Mars 2021

Santé Canada a publié aujourd’hui deux décisions d’examen spécial concernant les risques que présentent pour les insectes aquatiques deux pesticides de la classe des néonicotinoïdes : la clothianidine et le thiaméthoxame.

Les néonicotinoïdes sont un groupe de pesticides utilisés en agriculture pour protéger les cultures contre divers insectes. Ils servent également à d’autres fins, notamment à tuer les insectes présents dans les habitations et à éliminer les puces chez les animaux de compagnie. Leur utilisation en agriculture pour la protection d’un large éventail de cultures remonte aux années 1990.

Au Canada, trois principaux néonicotinoïdes sont actuellement homologués à des fins agricoles : l’imidaclopride, la clothianidine et le thiaméthoxame.

Le 15 août 2018, Santé Canada a invité le public à donner son avis sur les projets de décision d’examen spécial consistant à éliminer toutes les utilisations extérieures de la clothianidine et du thiaméthoxame. À cette époque, le Ministère disposait de données scientifiques montrant que ces deux pesticides sont souvent détectés dans les milieux aquatiques du Canada à des concentrations pouvant présenter un risque pour les insectes aquatiques. Ces insectes constituent une partie importante de l’écosystème, notamment comme source de nourriture pour les poissons, les oiseaux et d’autres animaux. Il a par la suite reçu plus de 47 000 commentaires ainsi qu’une grande quantité de nouveaux renseignements, dont des études et des données de surveillance de la qualité de l’eau, provenant de diverses sources, notamment des titulaires d’homologation, des provinces, du milieu universitaire ainsi que d’autres organismes de réglementation. Plusieurs nouveaux articles scientifiques ont également été publiés. Les décisions d’examen spécial définitives pour la clothianidine et le thiaméthoxame en ce qui concerne les insectes aquatiques, initialement prévues pour l’automne 2020, ont été repoussées jusqu’à aujourd’hui en raison du volume sans précédent d’informations reçues pendant la consultation ainsi que des défis posés par la pandémie de COVID‑19.

La décision finale prise par Santé Canada pour protéger les insectes aquatiques consiste à éliminer certaines utilisations de la clothianidine et du thiaméthoxame et à adopter des mesures d’atténuation et des restrictions supplémentaires concernant certaines des utilisations encore homologuées.

En 2019, Santé Canada a publié des décisions de réévaluation définitives qui consistaient à restreindre l’utilisation des néonicotinoïdes pour protéger les abeilles et les autres insectes pollinisateurs (RVD2019-04, RVD2019-05).

Les scientifiques de Santé Canada ont examiné une documentation scientifique abondante et conclu qu’il n’y a pas lieu d’interdire complètement les pesticides de la classe des néonicotinoïdes. Les mesures d’atténuation supplémentaires annoncées dans les décisions définitives d’aujourd’hui, comme la réduction de la dose d’application et l’établissement de zones tampons, réduiront les risques pour les insectes aquatiques.

Santé Canada en est aux dernières étapes de l’examen de l’imidaclopride et il publiera sa décision de réévaluation définitive cette année.

Recherche d'information connexe par mot-clés: Insecticide | Santé Canada | Canada | Espèces aquatiques | grand public | documents d'information
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :