Lors de la Journée internationale des femmes, le gouvernement du Canada annonce un financement 3,5 millions de dollars par an pour prévenir le harcèlement et la violence en milieu de travail

Communiqué de presse

Le 8 mars 2019              Gatineau (Québec)                  Emploi et Développement social Canada

Tous les Canadiens méritent un milieu de travail exempt de harcèlement et de violence. C’est pourquoi le gouvernement du Canada réalise des investissements substantiels pour protéger les employés sous réglementation fédérale de ces comportements inacceptables.

Aujourd’hui, lors de la Journée internationale des femmes, la ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail, l’honorable Patty Hajdu, a annoncé le lancement du Fonds pour la prévention du harcèlement et de la violence en milieu de travail, qui fournira 3,5 millions de dollars annuellement pour financer des projets visant à prévenir et à contrer le harcèlement et la violence en milieu de travail.

Les organisations qui recevront du financement élaboreront conjointement des outils et des ressources pour favoriser les changements de comportements dans le milieu de travail, fourniront des conseils aux travailleurs sur le nouveau règlement et appuieront la formation obligatoire. Ces projets aideront également les milieux de travail à se conformer au projet de loi C-65, la nouvelle loi qui vise à protéger les employés contre le harcèlement et la violence dans les milieux de travail sous réglementation fédérale.

Les projets vont de l’élaboration et de la prestation de formation contre le harcèlement et la violence pour gestionnaires et travailleurs dans le secteur du camionnage, à fournir des outils et des ressources en matière de prévention du harcèlement et de la violence qui tiennent comptent des particularités culturelles en milieu de travail, notamment en ce qui concerne les communautés et les individus des Premières Nations. D’autres projets aideront les travailleurs, les syndicats et les employeurs à gérer les conséquences au travail de la violence familiale, et à offrir du soutien aux travailleurs vulnérables dans les industries sous réglementation fédérale pour qu’ils soient habilités et capables de signaler les incidents de harcèlement et de violence en milieu de travail sans crainte de représailles.

Citations

« Lorsque le gouvernement du Canada a annoncé le projet de loi C-65, nous savions que l’adoption d’une nouvelle loi à elle seule ne suffirait pas pour lutter contre le harcèlement et la violence en milieu de travail. Nous savions qu’un changement de culture s’imposait. Appuyer ces projets favorisera ce changement de culture et nous permettra de le mener à bien, afin de rendre nos milieux de travail plus sécuritaires, plus justes et plus inclusifs, ce dont nous bénéficierons tous. »
– L’honorable Patty Hajdu, ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail

Faits en bref

  • Le gouvernement du Canada a présenté le projet de loi C-65, qui a reçu la sanction royale le 25 octobre 2018.

  • Dans le budget de 2018, le gouvernement s’est engagé à verser 34,9 millions de dollars sur cinq ans, à compter de 2018-2019, ensuite 7,4 millions de dollars annuellement pour appuyer le projet de loi C-65. De cette somme, 3,5 millions par an seront consacrés aux subventions et contributions dans le cadre du Fonds pour la prévention du harcèlement et de la violence en milieu de travail.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Pour les demandes des médias, veuillez contacter :
Véronique Simard
Attachée de presse
Cabinet de l’honorable Patty Hajdu, C.P., députée
Ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail
veronique.simard@hrsdc-rhdcc.gc.ca
819-654-5611

Bureau des relations avec les médias
Emploi et Développement social Canada
819-994-5559
media@hrsdc-rhdcc.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :