Assemblée générale du Conseil d’affaires Canada-Chine

Discours

Notes d’allocution

L’honorable Bardish Chagger, C.P., députée
Ministre de la Petite Entreprise et du Tourisme

Toronto (Ontario)
Le 21 septembre 2017

La version prononcée fait foi

Bonjour. Quelle joie d’être ici ce soir.

J’espère que vous avez tous eu une journée profitable. Vous aviez d’éminents conférenciers au programme!

J’aimerais d’abord souligner que nous sommes réunis sur le territoire traditionnel du peuple Haudenosaunee et, plus récemment, territoire de la Première nation des Mississaugas de New Credit.

Je suis heureuse d’être aujourd’hui en compagnie de mon ami et collègue, le ministre du Commerce international, l’honorable Francois-Philippe Champagne, et du président du groupe Alibaba, Michael Evans.

J’ai eu le privilège de collaborer étroitement avec le ministre Champagne dans la promotion de liens plus solides avec la Chine en matière de commerce et de tourisme, et je peux vous dire qu’il est un excellent défenseur des avantages d’un commerce accru — la marée qui monte soulève tous les bateaux!

Je remercie M. Evans et Alibaba d’être ici. J’ai bien hâte à lundi pour assister à la grande foire des PME.

J’ai également eu l’honneur de rencontrer Jack Ma en juillet à la conférence SHE‑Era à Hangzhou. Cette conférence était axée sur l’émancipation des femmes — un enjeu qui m’est cher. Je félicite Alibaba pour les grands efforts qu’elle déploie pour promouvoir la diversité de son effectif.

En juillet dernier, lors de ma visite en Chine en compagnie de Son Excellence David Johnston, nous avons été accueillis chaleureusement de Hangzhou à Chongqing, de Guiyang à Beijing.

J’ai maintenant le plaisir d’accueillir à mon tour nos visiteurs chinois et de leur souhaiter la bienvenue! J’espère que vous aurez le temps de visiter cette ville magnifique!

L’Assemblée générale annuelle du Conseil d’affaires Canada-Chine n’avait pas eu lieu au Canada depuis cinq ans. Elle est pourtant devenue l’événement à ne pas manquer cette année, tant pour les petites entreprises à la recherche d’occasions commerciales en Chine que pour les entreprises chinoises désireuses de s’implanter au Canada.

Votre travail de promotion du commerce et des investissements au Canada et en Chine est hautement valorisé.

Même si le Canada et la Chine se trouvent de part et d’autre du plus grand océan de la planète, les liens qui unissent les deux pays sont forts.

Les liens culturels sont tout aussi forts. Environ 4,5 pour cent de la population du Canada, soit plus de 1,5 million de Canadiens, est de souche chinoise!

Le mandarin et le cantonais sont les troisième et quatrième langues les plus parlées au pays.

De plus, 2018 sera l’Année du tourisme Canada-Chine, ce qui nous permettra de renforcer davantage ces liens et de faire passer nos relations à un niveau supérieur.

Lors de ma visite en Chine en compagnie du gouverneur général, le président Xi et le premier ministre Li ont souligné l’importance du tourisme.

La Chine est déjà un marché clé pour le secteur canadien du tourisme. L’an dernier, le Canada a accueilli plus de 610 000 visiteurs chinois.

Et dans le cadre de la nouvelle vision du tourisme du Canada, notre plan exhaustif visant à relancer le secteur du tourisme du Canada, nous souhaitons doubler d’ici 2021 le nombre de visiteurs en provenance de la Chine.

Au cours des six derniers mois, le nombre de visiteurs chinois a déjà augmenté de quatorze pour cent par rapport à 2016! Nous sommes certainement sur la bonne voie.

Bien que l’objectif soit clair, son atteinte est tributaire de plusieurs éléments de la vision.

Notre vision est axée sur trois piliers — la Commercialisation, l’Accessibilité et le Produit.

Sur le plan de la commercialisation, Destination Canada, l’organisme national de marketing touristique, collabore avec Alibaba, surtout Fliggy, et d’autres entreprises chinoises en vue de commercialiser les produits touristiques du Canada en Chine.

En ce qui concerne l’accès au Canada — nous collaborons étroitement avec le gouvernement de la Chine pour trouver des façons d’augmenter le nombre de vols entre les aéroports chinois et canadiens. En février dernier, Air Canada a commencé à offrir des vols sans escale entre Montréal et Shanghaï.

Nous souhaitons voir davantage de démarches semblables.

Et pour le produit, c’est-à-dire ce que les touristes font pendant leur visite, nous travaillons étroitement avec des partenaires comme l’Association de l’industrie touristique du Canada, l’Association des hôtels du Canada et bien sûr le Conseil d’affaires Canada-Chine pour favoriser les activités de préparation du marché.

Le ministre Champagne et moi avons rencontré ces partenaires pour les sensibiliser à 2018, l’Année du tourisme Canada-Chine et les inviter à lancer davantage d’activités pour en profiter.

Nous donnerons le coup d’envoi de cette année mémorable au début de 2018. J’annoncerai toute une gamme d’activités. C’est à suivre!

Nous avons très hâte à l’année prochaine, qui sera selon moi une excellente année.

L’augmentation du tourisme et des liens interpersonnels plus forts sont fantastiques, et vous pouvez vous demander pourquoi ils sont importants pour nos entreprises.

La réponse est simple : les liens interpersonnels de nos citoyens peuvent se traduire en une augmentation des occasions d’affaires pour nos petites entreprises.

La Chine est le pays avec lequel le Canada a le plus d’échanges commerciaux après les États-Unis.

En effet, la valeur des échanges de marchandises entre le Canada et la Chine a dépassé les 85 milliards de dollars en 2016.

Et nous prévoyons que la tendance se maintiendra.

Par ailleurs, pendant sa visite en Chine en 2016, le premier ministre, le très honorable Justin Trudeau, et le premier ministre Li se sont engagés à doubler les échanges commerciaux bilatéraux d’ici 2025.

Les investissements étrangers directs entre le Canada et la Chine sont un autre exemple de réussite. Ils sont huit fois plus élevés en 2013 qu’en 2005. À la fin de 2016, ils s’élevaient à plus de 34 milliards de dollars.

Mais les chiffres ne disent pas tout — je pourrais citer des exemples incroyables de collaboration au niveau des entreprises.

Vous savez sans doute que le gouvernement du Canada a adopté un Plan pour l’innovation et les compétences.

Parmi ses objectifs, ce plan vise à créer des occasions d’affaires pour une nouvelle génération d’entreprises canadiennes et favoriser leur épanouissement en sociétés multinationales.

Les technologies propres sont une priorité pour les deux pays, et deux entreprises canadiennes — Novonix Inc. de Dartmouth, en Nouvelle-Écosse, et Loop Energy de Burnaby, en Colombie-Britannique — sont des exemples des progrès importants réalisés par des Canadiens sur le marché chinois.

Novonix fabrique des solutions innovatrices qui permettent de tester les batteries au lithium-ion qui sont utilisées dans les voitures électriques.

Elle collabore avec une entreprise chinoise, Contemporary Amperex Technology, qui est un chef de file de la fabrication de ce type de batterie. Cette entreprise collabore notamment avec BMW, Hyundai et bon nombre d’autres constructeurs.

Novonix fait maintenant partie d’une chaîne d’approvisionnement mondiale.

Loop Energy, quant à elle, est une entreprise qui fabrique des piles à combustible. Elle a formé un partenariat avec China National Heavy-Duty Truck Company en vue d’intégrer ses systèmes de propulsion sans émission aux tracteurs de manœuvre et aux camions industriels de l’entreprise chinoise.

Ce sont là deux exemples seulement des liens solides et avantageux qui existent entre nos deux économies et qui contribuent en même temps à appuyer la lutte contre les changements climatiques.

Il faut encore plus de partenariats de ce genre!

Mesdames et messieurs, nos liens solides deviennent plus forts chaque année.

L’avenir est très prometteur et nous offrira beaucoup d’occasions de célébrer, surtout avec la collaboration du gouvernement de la Chine pour promouvoir un meilleur libre-échange.

Lorsque j’ai constaté en personne la croissance et la dynamique incroyables de la Chine, j’ai immédiatement vu les occasions possibles pour le Canada et la Chine d’augmenter le commerce et le tourisme et de renforcer les liens interpersonnels entre nos peuples.

C'est pourquoi j’ai très hâte de participer au processus, avec l’aide du ministre Champagne, de Michael [Evans] et d’Alibaba, et de vous tous.

Nous avons beaucoup de travail à faire, mais le potentiel est énorme. Notre gouvernement s’est engagé à réussir — pour le Canada et pour la Chine.

J’espère vous revoir en grand nombre l’an prochain. Et j’espère pouvoir bientôt visiter la Chine de nouveau.

Je vous souhaite le meilleur succès dans vos projets.

Merci.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Please select all that apply:

Privacy statement

Thank you for your help!

You will not receive a reply. For enquiries, contact us.

Date de modification :