Évaluation du Programme d’accueil

3. Aperçu du Programme d’accueil

Vous trouverez dans la présente section un aperçu du Programme d’accueil, en particulier de son histoire, ses objectifs, son exécution, ses services et son budget.

3.1. Histoire et contexte du Programme d’accueil

L’intégration est une « voie à double sens » exigeant des arrangements et des adaptations des deux côtés (c.-à-d. à la fois de la part des nouveaux arrivants et des Canadiens). Le principe de la « voie à double sens » consiste à aider les immigrants à se renseigner sur les valeurs canadiennes et à aider également les Canadiens à comprendre les divers antécédents des nouveaux arrivants. Ce principe, adopté en 1990 dans la Stratégie fédérale d’intégration, ne se limite pas à aider les nouveaux arrivants à comprendre les valeurs, coutumes, droits et obligations canadiennes et à s’y adapter, mais exige également de la société canadienne qu’elle évolue et prospère à mesure qu’elle accueille de nouvelles personnes et cultures et qu’elle s’adapte à leurs besoins. L’intégration est par conséquent un processus à double sens exigeant le respect et la tolérance des deux côtés.

Ce principe de responsabilité mutuelle des Canadiens et des nouveaux arrivants à l’égard du processus d’intégration s’est traduit plus récemment dans la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés (LIRP), dont l’un des objectifs est « de promouvoir l’intégration des résidents permanents au Canada, compte tenu du fait que cette intégration suppose des obligations pour les nouveaux arrivants et pour la société canadienne. »

L’Initiative d’accueil a été adoptée comme projet pilote en 1984 et a débuté en tant que service communautaire afin de parrainer des réfugiés. Les groupes de parrainage, principalement des églises, jumelaient les réfugiés nouvellement arrivés avec des particuliers ou des familles, qui aidaient ensuite leurs « amis » à venir à bout de toutes les difficultés que représente le déménagement dans un nouveau pays. Cette initiative a été élargie à d’autres catégories d’immigrants lorsqu’elle est devenue un programme permanent en 1990, avec l’adoption de la Stratégie fédérale d’intégration. Parmi tous les programmes de CIC, le Programme d’accueil et le Programme de parrainage privé de réfugiés sont les exemples les plus directs de l’application du principe du processus à double sens. Plus tard, l’Initiative de développement de collectivités accueillantes (IDCA) et celle des Travailleurs de l’établissement dans les écoles (TEE) ont également incorporé l’approche du processus à double sens.

Volets de l’approche modernisée de CIC:

  • Information et orientation
  • Perfectionnement des connaissances
    linguistiques et des compétences
  • Participation au marché du travail
  • Liens avec la collectivité
  • Évaluations des besoins et aiguillages
  • Services de soutien

Suite à l’adoption de l’approche modernisée en 2008, CIC a réorganisé ses programmes d’établissement en un seul programme formé de six volets (voir l’encadré). Le volet des « Liens avec la collectivité » comprend actuellement tous les programmes qui mettent l’accent sur le principe du processus à double sens, y compris les activités d’accueil. L’élément central de ce volet consiste à lier des groupes vulnérables avec des Canadiens, des réseaux d’entraide locaux et la culture locale tout en fournissant des occasions d’interaction interculturelle dans leur collectivité.

3.2. Objectifs du Programme

Les objectifs précis du Programme d’accueil sont de faciliter l’établissement des nouveaux arrivants au Canada. Le modèle logique du Programme, qui a été mis à jour en prévision de la présente évaluation (appendice E), expose en détail les résultats immédiats, intermédiaires et à long terme, lesquels sont résumés ci-dessous.

La composante de gestion du Programme comprend des activités liées à la planification et à l’élaboration de politiques, de programmes et de projets, à la promotion du Programme d’accueil, à l’élaboration d’outils pour les intervenants qui exécutent le Programme, à des activités de surveillance, de vérification et d’évaluation ainsi qu’au partage des leçons apprises. Les intervenants chargés de l’exécution du Programme s’occupent de ces activités, notamment CIC et les FS. Le but de ces activités est de veiller à ce que les politiques, programmes et projets soient axés sur les besoins et les preuves, que les intervenants aient une compréhension claire des objectifs, rôles et responsabilités et que les mécanismes de reddition de comptes soient appropriés. Le partage de l’information entre les partenaires et le développement de leur capacité sont aussi des résultats de cette composante du Programme.

La composante d’exécution du Programme met l’accent principalement sur la mise en œuvre du Programme d’accueil par les fournisseurs de services. Ces activités comprennent la sélection et le soutien des bénévoles, l’évaluation des nouveaux arrivants, le jumelage de clients ou l’organisation d’activités de groupe. Les résultats attendus de ces activités sont que les fournisseurs de services disposent d’un bassin de bénévoles intéressés et qualifiés, qui comprennent le Programme d’accueil, leurs rôles et responsabilités et qui sont bien préparés à guider leurs partenaires nouveaux arrivants dans leur établissement. La préparation des nouveaux arrivants vise à faire en sorte qu’ils comprennent les avantages du Programme, qu’ils aient des attentes raisonnables et que leurs besoins particuliers soient identifiés. De plus, les FS doivent s’assurer que des jumelages et des activités de groupe sont fournis en temps opportun et qu’ils permettent de satisfaire les besoins des clients.

Les résultats escomptés pour les nouveaux arrivants et les bénévoles sont regroupés dans trois thèmes principaux : l’établissement et l’adaptation; le réseautage et l’échange bidirectionnel. Les résultats immédiats et intermédiaires pour ces trois thèmes principaux sont énumérés ci-dessous.

  • Au sujet de l’établissement et de l’adaptation, les résultats immédiats comprennent la facilitation de divers aspects de l’établissement du client, comme répondre à ses besoins de base, diminuer le stress lié à l’établissement, l’apprentissage des langues officielles, l’acquisition de connaissances sur les services et les ressources disponibles et l’apprentissage au sujet de leur collectivité. À plus long terme, la capacité des clients de fonctionner de façon indépendante, d’avoir accès aux ressources et de les utiliser, de communiquer en français ou en anglais et de relever les défis futurs devrait augmenter.
  • En ce qui concerne la création de réseaux communautaires, sociaux et professionnels, les résultats immédiats comprennent l’établissement de contacts et de réseaux sociaux et professionnels et l’utilisation de ces réseaux à plus long terme.
  • En ce qui concerne l’échange bidirectionnel, les clients et les bénévoles devraient arriver à comprendre leurs cultures respectives, ce qui devrait amener les clients à participer à la vie communautaire et à développer un sentiment d’appartenance à plus long terme. Étant donné qu’il s’agit d’un échange bidirectionnel, les bénévoles devraient mieux connaître les défis des immigrants et de leurs contributions au Canada.

À long terme, les nouveaux arrivants devraient :

  • pouvoir contribuer au développement économique, social et culturel du Canada;
  • être pleinement intégrés à la société canadienne et y participer pleinement.

3.3. Partenaires de l’exécution du Programme

CIC et les FS participent tous les deux à l’exécution du Programme. Leurs rôles et responsabilités respectifs sont brièvement décrits ci-dessous.

Citoyenneté et Immigration Canada est chargé de fixer l’orientation en matière de politiques et de programmes d’établissement en plus d’élaborer les lignes directrices et les normes opérationnelles pour appuyer la mise en œuvre nationale des politiques et programmes d’établissement. Les bureaux régionaux et locaux de CIC assurent la liaison avec les fournisseurs de services en plus de négocier et de gérer les ententes de contribution.

Les FS reçoivent du financement sous forme de contribution pour exécuter le Programme dans leurs collectivités au nom de CIC. Les organisations qui peuvent agir à titre de fournisseurs de services pour le Programme d’accueil comprennent des organismes sans but lucratif et autres organismes non gouvernementaux, des établissements d’enseignement, des gouvernements (provinciaux, territoriaux ou municipaux), des groupes communautaires, des entreprises du secteur privé et des particuliersNote de bas de page 7. Les FS offrent des services aux nouveaux arrivants admissibles qui comprennent les résidents permanents du Canada, les personnes protégées définies à l’article 95 de la LIRP, les personnes au Canada dont la demande de résidence permanente est en traitement et qui ont été informées de l’approbation initiale de leur demande sous réserve d’une évaluation de l’admissibilité et les personnes qui travaillent au Canada munies d’un permis de travail dans le cadre du Programme des aides familiaux résidants.

Du financement sous forme de contribution est accordé aux FS pour recruter et former des bénévoles qui connaissent le contexte canadien, pour promouvoir le Programme auprès des nouveaux arrivants et jumeler des bénévoles et des nouveaux arrivants. Les bénévoles organisent des activités pour les nouveaux arrivants avec l’aide des FS. D’après les données du SAP, 58 FS ont participé à l’exécution du Programme d’accueil pendant la période à l’étude, dans les régions visées par la présente évaluation. Le nombre de FS a augmenté de 37 en 2004-2005 à 54 en 2007-2008, la plus grande partie de cette augmentation se produisant en Ontario.

Les FS qui participent au Programme d’accueil reçoivent du financement par le biais d’ententes de contribution pour appuyer l’exécution du Programme. Les ententes de contribution reflètent les termes et conditions établies pour le financement, notamment les exigences concernant la surveillance et la les rapports. Les contributions octroyées aux FS incluent les coûts associés à l’exécution et à la gestion du Programme, comme les salaires des coordonnateurs du Programme d’accueil, le matériel et l’équipement, les honoraires, la publicité, la promotion et le recrutement, la formation des bénévoles et l’élaboration d’outils, de même que les coûts indirects alloués et les dépenses en capital. Les coûts admissibles au Programme d’accueil comprennent aussi les coûts associés à la vérification du casier judiciaire des bénévoles et aux dépenses liées à l’appréciation de ces derniers.

3.4. Budget

Le budget du Programme d’accueil est passé de 2,8 millions de dollars en 2005-2006 à 14,9 millions de dollars en 2008-2009 (tableau 3-1). Les dépenses du Programme étaient toutefois plus faibles que celles prévues au budget pour 2006-2007 et 2007-2008. En 2008-2009, les dépenses du Programme dépassaient celles prévues au budget.

Tableau 3-1: Croissance du Programme d’accueil
  2004/05 2005/06 2006/07 2007/08 2008/09
Budget $2,8 million $2,8 million $7,4 million $10,1 million $14,9 million
Dépenses $3,1 million $3,3 million $5 million $8,1 million $15,6 million
Nombre de FS 37 39 40 54 74 (estimation)Note de bas de page 8

Source : RPP (budget), RMR (dépenses), FS (SAP)

3.5. Activités des clients du Programme d’accueil

D’après les besoins des clients, les activités d’accueil peuvent inclure les jumelages individuels/familiaux et/ou les activités de groupes. Bien que les FS préparent les clients et les bénévoles et procèdent à leur jumelage, ce sont les bénévoles qui organisent et animent des activités précises.

Jumelages individuels/familiaux

Un jumelage se produit quand un bénévole ou un groupe de bénévoles et un nouvel arrivant admissible ou un groupe de nouveaux arrivants acceptent d’être associés les uns avec les autres. Les jumelages sont considérés comme étant des ententes formelles, grâce auxquelles des bénévoles sont recrutés dans le public en général, sélectionnés, formés et jumelés avec de nouveaux arrivants admissibles, en plus de recevoir un soutien permanent. Les jumelages peuvent être individuels ou familiaux : les bénévoles passent du temps avec un individu ou une famille qui leur a été associé. Les bénévoles peuvent organiser une grande diversité d’activités individuelles, notamment les suivantes :

  • initier les nouveaux arrivants aux services de base, comme l’utilisation du transport en commun et des services bancaires, faire l’épicerie et trouver des écoles pour les enfants;
  • faire faire une visite des principaux lieux d’intérêt de la collectivité locale, comme les bibliothèques, hôpitaux, musées, établissements religieux et terrains de jeux;
  • présenter les nouveaux arrivants aux gens du milieu local et les amener à des événements communautaires;
  • fournir aux nouveaux arrivants du mentorat professionnel en les encourageant dans leur recherche d’emploi, en leur donnant des pistes d’emploi, des conseils sur la rédaction de leurs demandes d’emploi et en les aidant à se préparer à des entrevues (grâce à des jumelages réguliers ou à des ententes de mentorat avec des entreprises spécifiques);
  • organiser des activités comme des pique-niques, des soupers, des activités de loisir ou des excursions.

Activités de groupe

Les activités de groupe sont des événements planifiés, soit de manière ponctuelle ou continue, réunissant au moins un bénévole et de multiples nouveaux arrivants. Elles fournissent des occasions d’élargir les relations, d’encourager la connaissance de cultures diverses et d’aider davantage les nouveaux arrivants à s’adapter à la société canadienne. Les objectifs des activités de groupe comprennent l’établissement ou l’élargissement de réseaux sociaux et professionnels, le partage d’information et d’expériences et des occasions pour les nouveaux arrivants de pratiquer leurs compétences en conversation. Des exemples d’activités continues comprennent des réseaux de pairs pour des groupes de clients particuliers comme les personnes âgées, les femmes et les jeunes, des activités pour améliorer la connaissance de la langue comme les cercles de conversation ainsi que le tutorat et l’aide aux devoirs. Les activités ponctuelles s’adressent à des groupes de bénévoles et de clients qui se réunissent pour des événements particuliers comme des excursions et des célébrations festives.

3.6. Activités des fournisseurs de services du Programme d’accueil

Les FS du programme d’acceuil s’acquittent de tâches qui rendent possibles les activités pour les clients, notamment la promotion du Programme, la formation des bénévoles, l’orientation des clients et d’autres activités de soutien. Les coordonnateurs du Programme d’accueil effectuent la plupart des tâches de soutien pour l’exécution du Programme et leurs rôles comprennent les activités suivantesNote de bas de page 9 :

1. Recrutement et évaluation

  • Promouvoir le Programme et recruter des participants dans les collectivités d’accueil et d’immigrants.
  • Évaluer les besoins des clients immigrants et des bénévoles ainsi que leur aptitude à participer.
  • Prendre des dispositions pour la vérification de sécurité et des références.
  • Informer les clients immigrants et les bénévoles au sujet du Programme et clarifier les rôles et les attentes.

2. Orientation et formation

  • Donner de la formation et des ateliers aux bénévoles afin de mieux les préparer à aider les immigrants.
  • Offrir des ateliers conjoints aux nouveaux arrivants et aux bénévoles afin de permettre un partage d’information et une discussion.

3. Placement et jumelage

  • Organiser des réunions ou des événements spéciaux pour permettre aux nouveaux arrivants et aux bénévoles de se connaître les uns les autres.
  • Placer les bénévoles (individus/familles) dans des postes appropriés, soit en les jumelant avec des  immigrants (individus/familles) d’une autre culture soit en les plaçant dans d’autres services bénévoles pour les immigrants (comme l’aide pour remplir des formulaires, les clubs de conversation, les clubs d’aide aux devoirs).
  • Aider les paires ou les petits groupes à établir des objectifs communs qui permettent d’atteindre les résultats attendus.

4. Activités des nouveaux arrivants et des bénévoles

  • Trouver des idées d’activité avec les bénévoles et les clients immigrants.
  • Surveiller et soutenir les activités des paires ou des petits groupes.
  • Établir des liens avec d’autres programmes, activités et événements culturels communautaires existants.
  • Organiser des événements occasionnels en groupe pour reconnaître les bénévoles et promouvoir davantage l’interaction interculturelle.
  • Organiser des excursions occasionnelles à but éducatif, récréatif et culturel.

5. Aiguillages et accompagnement

  • Aiguiller les clients immigrants vers les services de base et spécialisés et les ressources communautaires.
  • Accompagner les clients immigrants quand ils utilisent les services communautaires et gouvernementaux – ce sont habituellement des bénévoles qui les accompagnent.

6. Soutien des services

  • Participer et contribuer aux consultations communautaires et gouvernementales liées à l’exécution et à l’amélioration des services d’établissement.
  • Participer au perfectionnement professionnel.

3.7. Profil des clients du Programme d’accueil

Les nouveaux arrivants sont les principaux bénéficiaires visés par le Programme. D’après le Système de mesure pour la reddition de comptes concernant les programmes de contributions de l’immigration (iSMRP) (données résumées au tableau 3-2)Note de bas de page 10, il y a légèrement plus de femmes que d’hommes (53 % et 47 % respectivement) parmi les clients du Programme d’accueil. La majorité des clients résident en Ontario (64 %) et en Alberta (19 %). Plus de la moitié des clients (56 %) ne parlaient aucune des langues officielles du Canada au moment de leur admission. Un peu plus du tiers (36 %) avaient une certaine connaissance de l’anglais et 3 % avaient une certaine connaissance du français.

En ce qui concerne les études, les clients du Programme d’accueil étaient plus susceptibles que la population immigrante en général d’avoir (au moment de l’admission) peu ou pas d’instruction (39 % avaient fait des études secondaires ou inférieures et 17 % indiquaient n’avoir aucune instruction); cependant, juste un peu plus des deux tiers de ceux ayant aucune instruction (71 %) avaient 18 ans ou moins. Près du tiers de tous les clients du Programme d’accueil détenaient soit un baccalauréat (22 %) soit une maîtrise (7 %).

La Chine est le pays d’origine le plus fréquent des clients du Programme d’accueil. D’après les données de l’iSMRP, d’autres pays fréquemment indiqués comprennent la Colombie (11 %), l’Afghanistan (7 %), l’Iran (6 %), le Soudan (5 %) et la Thaïlande (4 %). Près de la moitié (48 %) des clients sont venus au Canada en qualité de personnes protégées. La plupart des clients (49 %) étaient des adultes âgés de 25 à 44 ans; cependant, une proportion importante (28 %) était des jeunes de moins de 18 ans. Entre 2004-2005 et 2007-2008, la majorité (87 %) des clients ont participé au Programme d’accueil pendant un an.

Tableau 3-2 : Caractéristiques des clients du programme d’accueil Note de bas de page 11
Sexe Hommes 47 %
Femmes 53 %
Nombre total de clients 18 350
Âge Moins de 18 ans 28 %
18-24 11 %
25-34 24 %
35-44 25 %
45-54 9 %
55-64 2 %
65+ 1 %
Nombre total de clients 18 210
Catégorie d’immigration Catégorie du regroupement familial 9,5 %
Catégorie de l’immigration économique 43 %
Réfugiés (personnes protégées) 48 %
Autres immigrants 0,5 %
Nombre total de clients 18 210
Catégorie du demandeur Demandeur principal 45 %
Époux/conjoint de fait 21,5 %
Personne à charge 33,5 %
Nombre total de clients 18 155
Pays de naissance Chine 16,5 %
Colombie 11 %
Afghanistan 7 %
Iran 6 %
Soudan 5 %
Thailande 4 %
Inde 3 %
Pakistan 3 %
Congo 2 %
Égypt 2 %
Corée 2 %
Russie 2 %
Somalie 1,8 %
Éthiopie 1,5 %
Iraq 1,2 %
Autre 32 %
Nombre total de clients 18 155
Province de résidence Ontario 64 %
Alberta 19 %
Saskatchewan 8 %
Nouvelle-Écosse 5 %
Nouveau-Brunswick 1,5 %
Terre-Neuve-et-Labrador 1,4 %
Île-du-Prince-Édouard 0,9 %
Yukon/Territoires du Nord-Ouest/Nunavut 0,2 %
Nombre total de clients 18 350
Connaissance des langues officielles Anglais 36 %
Français 3 %
Bilingue 6 %
Aucune 56 %
Nombre total de clients 18 155
Niveau d’instruction Aucune 17 %
Secondaire ou niveau inférieur 39 %
Métier/certificat/aucun diplôme universitaire 13 %
Baccalauréat 22 %
Grade supérieur 7 %
Diplôme d’études supérieures 1 %
Doctorat 1 %
Nombre total de clients 18 155
Nombre d’années de participation au Programme d’accueil Un an 87 %
Deux ans 12 %
Trois er quatre ans 1 %
Nombre total de clients 18 350

Source: iSMRP

3.8. Profil des bénévoles du Programme d’accueil

Les bénévoles jouent un rôle important dans le Programme d’accueil. En effet, en plus d’être des partenaires dans l’exécution du Programme et de participer directement à la planification et à la prestation des activités, les bénévoles retirent également des avantages de leur participation à ce programme grâce aux interactions qu’ils ont avec les nouveaux arrivants de différents pays et aux connaissances qu’ils acquièrent au sujet d’autres cultures. Les bénévoles peuvent être des citoyens canadiens ou des résidents permanents établis dans la collectivité et aptes à guider les nouveaux arrivants au début des processus d’établissement et d’adaptation. Ils doivent être intéressés, déterminés et sensibilisés aux différences culturelles en plus de posséder les compétences et l’expérience pour répondre aux besoins des nouveaux arrivants.

D’après le sondageNote de bas de page 12, 68 % des bénévoles étaient des femmes et étaient plus susceptibles d’être nés au Canada (59 %) plutôt qu’à l’extérieur du Canada (41 %) (n=163). Ceux qui n’étaient pas nés au Canada y vivaient depuis en moyenne16 ans (n = 68). Les bénévoles étaient un peu plus susceptibles d’avoir de 25 à 34 ans (20 %); les autres, soit 80 %, étaient également répartis dans les autres groupes d’âge, sauf pour ceux appartenant au groupe d’âge de 65 ans ou plus (9 % des bénévoles). La plupart des bénévoles (96 %) n’étaient pas d’anciens clients du Programme. Plus du quart (26 %) étaient des étudiants et 15 % des retraités. Parmi ceux qui occupaient un emploi, 12 % travaillaient dans les domaines des soins de santé et de l’aide sociale et étaient des médecins, des infirmières, des travailleurs sociaux et des conseillers en emploi. Pour une liste des autres professions, voir la figure 3-1.

Tableau 3-3: Caractéristiques des bénévoles du Programme d’accueil
Sexe Hommes 32 %
Femmes 68 %
Nombre total de répondants 163
Groupe d’âge Moins de 18 ans 15 %
18-24 15 %
25-34 20 %
35-44 15 %
45-54 10 %
55-64 17 %
65+ 9 %
Nombre total de répondants 163
Pays de naissance Canada 59 %
À l’extérieur du Canada 41 %
Nombre total de répondants 163
Clients du Programme Anciens clients du Programme 4 %
Non-clients du Programme 96 %
Nombre total de répondants 163

Source: Sondage auprès des bénévoles (n=163)

Figure 3-1: Professions des répondants au sondage auprès des bénévoles du Programme d’accueil

Figure 3-1
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :