Subvention canadienne pour l’épargne-études - Aperçu

1. Aperçu

La Subvention canadienne pour l'épargne-études est une somme d'argent que le gouvernement ajoute aux cotisations versées dans un régime enregistré d'épargne‑études (REEE) pour aider à épargner en vue de payer les études postsecondaires d'un enfant. Le versement de la SCEE dépend des cotisations effectuées dans le REEE. L'argent déposé dans un REEE peut être retiré afin d'aider à payer des études à temps plein ou à temps partiel dans :

  • un programme d’apprentissage;
  • un programme offert par un cégep;
  • un programme offert par une école de métier;
  • un programme offert par un collège;
  • un programme offert par une université.

Fonctionnement de la Subvention canadienne pour l’épargne-études

Pour recevoir la SCEE, des cotisations personnelles doivent avoir été faites dans un régime enregistré d'épargne-études (REEE). Toutefois, il n'est pas nécessaire d'être le parent de l'enfant pour ouvrir un REEE.

Le montant de la SCEE de base s'élève à 20 cents pour chaque dollar que vous cotisez, jusqu'à un maximum de 500 $, sur une cotisation annuelle de 2 500 $. Si vous n'êtes pas en mesure de cotiser pour une année donnée, vous pouvez vous rattraper par la suite. Consultez les renseignements sur le droit au report.

La SCEE est offerte jusqu'à la fin de l'année civile durant laquelle l'enfant atteint 17 ans.

Selon le revenu de la personne responsable de l'enfant, ce dernier peut également être admissible à un montant supplémentaire au titre de la Subvention canadienne pour l'épargne-études, qui équivaut à 10 % ou 20 % de la première tranche de 500 $ versée dans un REEE.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :