Consommation problématique d’alcool

L’alcool est un neurodépresseur qui ralentit le fonctionnement du système nerveux central de votre organisme.

Si une petite quantité d’alcool peut offrir certains bienfaits pour la santé pour certaines personnes, en boire avec excès peut provoquer de graves problèmes de santé.

Sur cette page :

À propos de la consommation problématique d’alcool

La consommation problématique d’alcool peut avoir une incidence sur votre concentration, votre élocution, votre équilibre, votre vision, votre coordination, votre discernement et votre santé dans son ensemble.

Plusieurs facteurs entrent en jeu pour déterminer jusqu’à quel point cela peut avoir une incidence sur vous :

  • la quantité d’alcool que vous consommez
  • votre sexe et votre âge
  • votre taille
  • la rapidité avec laquelle vous buvez
  • votre humeur
  • la quantité et le genre d’aliments que vous avez ingérés
  • vos expériences antérieures avec la consommation d’alcool
  • l'interaction avec l’alcool des médications que vous prenez
  • l’état général de votre santé

Les effets sur la santé d'une consommation excessive d'alcool de courte durée

Boire trop d'alcool peut causer ce qui suit :

  • de la somnolence
  • le vertige
  • des problèmes d’articulation
  • la levée de certaines inhibitions
  • un manque de coordination
  • une incapacité à penser et à faire preuve de discernement
  • une incapacité à évaluer les distances
  • un temps de réaction plus long
  • de la confusion et des pertes de mémoire
  • des éclipses mentales
  • des états d’humeur négatifs (dépression)
  • de la violence
  • le suicide
  • des vomissements et des étouffements
  • une arythmie cardiaque
  • une dépression respiratoire, un coma ou le décès

Les effets sur la santé d’une consommation problématique d’alcool de longue durée

Avec le temps, une consommation excessive d’alcool peut entraîner des problèmes de santé plus graves. Voici quelques exemples :

  • des lésions cérébrales (démence, difficultés de coordination et troubles locomoteurs)
  • une dépression
  • un risque plus élevé de suicide
  • un risque plus élevé d’hypertension
  • un risque plus élevé d’accident vasculaire cérébral
  • un risque plus élevé de cardiopathie
  • des lésions au foie
  • des ulcères à l’estomac
  • des troubles des vaisseaux sanguins
  • l’impuissance chez l’homme
  • des irrégularités menstruelles chez la femme
  • certains cancers
  • une accoutumance
  • le décès

Une consommation problématique d’alcool de longue durée peut également entraîner des problèmes professionnels, personnels, financiers et légaux, lesquels peuvent avoir des répercussions sur votre santé.

Saviez-vous que ?

Consommer de l'alcool durant la grossesse expose votre bébé au risque de naître avec un ensemble de troubles causés par l'alcoolisation fœtale. Si vous êtes enceinte ou que vous songez à le devenir, la meilleure option, c'est de ne pas consommer d'alcool du tout.

Réduire vos risques

La consommation responsable de boissons alcoolisées sauve des vies.

  • Limitez la quantité d’alcool que vous buvez. Le risque de vous blesser augmente avec chaque verre additionnel.
  • Ne consommez pas d’alcool lorsque vous êtes à jeun. Mangez avant de boire ou buvez en mangeant.
  • Alternez entre boissons alcoolisées et non alcoolisées afin de réduire la quantité d’alcool que vous consommez pendant une même période de trois heures.
  • Buvez seulement si vous en avez le goût. Ne vous sentez pas obligé d’accepter tous les verres qu’on vous offre.
  • Ne prenez pas le volant. Prenez le taxi, profitez du transport en commun, marchez ou désignez un conducteur avant de commencer à boire.
  • Servez-vous des Directives de consommation d’alcool à faible risque du Canada pour vous aider à décider à quel moment boire, à quel endroit et de quelle façon.

Saviez-vous que ?

Environ 40 % des accidents de la route au Canada sont causés par l’alcool.

Recevez des invités de façon responsable, pour leur sécurité et la vôtre.

  • Limitez votre propre consommation d'alcool; vous pourrez ainsi mieux maîtriser le déroulement de la fête.
  • Avant la fête, demandez à un ami ou à un membre de la famille de vous aider s'il se produit des problèmes au cours de la réception.
  • Offrez aux invités diverses boissons sans alcool, comme de l'eau, du café, du thé, une boisson gazeuse, un punch aux fruits et du jus.
  • Préparez et servez les boissons vous-même ou désignez quelqu'un qui sera responsable du service au bar. Les invités ont tendance à boire davantage s'ils se servent eux-mêmes.
  • Servez à manger, mais évitez d'offrir à vos invités des grignotines salées ou grasses, car elles donnent soif.
  • Cessez de servir de l'alcool au moins une heure avant la fin de la soirée.
  • Ne comptez pas sur le café pour dégriser vos invités. Cela ne fait que les rendre plus éveillés, et non plus sobres.
  • Encouragez vos invités à choisir un conducteur désigné, à laisser leur voiture à la maison, à prendre le taxi, à utiliser le transport en commun ou encore à marcher. Ayez de l'argent sous la main et le numéro de téléphone d'une compagnie de taxis.
  • Prévoyez des couvertures, des sacs de couchage et des oreillers au cas où vous devriez héberger vos invités pour la nuit.
  • Ne servez jamais d'alcool à des mineurs.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :