Aider les travailleurs du Nouveau-Brunswick à acquérir les compétences nécessaires pour trouver un bon emploi

Communiqué de presse

Le 2 mars 2021              Gatineau (Québec)              Emploi et Développement social Canada

La reprise de l’économie canadienne à la suite de la COVID-19 entraîne de nouveaux défis pour les travailleurs. Dans ce contexte, les Néo-Brunswickois, comme tous les Canadiens, ont besoin de formation et de soutien à l’emploi pour acquérir de nouvelles compétences et trouver un bon emploi.

La ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes handicapées du Canada, Carla Qualtrough, et le ministre de l’Éducation postsecondaire, Formation et Travail, Trevor Holder, ont annoncé aujourd’hui que le gouvernement du Canada a investi 1,5 milliard de dollars supplémentaires dans la formation des travailleurs canadiens au moyen des ententes sur le développement de la main-d’œuvre (EDMO) avec les provinces et les territoires. Ainsi, le gouvernement du Nouveau-Brunswick a reçu 22 millions de dollars pour aider à répondre aux demandes de plus en plus nombreuses de résidents du Nouveau-Brunswick qui chercher à réintégrer le marché du travail, en particulier ceux des secteurs les plus touchés et les groupes qui sont désavantagés en raison de la pandémie.  

Les mesures de soutien comprennent la formation professionnelle, la formation en milieu de travail, la formation offerte par l’employeur, de l’aide financière et des subventions, des services d’orientation en matière d’emploi ainsi que des possibilités d’emploi. Ces fonds s’ajoutent aux 3,4 milliards de dollars déjà versés à l’échelle nationale pour aider les travailleurs canadiens dans le cadre des ententes sur le développement du marché du travail (EDMT) et des EDMO en 2020-2021. Chaque année, plus d’un million de personnes partout au Canada reçoivent des prestations d’emploi et de l’aide grâce aux ententes sur le développement du marché du travail.

S’ajoutant aux solides réseaux de prestation déjà en place au Nouveau-Brunswick, ce financement garantira aux Néo-Brunswickois, y compris aux travailleurs et aux employeurs durement frappés par la COVID-19, un accès rapide à la formation.

Grâce à cet investissement, le gouvernement du Nouveau-Brunswick pourra verser un financement supplémentaire à des initiatives visant à aider les groupes sous représentés, comme les personnes handicapes, les clients de l’aide sociale, les autochtones et les nouveaux arrivants. D’autres initiatives seront axées sur le recrutement et la rétention, et l’intégration au marché du travail.

Dans le discours du Trône de 2020, le gouvernement du Canada s’est engagé à consacrer la plus grosse somme de l’histoire du Canada à la formation et a annoncé qu’il lancerait une campagne pour créer plus d’un million d’emplois, rétablissant ainsi le taux d’emploi à ce qu’il était avant la pandémie. Pour ce faire, il recourra à une série de ressources, notamment de la formation immédiate pour outiller rapidement les travailleurs. Les fonds ponctuels pour les EDMO constituent la première étape vers l’atteinte de cet objectif et permettront de renforcer la main‑d’œuvre. 

Afin de favoriser plus encore la relance, le gouvernement du Canada veille également à ce que les provinces et les territoires puissent, dans le cadre des EDMT et des EDMO, élargir la gamme des coûts admissibles pour y inclure notamment les coûts liés à la formation en ligne, à l’adaptation aux nouvelles exigences de distanciation physique et à la prestation de services de soutien en santé mentale, donnant ainsi aux travailleurs canadiens le soutien dont ils ont besoin.

Alors que l’économie se redresse à la suite du choc provoqué par la pandémie, le gouvernement du Canada continuera de soutenir les Néo-Brunswickois et de les aider à développer leur potentiel. De concert avec le gouvernement du Nouveau-Brunswick, nous renforcerons la main-d’œuvre et nous orienterons le pays vers une relance économique inclusive.

Citations

« Ensemble, avec le gouvernement du Nouveau-Brunswick, nous veillons à ce que les travailleurs de la province aient accès à la formation dont ils ont besoin pour obtenir de bons emplois alors que le pays se remet des répercussions de la COVID-19. Maintenant plus que jamais, nous devons renforcer le futur des travailleurs et les aider à réussir alors que notre économie se relève et évolue ».
– La ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes handicapées, Carla Qualtrough

 « Ce financement nous aidera à fournir de meilleurs services pour les chercheurs d’emploi partout dans la province, en particulier ceux qui travaillaient dans les secteurs durement touchés par la pandémie de COVID-19. Nos succursales Travail NB offrent des services essentiels qui appuient la main-d’œuvre du Nouveau-Brunswick et ce financement constitue un beau coup de pouce en ce sens. Nous remercions le gouvernement fédéral de reconnaître ce besoin et de faire un investissement qui aidera les chercheurs d’emploi et les entreprises qui ont besoin de travailleurs. »
– Le ministre de l’Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail du Nouveau-Brunswick, Trevor Holder

Faits en bref

  • Chaque année, le gouvernement du Canada verse 3 milliards de dollars aux provinces et aux territoires dans le cadre des EDMT et des EDMO, afin d’aider les Canadiens à améliorer leurs compétences, à trouver un emploi et à le garder. Le budget de 2017 prévoyait des fonds supplémentaires pour ces ententes pouvant atteindre 625 millions de dollars par année entre 2017 et 2023. 

  • Après l’annonce d’aujourd’hui, les dépenses totales dans les programmes destinés aux personnes en situation de handicap dans le cadre des EDMO augmenteront d’environ 425 millions de dollars. 

  • Selon les derniers chiffres sur l’emploi de l’Enquête sur la population active, le taux de chômage au pays a augmenté de 9,4 % en janvier 2021, soit le taux le plus élevé depuis août 2021, mais plus bas que le taux de mai qui était de 13,7 %. 

  • Au Nouveau-Brunswick, le taux de chômage était 8,8 % en janvier 2021, plus bas que 9,6 %, le taux de décembre dernier.

  • Le nouveau financement sur le développement du marché du travail au Nouveau-Brunswick servira précisément dans le cadre d’initiatives qui visent les groupes sous représentés, notamment les personnes handicapées, les clients de l’aide sociale, les Autochtones et les nouveaux arrivants.

  • Chaque année, 22 000 personnes au Nouveau-Brunswick ont recours à des mesures de formation et d’emploi et des prestations dans le cadre d’ententes sur le développement du marché du travail.

Liens connexes

Personnes-ressources

Pour les demandes des médias, veuillez contacter :

Marielle Hossack
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes handicapées, Carla Qualtrough
marielle.hossack@hrsdc-rhdcc.gc.ca

Bureau des relations avec les médias
Emploi et Développement social Canada
819-994-5559
media@hrsdc-rhdcc.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter

Leigh Watson
Agente des communications
Ministère de l’Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail du Nouveau-Brunswick
Leigh.Watson@gnb.ca

 

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :