Bureau de la radioprotection

Le Bureau de la radioprotection est responsable de la prestation du programme de radioprotection environnementale et professionnelle de Santé Canada.

Sur cette page :

Que faisons-nous?

Notre programme informe les Canadiens, les autres ministères et organismes gouvernementaux, ainsi que les intervenants (provinces et territoires, professionnels de la santé et associations, industrie, etc.) des risques pour la santé liés au rayonnement ionisant et des façons de gérer ces risques.

Notre Bureau est composé de quatre divisions qui contribuent à la radioprotection et à la sécurité nucléaire :

Les principales activités du programme sont la surveillance des rayonnements dans l’environnement et au travail, la collaboration avec des partenaires internationaux, la gestion de la préparation et de l’intervention du gouvernement fédéral aux urgences nucléaires (comme la formation et le maintien de plans et de procédures pour une intervention fédérale coordonnée) et la réalisation de travaux de recherche sur les rayonnements. De plus, le Bureau informe les Canadiens et les intervenants sur les risques pour la santé que présente le radon et donne des conseils sur les façons dont les Canadiens peuvent réduire leur exposition potentielle.

Le mandat du Bureau de la radioprotection est autorisé par les lois suivantes :

Division de la surveillance du rayonnement

La Division de la surveillance du rayonnement (DSR) surveille, détecte et évalue les rayonnements dans l’environnement au Canada et à l’étranger grâce à des compétences techniques, des laboratoires et trois réseaux spécialisés de stations de surveillance des rayonnements répartis en plus de 100 endroits au Canada. Ainsi, le gouvernement du Canada possède une base pour l’évaluation et la gestion des risques, ainsi que pour la détermination des événements nucléaires lors de situations courantes ou de situations d’urgence.

En collaboration avec Environnement et Changement climatique Canada (ECCC), la DSR peut retracer la contamination radiologique dans l’air jusqu’à son point d’origine, qui peut se trouver à des milliers de kilomètres du point de détection.

Le Réseau canadien de surveillance radiologique (RCSR) fonctionne depuis 1959 et est actuellement composé de 28 stations qui surveillent l’atmosphère et les précipitations. Le RCSR établit les tendances à long terme de la radioactivité naturelle dans l’environnement, des retombées des armes nucléaires ainsi que de la radioactivité générée par d’autres activités humaines, dont la production d’énergie nucléaire et la production d’isotopes médicaux. Le RCSR surveille également la radioactivité dans les aliments. Les ensembles de données complets du Réseau canadien de surveillance radiologique sont disponibles sur le Portail du Gouvernement ouvert.

Le réseau de surveillance en poste fixe (SPF) est composé de 80 stations de détection des rayonnements situées dans des centres de population et en d’autres endroits stratégiques partout au Canada. Ce réseau est surveillé à distance, est un système d’alerte précoce pour la radioactivité dans l’espace aérien canadien, et surveille la radioactivité dans l’air et au sol en temps réel. Les données du réseau de SPF sont disponibles en ligne et en temps réel sur la plateforme européenne d’échange de données radiologiques (EURDEP) (disponible en anglais seulement).

Le Canada est signataire du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (TICEN) (disponible en anglais seulement) des Nations Unies. La DSR contribue directement à ce traité en s’acquittant des obligations du Canada de surveiller la radioactivité atmosphérique dans le cadre du système de vérification du Traité et en offrant son expertise et ses données de surveillance de la radioactivité atmosphérique au Système international de surveillance (disponible en anglais seulement) du TICEN. La contribution canadienne au système international de surveillance du TICEN consiste en de l’équipement d’échantillonnage de l’air ultrasensible réparti en cinq endroits au Canada. Ce réseau surveille la radioactivité dans l’atmosphère sous forme de particules et de gaz nobles, et constitue la pièce maîtresse de l’engagement international du Canada à l’égard de la non-prolifération des armes nucléaires.

La DSR met à disposition ses capacités et ses connaissances dans le cadre du Plan fédéral en cas d’urgence nucléaire (PFUN) à d’autres ministères, organismes et parties intéressées en situation d’urgence.

Division de la surveillance du rayonnement et des évaluations de santé

La Division de la surveillance du rayonnement et des évaluations de santé (DSRES) fournit des évaluations et des conseils pour aider les Canadiens à réduire et à gérer les risques liés à l’exposition aux rayonnements ionisants. La DSRES met à profit son savoir-faire en radioprotection dans des domaines comme le radon, la radioactivité dans l’eau potable, les évaluations environnementales, les matières radioactives naturelles, les tendances de l’exposition professionnelle et les urgences nucléaires. La DSRES appuie également le cadre de réglementation nucléaire du Canada en exploitant le Fichier dosimétrique national et le Centre national de référence pour les essais biologiques et la surveillance in vivo, ainsi que par des activités scientifiques et de recherche conjointes, et contribue à la science, aux politiques et aux pratiques internationales en matière de radioprotection.

Programme national sur le radon

L’objectif du Programme national sur le radon est d’aider à réduire l’exposition des Canadiens au radon, qui est la première cause de cancer du poumon chez les non-fumeurs. Depuis 2008, le Programme national sur le radon a fait d’importants progrès en matière de sensibilisation auprès du public et des principaux intervenants au sujet du radon. Le Programme national sur le radon mène également des travaux de recherche pour mieux comprendre le radon au Canada et met sur pied des infrastructures et des ressources afin que les Canadiens puissent prendre des mesures, faire des tests et atténuer les effets du radon à l’intérieur.

Programme national sur le radon – Coordonnées

Fichier dosimétrique national

Le Fichier dosimétrique national (FDN) gère la base de données nationale du Canada sur l’exposition professionnelle aux rayonnements ionisants. Le FDN recueille et tient à jour les renseignements sur les doses reçues par les travailleurs canadiens afin que ces personnes aient accès à des dossiers à vie et afin d’appuyer les exigences réglementaires provinciales et fédérales en matière de gestion de l’exposition. Le FDN publie des rapports sommaires sur l’exposition professionnelle au Canada et participe à des études épidémiologiques, seul ou en collaboration avec d’autres organismes, afin de produire de l’information sur l’évaluation et la gestion des risques liés à l’exposition professionnelle.

Fichier dosimétrique national – Coordonnées

Centre national de référence pour les essais biologiques et la surveillance in vivo

Le Centre national de référence de référence est un laboratoire de référence tiers et indépendant qui aide les programmes de dosimétrie internes à garantir des mesures précises chez les travailleurs exposés et les membres du public.

Centre national de référence pour les essais biologiques et la surveillance in vivo – Coordonnées

Division de la préparation et de l’intervention aux urgences nucléaires

La Division de la préparation et de l’intervention aux urgences nucléaires (DPIUN) administre le Plan fédéral en cas d’urgence nucléaire (PFUN). À ce titre, la DPIUN coordonne la capacité fédérale de préparation et d’intervention en cas d’urgence nucléaire et radiologique et collabore étroitement avec ses homologues provinciaux pour faciliter la coordination nationale.

La DPIUN collabore avec d’autres secteurs du portefeuille de la Santé, divers ministères et organismes gouvernementaux, les gouvernements provinciaux et territoriaux et des organismes internationaux pour veiller à ce que le gouvernement canadien dispose de plans, de procédures et de capacités efficaces pour coordonner une intervention efficace en cas d’urgence nucléaire ou radiologique.

La DPIUN propose également une formation sur les Soins d’urgence pour les expositions aux rayonnements (SUPER), qui vise à préparer la communauté médicale à intervenir, à travailler en toute sécurité et à gérer les victimes d’un événement radiologique nucléaire. Ce cours est actuellement la seule formation de ce genre offerte au Canada.

Division de la préparation et de l’intervention aux urgences nucléaires – Coordonnées

Services nationaux de dosimétrie 

Les Services nationaux de dosimétrie (SND) assurent la surveillance des doses de rayonnement en milieu de travail et la production de rapports à l’intention des travailleurs canadiens susceptibles d’être exposés à des rayonnements ionisants dans leur milieu de travail. Divers règlements fédéraux et provinciaux exigent que ces travailleurs utilisent des dosimètres.

En cas d’urgence nucléaire ou radiologique au Canada ou à l’étranger, il incombe également aux SND de fournir des services de dosimétrie aux travailleurs d’urgence. Cette responsabilité est prévue dans le Plan fédéral en cas d’urgence nucléaire.

Les SND sont autorisés et réglementés par la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) et fonctionnent selon un cadre de recouvrement des coûts. Les SND communiquent les résultats d’exposition aux organisations clientes et au Fichier dosimétrique national.

Services nationaux de dosimétrie – Coordonnées

Comité de radioprotection fédéral-provincial-territorial

Le Comité de radioprotection fédéral-provincial-territorial (CRFPT) est un comité intergouvernemental qui a pour mandat d’aider les organismes de radioprotection fédéraux, provinciaux et territoriaux à s’acquitter de leurs mandats respectifs. Santé Canada copréside le CRTFP avec la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) et avec une province ou un territoire membre.

Renseignements supplémentaires

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :