numériques (p. ex. option d’augmenter la taille des caractères et mode d’exercice) et offrent des séances de formation et du soutien technique pour les applications par une personne en chair et en os.

Avis de non-responsabilité

Tous les résultats, les points de vue et opinions exprimés dans les rapports sont ceux des auteurs et ne reflètent pas nécessairement ceux de l’Agence de la consommation en matière financière du Canada ou de la politique, ou la position d’un ministère du gouvernement du Canada.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :