Rangement des textiles à l'aide de tubes - Notes de l'Institut canadien de conservation (ICC) 13/3

(Format PDF, 3.92 Mo)

La Note de l'ICC 13/3 fait partie de la treizième série des Notes de l'ICC (Textiles et fibres)

Introduction

L'utilisation d'un tube peut constituer le fondement d'un système de rangement compact pour des textiles plats ou à deux dimensions que l'on peut enrouler. On peut y ranger autant des étroits métrages de dentelle que des tapis lourds de grande taille.

Les tubes dont on se sert le plus souvent ont un diamètre entre 5 et 15 cm. Les tubes d'expédition, de papier essuie-tout et de papier hygiénique conviennent parfaitement aux pièces de petite taille. Pour ce qui est des tubes de grande dimension, on peut souvent en obtenir gratuitement dans les magasins de tapis. Les tubes Sono peuvent également servir. Utilisés en construction, ils font 360 cm de longueur et leur diamètre varie entre 15 et 150 cm. Ces tubes contiennent cependant des matériaux acides qui, avec le temps, peuvent causer des dommages aux textiles en réserve. Il est préférable d'utiliser des tubes de carton sans acide ou des tubes de polyéthylène à haute densité, que l'on peut se procurer dans des magasins de fournitures d'archives. Ces tubes ont un diamètre de 8 cm et une longueur de 90 à 300 cm. On peutégalement acheter des tubes plus abordables faits en acrylonitrile butadiène styrène (ABS) auprès de fournisseurs de matériaux de construction. Avant d'utiliser les tubes Sono et ABS, il faut cependant les laver avec de l'eau et du détergent afin d'éliminer les résidus huileux.

Il est possible de ranger des rouleaux à l'aide d'un grand nombre de systèmes de soutien. Par exemple, pour des objets lourds comme des tapis, il suffit de glisser dans le tube de carton un goujon de bois ou un tuyau de métal, dont on fait reposer les deux extrémités sur des tasseaux placés dans un placard (la figure 1) ou dans un tiroir (la figure 2).

On peut également suspendre les rouleaux au moyen de chaînes fixées au sol et au plafond (la figure 3). L'utilisation d'un tuyau métallique (pas en aluminium) empêche toute déformation des tubes de grand diamètre sur lesquels sont enroulés de lourds textiles. On peut enfiler un certain nombre de petits tubes (rouleaux de papier hygiénique, par exemple), sur un même long goujon. Des blocs d'Ethafoam épais ou de bois scellé peuvent servir à soutenir les rouleaux rangés sur des étagères de métal. Découper un demi-cercle ou une encoche dans les blocs afin de bien soutenir les extrémités du rouleau ou du tuyau métallique et veiller à ce que le textile ne touche pas à la tablette.

Tasseaux placés dans un placard. La description suit.
Figure 1. Mise en réserve sur tasseaux (dans un placard).
A. Feuille de Mylar sur le tube
B. Papier de soie sans acide ou coton à draps pré-lavé par dessu le Mylar
C. Papier de soie à pH neutre ou coton à draps pré-lavé, intercalé
D. Textile placé à l'endroit
E. Enveloppe de coton à draps
F. Extra-fort de coton
G. étiquette
Tasseaux placés dans un tiroir.
Figure 2. Mise en réserve sur tasseaux (dans un tiroir).
Suspendre les rouleaux au moyen de chaînes fixées au sol et au plafond. La description suit.
Figure 3. Système de suspension.
A. Feuille de Mylar sur le tube
B. Papier de soie sans acide ou coton à draps pré-lavé par dessus le Mylar
C. Papier de soie à pH neutre ou coton à draps pré-lavé, intercalé
D. Textile placé à l'endroit
E. Enveloppe de coton à draps
F. Extra-fort de coton
G. étiquette

Préliminaires

Avant de mettre un textile en réserve, l'examiner soigneusement pour déceler toute trace de moisissure ou d'infestation d'insectes. Si l'on constate l'une ou l'autre de ces conditions, placer le textile dans un sac de polyéthylène propre et hermétique et l'isoler du reste de la collection. Pour en savoir plus sur l'infestation d'insectes ou sur la moisissure, consulter les publications suivantes : les s 3/1 : Stratégies de lutte préventive contre les infestations et méthodes de détection, 3/2 : Détection des infestations : inspection des installations et liste de contrôle, 3/3 : Lutte contre les insectes par exposition au froid et 13/15 : Les moisissures et les textiles des Notes de l'ICC, ainsi que les Bulletins techniques 12 : Le contrôle des moisissures dans les musées et 26 : Prévention des moisissures et récupération des collections : Lignes directrices pour les collections du patrimoine. Pour toute autre question, communiquer directement avec l'Institut canadien de conservation.

Débarrasser l'objet de tous les papiers d'emballage autres que les papiers de soie sans acide, en particulier les papiers de couleur, qui risquent de déteindre sur le textile. Avant de jeter ces papiers ou les étiquettes attachées à l'objet (anciens numéros d'acquisition, de nettoyage à sec, etc.), consigner toute information pertinente. Conserver et mettre en réserve séparément tout emballage d'origine.

Enlever les épingles et les agrafes qui exercent une tension sur le textile et finissent presque toujours par se corroder. Isoler toute attache de métal corrodé en la recouvrant de papier sans acide ou d'un morceau de coton blanc propre.

Au moment de ranger les textiles, ils doivent être propres. La saleté entraîne des infestations, qui peuvent mettre en danger l'ensemble de la collection. À moins d'être extrêmement fragiles, la plupart des textiles peuvent être nettoyés en surface, et ce, sans risque. Nettoyer doucement à l'aide d'une brosse, ou d'un aspirateur dont l'embout est recouvert d'une gaze. Au besoin, on peut également laver des textiles en coton ou en lin blanc en bon état. Pour une description du nettoyage en surface et du lavage, voir le 13/7 des Notes de l'ICC : Lavage des textiles de coloration naturelle.

Restrictions et considérations particulières

Ne pas plier les textiles en deux sur la longueur ou sur la largeur avant de les enrouler. Ne pas enrouler les textiles sans un tube de soutien interne. Certains textiles plats ne peuvent pas être enroulés en vue de leur rangement. Ne pas enrouler les textiles en piètre état – notamment ceux ayant des zones faibles ou détachées, de longs fils effilochés, ou ceux qui risquent de perdre de leurs fibres, de leur ouatine ou autres matériaux. Outre ces exemples, il y a également les textiles présentant une décoration rigide en surface qui peut se fragmenter si on les manipule, les textiles qui ne restent pas plats et les textiles composés de couches multiples qui ne se déplacent pas uniformément quand on les enroule. Dans la mesure du possible, ranger ces textiles à plat. Pour en savoir plus, voir le 13/2 des Notes de l' ICC : Rangement à plat des textiles.

Méthode

Choisir un tube dont le diamètre convient à la pièce rangée. Par exemple, un tube d'un rouleau de papier hygiénique est idéal pour une étroite pièce de dentelle, et un tube Sono convient très bien à un tapis ou à un dessus-de-lit. Au besoin, enrouler le tube dans une feuille de plastique alvéolé de bulles d'air pour en augmenter le diamètre. La longueur du tube doit être supérieure à la largeur du textile.

Couvrir le tube de Mylar ou d'une feuille de polyéthylène. Par la suite, l'envelopper entièrement de papier de soie sans acide (pH neutre) et sans réserve alcaline, ou de coton à drap prélavé. La pellicule de plastique protège partiellement le textile contre l'acidité que contient le carton du tube. Quant au papier de soie et au coton à drap, ils aident à réduire les dommages liés à la migration d'humidité. Il est important de n'utiliser que du papier de soie sans acide et sans réserve alcaline. Tout matériau sans acide avec réserve alcaline contient des alcalis qui peuvent endommager les fibres protéiniques, la laine et la soie, ainsi que certains colorants.

Enrouler d'abord un morceau de coton une ou deux fois autour du tube, en veillant à laisser dépasser une longueur de coton (l'amorce), qu'il faut placer sous le bord du textile. L'amorce permet d'enrouler le textile doucement sur le tube, et sert égalementà maintenir la frange en place sur le rouleau, dans le cas de textiles qui ont des franges aux deux extrémités. Étendre le textile sur une table, en s'assurant qu'il n'y a pas de plis ou de faux-plis. Placer le tube dans le sens de la trame ou de la chaîne. Intercaler tout textile enroulé de papier de soie sans acide ou de coton à drap prélavé. Il est plus facile d'enrouler deux longueurs continues de papier de soie sans acide que d'enrouler de nombreuses feuilles distinctes. Enrouler les textiles sans relief à l'endroit pour que leur surface soit dirigée vers l'intérieur. Enrouler les textiles à relief (tapis de haute laine, velours, tissus brodés, etc.) à l'envers pour que les poils se trouvent à l'extérieur du rouleau. Enrouler dans le même sens que les poils, afin d'éviter qu'ils ne s'aplatissent. On peut niveler les surfaces inégales, comme les appliqués à trois dimensions, en les couvrant d'une couche de papier de soie sans acide et en plaçant des morceaux de ouatine de polyester autour des zones en relief.

S'il s'agit d'un textile de grande dimension, enrouler la pièce sur le tube avec le concours de deux ou de plusieurs personnes, afin de maintenir une tension uniforme. Le déplacement des grands rouleaux se fait à deux, une personne à chaque extrémité. Pour protéger le rouleau de la poussière, le recouvrir de coton à drap prélavé. Le choix de housses en coton a l'avantage de permettre un lavage périodique et une réutilisation. Pour maintenir la pièce bien enroulée, la fixer sur toute la longueur avec des bouts de ruban de coton.

Ce système de rangement limite l'accès aux textiles. Il est donc important de bien étiqueter les rouleaux pour faciliter leur repérage. Une méthode d'identification recommandée est de placer une photo de chaque objet ainsi qu'une carte portant le numéro d'acquisition et les dimensions du textile dans une pochette de plastique, et de l'attacher au rouleau. Placer les rouleaux de manière à éviter tout contact entre les textiles adjacents.

Pour en savoir plus sur d'autres méthodes de rangement des textiles, consulter les s 13/2 : Rangement à plat des textiles, 13/5 : Suspension des costumes en réserve et 13/12 : Mise en réserve des accessoires vestimentaires, des Notes de l'ICC.

Fournisseurs

Nota : L'information qui suit vise uniquement à informer le lecteur. La présence d'une entreprise dans cette liste n'engage aucunement l'Institut canadien de conservation.

Ethafoam

Dow Chemical Canada Inc.
Vancouver, Calgary
, Toronto, Montréal

Papier de soie sans acide (pH neutre) et sans réserve alcaline, tubes sans acide

Fournisseurs du domaine de la conservation, notamment :

Coton à drap et ruban de coton

Magasins de tissus

Mylar, feuilles de polyéthylène, feuille de plastique alvéolé de bulles d'air

  • Fournisseurs de produits de plastique
  • Quincailleries

Étiquettes sous pochette de plastique

Magasins de fournitures de bureau

Tubes Sono

Fournisseurs de matériaux de construction

Bibliographie

  • BACHMANN, K., édition Conservation Concerns : A Guide for Collectors and Curators, Washington, D.C., Smithsonian Institution Press et Cooper-Hewitt Museum, .

  • BOGLE, M. M. The Storage of Textiles, Textile Conservation Centre Notes, 14, North Andover, Massachusetts, Merrimac Valley Textile Museum, .

  • GUILD, S. et M. MACDONALD. Prévention des moisissures et récupération des collections : Lignes directrices pour les collections du patrimoine. Bulletin technique 26, Ottawa, Institut canadien de conservation, .

  • JOHNSON, E. V. et J. C. HORGAN, La mise en réserve des collections de musée, Paris, UNESCO, . (Épuisé, mais il est possible de le consulter par l'entremise de la bibliothèque de l'ICC et d'autres bibliothèques.)

  • LAMBERT, A. M. Storage of Textiles and Costumes : Guidelines for Decision Making. Vancouver, University of British Columbia Museum of Anthropology, . (Épuisé, mais il est possible de le consulter par l'entremise de la bibliothèque de l'ICC et d'autres bibliothèques.)

  • MAILAND, H.F. et D.S. ALIG. Preserving Textiles : A Guide for the Nonspecialist. Indianapolis, Indianapolis Museum of Art, .

  • MUSEUMS AND GALLERIES COMMISSION. Standards in the Museum Care of Costume and Textile Collections. Londres, Museums and Galleries Commission, .

  • ROBINSON, J. et T. PARDOE. An Illustrated Guide to the Care of Costume and Textile Collections. Londres, Museums and Galleries Commission, .

  • STRANG, T. J. K. et J. E. DAWSON. Le contrôle des moisissures dans les musées, Bulletin technique 12, Ottawa, Institut canadien de conservation, .


Par le personnel du Laboratoire de textiles de l'ICC.

Première date de publication :
Révision : ,

Also available in English.
Également publié en anglais.

© Ministre, Travaux publics et Services gouvernementaux Canada,
Nº de cat. : NM95-57/13-3-2010F
ISSN : 1191-7237
Imprimé au Canada


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :