Stratégie de croissance pour l'Atlantique – Alimentation

Document d'information

Le 1er mars 2019

Contexte

Le Canada atlantique exporte ses produits durables et de haute qualité partout au Canada et exporte vers les marchés du monde entier. Au fur et à mesure que les entreprises régionales investissent dans de l’équipement de pointe pour relever les défis de main-d’œuvre, elles récoltent les fruits d’une productivité accrue impressionnante. De plus, les initiatives de la Stratégie de croissance pour l’Atlantique qui appuient la recherche et l’innovation dans des domaines comme la bioscience, la technologie océanique, les pêches et l’agriculture favorisent une culture de l’innovation dans l’industrie alimentaire. Ces facteurs, combinés à l’essor du tourisme alimentaire et à l’amélioration de l’accès aux marchés, grâce à un certain nombre d’accords internationaux de libre-échange, ouvrent des portes aux entreprises du Canada atlantique pour élargir leurs horizons et accroître leurs exportations d’aliments de façon exponentielle.

Les gouvernements fédéral et provinciaux offrent à l’industrie du financement et des programmes qui encouragent l’automatisation, l’amélioration de la productivité, la mise à l’échelle et la certification pour accéder aux marchés mondiaux. À présent, des efforts sont déployés pour exploiter les possibilités d’aide au développement du secteur alimentaire grâce à la Stratégie de croissance pour l’Atlantique.

L’industrie de la transformation des aliments et des boissons est la deuxième industrie de fabrication en importance au Canada pour ce qui est de la valeur de la production. En 2014, elle a expédié des produits pour 105,5 milliards de dollars. Elle représente 17 p. 100 des expéditions manufacturières et 2 p. 100 du produit intérieur brut national. En donnant de l’emploi à 246 000 Canadiens et Canadiennes, elle constitue le plus important employeur du secteur de la fabrication.[1]

L’industrie alimentaire est tout aussi importante pour l’économie de la région de l’Atlantique, qui compte près de 20 000 entreprises, qu’il s’agisse de petites exploitations agricoles familiales, d’entreprises comptant moins de cinq employés ou d’entreprises mondiales. Au total, l’industrie alimentaire du Canada atlantique a exporté des produits pour 6,1 milliards de dollars en 2017. L’industrie est incroyablement diversifiée et complexe et comprend une grande variété de modèles d’affaires dans toutes les provinces.

Groupe de travail sur l’alimentation au Canada atlantique


En janvier 2018, le Groupe de travail sur la production alimentaire au Canada atlantique (GTPACA) a été créé pour soutenir la croissance du secteur alimentaire au Canada atlantique. Le GTPACA comprend des représentants des quatre provinces de l’Atlantique, d’Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC), du ministère des Pêches et des Océans, d’Emploi et Développement social Canada, d’Industrie, Sciences et Développement économique Canada et de l’APECA.

Le GTPACA s’inspire des résultats des consultations approfondies menées à l’automne 2017 auprès de l’industrie et des partenaires régionaux de l’infrastructure de l’alimentation. Les commentaires formulés par l’industrie ont révélé divers enjeux (souvent complexes et relevant de plusieurs ordres de gouvernement) associés aux thèmes suivants : main-d’œuvre; croissance des entreprises; technologie/automatisation, recherche-développement; transports; exportations; réglementation et politiques.

Les travaux du GTPACA s’inscrivent dans le contexte des thèmes recommandés pour l’agroalimentaire par la Table de la stratégie économique du secteur agroalimentaire :

1.         Accroître l’innovation et saisir les possibilités de valorisation des produits agricoles
2.         Adopter la technologie et faire progresser la numérisation
3.         Moderniser l’infrastructure et la réglementation
4.         Accroître l’accès aux marchés et les exportations
5.         Faire face aux pénuries de main-d’œuvre et se préparer à l’avenir

Ces priorités constituent les piliers du Plan d’action en matière d’alimentation du GTPACA. En juillet 2018, le Plan d’action fédéral-provincial en matière d’alimentation a été présenté au Comité de direction.

Initiatives

La mise en œuvre du Plan d’action fédéral-provincial en matière d’alimentation par le GTPACA continue d’appuyer les possibilités de croissance du secteur. Voici quelques-uns des projets en cours appuyés dans le cadre des travaux du GTPACA.

Réseau alimentaire de l’Atlantique

Pour appuyer l’analyse du Comité directeur du Réseau alimentaire de l’Atlantique, l’Aliments et Boissons Atlantique et financé par l’APECA, évalue les lacunes et les avantages d’un réseau alimentaire. Ce réseau pourrait aider les entreprises à accéder aux programmes et aux services par l’entremise d’un guichet unique, coordonner la recherche sur l’innovation dans le domaine des aliments et des fruits de mer et appuyer une équipe spéciale qui cernerait les priorités et mettrait en œuvre des solutions coordonnées. Les recommandations de l’analyse seront présentées du Comité directeur du Réseau alimentaire de l’Atlantique au mois d'Avril.

Grappe de recherche

En collaboration avec l’APECA, Springboard Atlantic a cartographié la capacité de recherche régionale et cerné les besoins en recherche commerciale de l’industrie du homard. Ces travaux ont été présentés à un groupe de recherche mixte industrie-université pour aider à élaborer des projets de recherche axés sur la commercialisation afin de soutenir l’innovation, les possibilités à valeur ajoutée, les exportations et la modernisation de l’infrastructure et de la réglementation.

Mission commerciale sur l’automatisation des aliments

L’APECA et l’organisme Manufacturiers et Exportateurs du Canada mettent sur pied une délégation commerciale pour assister au salon professionnel de Hanovre en Allemagne (du 1er au 5 avril 2019) qui portera sur la sensibilisation aux technologies et sur la fabrication de pointe. La délégation du Canada atlantique se concentrera sur les applications de l’automatisation alimentaire.

Séances panatlantiques sur l’automatisation des aliments

Des séances sur l’automatisation de l’alimentation au Canada atlantique ont eu lieu afin d’accroître la sensibilisation et la capacité dans le secteur. Ces séances deviendront des activités annuelles pour éduquer et aider l’industrie à répondre aux besoins d’automatisation.

[1] Aperçu de l'industrie de la transformation des aliments et des boissons 2016 http://www.agr.gc.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :