Santé Canada mènera des consultations sur son projet d’élimination progressive de la plupart des utilisations des néonicotinoïdes clothianidine et thiaméthoxame

Communiqué de presse

Les taux de clothianidine et de thiaméthoxame mesurés sont nocifs pour les insectes aquatiques, qui sont une importante source de nourriture pour les poissons, les oiseaux et d’autres animaux

15 août 2018 – Ottawa (Ontario) – Santé Canada

Protéger la santé et la sécurité de la population canadienne ainsi que son environnement est une priorité pour le gouvernement du Canada. C’est pourquoi Santé Canada fait régulièrement l’examen de pesticides pour s’assurer qu’ils respectent toujours les normes de santé et de sécurité en vigueur.

À la suite d’examens spéciaux de deux pesticides néonicotinoïdes, la clothianidine et le thiaméthoxame, l’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire de Santé Canada a conclu que les taux mesurés de ces substances sont nocifs pour les insectes aquatiques. Ces insectes aquatiques, qui sont une source de nourriture pour les poissons, les oiseaux et d’autres animaux, occupent une place importante dans l’écosystème. À la lumière de ces constatations, le Ministère propose d’éliminer progressivement les utilisations extérieures de la clothianidine sur les cultures agricoles et le gazon ainsi que les utilisations extérieures du thiaméthoxame sur les cultures agricoles et les plantes ornementales d’ici trois à cinq ans.

Santé Canada a publié les projets de décision découlant des examens spéciaux des deux pesticides. Ces projets feront l’objet d’une consultation de 90 jours pendant laquelle les intervenants et les parties intéressées pourront présenter leurs commentaires et fournir des données supplémentaires. Les décisions définitives devraient être annoncées à la fin de 2019 et elles tiendront compte de tout commentaire ou nouveau renseignement reçu pendant la période de consultation.  

La quantité de néonicotinoïdes utilisés en agriculture a considérablement augmenté au cours des dix dernières années. De récentes données de surveillance sur la pollution de l’eau montrent que les taux de néonicotinoïdes détectés dans certains plans d’eau canadiens sont nocifs pour les populations d’insectes aquatiques.


Faits en bref

  • Les pesticides doivent subir un examen scientifique rigoureux avant que leur vente soit autorisée au Canada.

  • Les scientifiques de Santé Canada ont examiné plus de 1 000 études scientifiques concernant les néonicotinoïdes et reçu plus de 55 000 commentaires dans le contexte de nos consultations portant sur les néonicotinoïdes à ce jour.

  • Le Ministère examine régulièrement les pesticides pour s’assurer qu’ils respectent toujours les normes de santé et de sécurité en vigueur. 

Produits connexes

Personnes-ressources

Thierry Bélair
Cabinet de l’honorable Ginette Petitpas Taylor
Ministre de la Santé
613-957-0200

Relations avec les médias
Santé Canada
613-957-2983
Hc.media.sc@canada.ca

Renseignements au public
613-957-2991
1-866-225-0709


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :