Lancement d’une nouvelle formation sur la prévention du harcèlement et de la violence au travail dans le secteur maritime en Colombie-Britannique

Communiqué de presse

Le 9 février 2021              Gatineau (Québec)              Emploi et Développement social Canada

Les Canadiens savent que des lieux de travail sécuritaires, sains et respectueux profitent à tous. C’est pourquoi le gouvernement du Canada continue de soutenir les travailleurs, les syndicats et les employeurs afin d’atteindre son objectif de créer des milieux de travail sans harcèlement ni violence dans les secteurs sous réglementation fédérale. En soutenant des projets de prévention du harcèlement et de la violence dans tout le Canada, nous créons des lieux de travail où les travailleurs canadiens peuvent réaliser leur potentiel. C’est une bonne chose pour les travailleurs, les syndicats, les employeurs et l’économie canadienne.

Aujourd’hui, la ministre du Travail, Filomena Tassi, ainsi que des représentants de la BC Maritime Employers Association (BCMEA), d’International Longshore and Warehouse Union (ILWU) Canada et de l’Ending Violence Association of BC (EVA BC) ont rencontré virtuellement des intervenants pour lancer un nouveau programme de formation sur la prévention du harcèlement et de la violence qui profitera aux 10 000 travailleurs des quais de la Colombie-Britannique.

En 2019, la BCMEA a reçu un financement de 3,9 millions de dollars sur cinq ans du Fonds pour la prévention du harcèlement et de la violence en milieu de travail d’Emploi et Développement social Canada pour son projet de sensibilisation, gestion et formation en matière de violence et de harcèlement pour le secteur riverain de la Colombie-Britannique. La BCMEA et ses partenaires ont élaboré un programme complet rassemblant les employeurs, les syndicats et les experts de la lutte contre la violence pour fournir de la formation et de l’éducation dans le but de favoriser des milieux de travail plus sécuritaires et plus respectueux pour tous. Le programme vise notamment à soutenir les populations les plus exposées au harcèlement et à la violence au travail, dont les personnes LGBTQ2+ et les communautés autochtones.

Cette formation est la première du genre pour le secteur riverain de la Colombie-Britannique. En plus de mettre de l’avant de solides politiques et procédures fondées sur la conformité, elle met l’accent sur l’éducation des témoins pour soutenir la transformation de la culture. S’appuyant sur des décennies de recherche et d’expertise de terrain, le programme Be More Than a Bystander d’EVA BC, reconnu à l’échelle internationale, propose une approche révolutionnaire visant un changement de culture pour créer des communautés et des milieux de travail sécuritaires et respectueux. Il s’agit de l’un des éléments fondamentaux du nouveau programme de formation BCMEA-ILWU-EVA BC.

Au cours de la rencontre, la ministre Tassi a souligné l’importance des outils et des ressources, tels que la formation BCMEA-ILWU-EVA BC, pour aider les milieux de travail à se conformer à la législation sur la prévention du harcèlement et de la violence (projet de loi C-65) et aux règlements connexes, qui sont entrés en vigueur le 1er janvier 2021. La législation, qui prend en considération toutes les formes de harcèlement et de violence, exige que les employeurs des milieux de travail sous réglementation fédérale mettent en place des procédures pour prévenir et gérer les cas de harcèlement et de violence. 

Citations

« Chaque Canadien a le droit de travailler dans un environnement sain, respectueux et sécuritaire. En finançant des projets de prévention du harcèlement et de la violence de ce genre, nous créerons de meilleurs milieux de travail où les travailleurs peuvent réaliser leur potentiel. Cela est bon pour les travailleurs, les syndicats, les employeurs et notre économie. Le gouvernement du Canada est fier de soutenir le programme de formation BCMEA-ILWU-EVA BC, qui répond à un besoin réel et urgent de créer des outils et des ressources en matière de santé et de sécurité au travail qui auront un réel impact dans les milieux de travail canadiens. »
– Filomena Tassi, ministre du Travail

« La violence et le harcèlement n’ont pas leur place dans le secteur riverain ni sur les lieux de travail de nos membres. Grâce au gouvernement du Canada et à notre partenariat avec International Longshore and Warehouse Union Canada et l’Ending Violence Association of BC, nos membres et leurs employés disposeront désormais d’un outil essentiel pour protéger leur santé et leur sécurité ainsi que celles de leur famille et de la communauté dans son ensemble. »
– Mike Leonard, président et chef de la direction de la BC Maritime Employers Association

« International Longshore and Warehouse Union Canada est fier de participer à cette campagne visant à mettre fin à la violence et au harcèlement dans le secteur riverain de la Colombie-Britannique. Nous nous réjouissons du partenariat que nous avons créé avec l’Ending Violence Association of BC, la BC Maritime Employers Association et le gouvernement du Canada. Un travailleur doit pouvoir travailler sans éprouver de détresse physique ou mentale sur son lieu de travail. Nous sommes convaincus qu’un milieu de travail sans violence ni harcèlement améliorera la qualité de vie de nos travailleurs, y compris dans leur sphère familiale. Je tiens à remercier les formateurs de première ligne qui vont présenter ce programme aux travailleurs et donner à notre industrie les outils dont elle a besoin pour rendre ses milieux de travail plus sains. »
– Rob Ashton, président d’International Longshore and Warehouse Union Canada

« Ayant le mandat de former plus de 10 000 travailleurs syndiqués et cadres, ce programme est l’un des plus grands programmes de formation sur la prévention de la violence et du harcèlement au travail jamais entrepris dans la province. L’Ending Violence Association of BC est fière de soutenir International Longshore and Warehouse Union Canada et la BC Maritime Employers Association dans leur travail de collaboration visant à améliorer la sécurité en milieu de travail, et nous sommes ravis que notre programme de formation axée sur les témoins, reconnu à l’échelle internationale, fasse partie de cette importante initiative de formation. »
– Tracy Porteous, directrice générale de l’Ending Violence Association of BC

Faits en bref

  • La législation sur la prévention du harcèlement et de la violence (projet de loi C-65) renforce les dispositions prévues au Code canadien du travail en mettant en place une approche exhaustive qui prend en considération toutes les formes de harcèlement et de violence. Cette loi élargit également la couverture aux milieux de travail parlementaires, dont le personnel de la Colline du Parlement. La loi et son règlement sont entrés en vigueur le 1er janvier 2021.

  • Dans le cadre du budget de 2018, le gouvernement a prévu 34,9 millions de dollars sur cinq ans, à partir de 2018-2019, puis 7,4 millions par année par la suite, pour soutenir le projet de loi C-65, dont 3,5 millions par an pour des subventions et des contributions provenant du Fonds pour la prévention du harcèlement et de la violence en milieu de travail. Le Fonds a été annoncé en 2019, et sept projets sont actuellement financés.

  • De Vancouver à Stewart, la BC Maritime Employers Association (BCMEA) est le service de ressources humaines des employeurs du secteur riverain de la Colombie-Britannique. Avec plus de 50 membres, la BCMEA veille au nom des employeurs à fournir de la formation sur les relations de travail et sur la sécurité et les compétences aux quelque 7 000 débardeurs le long de la côte. Les membres de la BCMEA exercent leurs activités 24 heures sur 24, tous les jours de l’année. 

  • International Longshore and Warehouse Union (ILWU) Canada représente les travailleurs de la Colombie-Britannique depuis 1948. Ce syndicat est l’agent négociateur exclusif de plus de 6 000 hommes et femmes dans toute la province. ILWU Canada est composé de 12 sections locales autonomes et de trois syndicats affiliés : le Retail Wholesale Union (Colombie-Britannique), le Retail, Wholesale and Department Store Union (Saskatchewan) et le Grain and General Services Union (Saskatchewan). La division des débardeurs d’ILWU Canada s’occupe du chargement, du déchargement et du contrôle des cargaisons à bord et hors des navires, ainsi que du stockage de ces marchandises sur les quais et dans les entrepôts.

  • L’association Ending Violence Association of BC (EVA BC) est une organisation provinciale à but non lucratif au service des survivants, qui sert de ressource pour plus de 300 services communautaires en Colombie-Britannique. En plus de 28 ans, EVA BC a acquis une vaste expérience dans l’élaboration de politiques, de procédures, de pratiques exemplaires et de formations pour créer des cultures de travail et des communautés sûres. Reconnus internationalement, les programmes d’EVA BC mettent l’accent sur la formation des témoins afin de donner aux employés et à des communautés entières les moyens de créer les environnements sécuritaires et respectueux qu’ils méritent. 

  • La BCMEA a investi 3 millions de dollars dans le projet « Violence and Harassment Awareness, Management and Training for the BC Waterfront ». ILWU Canada et ses sections locales ont également versé plus de 100 000 $ pour la sélection et le perfectionnement de formateurs.

Liens connexes

Personnes-ressources

Pour les demandes des médias, veuillez contacter :
Lars Wessman
Directeur des communications
Cabinet de la ministre du Travail, Filomena Tassi
613-854-3920
lars.wessman@labour-travail.gc.ca

Bureau des relations avec les médias
Emploi et Développement social Canada 
819-994-5559
media@hrsdc-rhdcc.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :