1-Chloro-2,3-époxypropane-(Épichlorhydrine)

Numéro d'enregistrement du CAS : 106-89-8

Qu'est-ce que c'est?

  • Le 1-Chloro-2,3-époxypropane, également connu sous l'appellation épichlorhydrine, est un produit chimique d'usage industriel.

Comment est-elle utilisée?

  • L'épichlorhydrine est utilisée pour fabriquer d'autres produits chimiques, tels que les résines époxydes, utilisées dans les revêtements protecteurs, incluant ceux que l'on utilise pour le revêtement interne des canettes et des boîtes de conserves.
  • On l'utilise également pour traiter l'eau potable et les eaux usées ainsi que pour fabriquer des produits de papier (mouchoirs, essuie-tout, filtres, etc.).
  • On peut également trouver de très faibles quantités d'épichlorhydrine dans les adhésifs, les revêtements et les mastics époxydiques.
  • L'épichlorhydrine fait partie des additifs alimentaires dans les Règlements sur les aliments et drogues du Canada. Cependant, il est improbable qu'on l'utilise aujourd'hui et, si on l'utilise, les quantités seraient très faibles.
  • Selon les données les plus récentes (2006), l'épichlorhydrine n'est pas fabriquée au Canada et n'est pas importée au Canada en quantités supérieures à 100 kg.

Pourquoi le gouvernement du Canada en a-t-il fait une évaluation?

  • L'épichlorhydrine a été jugée comme présentant un problème potentiel pour la santé humaine, en raison de sa classification par une organisation internationale comme substance cancérogène dans certaines études sur des animaux de laboratoire.
  • On croit aussi que l'épichlorhydrine présente un potentiel élevé d'exposition pour les Canadiens.
  • Les scientifiques du gouvernement du Canada ont évalué l'épichlorhydrine, afin de déterminer si d'autres mesures étaient nécessaires pour protéger la santé des Canadiens et de l'environnement.

Comment les Canadiens sont-ils exposés à l'épichlorhydrine?

  • L'exposition de la population générale du Canada à l'épichlorhydrine, incluant dans les contenants et l'eau potable, devrait être très faible.

Quelles mesures ont été mises en place par le gouvernement du Canada?

  • Le gouvernement du Canada a fait une évaluation de l'épichlorhydrine basée sur des données scientifiques, désignée évaluation préalable.
  • Le gouvernement du Canada a déterminé que l'épichlorhydrine est considérée dangereuse pour la santé humaine.
  • Bien que l'exposition des Canadiens soit très faible, le gouvernement du Canada prend des mesures afin qu'elle le demeure.
  • Les options de gestion des risques comprennent l'élaboration d'un outil de notification futur, afin que les nouvelles utilisations au Canada n'augmentent pas l'exposition des Canadiens. On a également proposé d'ajouter l'isoprène à la « Liste critique » des ingrédients des cosmétiques qui empêchera son utilisation future dans les cosmétiques.
  • L'évaluation préalable finale et l'approche de gestion des risques proposée ont été publiées le 31 janvier 2009. L'approche de gestion des risques fera également l'objet d'une période de commentaires publics de 60 jours qui se terminera le 1er avril 2009.

Que devraient faire les Canadiens?

  • En raison de la très faible exposition à l'épichlorhydrine, les Canadiens ne doivent pas prendre de mesures précises pour réduire leur exposition.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :