Les gouvernements du Canada et de la Saskatchewan améliorent l’accès au traitement pour les personnes aux prises avec un trouble de consommation de substances

Communiqué de presse

13 novembre 2018 - Ottawa (Ontario) - Gouvernement du Canada

La crise des opioïdes continue de dévaster les personnes, les familles et les collectivités partout au pays. Sans un accès accru à des options de traitement efficaces et fondées sur des données probantes, les personnes qui sont aux prises avec des troubles de consommation de substances continueront d’être à risque de surdose.

Aujourd’hui, l’honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre fédérale de la Santé, et l’honorable Jim Reiter, ministre de la Santé de la Saskatchewan, ont signé une entente bilatérale dans le cadre du Fonds de traitement d’urgence du gouvernement du Canada.

Cette entente prévoit un investissement de plus de 5 millions de dollars du gouvernement du Canada afin de soutenir des initiatives visant à :

  • Recruter et former davantage de professionnels de la santé à fournir des traitements de substitution aux opiacés (y compris des infirmier(ère)s praticien(ne)s et des médecins) et autres professionnels qui ne dispensent pas d’ordonnances (tels que des conseillers, travailleurs sociaux et autres professionnels connexes) ;
  • Former les prestataires de soins de la santé à ajuster les plans de soins et de traitements selon les besoins des clients et des raisons sous-jacentes en matière d’usage (par exemple, les répercussions des traumatismes sur la vie des gens qui souffrent de troubles liés à l’utilisation de substances) ;
  • Accroitre l’accès au traitement pour ceux qui souffrent de dépendance aux opioïdes ou aux méthamphétamines en cristaux en travaillant de concert avec l’autorité sanitaire de la Saskatchewan et des organismes communautaires afin d'augmenter les services  à distance (tel que telehealth) là où ils ne sont pas à la portée de la main, et apporter soutien aux chargés de cas pour qu’ils puissent relier les clients aux soins dont ils ont besoin; et
  • Former les prestataires sur les approches thérapeutiques  et des traitements fondés sur des données probantes pour les patients qui consomment de la méthamphétamine en cristaux (par exemple, la thérapie comportementale, des entrevues motivationnelles et des pratiques fondées sur les traumatismes).

Ceci concorde aux 7,4 millions de dollars que la Saskatchewan a déjà investis pour l’amélioration de l’accès aux thérapies de remplacement des opiacés. Bien que la prévention des surdoses demeure essentielle, le fait d’aider les personnes ayant des problèmes de consommation de substances à avoir accès à un traitement se traduira par une vie plus saine pour elles.

Citations

« Les surdoses d’opioïdes continuent de coûter la vie à des milliers de Canadiens et d’avoir des répercussions dévastatrices partout au pays.  De plus, le taux d’usage problématique des méthamphétamines est à la hausse en Saskatchewan. Cette entente bilatérale facilitera et accroîtra l’accès à des services de traitement essentiels dans la province afin d’aider les personnes aux prises avec un trouble de consommation de substances. Nous devons continuer à travailler de façon globale et concertée pour lutter contre les troubles de consommation de substances et pour aider les Canadiens à avoir accès aux traitements et aux mesures de soutien. »

L’honorable Ginette Petitpas Taylor
Ministre de la Santé

« Nous croyons que même un seul décès relié aux opioïdes en est un de trop. Notre gouvernement est passé à l’action face à cet enjeu en apportant appui aux efforts en matière de réduction des méfaits, par le biais de thérapie de substitution des opiacés, et en élargissant le programme de naloxone au foyer à l’échelle de la province. Nous continuerons d’évaluer les lieux et les types de services dans notre province afin de nous assurer qu’ils sont complets et qu’ils minimisent les risques associés avec l’usage des drogues. Le Fonds d’urgence pour le traitement nous permettra de poursuivre le bon travail déjà accompli par la province de la Saskatchewan. »

L’honorable Jim Reiter
Ministre de la Santé de la Saskatchewan

Faits en bref

  • Le budget de 2018 prévoit plus de 230 millions de dollars sur cinq ans pour lutter contre la crise des opioïdes. Ce financement comprend 150 millions de dollars pour un fonds de traitement d’urgence à frais partagés. Les investissements connexes des provinces et des territoires depuis janvier 2016 peuvent être pris en considération dans le calcul du financement paritaire avec les sommes fédérales.

  • Le gouvernement de la Saskatchewan a affecté 7,4 millions de dollars sur trois ans (de 2016-2017 à 2018-2019) pour répondre à la crise de surdoses d’opioïdes, pour améliorer les services de traitement, pour recruter et former les prescripteurs, pour former et sensibiliser les prestataires et pour améliorer l’accès aux traitements de substitution aux opiacés.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Thierry Bélair
Cabinet de Ginette Petitpas Taylor
Ministre de la Santé
613-957-0200

Shelley Svedahl
Ministère de la Santé de la Saskatchewan
Communications
306-787-4083

Relations avec les médias
Santé Canada
613-957-2983
hc.media.sc@canada.ca

Renseignements au public
613-957-2991
1-866-225-0709


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :