Articles sur la consommation d'aliments et de nutriments, Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes, Cycle 2.2, Nutrition (2004)

Les trois premiers articles sur cette page présentent un sommaire des données de l'Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes, cycle 2.2, Nutrition (ESCC 2.2) concernant l'apport énergétique et nutritionnel des Canadiens.  Ces données ont été évaluées à la lumière des Apports nutritionnels de référence (ANREF). Les résultats nationaux sont présentés pour chaque étape de la vie.

Utilisant des données de la même enquête, le quatrième article résume les habitudes alimentaires et les apports de nutriments des Autochtones de 19-50 ans vivant hors réserve, en Colombie-Britannique, en Alberta, en Saskatchewan, au Manitoba et en Ontario. L'évaluation des apports de nutriments en fonction des Apports nutritionnels de références est présentée lorsque possible.

Principales constatations chez les enfants de 1 à 8 ans

  • L'apport énergétique est supérieur aux besoins énergétiques chez 1 enfant canadien sur 5.
  • Chez une proportion notable d'enfants de 1 à 3 ans, l'apport de lipides totaux est inférieur à l'intervalle recommandé.
  • On retrouve des quantités adéquates de la plupart des vitamines et minéraux dans l'alimentation des enfants, à l'exception de la vitamine D (consulter la Boîte 1 de l'article) et du calcium (4-8 ans seulement).
  • Bien que l'utilisation de l'Apport suffisant (AS) permette une interprétation plutôt limitée d'un apport adéquat de nutriments, on s'inquiète du fait que les enfants canadiens ne comblent peut-être pas leurs besoins en potassium et en fibres.
  • L'apport de sodium observé chez les enfants canadiens est associé à un risque accru d'effets indésirables sur la santé.

Principales constatations chez les adolescents de 9 à 18 ans

  • L'apport énergétique est supérieur aux besoins énergétiques chez 3 adolescents canadiens sur 10.
  • On pourrait réduire davantage l'apport de lipides saturés chez les adolescents canadiens.
  • De nombreux adolescents ont un apport insuffisant de magnésium, vitamine A, vitamine D (consulter la Boite 1 de l'article), calcium et phosphore.
  • Bien que l'utilisation de l'Apport suffisant (AS) permette une interprétation plutôt limitée d'un apport adéquat de nutriments, on s'inquiète du fait que les adolescents canadiens ne comblent peut-être pas leurs besoins en potassium, calcium et fibres.
  • L'apport de sodium observé chez les adolescents canadiens est associé à un risque accru d'effets indésirables sur la santé.

Principales constatations chez les adultes de 19 ans et plus

  • L'apport énergétique est supérieur aux besoins énergétiques chez 5 femmes sur 10 et 7 hommes sur 10.
  • L'apport de lipides est supérieur à l'Étendue des valeurs acceptables pour les macronutriments chez 25 % des hommes et 23 % des femmes de 19 ans et plus.
  • L'apport de glucides est inférieur à l'Étendue des valeurs acceptables pour les macronutriments chez 32 % des hommes et 21 % des femmes de 19 ans et plus.
  • De nombreux adultes ont un apport insuffisant de magnésium, calcium, vitamine A et vitamine D (consulter la Boîte 1 de l'article).
  • Bien que l'utilisation de l'Apport suffisant (AS) permette une interprétation plutôt limitée d'un apport adéquat de nutriments, on s'inquiète du fait que les adultes canadiens ne comblent peut-être pas leurs besoins en potassium, fibres, calcium et vitamine D.
  • L'apport de sodium observé chez les adultes canadiens est associé à un risque accru d'effets indésirables sur la santé.

Principales constatations pour les Autochtones de 19 à 50 ans

  • 75 % des apports de protéines, lipides et glucides des hommes et des femmes se situent à l'intérieur de l'étendue des valeurs recommandées.
  • Les recommandations du Guide alimentaire canadien (1992) ne sont pas rencontrées pour les légumes et fruits et les produits laitiers (hommes et femmes) et les produits céréaliers (femmes).
  • On observe un taux élevé d'embonpoint (29 %) et d'obésité (38 %).
  • Plusieurs adultes ont des apports inadéquats de magnésium, calcium, vitamine A et vitamine D (consulter la Boîte 1 de l'article).
  • On s'inquiète du fait que les hommes et les femmes ne rencontrent peut-être pas leurs besoins en potassium, en fibres et en acide linoléique. L'évaluation des apports de ces nutriments est limitée.
  • Plus de 65 % des hommes et des femmes ont un apport de sodium plus grand que l'apport maximal tolérable (AMT).
  • Santé Canada continue de recommander l'utilisation du Guide alimentaire canadien et du Guide alimentaire canadien: Premières Nations, Inuit et Métis afin d'aider les gens à faire des choix alimentaires sains. Une alimentation saine peut réduire le risque de maladies chroniques et améliorer la santé en général.

Résultats provinciaux

On retrouve des informations sur les apports nutritionnels dans chaque province dans l'Atlas canadien de la nutrition et de la santé.

Les articles et rapports provinciaux (s'il y a lieu) sur la consommation d'aliments et de nutriments :

Remarque : L'ESCC 2.2 n'inclut pas de données pour les Territoires du Nord-Ouest, le Territoire du Yukon et le Nunavut. Mais puisque la population visée par l'enquête représente environ 98 % de la population des dix provinces, l'enquête est considérée comme nationale.

Pour des questions ou commentaires d'ordre général sur ces articles, communiquez avec le Bureau de la politique et de la promotion de la nutrition.

Ressources connexes

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :