Soyez à l’affût de l’écoblanchiment

Communiqué de presse

Certaines entreprises font la promotion de leurs produits et services en les dépeignant comme plus écologiques qu’ils ne le sont vraiment                                                                                                 

Le 26 janvier 2022, GATINEAU (Québec), Bureau de la concurrence

Vous voulez acheter des produits écologiques, mais ce n’est pas si facile! Puisque de plus en plus de Canadiens exigent des produits et services avec une empreinte environnementale moindre, certaines entreprises ont réagi en offrant une plus grande gamme de produits « verts ». Mais tous les produits ne sont pas aussi « verts » qu’il n’y paraît.

Avec l’augmentation du nombre de produits « verts », on assiste à une recrudescence de déclarations environnementales fausses, trompeuses ou non fondées, ce qui est illégal au Canada. 

Cette pratique s’appelle de « l’écoblanchiment ». Elle apparaît sous de nombreuses formes, notamment dans les indications, les adjectifs, les couleurs et les symboles utilisés pour créer l’impression qu’un produit ou service est « plus vert » qu’il ne l’est en réalité.

Un ratissage international mené par le Réseau international de contrôle et de protection des consommateurs a constaté que 40 % des prétentions écologiques publiées en ligne pourraient tromper les consommateurs.

Si une entreprise déclare qu’un produit ou service est « vert », prenez un moment pour réfléchir à cette prétention.

Quand vous faites des achats :

  • N’oubliez pas que même si certaines indications « écologiques » sont vraies, d’autres peuvent être fausses, trompeuses ou non fondées sur des preuves adéquates.
  • Soyez vigilants quand vous tombez sur une déclaration vague ou générale telle que « respectueux de l’environnement » ou « sans danger pour l’environnement ». Sans d’autres explications pour l’étayer, une telle déclaration risque de donner lieu à une interprétation erronée ou à de la tromperie. 
  • Ne vous faites pas avoir par des images de la nature comme l’eau, les nuages, les plantes, les animaux et la Terre, ou les couleurs utilisées sur l’emballage et dans les messages publicitaires.
  • Quand vous voyez des logos ou des sceaux « écolos », assurez-vous qu’ils sont dignes de confiance.
  • N’oubliez pas : tous les biens de consommation ont un impact sur l’environnement, y compris ceux qui prétendent être « écologiques ».

Si vous doutez d’une déclaration environnementale, n’hésitez pas à communiquer avec l’entreprise et à lui poser des questions. Si vous croyez qu’une entreprise a pu faire une déclaration environnementale fausse, trompeuse ou non fondée, signalez-la au Bureau de la concurrence.

Le Bureau de la concurrence contrôle l’application des lois qui visent les déclarations environnementales fausses, trompeuses ou non fondées sur des épreuves suffisantes et appropriées. 

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Renseignements à l’intention des médias :
Relations avec les médias
Courriel : ic.media-cb-bc.ic@canada.ca

Renseignements généraux :
Demande de renseignements | Formulaire de plainte

Restez branchés :
Twitter | Facebook | LinkedIn | YouTube | Fil RSS | Diffusion électronique des actualités

Le Bureau de la concurrence est un organisme indépendant d’application de la loi qui protège la concurrence et en fait la promotion au bénéfice des consommateurs et des entreprises du Canada. La concurrence favorise la baisse des prix et l’innovation tout en alimentant la croissance économique.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :