ARCHIVÉ – Initiative des cours de langue de niveau avancé Évaluation formative

Annexe A : Méthode d’évaluation

La méthode utilisée pour effectuer l’évaluation formative des CLNA reposait sur six sources de données :

  • Examen des documents. Cela comprenait un examen des documents concernant la conception du programme (notamment des documents sur les procédures), le répertoire des projets de CLNA, la mise en œuvre du programme (comptes rendus de conférence, ententes provinciales, diaporamas, entre autres). On a également examiné des documents afin d’évaluer la raison d’être globale du programme.
  • Entrevues avec les informateurs principaux. En tout, 26 entrevues ont été menées :
    • 11 entrevues avec le personnel de CIC de l’AC (n = 7 entrevues avec 8 personnes), des régions (n = 3 entrevues avec 4 personnes) et des bureaux locaux (n = 1 entrevue avec 1 personne);
    • 12 entrevues avec des représentants de 9 provinces ou territoires;
    • 2 entrevues avec des intervenants nationaux clés, notamment le Centre des niveaux de compétence linguistique canadiens (n = 2 personnes) et le Centre for Education and Training (n = 2 personnes).
    • 1 entrevue avec un autre ministère (Santé Canada).

La liste des informateurs clés rencontrés en entrevue est fournie à la fin de la présente section.

  • Analyse statistique de la base de données sur les CLNA. CIC a fourni des renseignements tirés de la base de données à GGI, qui a effectué un certain nombre d’analyses afin :
    • d’élaborer un profil des projets et des participants à ce jour;
    • d’évaluer la réussite du programme à ce jour;
    • d’évaluer la qualité globale des données et de la base de données pour s’assurer que les données sont accessibles aux fins de l’évaluation sommative.
  • Études de cas lors des visites sur place. À l’aide d’une liste de projets financés dans les villes choisies pour faire l’objet d’une visite sur place, GGI a désigné 12 FS pour participer à une étude de cas. Le cabinet de consultants s’est efforcé d’obtenir un échantillon de FS témoignant de la diversité selon le type d’organisation, les projets de conception par rapport aux projets de prestation (ou les deux), les projets achevés par rapport aux projets en cours, les projets comportant un programme d’études général par rapport à ceux prévoyant un programme adapté à une profession particulière, les projets ayant compté un petit nombre par rapport à un grand nombre de participants, les caractéristiques du projet (p. ex. partenariats, composante des activités de préparation au marché du travail, importance accordée à la reconnaissance professionnelle). Chaque visite sur place effectuée pour le besoin des études de cas comportait une entrevue approfondie avec un ou plusieurs représentants du FS, un groupe de discussion composé de clients [ note 40 ] et une étude des documents. Dans la mesure du possible, des entrevues ont également été menées avec des employeurs ou des formateurs. On trouvera à la fin de la présente annexe la liste des FS visités dans le cadre des études de cas.
  • Mini-études de cas. Cette source de données a été ajoutée vers la fin de la collecte en raison des difficultés suscitées par le sondage en ligne auprès des FS, qui devait au départ constituer une source de données. En tout, 20 FS supplémentaires ont été interviewés par téléphone au moyen du même guide d’entrevue que celui utilisé pour les entrevues avec les FS dans le cadre des visites sur place. On trouvera la liste des FS ayant participé à une étude de cas à la fin de la présente annexe.
  • Évaluation par des experts. Dans le contexte des études de cas effectuées lors des visites sur place, GGI a réuni 13 outils fournis par dix FSnote 41 ]. Deux experts en anglais langue seconde et en enseignement ont examiné ces outils au moyen d’un modèle.

Cette méthode a permis d’élaborer un certain nombre d’outils de collecte de données, d’après le modèle logique existant et la matrice d’évaluation du programme (tableaux A1 et A2, respectivement). Ces outils, qui figurent à la fin de la présente annexe, sont les suivants :

  • Guides d’entrevue avec les informateurs principaux. Six guides ont été élaborés pour les types d’entrevues suivants : gestionnaires et agents de programme de CIC, représentants des provinces ayant conclu une entente, représentants des provinces n’ayant pas conclu d’entente, représentants des FS, représentants des employeurs, représentants d’autres intervenants et de ministères fédéraux.
  • Guide des groupes de discussion formés de clients.
  • Modèle d’examen d’études de cas. Ce modèle, fondé sur les guides d’entrevue avec les informateurs clés et les protocoles relatifs aux groupes de discussion, sert à encadrer les visites sur place. Il énumère notamment les données à tirer de toutes les sources d’information disponibles sur place. Dans le cadre des mini-études de cas, il s’agissait non pas de remplir tous les champs du modèle, mais seulement de répondre aux questions formulées dans le guide d’entrevue avec les FS.
  • Modèle d’examen des outils. Afin d’examiner les outils de façon uniforme, on a élaboré un modèle pour étudier la méthode de conception utilisée, le contenu, la présentation et la conception, ainsi que la généralisabilité de l’outil.
Modèle logique des Cours de lange de niveau avancé

Tableau A2 : Cadre d’évaluation des Cours de langue de niveau avancé

Élément à évaluer Indicateur Méthode
Raison d’être de l’initiative des CLNA : Dans quelle mesure les CLNA cadrent-ils avec les priorités du gouvernement fédéral et les besoins des nouveaux arrivants au Canada?

1. Le gouvernement fédéral doit-il continuer d’y participer?

  • Lors de l’évaluation formative, nous souhaitons que le consultant détermine comment nous analyserons cette question à l’étape de l’évaluation sommative. Comment pouvons-nous déterminer si l’intégration des immigrants au marché du travail pose un problème? S’agit-il d’un problème lié à des professions particulières?
  • À élaborer par le consultant.

2. Les objectifs des CLNA sont-ils compatibles avec les priorités et les objectifs actuels du GC et de CIC?

  • Le GC et CIC sont d’avis que les cours de langue et l’intégration des immigrants au marché du travail représentent des secteurs auxquels il est important que le gouvernement continue de participer.
  • Étude des documents (peut comprendre des notes d’information, des fiches de contact, des comptes rendus, des rapports annuels, des documents liés aux processus et aux procédures, des comptes rendus de réunion).
  • Entrevues avec CIC et d’autres ministères.
Prestation du programme : Dans quelle mesure la conception et la prestation de l’initiative sont-elles appropriées?

3. Les partenariats établis avec les provinces sont-ils efficaces?

  • Des ententes/modalités ont été signées.
  • Les objectifs, rôles et responsabilités du programme sont bien compris de CIC, des partenaires provinciaux et des FS (y compris pour la période ayant suivi la décentralisation de l’initiative).
  • L’information nécessaire est échangée entre les parties de façon transparente et opportune.
  • Les responsabilités respectives sont assumées de façon exhaustive et opportune.
  • Étude des documents – Ententes/modalités avec les provinces, documents liés au programme, comptes rendus de réunions, correspondance, entre autres.
  • Entrevues avec CIC, les provinces.
  • Sondage auprès des FS (n = 156).

4. Les communications et les relations entre les FS, les provinces et CIC sont-elles efficaces?

  • Transparence des processus.
  • Uniformité entre les régions administratives ou les partenariats.
  • Efficacité de l’appel de propositions.
  • Points de vue/opinions des FS, des provinces et de CIC.
  • Étude des documents – Accords avec les provinces et les FS, grille d’analyse pour l’évaluation des demandes visant un projet, etc.
  • Entrevues avec des représentants de CIC, des provinces et des FS.
  • Sondage auprès des FS (n = 156).

5. Comme le processus diffère selon la province, CIC et les provinces obtiennent-ils des demandes satisfaisantes en temps utile? Dans la négative, quels sont les problèmes (p. ex. promotion insuffisante, exigence relative au partage des coûts, engorgements à une étape ou une autre du processus)?

  • Le nombre de demandes reçues atteint presque l’objectif prévu ou fixé.
  • Le nombre de demandes approuvées atteint presque l’objectif prévu ou fixé.
  • CIC et les provinces sont satisfaits du nombre, de la qualité, etc. des demandes reçues.
  • Étude des documents (peut comprendre des notes d’information, un répertoire des projets, des fiches de contact, des comptes rendus, l’analyse des données administratives ou financières, des rapports annuels, des rapports statistiques, des documents liés aux processus et aux procédures, des comptes rendus de réunion, etc.).
  • Entrevues avec CIC et les provinces.

6. Dans quelle mesure les fournisseurs de services recueillent-ils des données sur l’initiative et en font-ils rapport? Des renseignements seront-ils disponibles pour mesurer les répercussions de l’initiative dans deux ou trois ans?

  •  Les données recueillies permettent à CIC de gérer, de surveiller et d’évaluer les CLNA.
  • Les FS fournissent des données complètes, uniformes et exactes.
  • Étude des documents (peut comprendre des notes d’information, un répertoire des projets, des fiches de contact, des comptes rendus, des données financières, des rapports annuels, des rapports statistiques, des documents liés aux processus et aux procédures, des comptes rendus de réunion, etc.).
  • Entrevues avec des représentants de CIC, des provinces et des FS.
  • Sondage auprès des FS.
  • Examen des produits effectué par un spécialiste.

7. Les projets de conception débouchent-ils sur des outils ou des renseignements utiles qui appuient et améliorent les projets de prestation?

  • Les projets de conception aboutissent à de nouveaux programmes d’études, outils, processus d’évaluation, travaux de recherche, etc.
  • Les intervenants et universitaires indépendants jugent les outils appropriés et utiles.
  • De nouveaux outils, entre autres, sont utilisés dans le cadre des projets de prestation.
  • La réussite des projets de prestation est liée aux outils.
  • Étude des documents (comparer les documents issus des projets de conception à ceux qui découlent des projets de prestation, rapport d’étape narratif).
  • Entrevues avec des représentants de CIC, des provinces et des FS.
  • Enquête auprès des FS.
  • Examen des produits effectué par un spécialiste.

8. Les clients éventuels des CLNA se heurtent-ils à des obstacles? (p. ex., liste d’attente, transport, profession non représentée et en demande, etc.)

  • Les FS offrent des services de soutien (garde d’enfants, transport, etc.) au besoin.
  • Les participants utilisent les services de soutien.
  • Les participants sont satisfaits des services de soutien.
  • Les FS et les participants relèvent des obstacles éventuels qui ne sont pas abordés.
  • Le nombre/pourcentage de personnes qui ne participent pas au projet jusqu’au bout en raison des obstacles rencontrés.
  • Le coût n’est pas un obstacle pour les clients.
  • Étude des documents – Rapport d’étape narratif.
  • Évaluation des besoins – si une telle évaluation a été effectuée
  • Analyse des données de l’iSMRP ou rapport d’étape statistique trimestriel ou questionnaire de collecte des données.
  • Groupes de discussion formés de clients (deux groupes : l’un avec ceux qui ont terminé la formation et l’autre, avec ceux qui ne l’ont pas encore terminée).
  • Entrevues avec les FS.
  • Enquête auprès des FS.
  • Collecte de données + questionnaire.

9. a) Dans quelle mesure les projets de prestation assurent-ils la participation des employeurs?

b) Cette participation a-t-elle un effet positif si l’on considère l’incidence du projet de prestation (quelle est la différence entre les projets de prestation auxquels les employeurs participent et les autres)?

  • Le nombre/pourcentage des projets de prestation auxquels les employeurs participent activement.
  • Les façons dont les employeurs participent aux projets.
  • Les résultats sur le marché du travail dans le cas des projets auxquels les employeurs participent et les autres.
  • Le nombre/pourcentage de clients ayant terminé les CLNA et trouvé un emploi en rapport avec leurs compétences.
  • Analyse des données du iSMRP ou rapport d’étape statistique trimestriel ou questionnaire de collecte des données.
  • Entrevues auprès des FS et entrevues avec ceux-ci.
  • Groupe de discussion formé de clients.

10. Quelles sont les qualifications des enseignants et des formateurs?
 

  • Type de qualification.
  • Amélioration du niveau des NCLC par un enseignant qualifié.
  • Taux d’achèvement des CLNA selon le profil de l’enseignant.

 

  • Analyse des données du iSMRP ou rapport d’étape statistique trimestriel ou questionnaire de collecte des données.
  • Enquête auprès des FS et entrevues avec ceux-ci.
  • Groupe de discussion formé de clients.
Réussite : Dans quelle mesure l’initiative a-t-elle atteint ses objectifs/résultats immédiats?

11. Les clients ont-ils amélioré leurs connaissances linguistiques?

  • Les clients terminent avec succès les CLNA.
  • Les notes obtenues lors du post-test des CLNA sont plus élevées que celles obtenues lors du prétest (les données ne sont disponibles qu’à l’étape de l’évaluation sommative).
  • Les perceptions et opinions des FS et des clients.
  • Analyse des données du iSMRP ou rapport d’étape statistique trimestriel ou questionnaire de collecte des données
  • Entrevues avec les FS
  • Entrevues/groupe de discussion formé de clients

12. Les clients ont-ils accru leur expérience de l’environnement de travail canadien?

  • Les clients obtiennent un stage ou un placement professionnel.
  • Analyse des données sur la variation liée à la durée, à la profession, au travail rémunéré ou bénévole.
  • Les clients/employeurs estiment que le placement professionnel est utile.
  • Analyse des données du iSMRP ou rapport d’étape statistique trimestriel ou questionnaire de collecte des données
  • Entrevues avec les FS
  • Entrevues/groupe de discussion formés de clients et d’employeurs

13. Les clients connaissent-ils mieux l’environnement de travail canadien?

  • Les clients reçoivent une formation ou des renseignements liés à l’environnement de travail canadien ou à une profession particulière.
  • Les clients considèrent que la formation a amélioré leurs compétences.
  • Analyse des données du iSMRP ou rapport d’étape statistique trimestriel ou questionnaire de collecte des données
  • Entrevues avec les FS
  • Entrevues avec les clients/groupe de discussion formé de clients

14. Les clients ont-ils amélioré leurs techniques de recherche d’emploi?

  • Les clients ont suivi une formation sur les techniques de recherche d’emploi (curriculum vitae, cours de préparation aux entrevues, préparation aux examens, etc.).
  • Les clients considèrent que la formation a amélioré leurs compétences.
  • Les clients recherchent plus activement un emploi.
  • Analyse des données du iSMRP ou rapport d’étape statistique trimestriel ou questionnaire de collecte des données
  • Entrevues avec les FS
  • Entrevues/groupe de discussion formé de clients

15. Les clients ont-ils établi des réseaux, trouvé des personnes-ressources/mentors?

  • Les clients ont des mentors/réseaux/personnes-ressources.
  • Les clients considèrent qu’un mentor/réseau est utile.
  • Les clients illustrent par des exemples la façon dont les mentors/personnes-ressources/réseaux ont amélioré leur capacité de trouver un emploi.
  • Analyse des données du iSMRP ou rapport d’étape statistique trimestriel ou questionnaire de collecte des données
  • Entrevues avec les FS
  • Entrevues avec les clients/groupe de discussion formé de clients

Résultats intermédiaires :

16. Les clients ont-ils de meilleures perspectives d’emploi?

  • Les clients trouvent davantage d’occasions de présenter une demande d’emploi (lorsqu’ils satisfont aux critères essentiels et peuvent transmettre leur curriculum vitae).
  • Les clients sont convoqués à des entrevues d’emploi.
  • Les clients se sentent mieux outillés pour faire face à la concurrence sur le marché du travail canadien.
  • Entrevues avec les clients/groupe de discussion de clients
  • Entrevues avec les FS
  • Étude des documents – Rapport d’étape narratif (pour vérifier si on y fait mention de toute information sur le taux de placement permanent)
  • Analyse des données du iSMRP ou rapport d’étape statistique trimestriel ou questionnaire de collecte des données

17. Existe-t-il un modèle plus efficace que les autres? (Les éléments du modèle dont on doit tenir compte sont le type de formation linguistique; le stage/placement professionnel; l’environnement de travail canadien; les techniques de recherche d’emploi; le réseau/mentorat/la personne-ressource; la participation des employeurs.)

  • À l’étape de l’évaluation formative, il est lié au résultat intermédiaire; à l’étape de l’évaluation sommative, il sera lié au résultat final.
  • L’analyse des données tirées de la question 16 au moyen d’une typologie multidimensionnelle (éléments de la typologie à la question 17).
  • Entrevues avec les clients/groupe de discussion formé de clients
  • Entrevues avec les FS
  • Étude des documents – Rapport d’étape narratif (pour vérifier si l’on y fait mention du taux de placement permanent)
  • Analyse des données du iSMRP ou rapport d’étape statistique trimestriel ou questionnaire de collecte des données
  • Évaluation par un spécialiste
Résultats finaux : Nous devons nous assurer que nous disposerons des données nécessaires pour mesurer ces résultats lors de l’évaluation sommative.

18. Les clients qui ont suivi et terminé avec succès les CLNA trouvent-ils un travail correspondant à leurs compétences et à leur expérience? Cette situation varie-t-elle selon la diversité des participants au programme?

  • Les clients ont terminé les CLNA et ont trouvé un travail correspondant à leurs compétences.
  • Une analyse sera effectuée en rapport avec le poste, le nombre, le type d’intervention, l’administration par les provinces/le gouvernement fédéral, le lieu, la diversité des participants au programme (en termes de langue, de culture, de catégorie d’immigrants).
  • Dans la mesure du possible, on évaluera également le nombre de personnes occupant un emploi à l’étape de l’évaluation formative.
  • Analyse de la collecte de données, du questionnaire
  • Entrevues avec les clients/groupe de discussion formé de clients

19. Les clients conservent-ils un emploi correspondant à leurs compétences et à leurs qualifications?

  • La réponse à cette question sera fournie lors de l’évaluation sommative.
  • Les clients conservent un emploi correspondant à leurs capacités au moment de l’évaluation.

 

  • Enquête de suivi auprès des participants.
  • Le consultant doit s’assurer que les coordonnées des intéressés seront disponibles au moment de l’évaluation sommative.
  • Analyse des données du iSMRP ou rapport d’étape statistique trimestriel ou questionnaire de collecte des données.
Efficacité et efficience : Dans quelle mesure les cours de langue adaptés à des emplois particuliers et les activités de préparation au marché du travail offertes dans le cadre des CLNA font-ils appel aux méthodes les plus efficaces et efficientes pour atteindre leur objectif?

20. Le fonctionnement de l’initiative des CLNA est-il efficace par rapport au coût?

  • Atteinte réelle des résultats et coûts qui y sont associés.
  • Comparaison des coûts des différents (actuels?) modes de prestation.
  • Étude sur la qualité par rapport au coût (analyse des données financières et entrevues).
  • Le consultant doit veiller à ce que les données sur le coût soient disponibles lors de l’évaluation sommative.
Autres programmes d’intégration à la population active.

21. D’autres programmes d’intégration à la population active sont-ils offerts aux immigrants? Si oui, comment se comparent-ils aux CLNA au chapitre de l’admissibilité, de la portée, du coût, etc.?

  • La réponse à cette question sera fournie à l’étape de l’évaluation sommative.
  • Recherche d’autres programmes d’intégration à la population active offerts aux immigrants.
  • Opinions des intervenants au sujet d’autres programmes d’intégration à la population active.
  • Pour l’évaluation formative, nous demanderons au consultant de relever d’autres programmes éventuels.
  • Étude comparative d’autres programmes d’intégration à la population active existants :
    • Recherche de programmes (entrevues, étude des documents);
    • Entrevues avec les représentants d’autres programmes;
    • Examen des documents liés à d’autres programmes.
  • Entrevues avec les intervenants clés.

Liste des informateurs principaux

Citoyenneté et Immigration Canada

  • Rose Kattackal, DG, Direction générale de l’intégration, ACCIC
  • Diane Mikaelsson, DG, Direction générale des opérations, AC, CIC
  • Elizabeth Ruddick, DG, Direction générale de la recherche et de l’évaluation, ACCIC
  • Jean Séguin, directrice, Programmes d’établissement adaptés à la clientèle, ACCIC
  • Wally Boxhill, directeur, Prestation des programmes d’intégration et de protection des réfugiés, AC, CIC
  • Martha Justus, directrice p. i., Recherche et statistiques stratégiques, AC, CIC
  • Lucie Béland-O’Keefe, gestionnaire p. i., CLNA, AC, CIC
  • Gail Devlin, analyste des politiques, Direction générale de l’immigration, AC, CIC
  • Elisete Bettencourt, conseillère du programme régional, Région de l’Ontario, CIC
  • Rocky Gushuliak, conseiller du programme régional, Région des Prairies, CIC
  • Sylvie Tremblay, conseiller du programme régional, Région de l’Atlantique, CIC
  • Alissar Ribahi, agente de CIC, Bureau de Halifax, Région de l’Atlantique, CIC
  • Daisy Pond, conseillère du programme, bureau local de CIC, Calgary

Provinces et territoires

  • Brent Slobodin, sous-ministre adjoint, Études supérieures, Yukon
  • Shelly Forrester, gestionnaire, Division des qualifications internationales, ministère du Développement économique, Colombie-Britannique
  • Carolyn Dieleman, gestionnaire, Formation linguistique, Ressources humaines et Emploi de l’Alberta, Alberta
  • Valerie Fulford, agente de projet, gouvernement de la Saskatchewan, Saskatchewan
  • Josh Yasinowski, agent de projet, gouvernement de la Saskatchewan, Saskatchewan
  • Jean Gabert, gouvernement de la Saskatchewan, Saskatchewan
  • Cathy Zao, gouvernement de la Saskatchewan, Saskatchewan
  • Margaret Pidlaski, directrice, Travail et Immigration, Direction de la formation linguistique des adultes, Manitoba
  • Judy Stanleigh, gestionnaire, Division de la formation linguistique, ministère des Affaires civiques et de l’Immigration, Ontario
  • Patricia Bishop, gestionnaire, Division de l’intégration au marché du travail, ministère des Affaires civiques et de l’Immigration, Ontario
  • Ashraf Ghanem, conseiller pédagogique, ministère de l’Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail du Nouveau-Brunswick, Nouveau-Brunswick
  • Paroo McKinnon, agent d’établissement, Office de l’immigration de la Nouvelle-Écosse, Nouvelle-Écosse
  • Deborah Sheppard, spécialiste de l’élaboration des politiques et des programmes, Terre-Neuve-et-Labrador

Intervenants/autres ministères

  • Carolyn Cohen, Centre for Education and Training
  • Subhadra Ramachandran, Centre for Education and Training
  • Pauline Mcnaughton, Centre des niveaux de compétence linguistique canadiens
  • Pat Meek, Centre des niveaux de compétence linguistique canadiens
  • Helga Loechel, analyste principale des politiques, Division des stratégies en matière de ressources humaines en santé, Santé Canada

Liste des FS participants

Études de cas effectuées lors des visites sur place

  • Back in Motion/MOSAIC, Vancouver, Colombie-Britannique
  • Edmonton Mennonite Centre for Newcomers, Edmonton, Alberta
  • Collège communautaire de Vancouver, Colombie-Britannique
  • Bredin Institute – Centre for Learning, Edmonton, Alberta
  • Regina Open Door Society, Regina, Saskatchewan
  • Gouvernement de la Saskatchewan, Regina, Saskatchewan
  • Caisses populaires d’Assiniboine, de Cambrian et d’Astra, Winnipeg, Manitoba
  • Red River College, Winnipeg, Manitoba
  • Toronto District School Board, Toronto, Ontario
  • COSTI, Toronto, Ontario
  • Inter-Cultural Neighbourhood Social Services, Mississauga, Ontario
  • Halifax Immigrant Learning Centre (HILC) et Metropolitan Immigrant Settlement Association (MISA), Halifax, Nouvelle-Écosse

Mini-études de cas

  • Association for New Canadians, St. John’s, Terre-Neuve-et-Labrador
  • Conseil multiculturel du Nouveau-Brunswick, Fredericton, Nouveau-Brunswick
  • Holland College, Charlottetown, Île-du-Prince-Édouard
  • Mohawk College of Applied Arts and Technology, Hamilton, Ontario
  • Niagara College, Welland, Ontario
  • Waterloo Region District School Board, Kitchener-Waterloo, Ontario
  • La Cité Collégiale, Ottawa, Ontario
  • Women’s Enterprise Skills Training of Windsor (WEST), Ontario
  • Keyano College, Fort MacMurray, Alberta
  • Brooks Adult Community Centre, Brooks, Alberta
  • Yukon College, Whitehorse, Yukon
  • Fatima Soares and Associates, Winnipeg, Manitoba
  • Central Vancouver Island Multicultural Society, Nanaimo, Colombie-Britannique
  • Red River College, Winkler, Manitoba
  • Penticton College, Penticton, Colombie-Britannique
  • Red River College, Steinbach, Manitoba
  • Camosun College, Victoria, Colombie-Britannique
  • Centre for Skills Development and Training, Burlington, Ontario
  • Chilliwack Community Services, Chilliwack, Colombie-Britannique
  • Community Futures Corporation of North Fraser Mission, Abbotsford, Colombie-Britannique

_______________

[40] Même si douze études de cas ont été effectuées, on a organisé seulement onze groupes de discussion car une des études de cas portait sur un projet de conception. De plus, en raison de la difficulté d’attirer des participants, un groupe ne comptait qu’une personne.

[41] Deux FS n’ont pas fourni d’outils.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :