Sécheresse et humidité excessive pour les agriculteurs

Les agriculteurs admissibles qui disposent de leur troupeau reproducteur au cours d'une année d'imposition à cause d'une inondation ou de conditions d'humidité excessive ou de sécheresse pourront exclure de leurs revenus, jusqu'à l'année d'imposition suivante, une partie des produits de la vente. La règle en vigueur inclut les abeilles et tous les types de chevaux de plus de 12 mois qui sont destinés à la reproduction.

La mesure s'applique à 2014 et les années d'imposition suivantes.

Pour une liste des régions frappées de sécheresse, d'inondation ou de conditions d'humidité excessive prescrites, allez aux Communiqués et déclarations et à Agroclimat et Guetter la sécheresse d'Agriculture et Agroalimentaire Canada.

Disposition de report de l'impôt pour les éleveurs

Selon la disposition de report de l'impôt pour les éleveurs, les éleveurs des régions désignées qui sont obligés de vendre une partie ou la totalité d'un troupeau reproducteur à cause de conditions de sécheresse ou d'humidité excessive et d'inondations peuvent reporter d'un an l'impôt payable sur une partie du revenu de ces ventes. Cela aide les éleveurs admissibles à reconstituer leur troupeau l'année suivante.

Si la région est désignée pendant plus d'une année consécutive, les éleveurs peuvent reporter l'impôt payable sur le revenu de la vente à la première année au cours de laquelle leur région n'est plus désignée. Les éleveurs admissibles pourront demander ce report au moment où ils rempliront leur déclaration de revenus.

Pour en savoir plus sur cette mesure fiscale, allez aux Communiqués de presse du ministère des Finances du Canada et à Agroclimat et Guetter la sécheresse d'Agriculture et Agroalimentaire Canada.

Lien connexe

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :